• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 8 novembre 2015

GP de Valence : Lorenzo champion du monde MotoGP 2015

GP de Valence : Lorenzo champion du monde MotoGP 2015

Pas une seule fois de la saison, Lorenzo n'a dépassé Rossi en termes de nombre de points marqués (au mieux, égalité à Brno). Le majorquin a comblé avec brio cette lacune lors de la finale à Valence, scellant son troisième titre mondial en MotoGP par une victoire devant Marquez, Pedrosa et Rossi, à qui le titre échappe pour…

Imprimer

Pas une seule fois de la saison, Lorenzo n'a dépassé Rossi en termes de nombre de points marqués (au mieux, égalité à Brno). Le majorquin a comblé avec brio cette lacune lors de la finale à Valence, scellant son troisième titre mondial en MotoGP par une victoire devant Marquez, Pedrosa et Rossi, à qui le titre échappe pour 5 petits points malgré une remontée formidable depuis la dernière position...

Départ : Jorge Lorenzo prend l'avantage depuis la pole positon tandis qu'à l'autre bout de la grille, Rossi, agressif, passe de la 26ème à la 19ème position. Quelques virages plus loin, le Docteur est 15ème, soit 11 positions gagnées en un demi-tour ! Deuxième, Dani Pedrosa est doublé par Marc Marquez qui a perdu un peu de temps au départ.

Le point pneumatique à Valence

Pol Espargaro, Andrea Iannone et Toni Elias s'élancent avec le pneu avant asymétrique, tandis que le reste du plateau a opté pour le slick avant tendre. A l'arrière, tous les pilotes Factory sont en médium, tandis que certains Open partent comme d'habitude avec un pneu plus tendre.

Les 110 300 spectateurs (tous les gradins sont pleins !) hurlent chacun pour leur favori, tandis que Rossi double tour à tour Hayden, Petrucci, Hernandez et Bradl. Puis c'est au tour de Pirro d'être dépassé par l'intérieur par le Docteur, tandis qu'Andrea Iannone part lourdement à la faute dans un impressionnant high side. Rossi se retrouve désormais dans le Top 10, à devoir dépasser des pilotes nettement plus performants comme Bradley Smith, sur lequel il ne trouve pas l'ouverture...

Devant, Jorge Lorenzo cherche à s'échapper à coup de chronos canons, nouveau record du tour en course à la clé. Si Rossi se donne toutes les chances, Lorenzo réalise lui aussi une course parfaite ! Le majorquin a cependant du mal à se défaire de Marc Marquez, relégué à une demi-seconde devant Pedrosa. Andrea Dovizioso et Aleix Espargaro suivent à un peu plus de 3 secondes.

Valentino Rossi finit par dépasser Bradley Smith, qui contrairement à ce qui a été suggéré par certains observateurs ne fait aucun cadeau malgré leur employeur commun : "Yamaha ne nous a rien demandé dans ce sens", assure Hervé Poncharal, team manager de Tech3. En revanche, Danilo Petrucci derrière qui Rossi arrive désormais s'écarte ouvertement pour le laisser passer : ah, la solidarité italienne ! 

Le nonuple champion du monde est désormais 7ème, soit 19 positions gagnées, mais il perd du temps malgré ses efforts : ses chronos sont entre 4 dixièmes et une seconde moins rapide que ceux de son coéquipier, régulier comme une horloge sous la barre des 1'32. 

Au septième tour, Lorenzo mène toujours très largement les débats avec une avance stable d'une demi-seconde sur Marquez, lui-même à plusieurs longueurs devant Pedrosa dont l'écart sur Lorenzo dépasse la seconde. Après avoir pris la mesure de Pol Espargaro, Valentino Rossi dépasse le deuxième pilote Tech3 par l'intérieur, en le tassant légèrement sur le vibreur opposé.

Quelques virages plus loin, l'officiel Yamaha passe Aleix Espargaro au freinage de la ligne droite des stands, mais l'espagnol se bat et repasse devant ! Rossi réitère très vite et passe par l'intérieur un peu plus loin malgré la résistance du pilote officiel Suzuki. Le n°46 a désormais la Ducati d'Andrea Dovizioso dans son viseur... et dépasse son compatriote par l'intérieur dans un droit ! 

