• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE MOTOGP JEREZ 2017
Paris, le 7 mai 2017

Compte rendu et résultats du Grand Prix d'Espagne MotoGP

Honda-Repsol entame le retour du MotoGP en Europe avec un magnifique doublé lors du Grand Prix d'Espagne 2017, remporté avec la manière par l'intouchable Dani Pedrosa devant Marc Marquez à Jerez. Jorge Lorenzo ajoute sa contribution à la fiesta espagnole en décrochant son premier podium avec Ducati, tandis que Maverick Viñales (6ème) et Valentino Rossi (10ème) repartent frustrés d'Andalousie. Compte rendu.

Imprimer

Après huit mois de disette, Dani Pedrosa renoue avec la victoire en MotoGP à Jerez : l'espagnol ne s'était plus imposé depuis le Grand Prix de San Marin l'an passé ! Week-end en fanfare pour "Pedro", qui s'impose après avoir réalisé la veille sa première pole depuis la Catalogne, il y a un peu plus d'un an.

Intouchable dès les premiers essais, le n°26 a su contenir la pression de son équipier, Marc Marquez, deuxième de cette première manche européenne. Désormais coaché par Sete Gibernau, Pedrosa remporte sa 30ème victoire en MotoGP et la 53ème de sa carrière. Il est surtout le vainqueur de la 3000ème course - toutes catégories confondues - de l'histoire des Grands Prix moto, débutée en 1949 sur le circuit routier de l'Île de Man.

"C'était une course extrêmement dure. Je voulais aller plus vite mais les conditions de piste ne le permettaient pas, et je n'étais pas si confortable avec mon pneu avant médium. Marc me mettait la pression, mais j'ai réussi à garder mes distances et à rester sur mon rythme", explique Dani, qui a bouclé tous les tours en tête sans jamais se retourner. Derrière, pourtant la bagarre a fait rage pour le podium : Marc Marquez a sué sang et eau pour se défaire de l'époustouflant Johann Zarco, auteur d'un spectaculaire début de course. Après quelques alertes, le français a cependant dû réfréner ses ardeurs, ce dont a profité Marquez pour s'échapper dans le sillage de Pedrosa.

"Je pensais revenir sur Dani, mais à la fin c'était critique avec le pneu avant", explique le tenant du titre Marc Marquez. "Je savais que Dani serait meilleur dans ces conditions, plus rapide malgré tous mes efforts. Et après m'être fait une chaleur, ça m'a convaincu que la 2ème place était déjà une très bonne chose".

Troisième, Jorge Lorenzo a lui aussi profité de la légère baisse de rythme de Johann Zarco pour revenir sur lui et monter sur son premier podium avec Ducati. Superbe performance du majorquin, qui monte sur la "caisse" dès sa quatrième course sur un circuit pas vraiment favorable à la Ducati, pour ne rien gâcher ! A noter qu'il avait aussi fallu quatre courses à un certain Valentino Rossi pour figurer sur le podium lors de sa première année chez Ducati, en 2011 (au Mans)... 

"C'est comme une victoire", s'enthousiasme pour sa part Lorenzo, parti depuis la 7ème place. "Car c'est la Ducati est une moto difficile, spéciale, et nerveuse. Elle n'était pas spécialement meilleure ce week-end, mais je trouve petit à petit mes marques dessus et j'ai profité du fait que je suis à l'aise à Jerez et que le rythme de course était relativement lent", explique le majorquin, qui peut se vanter d'avoir taxé - à la régulière et sur le sec - Rossi, puis Viñales sur son ancienne moto. Sans compter Johann Zarco !

Zarco quatrième malgré des conditions et des pneus délicats 

Son coéquipier Andrea Dovizioso décroche de son côté une très belle 5ème place après être remontée d'une lontaine 14ème place sur la grille. "DesmoDovi" termine derrière la première Yamaha du Grand Prix : celle de Johann Zarco, qui s'est de nouveau transcendé pour ferrailler avec les meilleurs pendant toute la première partie de course, avant de baisser de régime. Le français, brillant 4ème après ses 5ème places en Argentine et à Austin, s'en explique avec simplicité : il a sagement ralenti après avoir eu quelques chaleurs, à la fois causées par le vent et les pneus. 

Car les Michelin ont posé problème ce week-end, avec à la clé de nombreuses chutes de l'avant en course : Crutchlow, Miller, Iannone ou encore Rabat. Comme l'ont fait remarquer Lorenzo et Pedrosa, le rythme était assez lent car tout le monde était en délicatesse avec les slicks en configuration dure, le choix le plus adapté compte tenu des conditions très chaudes (41°C au sol).

