• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉ 2021
Paris, le 5 février 2021

La nouvelle Suzuki Hayabusa, moins puissante, au prix de 18 499 euros

La nouvelle Suzuki Hayabusa, moins puissante, à 18 499 euros

La troisième génération d'Hayabusa ne franchit pas la barre des 200 ch et ne reçoit pas de suralimentation comme la Kawasaki H2, mais cède au contraire 7 ch et 5 Nm sur l'autel d'Euro5. La principale nouveauté Suzuki 2021 hérite en revanche d'un véritable arsenal technologique à partir de 18 499 euros. Présentation.

Imprimer

Si la vidéo promotionnelle de la nouvelle GSX-R1300 Hayabusa - dévoilée par avance - laissait entrevoir des évolutions majeures au niveau du design et des technologies, la révélation de ses données mécaniques laisse davantage sur sa faim en matière d'avancées significatives...

Les rumeurs l'annonçaient de plus grosse cylindrée et/ou suralimenté pour donner la réplique aux H2 : il n'en est rien. Suzuki reconduit sans révolutionner son 4-cylindres de 1340 cc, avec une puissance et un couple revus à la baisse à cause d'Euro5 : 190 ch à 9700 tr/mn et 150 Nm à 7000 tr/mn, contre 197 et 155 sur la génération précédente. Un peu décevant sur ce type de motos, censées justement incarner la performance ultime...

"Alors que sa courbe de puissance maximale est légèrement inférieure à celle du modèle de deuxième génération, le moteur de la nouvelle Hayabusa délivre cependant une puissance globale équivalente ou supérieure sur toute la plage d'utilisation", se défendent les motoristes d'Hamamatsu qui évoquent une courbe de puissance "plus linéaire" et une meilleure fiabilité grâce à de nombreuses modifications portant notamment sur les bielles, les pistons, l'admission, l'échappement, l'injection ou encore le refroidissement.

A vérifier guidon en mains, car le poids atteint 264 kg  en ordre de marche (avec réservoir de 20 litres rempli), en baisse de 2 kg par rapport à la précédente (et non en hausse, comme écrit précédemment). L'Hayabusa n'aura toujours rien d'une ballerine, malgré de nouveaux réglages sur la fourche inversée de 43 mm et le mono-amortisseur par ailleurs entièrement ajustables. Le cadre, toujours un périmétrique en alu, reçoit aussi une boucle allégée de "700 gr" via des tubes affinés.

Au chapitre du freinage, la nouveauté Suzuki reçoit des étriers Brembo Stylema 4-pistons en position radiale qui pincent des disques de 320 mm (+ 10 mm). Ses jantes redessinées chaussent des Bridgestone S22 en 120/70/17 et 190/50/17, tandis que son guidon - désormais monté sur silentbloc -  recule de "12 mm" pour réduire "la fatigue" due à la position allongée.  

Bridée à 299 km/h... 

Pour rassurer les fans, Suzuki affirme que son nouveau "Faucon pèlerin" réalise les mêmes performances aux 400 m départ arrêté et qu'il atteint "facilement" sa vitesse de pointe volontairement limitée à 299 km/h. La vidéo promotionnelle de l'Hayabusa ci-dessous accrédite cette affirmation puisqu'on y voit son compteur grimper sûrement vers 190 mph, soit 305,8 km/h !

Son instrumentation, justement, perpétue la tradition d'un tableau de bord volumineux constitué de quatre cadrans circulaires avec compte-tours, vitesse, jauge à essence et température moteur à aiguille. Cet affichage "à l'ancienne" se modernise toutefois avec l'introduction d'une fenêtre centrale TFT couleurs, commandée à main gauche.

Cet afficheur donne accès à la principale évolution de cette Hayabusa 2021 : son recours à d'innombrables assistances électroniques. Cet arsenal nommé Suzuki Intelligent Ride System (SIRS) s'articule autour d'une centrale à inertie qui mesure en continue la position de la moto sur six axes, afin de renseigner le plus précisément possibles les aides au pilotages. 

