• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 novembre 2011

Nouvelle MV Agusta 2012 : tout sur la Supersport F3 675 !

Nouvelle MV Agusta 2012 : tout sur la Supersport F3 675 !

Enfin ! Un an après sa première apparition publique au salon EICMA de Milan 2010 , la sculpturale MV Agusta F3 675 s'apprête à débarquer en concessions au début de l'année 2012 ! Juste avant l'EICMA 2011, la Meccanica Verghera Agusta a décidé de mettre fin à la looonnngue campagne de comm' de son attendue Supersport de 675 cc (lire…

Imprimer

Enfin ! Un an après sa première apparition publique au salon EICMA de Milan 2010, la sculpturale MV Agusta F3 675 s'apprête à débarquer en concessions au début de l'année 2012 ! Juste avant l'EICMA 2011, la Meccanica Verghera Agusta a décidé de mettre fin à la looonnngue campagne de comm' de son attendue Supersport de 675 cc (lire notamment MNC du 15 juillet 2011) en dévoilant toutes ses caractéristiques techniques.

La "pazionne" dans le moteur !

Premier constat : si la mariée est toujours aussi belle (la pureté des lignes frôle la perfection et ces trois petites sorties d'échappement la tutoient !), la dot est finalement moins importante que prévue. Ainsi, au lieu des 144 ch annoncés fin 2010 (lire MNC du 5 novembre 2010), puis des "plus de 135 ch" promis début 2011 (lire MNC du 1er mars 2011), la F3 675 n'en conserve "que" 128 à 14 500 tr/mn dans sa version finale !

Quelle curieuse coïncidence : cette puissance correspond pile poile à celle d'une certaine Triumph Daytona 675 (lire notre Essai de la Daytona 675), jusqu'ici l'unique Supersport motorisée par un trois-cylindres en ligne !

Bien née, l'Anglaise conserve d'ailleurs un petit avantage au chapitre du couple avec 73 Nm contre 71 Nm pour la F3, dont le "3-pattes" pâtit sans doute de sa conception plus "super-carrée" et notamment de sa course extrêmement courte (45,9 mm contre 52,3 mm sur la Dayto). Doté de soupapes en titane, le moteur de la F3 675 est visiblement conçu pour prendre le maximum de tours/minute : 15 000 tr/mn au rupteur contre 13 900 pour la Triumph ! 

En outre, alors que MV Agusta évoquait un poids à sec contenu "juste sous la barre des 170 kg" à l'EICMA 2010, la belle de Varese en accuse finalement 173 sur la balance (toujours à sec), soit neuf de plus de que la fluette britannique qui affiche 162 kg à sec (et 185 kg tous pleins faits).

Concrètement, celle que MV Agusta qualifie de "nouvelle référence de la catégorie Supersport" pèse plus lourd et ne serait pas plus performante, mécaniquement parlant, que la Daytona 675. A croire que les Italiens se seraient légèrement laissés griser lors du développement de la F3, avant d'être rattrapés par les compromis économiques et techniques exigés pour la commercialisation d'une moto de série...

Châssis de compétition, électronique de Superbike !

Et pourtant, en termes de débauche technologique, la MV Agusta F3 675 se pose là ! Première moto de série à adopter un vilebrequin contrarotatif - un dispositif permettant de réduire l'inertie moteur utilisé par la Yamaha M1 de Moto GP -, elle est aussi la première Supersport à embarquer toute une batterie d'aides électroniques au pilotage.

Baptisé MVICS (Motor & Vehicle Integrated Control System), le "cerveau électronique" de la sportive transalpine gère les six injecteurs (oui : deux par cylindres !) via un accélérateur sans fil de type Ride-by-wire, comme sur la Yamaha R6.

Le MVICS propose aussi un choix de cinq cartographies d'injections au pilote : quatre préprogrammées et une paramétrable à l'envie. A ce jour, dans la catégorie SSP, seules les Suzuki GSX-R 600 et 750 sont dotées de mapping sélectionnables au guidon (A et B via le S-DMS).

Encore plus fort : la MV Agusta F3 675 s'équipe d'un contrôle de traction paramétrable sur huit niveaux ! Cette "béquille électronique" était jusqu'à présent réservée à quelques Superbike triées sur le volet (S1000RR, RSV4 APRC, ZX-10R, 1198 et YZF-R1 2012) !