Les autres victimes de cette mauvaise adaptation pneumatique et du vent sont les Yamaha officielles de Viñales et Rossi, seulement 6ème et 10ème et jamais dans le coup pendant la course. Les deux représentants du blason d'Iwata ont lutté toute la course avec leur moto : Rossi était visuellement sur des oeufs en entrées de courbes, tandis que "Mack" n'a jamais pu exploiter sa vélocité naturelle. Le Docteur termine derrière la Ducati privée de Danilo Petrucci, contre laquelle il n'a pas pu répliquer. Pourtant, les Yamaha fonctionnaient ce week-end : la preuve avec la 4ème place de Zarco, à 17,6 sec du leader.

A noter aussi le week-end catastrophique pour Suzuki, dont le pilote d'essais Takuya Tsuda (remplaçant d'Alex Rins, qui est blessé) termine à la dernière place à une minute et demie du vainqueur. Andrea Iannone n'a quant à lui pas terminé suite à une nouvelle chute… Voila qui ne va pas arranger les relations avec son manager Davide Brivio, qui a tenu des propos assez rudes envers Iannone en pointant du doigt son irrégularité…

KTM réalise pour sa part une prestation assez convaincante en Andalousie avec son nouveau moteur à calage "Big Bang", là où le précédent était de type "Screamer" (calé à 180°) : si Pol Espargaro est parti à la faute en début de course, Bradley Smith finit 14ème à 4,7 sec de la Ducati de Loris Baz. La 9ème place d'Aleix Espargaro sur l'Aprilia est aussi à saluer, ainsi que la 8ème position de Folger qui le précède sur la Yamaha Tech3.

Bilan : Honda impressionne, Rossi limite la casse 

Après trois premières outre-mer où les pilotes Honda n'ont eu de cesse de critiquer la brutalité du moteur de la RCV 2017, ce doublé Honda à Jerez indique clairement que la moto du blason ailée n'est pas aussi retors qu'indiquée : le tracé andalou avec toutes ses relances est très exigeant, notamment en termes de motricité, domaine dans lequel Yamaha paraissait supérieur à Honda. Valentino Rossi conserve néanmoins les rênes du championnat avec deux petits points d'avance sur son coéquipier Viñales. Marquez revient à quatre petites longueurs du n°46, suivi par Pedrosa (10 pts de retard sur Rossi). Johann Zarco s'affiche à une impressionnante sixième place malgré sa chute au Qatar : quelle entame du débutant cannois !

Résultats et classement du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2017

  1. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 45'26.827
  2. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda +6.136
  3. 99 Jorge LORENZO SPA Ducati Team Ducati +14.767
  4. 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha +17.601
  5. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati +22.913
  6. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +24.556
  7. 9 Danilo PETRUCCI ITA OCTO Pramac Racing Ducati +24.959
  8. 94 Jonas FOLGER GER Monster Yamaha Tech 3 Yamaha +27.721
  9. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +31.233
  10. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +38.682
  11. 45 Scott REDDING GBR OCTO Pramac Racing Ducati +40.979
  12. 8 Hector BARBERA SPA Reale Avintia Racing Ducati +43.199
  13. 76 Loris BAZ FRA Reale Avintia Racing Ducati +43.211
  14. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing KTM +47.964
  15. 17 Karel ABRAHAM CZE Pull&Bear Aspar Team Ducati +51.279
  16. 22 Sam LOWES GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +1'08.885
  17. 12 Takuya TSUDA JPN Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +1'27.450

Non classés

  • 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 155.8 (18 tours)
  • 53 Tito RABAT SPA EG 0,0 Marc VDS Honda 154.9 (18 tours)
  • 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda Honda 156.2 (22 tours)
  • 43 Jack MILLER AUS EG 0,0 Marc VDS Honda 155.1 (22 tours)
  • 19 Alvaro BAUTISTA SPA Pull&Bear Aspar Team Ducati 155.1 (22 tours)
  • 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing KTM 154.3 (22 tours)