Rossi est désormais 4ème à plus de 11 secondes de Dani Pedrosa, troisième derrière Lorenzo et Marquez... A ce stade de la course, si les positions restent figées, 5 points séparent les deux coéquipiers Yamaha, à l'avantage de Jorge Lorenzo. Or, celui-ci continue à asséner les tours entre 1'31.5 et 1'31.7, rythme à peu près tenu par Marquez et Pedrosa. En revanche, le n°46 ne descend pas sous les 1'32, même avec la piste libre devant lui. L'italien n'a plus qu'à espérer que Marquez et Pedrosa chatouillent, voire dépassent le leader...

A neuf tours de l'arrivée, Marc Marquez rejoint le dosseret de selle de Lorenzo qui a légèrement ralenti. L'officiel Honda est visiblement plus rapide en entrée de courbe, mais il temporise tandis que Dani Pedrosa grignote petit à petit les 2 secondes de retard prises sur ses deux compatriotes. Eugene Laverty puis Mike di Meglio abandonnent.

Après six tours passés en observation derrière Lorenzo (!), Marc Marquez n'engage toujours pas de dépassement, alors que le rythme ralentit et passe au-dessus des 1'32.3. Ce ralentissement profite à Pedrosa qui revient comme un boulet de canon sur Marquez (plus de 2 secondes comblées !), qu'il dépasse par l'intérieur. Marquez réplique aussitôt et repasse "Pedro" aux forceps à l'entame du dernier tour...

Arrivée : Au regard de sa facilité à reprendre sa position et à suivre le leader, on s'attend alors à ce que Marc Marquez attaque Jorge Lorenzo pour s'offrir la victoire. Mais il n'en est rien : pas une seule fois l'officiel Honda ne se place en position d'attaquer, alors que Lorenzo souffre visiblement d'une motricité de plus en plus délicate à trouver sur sa M1...

"J'avais préparé une attaque"

Beaucoup reviendront sans doute dans les jours à venir sur l'absence d'attaque de Marquez sur Lorenzo. Mais si l'on se place d'un autre point de vue, sans tenir compte des dernières polémiques qui ont sali le MotoGP, force est de constater que pas une seule fois Jorge Lorenzo ne lui en laisse l'opportunité. 

Brillant tout le week-end, auteur d'une pole record sur un circuit où il ne s'était jamais qualifié en première place durant sa carrière, Jorge Lorenzo a en effet livré une course somptueuse, imprimant un rythme d'une vitesse et d'une constance hallucinantes. Sa victoire devant les deux officiels Honda, suite logique à cette domination, vient porter le total de ses succès cette à 7, soit plus d'une course sur trois remportées par le n°99.

"J'avais préparé une attaque, mais j'ai perdu du temps lorsque Dani m'a doublé. Ensuite, je suis revenu sur Jorge, mais il y avait trop de risques. Honnêtement, je suis un peu déçu car je voulais vraiment gagner cette course", confesse Marquez qui n'aurait de toute façon pas affecté le résultat au championnat en remportant la course : si Lorenzo avait finit 2ème et Rossi 4ème, les deux équipiers auraient terminé à égalité de points mais "Jorgueuil" aurait été sacré car il compte plus de victoires (6 contre 4 avant Valence).

Jorge Lorenzo fête son titre en compagnie de certains membres de son équipe qui ont revêtu pour l'occasion les combinaisons portées par le majorquin lors de ses quatre précédents titres : deux en MotoGP en 2010 et 2012, deux en 250 cc en 2006 et 2007. Dans le parc fermé, Max Biaggi vient féliciter le majorquin avec lequel il entretient de très bons rapports, tandis que Valentino Rossi rejoint son stand en saluant le public et en souriant à son team quand il retire son casque.

Quinzième de la course devant Hector Barbera, Loris Baz marque un dernier point qui ne suffit pas, hélas, à lui permettre de reprendre la tête du classement Open à l'espagnol. Barbera remporte le "titre" Open, le dernier puisque cette "sous-catégorie" disparait l'an prochain, avec sa 15ème place finale et 33 points marqués, contre 28 pour le savoyard qui termine sa première saison en catégorie reine au 17ème rang.

Rendez-vous dès demain sur MNC pour les déclarations des pilotes et l'analyse complète de cette dernière course de la saison : restez connectés !

