• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
80 KM/H, CIRCULEZ !
Paris, le 25 juillet 2019

Le Conseil d'Etat rejette toutes les requêtes contre les 80 km/h

Le Conseil d'Etat rejette toutes les requêtes contre les 80 km/h

Sans surprise, le Conseil d'Etat a rejeté hier les multiples requêtes en annulation du décret instaurant les 80 km/h sur les routes françaises. Explications.

Imprimer

Saisi l'an dernier par des parlementaires, des élus, des associations, une région et même un simple particulier, le Conseil d'Etat s'est de nouveau réuni le 28 juin pour rendre sa décision. Publiée hier, celle-ci rejette sans surprise l'ensemble des requêtes.

Les lecteurs de MNC - qui, comme chacun sait, sont un peu mieux informés que les autres - savent que la Ligue de défense des conducteurs, l'Automobile-club des avocats, une cinquantaine de députés, la région Auvergne Rhône-Alpes, deux sénateurs et le courageux Paul de Métairy avaient tous demandé au Conseil d'Etat de revenir sur le décret n°2018-487 du 15 juin 2018 instaurant la limitation à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

Après avoir écouté les différents arguments des requérants, le juge suprême du droit administratif français a tranché : dans une décision publiée hier, le 24 juillet 2019, le Conseil d'Etat estime que la légalité du texte attaqué ne peut être remise en cause.

Sur le fait que le décret n'ait pas été signé par Emmanuel Macron, les juges administratifs ont rappelé que si l'article 13 de la Constitution prévoit que "le président de la République signe les ordonnances et les décrets délibérés en conseil des ministres", le décret attaqué "n'ayant pas été délibéré en conseil des ministres (...), il n'avait pas à être signé par le président".

Le Conseil d'Etat estime en outre que "le gouvernement n'a pas méconnu la procédure de participation du public" sur le projet de décret, dans la mesure où "il ressort des pièces du dossier que la note de présentation du projet a bien été mise à la disposition du public par voie électronique".

Sur le fond, l'instance suprême du droit administratif reprend les arguments du gouvernement en soulignant que "plus de 30% des accidents mortels sont dus à la vitesse excessive" (rappelons toutefois que de l'aveu même des forces de l'ordre qui constatent les accidents, "quand on ne sait pas quoi mettre, on met vitesse excessive"...) et que "plus de 80% des morts hors agglomération se produisent sur des routes à double sens sans séparateur central" (ce qui constitue la majorité du réseau routier)...

Les juges du Conseil d'Etat écartent également l'argument du principe d'égalité - invoqué par les opposants aux 80 km/h pour dénoncer une mesure touchant davantage les habitants des zones rurales que les citadins -, estimant que ce principe "n'implique pas de traiter de manière différente des personnes placées dans des situations différentes".

Ce qu'il faut savoir sur les 80 km/h

Les élus contre les 80 km/h

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...