Classement provisoire du championnat du monde MotoGP 2017

  1. Valentino ROSSI Yamaha ITA (62 points)
  2. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (60 points)
  3. Marc MARQUEZ Honda SPA (58 points)
  4. Dani PEDROSA Honda SPA (52 points)
  5. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (41 points)
  6. Johann ZARCO Yamaha FRA (35 points)
  7. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (29 points)
  8. Jonas FOLGER Yamaha GER (29 points)
  9. Jorge LORENZO Ducati SPA (28 points)
  10. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (26 points)
  11. Scott REDDING Ducati GBR (26 points)
  12. Jack MILLER Honda AUS (21 points)
  13. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (17 points)
  14. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (14 points)
  15. Loris BAZ Ducati FRA (12 points)
  16. Hector BARBERA Ducati SPA (12 points)
  17. Andrea IANNONE Suzuki ITA (9 points)
  18. Karel ABRAHAM Ducati CZE (9 points)
  19. Tito RABAT Honda SPA (8 points)
  20. Alex RINS Suzuki SPA (7 points)
  21. Bradley SMITH KTM GBR (3 points)
  22. Pol ESPARGARO KTM SPA (2 points)
  23. Sam LOWES Aprilia GBR
  24. Takuya TSUDA Suzuki JPN

 

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Attention, ce n'est pas Iannone mais Rins qui a été préféré a Zarco... Et ça valait le coup de cracher sur son pré-contrat pour ça en effet ! Mais tant mieux pour Johann, car en toute honnêteté vu les débuts difficiles de Suzuki (Rins blessé et moins rapide, Iannone véloce mais qui surpilote trop manifestement), je pense que notre frenchie est bien mieux loti chez Tech3, dans une structure où sa "seule" préoccupation est de s'adapter à la catégorie, travailler sur ses réglages et d'envoyer du gaz. Il n'a pas le développement à prendre en charge, ce qui évite toute dispersion qui aurait pu ralentir sa progression fulgurante. Et puis être entouré en grande partie de français doit clairement faciliter son adaptation, donc c'est tout bénef ! Maintenant espérons quand même que ses formidables résultats actuels débouchent sur d'autres performances au moins aussi excellentes, et lui ouvrent en grand les portes d'un team officiel l'an prochain... Même si on ne va pas brûler les étapes : savourons déjà ce qu'il nous offre cette saison, et prions pour qu'on puisse vibrer encore plus fort dans deux semaines à la maison !
Bestof: 
1
Difficile d'y voir clair en effet, on verra si le passage à vide des Yam officielles est conjoncturel ou structurel par la suite. Dans tous les cas Lorenzo a fait une course splendide, il était vraiment à l'attaque et il comprend enfin qu'on doit piloter une Ducat autrement qu'une Yam! Quant à notre Zarco cette année il va réussir à en gagner un car c'est un pilote exceptionnel qui n'a pas fini de nous étonner!
Bestof: 
1
Un grand prix vraiment bizarre et un peu inattatendu, tous les pilotes ont plus ou moins souffert d'avoir monté les durs à l'avant sauf Lorenzo qui était en médium ,,,, les honda était un niveau au dessus et Rossi plus que à côté de la plaque avec une fin de course sur des oeufs ou il ne prenait pas les points de corde et tournait 3 secondes moins vite que Pedrosa, un gouffre!!!!! et bien sur Zarco, qui impressionne et qui est sage, vous ne trouver pas que la place de Rossi l'an prochain se dessine petit à petit ??????

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Instrumentations et démarrages des GSX-S1000GX et Tracer 9 GT+

En direct de son nouveau Duel de motos routières, Moto-Net.Com jette un coup d'oeil aux instrumentations de l'inédite GSX-S1000GX et de la récente Tracer 9 GT+. MNC jette aussi un "coup d'oreille" en démarrant le 4-cylindres Suzuki et le 3-cylindres Yamaha qui développent respectivement 152 et 119 ch...
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le point sur la grille provisoire MotoGP 2025

Sur 22 guidons disponibles en MotoGP l'an prochain, dix sont déjà attribués après sept courses disputées. Moto-Net.Com fait le point sur la situation du marché des transferts 2025 au terme du Grand Prix d'Italie.
Les bleus, champions des ventes de gros cubes en mai 2024

Malgré les jours fériés en plein milieu de semaine et une météo déprimante, les concessionnaires moto et scooter ont connu un mois de mai 2024 pas aussi mauvais que redouté (-1,8%). Ce cinquième mois est même bon pour Yamaha qui se classe premier des ventes de grosses cylindrées... Bilan.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Instrumentations et démarrages des GSX-S1000GX et Tracer 9 GT+

En direct de son nouveau Duel de motos routières, Moto-Net.Com jette un coup d'oeil aux instrumentations de l'inédite GSX-S1000GX et de la récente Tracer 9 GT+. MNC jette aussi un "coup d'oreille" en démarrant le 4-cylindres Suzuki et le 3-cylindres Yamaha qui développent respectivement 152 et 119 ch...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...