Résultats du Grand Prix MotoGP de Valence 2015

  1. Jorge LORENZO Yamaha 45'59.364
  2. Marc MARQUEZ Honda +0.263
  3. Dani PEDROSA Honda +0.654
  4. Valentino ROSSI Yamaha +19.789
  5. Pol ESPARGARO Yamaha +26.004
  6. Bradley SMITH Yamaha +28.835
  7. Andrea DOVIZIOSO Ducati +28.886
  8. Aleix ESPARGARO Suzuki +34.222
  9. Cal CRUTCHLOW Honda +35.924
  10. Danilo PETRUCCI Ducati +39.579
  11. Maverick VIÑALES Suzuki +39.746
  12. Michele PIRRO Ducati +47.053
  13. Yonny HERNANDEZ Ducati +54.081
  14. Alvaro BAUTISTA Aprilia +56.646
  15. Scott REDDING Honda +57.278
  16. Hector BARBERA Ducati +57.363
  17. Nicky HAYDEN Honda +58.742
  18. Stefan BRADL Aprilia +59.086
  19. Loris BAZ Yamaha Forward +1'04.339
  20. Toni ELIAS Yamaha Forward +1'04.413
  21. Jack MILLER Honda +1'05.212
  22. Anthony WEST Honda +1'27.281

Non classés

  • Mike DI MEGLIO Ducati 6 Tours
  • Eugene LAVERTY Honda 7 Tours
  • Broc PARKES ART 9 Tours
  • Andrea IANNONE Ducati 28 Tours
  • Conditions de piste : Dry | Air : 23ºC | Humidité : 63% | Sol : 29°C

Classement définitif du championnat MotoGP 2015

  1. Jorge LORENZO Yamaha SPA 330
  2. Valentino ROSSI Yamaha ITA 325
  3. Marc MARQUEZ Honda SPA 242
  4. Dani PEDROSA Honda SPA 206
  5. Andrea IANNONE Ducati ITA 188
  6. Bradley SMITH Yamaha GBR 181
  7. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 162
  8. Cal CRUTCHLOW Honda GBR 125
  9. Pol ESPARGARO Yamaha SPA 114
  10. Danilo PETRUCCI Ducati ITA 113
  11. Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 105
  12. Maverick VIÑALES Suzuki SPA 97
  13. Scott REDDING Honda GBR 84
  14. Yonny HERNANDEZ Ducati COL 56
  15. Hector BARBERA Ducati SPA 33
  16. Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 31
  17. Loris BAZ Yamaha Forward FRA 28
  18. Stefan BRADL Aprilia GER 17
  19. Jack MILLER Honda AUS 17
  20. Nicky HAYDEN Honda USA 16
  21. Michele PIRRO Ducati ITA 12
  22. Eugene LAVERTY Honda IRL 9
  23. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha JPN 8
  24. Mike DI MEGLIO Ducati FRA 8
  25. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 5
  26. Takumi TAKAHASHI Honda JPN 4
  27. Toni ELIAS Yamaha Forward SPA 2
  28. Alex DE ANGELIS ART RSM 2

    .

    .

    Commentaires

    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Si l'ecart entre le moment ou il passe 4 et la fin a augmente c'est pour deux raisons : quand tu as cravache comme un malade pour remonter 20 motos et que tu vois que tu es deja a 11 secondes tu fais quoi ? Tu prends tous les risques pour gagner 2 sec au final ou tu restes sur ton rythme ? Meme si c'est Rossi c'est pas Dieu il savait qu’il n'aurait detoutes facons pas pu remonter. La deuxieme raison, aussi car il faut le reconnaitre, c'est que les hommes de tete roulaient de toutes facons tres tres vite, conditions reunies pour Lorenzo qui est imbattable dans ces moments la ! Pour la prestation de MM disons que s'il avait porte une attaque comme a son habitude, ca aurait tout change car avec le retour de Pedro Lorenzo risquait de finir 3, mais bon aussi comme dit par certains commentateurs "y'avait beaucoup trop de risques pour tenter un depassement". Franchement a sa place qui aurait tente de depasser, risquer de faire tomber, et surtout faire perdre le titre a son compatriote. C'est malheureux mais c'est un comportement normal pour moi. Pour terminer, bien que ce ne soit pas mon prefere, pour moi MM est a ce jour le plus rapide en course, quelquesoit le circuit, soit il va au tapis soit il est devant.... Vivement l'an prochain ! Bon hiver a tous ;-)

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Les derniers essais MNC

    Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
    Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
    Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
    Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
    Nouveautés 2024 1 commentaire

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
    Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
    Sportive 1 commentaire
    Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
    MotoGP 2024 3 commentaires
    Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
    Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
    Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
    Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

    ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

    Calendrier MotoGP 2023

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

    GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

    Pré-saison 2023

      Calendrier MotoGP 2023

    Courses 2023

    GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
    GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 14 mai : GP de France
    GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
    GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
    GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
    GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
    GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
    GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
    GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
    GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
    GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
    GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
    GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


    SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...