• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 septembre 2016

GP de Grande-Bretagne: Viñales, nouveau Top Gun du MotoGP !

GP de Grande-Bretagne: Viñales, nouveau Top Gun du MotoGP !

Maverick "Mack" Viñales remporte à 21 ans son premier Grand Prix en MotoGP sur le circuit de Silverstone, offrant à Suzuki sa première victoire depuis 2007 . Cal Crutchlow et Valentino Rossi complètent le podium du GP de Grande-Bretagne 2016 devant un Marc Marquez combatif à souhait !

Imprimer

Maverick "Mack" Viñales remporte à 21 ans son premier Grand Prix en MotoGP sur le circuit de Silverstone, offrant à Suzuki sa première victoire depuis 2007. Cal Crutchlow et Valentino Rossi complètent le podium du GP de Grande-Bretagne 2016 devant un Marc Marquez combatif à souhait !

Premier départ : Valentino Rossi souffle le holeshot au poleman Cal Crutchlow, mais le Docteur se fait vite doubler par Maverick Viñales tandis qu'un violent accrochage entre Loris Baz et Pol Espargaro provoque la sortie de piste de Rabat, Hernandez, Lowes et Miller dans le deuxième virage. 

Le drapeau rouge est immédiatement sorti pour interrompre la course alors que Pol Espargaro est évacué sur une civière, a priori sans blessure grave... Le haut-savoyard Loris Baz reste allongé au sol, conscient mais choqué suite à l'énorme impact avec la M1 Tech3, sa Ducati totalement détruite gisant sur le côté.

Le français, récemment reconduit dans son team Avintia, est entouré par de nombreux médecins sur le bord de la piste, tandis que les commissaires s'affairent à évacuer les débris des motos. Loris est finalement évacué sur une civière, parvenant malgré la douleur à adresser un petit signe de la main au public. Courage Baz-ooka !

Un second départ pour une course réduite à 19 tours au lieu de 20 est donné environ un quart d'heure plus tard, tandis que Baz est conduit au centre médical. Des nouvelles rassurantes en proviennent : Loris a subi une brève perte de connaissance mais ne souffre d'aucune fracture. De légères douleurs à son pied précédemment blessé en Italie semblent être les seules conséquences de sa violente cabriole. Ouf !

Second départ : Valentino Rossi prend de nouveau le meilleur départ, mais se fait une fois encore dépasser assez vite par Crutchlow puis Viñales. L'officiel Suzuki, très fort dans toutes les conditions ce week-end, double le local de l'épreuve pour se hisser en tête de la course, puis creuser un léger écart sur Crutchlow.

Le point pneumatique

Encore une course très compliquée à gérer pour Michelin, ne serais-ce qu'en raison des conditions climatiques très changeantes rencontrées ce week-end (sec le vendredi, pluie pendant les qualifications, sec mais assez froid pour la course). Qui plus est, Silverstone compte parmi les circuits les plus bosselés du championnat, ce qui contraint les pilotes à légèrement abaisser la pression des pneus pour améliorer l'absorption des chocs. Ces conditions particulières placent la plupart des pilotes dans l'expectative jusqu'au départ quant à leur choix de pneus, notamment à l'arrière où le choix oscille entre le dur et le médium.

Sur la grille de départ, Lorenzo, Rossi et Marquez se présentent avec le pneu dur à l'arrière. A l'avant, Lorenzo et Marquez ont opté pour la solution tendre comme Pedrosa, Dovizioso et Iannone. Rossi part quant à lui avec le pneu avant dur, plus en phase pour ses freinages très appuyés. Maverick Vinales s'élance pour sa part avec le dur à l'avant et le médium à l'arrière, comme son coéquipier Espargaro et Cal Crutchlow.

Marc Marquez se fait pressant sur Rossi et le passe sans hésiter, doublant peu après Cal Crutchlow pour lui chiper la deuxième place. Le leader du championnat semble résolu à ne pas laisser s'échapper Viñales, qui s'est forgé 0,8 sec d'avance en un tour ! Et son avantage continue à grimper, malgré les efforts de l'officiel Honda. 

Derrière, Crutchlow et Rossi sont dans la roue de Marquez, suivis de près par Iannone et Pedrosa. Jorge Lorenzo, 7ème, n'est pas au contact et accuse déjà 4 secondes de retard sur la "fusée" Viñales. Le majorquin semble figé sur sa M1, à l'opposé de son coéquipier Rossi qui se meut avec grâce et vélocité sur la Yamaha.

L'officiel Suzuki, dont la dernière victoire remonte au GP de France 2007 sur le mouillé au Mans, imprime en tête un rythme de folie sur ce circuit qu'il affectionne particulièrement : Viñales possède désormais quasiment 2 secondes d'avance sur le deuxième groupe à 15 tours de l'arrivée !

Conscient de la menace, Valentino Rossi cherche et trouve l'ouverture sur Crutchlow au freinage, afin de se placer dans l'échappement de Marquez qui le domine de 53 points au championnat. Le Docteur, qui semble avoir pris la mesure de la piste, dépasse peu après le leader du championnat avec une relative aisance.

L'avantage de Viñales sur Rossi continue à croître au fil des tours, atteignant l'incroyable valeur de 4,6 sec à sept tours de l'arrivée ! L'italien a visiblement abandonné l'espoir de revenir sur son futur coéquipier et doit maintenant composer avec le retour de ses poursuivants, notamment Andrea Iannone qui parvient à le dépasser après une première tentative infructueuse.

