• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 7 novembre 2013

Discret à Milan, Suzuki promet de l'innovation à Tokyo

Discret à Milan, Suzuki promet de l'innovation à Tokyo

Sur le stand Suzuki du salon de la moto de Milan, les flashes crépitent sans excès faute de réelles nouveautés à mettre en boîte... Une fois de plus assez discret  lors de ce grand rendez-vous du deux-roues européen, le constructeur japonais fait le dos rond mais nous promet de belles choses à venir, à l'image des concepts Recursion…

Imprimer

Sur le stand Suzuki du salon de la moto de Milan, les flashes crépitent sans excès faute de réelles nouveautés à mettre en boîte... Une fois de plus assez discret lors de ce grand rendez-vous du deux-roues européen, le constructeur japonais fait le dos rond mais nous promet de belles choses à venir, à l'image des concepts Recursion et Extrigger à découvrir fin novembre au Tokyo Motor Show.

Pas si vite !

Les principales nouveautés de Suzuki ayant déjà été dévoilées depuis plusieurs semaines à l'occasion des 24H Moto du Mans (relire nos Présentations détaillées de la DL1000 V-Strom 2014 et des nouveaux Burgman 125 et 200), le stand du blason d'Hamamatsu à Milan n'offre pas grand-chose de "neuf".

Résultat : pour amortir son ticket d'entrée à 18 euros, le visiteur pressé et friand de nouveautés japonaises est tenté de rapidement passer son chemin, direction le stand Kawasaki pour détailler notamment la nouvelle Z1000, ou les stands Honda et Yamaha qui débordent littéralement de nouveaux deux-roues - voire trois-roues pour la marque d'Iwata.

Pourtant, en y regardant de plus près, quelques bonnes raisons incitent à ne pas quitter si vite le stand Suzuki. D'une part, parce que la marque d'Hamamatsu expose pour la première fois au public sa magnifique XRH-1 de MotoGP, le prototype développé par notre "Frenchy" Randy de Puniet avec lequel Suz' prévoit de réintégrer la catégorie reine en 2015.

Joliment dessinée et dotée d'une finition à tomber par terre, cette future machine de course est motorisée par un 4-cylindres en ligne dont la sonorité entendue sur les vidéos officielles suggère qu'il recourt à un calage du vilebrequin proche du Cross Plane des Yamaha M1.

Outre la possibilité d'enfourcher l'inédite V-Strom 1000 et les nouveaux Burgman pour s'en donner une première idée, le stand Suzuki présente aussi une "vraie-fausse" nouveauté : l'Intruder M1800R Boss, une M1800R "tout-court' revêtue d'une séduisante robe jaune et noire.

Ce coloris bi-tons renvoie directement aux couleurs historiques du service course américain de Yamaha, repris notamment sur les XJR1300 SP !

Conscients que certains fans de la marque resteront peut-être sur leur faim en repartant de Milan, les dirigeants de Suzuki France rencontrés par Moto-Net.Com arboraient pourtant un large sourire : selon eux, la marque se prépare à sortir de cette espèce de torpeur où elle semble plongée depuis le début de la crise économique et va renouer avec l'esprit d'initiative nécessaire pour réussir.

Légèreté... 

Premier axe choisi pour revenir sur le devant de la scène : la légèreté ! Comme nous l'a fait remarquer Dominique Li-Pat-Yuen, responsable marketing et communication de la filiale française, la nouvelle DL1000 V-Strom compte parmi les maxi-trails les plus légers du marché, avec un poids contenu à 228 kg en ordre de marche.

Pas mal du tout effectivement, même si sa transmission finale par chaîne lui apporte un net avantage en la matière face à ses rivales pour la plupart munies d'une transmission par arbre à cardans - à l'image de la référence R1200GS 2013 (238 kg en ordre de marche) !

Et pour mettre en avant cette relative sveltesse, Suzuki proposait une animation digne d'un tour d'illusionniste avec l'une des ses charmantes hôtesses lors du lever de rideau de son nouveau maxi-trail à Milan (voir vidéo ci-dessous)...

Reste que l'initiative est louable tant le poids de certaines motos modernes laisse perplexe, quand bien même il se justifierait par une débauche de technologie... A MNC, nous sommes plusieurs à penser qu'à moto, le poids est l'ennemi du bien : vu sous cet angle, que Suzuki se dirige dans cette voie paraît être une bonne chose.

A condition bien sûr que la marque y mette les formes et conçoive des motos certes légères... mais aussi performantes !

Concept Recursion : Suzuki (re)met le turbo !