Celles-ci comprennent une contrôle de traction ajustable sur 10 crans et désactivable (TC), une gestion du frein moteur sur trois niveaux (EB), trois modes de puissance qui changent la réactivité de l'accélérateur électronique (PWR), un shifter (QS) bidirectionnel à deux niveaux de réaction, un contrôle du cabrage réglable sur dix crans, un limitateur de vitesse, un assistant au départ ainsi qu'un freinage combiné de l'avant vers l'arrière et par ailleurs sensible à l'inclinaison.

Le tout se règle à sa main ou via les paramétrages d'usines accessibles via les trois modes de conduite S-DMS (Suzuki Drive Mode Selector). A noter aussi l'intégration d'un régulateur de vitesse, d'une assistance au ralenti pour éviter de caler, d'un contrôle de la levée de la roue arrière (via l'ABS combiné) et d'un assistant au démarrage en côte. Pas du luxe au regard du poids de la bête : une marche arrière pourrait même s'envisager !

Toujours affûtée comme une fusée

Seules des suspensions pilotées par électronique manquent à l'appel sur cette troisième génération de GSX-R1300 Hayabusa, qui étrenne également une silhouette partiellement redessinée avec toujours une fort accent mis sur l'aérodynamisme. 

"Bien que la priorité soit le raffinement du design, la nouvelle Suzuki Hayabusa possède le même SCX (CX multiplié par la surface frontale) que la génération précédente, ce qui la place parmi les trois motos ayant le meilleur SCX au monde", se vante le constructeur !

Les formes générales s'inscrivent effectivement dans la lignée "missil-istique" de cette saga lancée en 1998, mais introduisent de nouveaux aspects comme des flancs carénages dédoublés. Le bloc optique est également rajeuni par l'ajout de lignes de LED et d'un lenticulaire, tandis que les feux intégrés à la coque passent également aux diodes. 

L'ensemble dégage une bouffée de sportivité bienvenue, qui rajeunit l'allure générale sans renier ses fondamentaux surtout en version noire et orange (du gris et du blanc sont aussi au programme). Suzuki ne s'est pas raté sur cet aspect...à l'exception de l'intégration des énormes silencieux en position basse. Décidément, les Hayabusa ne sont jamais gâtées en la matière : la preuve ci-dessous avec les versions précédentes !

Suzuki estime pour sa part avoir réalisé "de grands efforts" pour concevoir des éléments "plus étroits, plus compacts et dans le prolongement des tubes d'échappement". Ces silencieux seraient par ailleurs allégés de "2,054 kg", permettant d'atteindre une répartition des masses idéale "avant/arrière de 50/50" et d'afficher 264 kg au lieu de 266 kg. L'Hayabusa a du pot finalement !

Le site de pré-réservation de la nouvelle Hayabusa annonce un prix "à partir de 18 499 euros" à partir de mars 2021. En 2016, lors de notre comparatif MNC contre la Kawasaki H2 et la Ducati Panigale 1299S, "l'Hyper-routière" de Suzuki s'affichait à 15 499 euros avant de marquer une pause pour éviter les normes Euro4. Soit 3000 euros d'inflation ! Sa montée en puissance électronique (à défaut de mécanique) justifierait-elle cette sensible augmentation ? Seul un essai MNC pourra trancher !

Hayabusa 2021 : bande-annonce 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Davey Todd gagne la Senior TT 2024 par double KO !

Vainqueur de la première - et seule - course Superstock, Davey Todd avait perturbé les cadors du Tourist Trophy 2024... Il les a même sonné lors de la finale Superbike : Peter Hickman est tombé (pas de bobo) et la Fireblade de Michael Dunlop a craqué ! Compte-rendu de la ''famous'' Senior TT où Jonathan Goestchy termine à une fabuleuse 19ème place.
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
Marc Marquez dans l'équipe officielle Ducati en 2025... et 2026 !

C'est officiel : après avoir rompu son contrat avec les Rouges de Tokyo l'an dernier et une (demi) année de période d'essai concluante chez Gresini, Marc Marquez signe un CDD de deux ans chez les Rouges de Bologne ! L'octuple champion du monde de Grand Prix moto fera équipe avec le triple champion Pecco Bagnaia jusqu'en 2026.
MotoGP 2024 16 commentaires
  • En savoir plus...