Crutchlow, survolté à domicile et en embuscade derrière l'officiel Yamaha, taxe Rossi le tour suivant sous le regard focément intéressé de Marc Marquez, qui se tâte à dépasser le pilote qui le suit au provisoire... L'officiel Honda porte une première attaque - assez virile - sur le Docteur, mais ça ne passe pas !

Les deux hommes, tout juste réconciliés depuis leur poignée de mains à Barcelone, remettent le couvert juste après : Marquez plonge à l'intérieur, tasse un peu son "vieux copain" et le dépasse, tandis que Iannone perd l'avant et chute ! 

L'expérimenté Docteur réplique aussitôt, forçant son rival à puiser dans ses réserves pour lui tenir tête, quitte à voir la Honda officielle franchir les limites de la piste ! Quelle pugnacité du génial italien, "mordant" comme un jeunot alors qu'il dispute sa 250ème course en MotoGP ! Marc Marquez, conscient de sa sortie de piste non autorisée dans les dégagaments bitumés, ralentit et lève la main avant de repartir à l'assaut. 

Incroyable d'aisance, entre total contrôle et complet pilotage en "cata", le n°93 force comme un fou sur sa Honda pour redoubler Valentino Rossi à cinq tours de l'arrivée ! Le pilote HRC est clairement plus rapide, surtout en entrée de courbe où il fond avec une vitesse et une aisance stupéfiantes. A la traîne face à la Yamaha, la Honda ? A le voir, on peut en douter !

Dani Pedrosa suit cette superbe bagarre à quelques mètres, devant Andrea Dovizioso et Aleix Espargaro qui hérite d'une seconde de pénalité pour être sorti dans les dégagements bitumés du circuit. 

Marc Marquez revient sur Cal Crutchlow avec facilité, laissant loin derrière lui Valentino Rossi et Dani Pedrosa. Le leader du championnat double le local de l'épreuve, mais celui-ci réplique à chacune de ses manoeuvres, poussant le double champion du monde MotoGP dans ses derniers retranchements. 

Marquez s'agace et perd brièvement le contrôle de sa Honda après un freinage limite sur Crutchlow, qu'il double en le touchant légèrement : le n°93 finit sa manoeuvre dans le dégagement bitumé, parvenant par miracle à rester sur ses roues ! Et croyez-vous que tout cela stopperait les ardeurs de l'espagnol, qui a beaucoup à perdre dans l'opération ?

Que nenni : Marquez repart au charbon sitôt sorti du dégagement pour aller recoller son coéquipier Pedrosa, qu'il double dans une longue courbe avec au moins 1000 km/h de plus au point de corde ! 

Arrivée : Maverick Viñales, jamais inquiété depuis son passage en tête, remporte sa première victoire en MotoGP avec quelque 3,480 secondes d'avance sur Crutchlow, 4,063 sur Rossi et 5,992 sur Marquez, avec l'intense satisfaction d'avoir battu les meilleurs mondiaux à la régulière et sur piste sèche !

Cet authentique exploit prend une dimension particulière pour Suzuki, qui ne s'était pas imposé en MotoGP depuis le Grand Prix de France 2007 gagné sous la pluie par l'australien Chris Vermeulen. Le blason d'Hamamatsu devient ainsi le quatrième constructeur à s'imposer cette année après Ducati, Honda et Yamaha. Coup de chapeau à Suz' pour avoir conçu une moto aussi compétitive après seulement deux saisons !

Quant à Viñales, son incroyable talent s'illustre en grand ce week-end à Silverstone : l'espagnol devient le quatrième pilote à remporter sa première victoire cette saison après Miller à Assen, Crutchlow à Brno et Iannone en Autriche. Le record de sept vainqueurs différents obtenu en 2006 est égalé alors qu'il reste encore six GP à courir !

Autre performance notable : celle du britannique Alex Lowes, 13ème de sa toute première course en MotoGP devant Barbera, Rabat, Miller et Redding (victime d'au-moins deux chutes). Un excellent résultat sur le sec pour le frère jumeau du pilote Moto2 Sam Lowes, qui remplacera de nouveau Bradley Smith sur la Yamaha Tech3 lors de la prochaine course à Misano (Italie).

Au championnat, le combatif Marc Marquez cède trois points à Valentino Rossi mais compte encore exactement deux victoires d'avance (50) alors que la saison entame son dernier tiers. La lutte reste donc ouverte entre les deux rivaux, au moins sur un plan mathématique. C'est moins le cas pour Jorge Lorenzo, de nouveau auteur d'une course anonyme terminée au 8ème rang à 19 secondes du vainqueur...

Résultats du Grand Prix MotoGP de Grande-Bretagne 2016

 

Classement provisoire du championnat MotoGP 2016

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holgado sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
      Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
      L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
      Permis moto 1 commentaire
      Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
      La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
      Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
      Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

      Soutenez le Journal moto du Net

      Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

      ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

      Calendrier MotoGP 2023

      Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

      GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

      Pré-saison 2023

        Calendrier MotoGP 2023

      Courses 2023

      GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
      GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
      GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
      GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
      GP de France moto 14 mai : GP de France
      GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
      GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
      GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
      GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
      GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
      GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
      GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
      GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
      GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
      GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
      GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
      GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


      SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...