A l'image, pourquoi pas, de cet alléchant concept Recursion, un prototype visuellement assez abouti que Suzuki dévoilera au Salon de la moto de Tokyo à partir du 22 novembre. Outre ses lignes fluides, son design inspiré et son mono-bras oscillant, ce roadster se singularise surtout par sa motorisation inédite : un compact bicylindre parallèle de 588 cc refroidi par eau, dont la principale particularité tient à sa suralimentation via un turbocompresseur !

Déjà utilisée par le constructeur au milieu des années 80 sur la XN85, en réponse à la Honda CX500 Turbo et autres Kawasaki ZX750 Turbo, cette technologie permet de booster la puissance moteur en augmentant le volume air-essence admis dans les cylindres via une turbine entraînée par les gaz d'échappement.

Plus performant qu'un moteur atmosphérique à cylindrée égale, un bloc turbocompressé présente néanmoins l'inconvénient d'offrir une certaine brutalité lorsque le turbo entre en action... C'est pourquoi tous les constructeurs moto ont prudemment délaissé ce dispositif, laissant à des préparateurs un peu allumés l'occasion de faire parler d'eux en dépassant la barre des 400 ch avec des motos de type GSX-R1300 Hayabusa turbocompressée !

Un moteur turbocompressé performant et exploitable ?

Mais si Suzuki tente de réintroduire cette technologie - même sous forme de concept - c'est peut-être parce que le constructeur a suffisamment progressé dans ce domaine - grâce son expérience en automobile ? - pour concevoir un moteur performant et exploitable... Si tel était le cas, la Recursion pourrait amorcer un tournant décisif en donnant naissance à des motos de moyennes cylindrée aussi performantes qu'une "grosse", mais plus légères.

Une vidéo "volée" de présentation de ce concept (en japonais) fait ainsi état d'une puissance de 100 ch à 8000 tr/mn, et surtout d'un couple de 100 Nm à 4500 tr/mn. A comparer aux 72 ch et aux 64 Nm développés par le bicylindre en ligne de 649 cc de l'ER-6 ! Le poids annoncé met aussi l'eau à la bouche : 174 kg (probablement à sec).

Affirmant que la Recursion est un modèle concentrant "l’essentiel du plaisir de rouler quelle que soit la façon dont vous vivez la moto", Suzuki précise que ce roadster offrirait "une facilité de prise en main et une économie en utilisation urbaine et des balades sensationnelles et exaltantes sur routes sinueuses". Une déclaration qui implique que ce concept n'est pas qu'une maquette et que des tests sont en cours...

De là à imaginer une version commercialisable dans un avenir proche, ou tout du moins une moto très inspirée de ce concept, il n'y a qu'un petit, moyen ou grand pas : à Suzuki de nous indiquer rapidement les mentions inutiles à rayer !

Extrigger : mini, mimi et électrique !

Deuxième concept très avancé que Suzuki présentera à Tokyo : l'Extrigger, une petite moto évoquant directement la Honda MSX125, à la différence près que son moteur est électrique !

Expliquant que le nom Extrigger est composé de "Ex" pour "Electric Cross over" et "Trigger" qui signifie "opportunité", Suzuki affirme que ce modèle a été conçu en adéquation avec son objectif "d’offrir au plus grand nombre l’opportunité de s’intéresser à la moto".

L'Extrigger est annoncée "facile à piloter" et reçoit un robuste cadre aluminium, une fourche inversée et des freins à disques avant et arrière.

Son moteur électrique et ses batteries Lithium-ion sont empruntés au Suzuki e-Let's, un scooter électrique équivalent 50 cc lancé uniquement sur le marché japonais en début d'année dernière. Ni l'autonomie de cet Extrigger, ni ses performances n'ont été communiquées, pas plus que d'hypothétiques informations commerciales...

A suivre de près sur MNC, tout comme le souhaité rebond de Suzuki sur le marché de la moto : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC imagine et vend le casque de Quartararo, des années 80/90

Au récent GP d'Allemagne 2024, Fabio Quartararo faisait équipe avec Remy Gardner (remplaçant d'Alex Rins). Mais imaginez que notre champion de MotoGP 2021 ait roulé avec Wayne Gardner, côtoyé Schwantz, Rainey, Doohan et Lawson en GP500. À quoi aurait ressemblé son casque ? La réponse avec ce V10 FQ20 Retro commercialisé par HJC !
Nouvelle victoire renversante pour Honda aux 8 Heures de Suzuka 2024

La Fireblade n°30 a remporté hier la 45ème édition des 8H de Suzuka, confirmant l'expertise de Honda sur son tracé. Mais cette emblématique victoire a failli lui glisser des jantes à cause d'une pénalité… et de la R1 du YART qui a parcouru 220 tours elle aussi (record battu) et monte sur le podium devant sa grande rivale EWC 2024, la GSX-R Yoshimura SERT Motul… Compte-rendu(s).
Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
  • En savoir plus...