• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2005
Paris, le 17 janvier 2006

SIDAM : entre la branche et la racine...

SIDAM : entre la branche et la racine...

Le distributeur des principaux constructeurs chinois a enregistré en 2005 des ventes records mais son patron reste prudent : il n'est pas possible de réaliser en 3 ans se que certains ont mis plus de 40 ans à réaliser !, explique le DG de la SIDAM.

Imprimer

Entre la branche et la racine, il y a eu le temps... Et Pierre Laurent-Chauvet, fondateur et directeur général de la SIDAM, sait parfaitement ce que ce proverbe chinois signifie...Car si le bilan 2005 de la Sidam est satisfaisant (l'importateur français des principales marques chinoises Jialing, Jincheng et Zongshen a doublé ses ventes cette année), le chemin reste encore long... Il passe notamment par la construction d'un réseau solide et la sélection rigoureuse des partenaires.

Quel bilan dressez-vous de l'année 2005 ?
Pierre Laurent-Chauvet, directeur général de la SIDAM : Pour la Sidam, le bilan est intéressant : nous avons doublé nos ventes et notre chiffre d'affaires ! Nous avons eu un très bon impact au Mondial où tout le monde a constaté une évolution de notre gamme, l'amélioration de la finition de nos produits et leur adaptation à la demande des consommateurs européens. Pendant ce salon, nous avons reçu près de 40 demandes de concessions ! 2005 a également été l'année de la création de notre holding Sidam Europe.

Quels sont vos modèles qui se vendent le mieux et pourquoi ?
P. L.-C. : L'E-charm 125 cc de CF Moto grâce à son prix et sa qualité et le JC 90 de Jincheng malgré la réplique du Honda Dax. C'est le seul qui peut accepter la comparaison en termes de qualité de produit. Et s'il est nostalgique pour certains, il intéresse aussi les jeunes d'aujourd'hui. Enfin le Raxter 125, grâce à sa finition et qualité.

Quels sont ceux qui marchent moins bien et savez-vous pourquoi ?
P. L.-C. : Le scooter Speedeyes, à cause de son look trop asiatique. C'est un produit de nos débuts qui doit être re-stylé. Et le Zongshen Cityzer pour les mêmes motifs.

Quelle a été la bonne surprise de cette année ?
P. L.-C. : L'arrivée du scooter Eupolo et notre contrat d'exclusivité avec Jincheng et Regal-Raptor.

Quelle a été la moins bonne ?
P. L.-C. : Les retards d'arrivée des modèles en cours de saison - voire en fin - pour les E-charm, Raxter, Eupolo, et CityRun.

Quels sont vos objectifs pour 2006 ?
P. L.-C. : Près de 4 000 unités et 200 concessions pour le second semestre, ainsi que le lancement des quads Jianshe 250cc X-Side et 400 4x4.

Etes-vous satisfaits de votre réseau ?
P. L.-C. : Oui, nous sommes satisfaits. Comme dans tout réseau, 10% fluctuent chaque année. Nous travaillons dans un très bon climat, ce qui n'est pas le cas dans tous les réseaux... Nous améliorons nos systèmes afin de fournir à notre réseau le meilleur service. Avec la création de nos cinq régions commerciales, nous sommes en voie de concrétiser avec les prospects pour atteindre le chiffre de 200 points de vente qui nous paraît être une bonne couverture nationale.

Où en est la déferlante chinoise annoncée depuis des années ?
P. L.-C. : Qui a annoncé la déferlante chinoise ? Il n'est pas possible de réaliser en trois ans ce que certains ont mis plus de 40 ans à réaliser ! D'autant que l'importance du marché national chinois (plus de 17 millions d'unités !) ne favorise pas le développement de produits spécifiques pour l'Europe... Mais le train est en marche ! C'est pourquoi nous avons fait le choix de travailler uniquement avec les constructeurs les plus importants. Du fait du nombre très importants de constructeurs en Chine (380, qui pour certains n'ont que le nom, sans centre de recherche ni de service de contrôle qualité et pièces de rechange), le semblant de déferlante vient par la vente de produits sur internet et par certains importateurs peu scrupuleux qui diffusent des produits de moindre qualité et souvent ne respectent pas les lois comme l'obligation de garantie de deux ans. Heureusement que les volumes restent faibles et que l'OMC en 2007 va mettre de l'ordre dans tout ça !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holgado sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
Permis moto 1 commentaire
Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...