• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ENCORE UN BOL
Paris, le 22 septembre 2019

Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Profitant de l'abandon simultané des Honda n°5, Yamaha n°7 et Kawasaki n°1 officielles, la Suzuki n°2 du SERT s'impose au Bol d'Or après une course raccourcie à moins de 13 heures à cause de conditions météo particulièrement dangereuses.

Imprimer

La pluie, le vent et le manque de drainage sur le circuit Paul Ricard ont donné un étrange visage au 83ème Bol d'Or 2019, première manche du championnat du monde d'endurance moto FIM EWC 2019/2020...

Dès samedi après-midi, la course avait été neutralisée plusieurs fois par la voiture de sécurité, jusqu'à ce que la direction de course décide peu avant 18h d'interrompre carrément l'épreuve pour cause d'intempéries. Le deuxième départ n'a été donné que dimanche à 6h de matin, mais le sort s'est acharné sur trois des principaux favoris (voir ci-dessous).

Mini Bol, maxi points

Auteur d'une "deuxième course" sans faute, Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black sont rapidement passés en tête pour maintenir la concurrence à distance. L'équipage du SERT offre ainsi un beau cadeau de bienvenue à Damien  Saulnier, leur nouveau team manager qui succède à Dominique Méliand.

Damien  Saulnier, nouveau team manager du SERT

L'étonnante Yamaha polonaise n°77 du Wojcik Racing Team (Gino Rea, Christoffer Bergman et Axel Maurin) se classe deuxième devant la BMW n°6 du team ERC (Mathieu Ginès, Julien da Costa et Louis Rossi), qui boute la BMW officielle n°37 (Ilya Mikhalchik, Julian Puffe et Kenny Foray) hors du podium à moins de huit minutes de l'arrivée... avant un ultime rebondissement pour non conformité !

Mise à jour 19h30 : classement modifié !

Suite aux vérifcations techniques effectuées à l'arrivée, le team ERC Endurance arrivé troisième est déclassé pour "non-conformité de la capacité de son réservoir d'essence" : l'équipe allemande cède donc sa place sur le podium à sa consoeur n°37 du BMW Motorrad World Endurance Team, qui faisait sa première apparition en FIM EWC.

Malgré sa durée inférieure, le Bol d'Or 2019 compte officiellement comme une course de 24 heures, ce qui permet aux équipes restées sur leurs roues de prendre les points correspondants.

En Superstock, la Yamaha n°96 de Moto Ain (Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Hugo Clere), 7ème scratch, s'impose  devant la Kawasaki n°24 de BMRT 3D Maxxess Nevers 10ème (Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot) et la Suzuki n°50 de Motors Events 13ème (James Westmoreland, Johan Nigon et Adrien Ganfornina).

Trois favoris au tapis

"Vous imaginez bien la déception dans le box", lâche Gilles Stafler, team manager de la Kawasaki SRC championne du monde en titre au moment de son abandon : "c'est un fait de course qui met ainsi fin à nos espoirs et c'est très dur après une course si mouvementée"...

Grosses conséquences pour la casse moteur de la Honda n°5

"Je suis désolé et je voudrais sincèrement m'excuser auprès des pilotes et de leur équipe", a pour sa part indiqué le directeur du team FCC TSR Honda France, Masakazu Fuji, dont la casse moteur de la CBR n°5 a entraîné les chutes de la Yamaha n°7 et de la Kawasaki n°1 : "de retour au stand, j'ai jugé qu'on ne pouvait pas reprendre la course. Je veux vraiment rechercher la cause et réfléchir aux solutions".

"J'ai eu peur comme jamais"

Après ma "grosse chute sur l’huile de nos concurrents (Mike di Meglio sur la Honda n°5, NDLR), je suis très heureux que Erwan (Nigon sur la Kawasaki n°1, NDLR) aille bien !", souffle Loris Baz qui remplaçait Broc Parkes sur la Yamaha autrichienne n°7 partie en pole position.

"J’ai eu peur comme jamais quand ma moto l’a percuté à pleine vitesse et quand les deux ont ensuite brûlé !", poursuit le pilote Ten Kate en WorldSBK, qui ressent "énormément de déception et de tristesse, car nous étions en tête de la course avec un excellent rythme et de super sensations"...

"On est passé très proche du drame", note pour sa part Jérémy Guarnoni sur la Kawasaki n°1 : "quand j'ai vu la moto de Loris Baz percuter la nôtre avec Erwan Nigon coincé au millieu des motos en flammes, ça fait froid dans le dos"...

"J'espère que de nouvelles règles vont être mises en place"

"La direction de course a pris la bonne décision de sortir le safety car, mais malheureusement c'est encore trop tard car cinq motos sont tombées avant son intervention", estime encore le champion du monde en titre : "j'espère que pour les prochaines courses de nouvelles règles vont être mises en place en ce qui concerne la mise en place du safety car après une casse moteur. Une commission des pilotes pourrait être mise en place, comme en Grand Prix, pour pouvoir discuter avec les membres de la commission de sécurité".

Rendez-vous dès demains sur MNC  pour le débriefing complet de cette 83ème édition bouleversée par les éléments, avec les déclarations des pilotes et team managers : restez connectés !

Calendrier prévisionnel du championnat du monde d'endurance EWC 2019/2020

  1. Bol d'Or (24 h) : 21/22 septembre 2019 - Le Castellet, France
  2. 8 Heures de Sepang : 14 décembre 2019 - Malaisie (*)
  3. 24 Heures Motos : 18/19 avril 2020 - Le Mans, France
  4. 8 Heures d'Oschersleben : 6 juin 2020 - Allemagne (*)
  5. 8 Heures de Suzuka : 19 juillet 2020 – Japon 

.

.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
Fiche technique moto Honda CB500 Hornet 2024

Moteur, partie cycle, dimensions, coloris et prix de la Honda CB500 Hornet 2024 : toutes les caractéristiques et infos commerciales indispensables pour les motards à propos de la remplaçante de la CB500F sont sur notre fiche technique Moto-Net.Com.
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Bagnaia et Ducati éclipsent leurs rivaux aux tests du Qatar 

1'50.952 : c'est le chrono absolument stratosphérique avec lequel le champion MotoGP en titre Francesco Bagnaia termine les deux jours d'essais sur le circuit de Losail ! L'officiel Ducati est suivi par son équipier Enea Bastianini et l'Aprilia d'Aleix Espargaro. Fabio Quartaro et Johann Zarco, distancés, sont respectivement 14ème et 17ème.
MotoGP 2024 2 commentaires
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...