• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RECOURS CONTRE LES 80 KM/H
Paris, le 19 juillet 2018

Recours contre les 80 km/h : le Conseil d'Etat tranchera la semaine prochaine

Recours contre les 80 km/h : le Conseil d'Etat tranchera la semaine prochaine

Saisi par 57 députés et un simple particulier, le Conseil d'Etat examinait aujourd'hui les requêtes en excès de pouvoir et en référé suspension contre les 80 km/h. L'instance suprême du droit administratif français prendra une première décision "en début de semaine prochaine" avant de trancher sur le fond dans les mois qui viennent. Explications.

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, sont un peu mieux informés que les autres - connaissent désormais Paul de Métairy, simple particulier amateur de belles voitures auteur d'une requête contre les 80 km/h. 

Accompagné de son avocate maître Isabelle Galy, M. de Métairy attaque le décret sur deux fronts : d'une part en excès de pouvoir pour demander son annulation pure et simple, et d'autre part en référé suspension afin que son application soit suspendue.

Après la requête des députés ce matin, le Conseil d'Etat examinait à 14h00 celle de ce simple particulier : "j'ai l'habitude de me battre pour les autres", nous explique Paul de Métairy qui a reçu cet après-midi un courrier de soutien de la Fédération française des motards en colère remis en mains propres par Didier Renoux, chargé de mission communication de la FFMC.

Recours contre les 80 km/h : le Conseil d'Etat tranchera la semaine prochaine

Face à la représentante du ministère de l'intérieur, Paul de Métairy et maître Galy ont repris les arguments énoncés hier sur MNC. Pendant 40 minutes d'audience, la présidente a écouté très attentivement les uns et les autres, avant d'annoncer qu'elle accordait aux parties un délai supplémentaire pour produire des pièces complémentaires jusqu'à "demain 18h".

"Passer de 90 à 80 ne change pas radicalement la façon de conduire"

"M. de Métairy n'est pas venu représenter les automobilistes, donc l'urgence n'est pas caractérisée", a pour sa part fait valoir la représentante du ministère de l'intérieur à l'audience. Quant au fond, "je ne pense pas que passer de 90 à 80 change radicalement la façon de conduire", a-t-elle poursuivi. Dans ce cas pourquoi l'imposer, serait-on tenté d'observer...

Selon nos informations, le critère d'urgence nécessaire à une éventuelle suspension du décret pourrait ne pas apparaître évident dans la requête de M. de Métairy. Mais même si le référé suspension était rejeté en début de semaine prochaine, "cela ne présagerait en rien de la décision sur le fond", a indiqué la présidente. Dans tous les cas, l'affaire serait alors confiée à une instance collégiale qui tranchera sur le fond dans les mois - ou les années - qui viennent.

"Le décret est entaché d'erreurs d'appréciation"

"Sur le fond, je soutiens que le décret est entaché d'erreurs de droit et d'appréciation", estime maître Galy. "L'hypothèse de réduire l'accidentologie n'est absolument pas démontrée par le ministère de l'intérieur. Si le gouvernement voulait vraiment réduire le nombre d'accidents, c'est sur l'utilisation des kits mains libres qu'il aurait dû agir. Sauf que cela aurait provoqué une bronca peut-être encore plus importante et que ça ne rapporte rien".

"L'objectif principal du 80 km/h est d'augmenter les recettes de l'Etat par le biais des amendes", poursuit l'avocate en soulignant qu'avec ce décret, "l'atteinte à la liberté d'aller et venir des automobilistes est disproportionnée".

A suivre naturellement sur MNC : restez connectés !

Ce qu'il faut savoir sur les 80 km/h

Les élus contre les 80 km/h

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...