• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
80 KM/H, CIRCULEZ !
Paris, le 25 juillet 2019

Le Conseil d'Etat rejette toutes les requêtes contre les 80 km/h

Le Conseil d'Etat rejette toutes les requêtes contre les 80 km/h

Sans surprise, le Conseil d'Etat a rejeté hier les multiples requêtes en annulation du décret instaurant les 80 km/h sur les routes françaises. Explications.

Imprimer

Saisi l'an dernier par des parlementaires, des élus, des associations, une région et même un simple particulier, le Conseil d'Etat s'est de nouveau réuni le 28 juin pour rendre sa décision. Publiée hier, celle-ci rejette sans surprise l'ensemble des requêtes.

Les lecteurs de MNC - qui, comme chacun sait, sont un peu mieux informés que les autres - savent que la Ligue de défense des conducteurs, l'Automobile-club des avocats, une cinquantaine de députés, la région Auvergne Rhône-Alpes, deux sénateurs et le courageux Paul de Métairy avaient tous demandé au Conseil d'Etat de revenir sur le décret n°2018-487 du 15 juin 2018 instaurant la limitation à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

Après avoir écouté les différents arguments des requérants, le juge suprême du droit administratif français a tranché : dans une décision publiée hier, le 24 juillet 2019, le Conseil d'Etat estime que la légalité du texte attaqué ne peut être remise en cause.

Sur le fait que le décret n'ait pas été signé par Emmanuel Macron, les juges administratifs ont rappelé que si l'article 13 de la Constitution prévoit que "le président de la République signe les ordonnances et les décrets délibérés en conseil des ministres", le décret attaqué "n'ayant pas été délibéré en conseil des ministres (...), il n'avait pas à être signé par le président".

Le Conseil d'Etat estime en outre que "le gouvernement n'a pas méconnu la procédure de participation du public" sur le projet de décret, dans la mesure où "il ressort des pièces du dossier que la note de présentation du projet a bien été mise à la disposition du public par voie électronique".

Sur le fond, l'instance suprême du droit administratif reprend les arguments du gouvernement en soulignant que "plus de 30% des accidents mortels sont dus à la vitesse excessive" (rappelons toutefois que de l'aveu même des forces de l'ordre qui constatent les accidents, "quand on ne sait pas quoi mettre, on met vitesse excessive"...) et que "plus de 80% des morts hors agglomération se produisent sur des routes à double sens sans séparateur central" (ce qui constitue la majorité du réseau routier)...

Les juges du Conseil d'Etat écartent également l'argument du principe d'égalité - invoqué par les opposants aux 80 km/h pour dénoncer une mesure touchant davantage les habitants des zones rurales que les citadins -, estimant que ce principe "n'implique pas de traiter de manière différente des personnes placées dans des situations différentes".

Ce qu'il faut savoir sur les 80 km/h

Les élus contre les 80 km/h

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...