• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2005
Paris, le 17 janvier 2006

Triumph à donf !

Triumph à donf !

Le constructeur britannique confirme sa belle progression et se paye le luxe d'enregistrer une année 2005 historique avec ses meilleurs scores jamais enregistrés en France : +56% avec 3 049 immatriculations. Les explications du directeur des ventes.

Imprimer

Triumph confirme sa belle progression en France (lire Moto-Net du 10 janvier 2005) et enregistre une année 2005 qualifiée de "fantastique" avec une hausse de 56% de ses ventes.

Le constructeur britannique, qui franchit le cap symbolique des 3 000 immatriculations en France (3 049, un "record historique"), démarre l'année 2006 avec un seul mot d'ordre : la satisfaction du client qui doit sentir "qu'il représente quelque chose de spécial pour le concessionnaire".

Moto-Net : Quel bilan dressez-vous de l'année 2005 ?
Christophe Couet, directeur des ventes, Triumph France : 2005 aura été une année fantastique pour Triumph car nous avons battu notre record historique en France avec 3 049 immatriculations et +56% de progression. Nous avons dépassé le chiffre symbolique de 3 000 immatriculations ! D'autre part, Triumph a été plébiscité par les professionnels de la moto dans L'Officiel du cycle et de la moto comme la marque offrant le meilleur soutien à son réseau. Ce qui prouve que la démarche qualité que nous avons entreprise porte ses fruits. Nous allons donc poursuivre dans cette voie.

Moto-Net : Quels sont vos modèles qui se vendent le mieux et pourquoi ?
C. C. : Notre meilleure vente est le Speed triple avec 1079 immatriculations, ce qui la positionne en référence dans la catégorie des gros roadsters. Cette moto allie un look ravageur, des performances hors du commun et son trois cylindre unique ! Nous enregistrons également de très bonnes performances avec la Sprint ST, qui représente 565 immatriculations. C'est un modèle qui fait la joie des gros rouleurs souhaitant allier le tempérament moteur et la protection. Nous constatons d'ailleurs une grosse demande sur le modèle ABS. Enfin, le tableau ne serait pas complet sans la Rocket III, qui reste LA moto des superlatifs ! Son moteur exceptionnel a encore envoûté plus de 300 clients en 2005.

Moto-Net : Quels sont ceux qui marchent moins bien et savez-vous pourquoi ?
C. C. : La Daytona 955 avoue son age et apparaît un peu décalée dans le paysage Supersport 1000 cc. Cependant, je pense qu'elle fera encore des heureux pour 2006.

Moto-Net : Quelle a été la bonne surprise de cette année ?
C. C. : Notre marché "Modern classic" (Bonneville, Bonneville T100, Thruxton) se développe de façon très satisfaisante. Ce marché, bien que modeste au regard du marché moto global, correspond réellement aux attentes de nos clients en termes de performances, de look et d'image que renvoie la moto pour son propriétaire. Il représente 700 motos sur 2005 et devrait dépasser la barre des 1000 immatriculations avec l'apport de la Scrambler en 2006.

Moto-Net : Quelle a été la moins bonne surprise ?
C. C. : Est-ce prétentieux de dire que nous n'en avons pas eue ?

Moto-Net : Quels sont vos objectifs de ventes pour vos nouveaux modèles ?
C. C. : Pour la Daytona Triple 675, nous pensons qu'elle sera un peu en décalage par rapport au marché hyper concurrentiel de la Supersport 600 et qu'elle peut attirer de ce fait une clientèle qui recherche à la fois des performances hors du commun pour la catégorie et un look intemporel. Elle est vraiment "incomparable" et devrait combler quelques 500 clients. Pour la Scrambler 900, elle est le chaînon manquant de notre gamme classique. Que dire des références à Steve Mc Queen et à La Grande évasion ? Position de conduite ,"gnac" moteur et look vintage feront son succès ! C'est la cool attitude. Nous pensons qu'elle séduira environ 400 clients.

Moto-Net : La Daytona 675 qui se voulait "incomparable" va-t-elle courir en Supersport anglais ? Que penseriez-vous de cette confrontation directe avec les 600 japonais et la 750 Ducati ?
C. C. : Elle ne se voulait pas "incomparable", elle l'est et le restera longtemps ! Vous le constaterez lorsque vous l'essaierez ! En revanche, je n'ai pas d'informations concernant le Supersport anglais.

Moto-Net : Quels sont vos objectifs pour 2006 ?
C. C. : Notre objectif pour 2006 est de dépasser les 3 600 immatriculations. Mais au-delà des chiffres de vente, nous sommes très attachés à un objectif qualité qui est la satisfaction client. Nous souhaitons que chaque client Triumph sente qu'il représente quelque chose de spécial pour le concessionnaire et qu'il soit traité en conséquence.

Moto-Net : Comment allez-vous atteindre ces objectifs ?
C. C. : Nous allons faire une communication ciblée concernant les nouveautés ainsi que deux week-ends "Portes ouvertes" pour la gamme "Modern Classic" et la gamme "Urban Sport". Notre volonté est aussi de poursuivre notre programme de satisfaction clientèle, qui augmentera notre qualité de service au client final. Enfin, nous souhaitons conserver la forte motivation et l'implication de notre réseau, qui croit au développement de Triumph sur le long terme et qui est soutenu dans son action par l'enthousiasme et le professionnalisme de l'équipe Triumph France.

Moto-Net : Etes-vous satisfaits de votre réseau ?
C. C. : Notre réseau est aujourd'hui en phase avec notre développement. Il est fier de représenter la marque et fait les investissements nécessaires pour augmenter la satisfaction clientèle. Nous avons conçu un programme d'aménagements spécifiques pour les concessions et 15 d'entre elles seront équipées avant la fin de l'année. Ce qui constituera un pas supplémentaire pour augmenter l'image globale du réseau et de la marque. Du côté des occasions, nous sommes satisfaits que nos modèles soient de plus en plus recherchés en occasion car cela traduit la confiance du marché à notre égard. Enfin, je dois vous dire que tous les concessionnaires utilisateurs des solutions professionnelles Moto-Net sont réellement enchantés par les retours et la qualité des contacts clientèle !

Moto-Net : Pourquoi ne proposez-vous pas de modèles basiques mais ludiques pour débutants ?
C. C. : Ce n'est pas la politique de Triumph aujourd'hui, mais qui sait de quoi le futur sera fait ?

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Yamaha n°1 en pole des 24H Motos 2024, la Honda n°55 en tête des STK

Auteur d'un nouveau record du tour sur le circuit Bugatti, Nicolo Canepa hisse avec Karel Hanika la R1 du YART en tête de la grille de départ des 24 Heures Motos 2024 ! Les champions devancent le SERT et la Honda officielle. Une autre Fireblade, la 55 de National Motos, devance la BMW Tecmas et la Honda RAC41 en catégorie Superstock. Chronos !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Dunlop veut briller ce week-end aux 24 Heures Motos 2024 !

Le championnat du monde d'Endurance 2024 débute ce week-end avec les 24 Heures Motos au Mans. Fournisseur unique du plateau Superstock, le manufacturier britannique Dunlop - et son usine française ! - vise aussi la victoire en catégorie reine EWC avec deux machines de pointe : la BMW n°37 et la Yamaha n°99.
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 8 commentaires
  • En savoir plus...