Et si ça ne suffit pas au "sportivo-geek" qui sommeille en vous, sachez que la sportive de Varese peut aussi recevoir (en option) des capteurs d'inclinaison pour renseigner un peu plus précisément ce Traction Control. Ou encore un Launch Control (système d'assistance au départ, comme sur l'Aprilia RSV4 APRC), un anti-wheeling paramétrable et un sophistiqué shifter baptisé MV Agusta EAS (Electronically Assisted Shift).

Ultra compacte (1380 mm d'empattement contre 1395 mm pour la Daytona), la MV Agusta F3 675 exhibe enfin un châssis extrêmement affûté, comme savent les concevoir les ingénieurs de Varese (MV Agusta revendique tout de même 37 titres constructeurs en Grands Prix).

Bâtie autour d'un rigide cadre tubulaire en acier terminé par des platines en aluminium, la Supersport italienne se dote d'une partie cycle au diapason : fourche inversée Marzocchi de 43 mm entièrement réglable, amortisseur Sachs ajustable jusque dans les vitesses de compression (lentes et rapides), mono-bras oscillant et jantes en aluminium. Du top matos !

Disponible en janvier 2012

Pour freiner ses ardeurs, la F3 peut compter sur des doubles disques avant de 320 mm pincés par des étriers radiaux quatre pistons Brembo à fixation radiale. Un dispositif redoutable qu'actionne un maître-cylindre (lui aussi à montage radial) en provenance du manufacturier japonais Nissin.

Un choix certes moins prestigieux pour une Italienne pure souche, mais qui permet à MV de contenir le tarif à un niveau accessible.

Annoncée à 11 999 euros (prix italien) pour janvier 2012, la F3 standard reste cependant plus chère que sa rivale directe, la Daytona 675 (11 590 euros TTC dans le réseau Triumph France).

Enfin, que les amateurs d'exclusivité et de pièces d'orfèvrerie se rassurent : MV Agusta a d'ores et déjà prévu de commercialiser (en décembre 2011) une série limitée "Oro" de sa sportive (lire MNC du 15 juillet 2011) : une F3 entièrement équipée en Öhlins et en Brembo et recouverte de carbone et d'alcantara vendue... 25 000 € !

 Fiche technique MV Agusta F3 675

Moteur

  • Type : trois cylindres en ligne, 4-temps, double arbres à cames en tête
  • Cylindrée : 675 cc
  • Alésage et course : 79*45,9 mm
  • Alimentation : Injection électronique (2 injecteurs par cylindre) commandée par accélérateur ride-by-wire
  • Taux de compression : 13:1
  • Couple du moteur : 71 Nm à 10 600 tr/mn
  • Puissance : 128 ch à 14 500 tr/mn
  • Échappement :

Dimensions

  • Longueur : 2060 mm
  • Hauteur de selle : 805 mm
  • Garde au sol : 125 mm
  • Chasse : 99 mm
  • Empattement : 1380 mm
  • Poids : 173 kg à sec
  • Capacité du réservoir d'essence : 16 litres
  • Pneu avant : 120/70/17
  • Pneu Arrière : 180/55/17

Partie cycle

  • Cadre : Châssis treillis tubulaire en acier et platines en aluminium
  • Fourche : Marzcchi inversée de 43 mm, réglable en précharge, compression et détente
  • Suspension arrière : Mono-amortisseur Sachs réglable en précharge, en détente et en compression (lente et rapide)
  • Frein avant : Double disques flottant de 320 mm, étriers radiaux Brembo quatre pistons (maître-cylindre radial Nissin)
  • Frein arrière : Mono-disque de 220 mm, étrier deux pistons

Transmission

  • Transmission finale : Par chaîne
  • Embrayage : Multidisques à bain d'huile avec commande mécanique
  • Boîte de vitesse : Six rapports à cassette

Informations commerciales

  • Prix : 11 990 euros (en Italie)
  • Garantie : deux ans pièces et MO
  • Disponibilité : à partir de janvier 2012 dans le réseau MV Agusta
  • Coloris : Pastel White (blanc), Red/Silver (rouge et argent), Pastel Black/Metallic Anthracite (noir et gris)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 3 commentaires
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...