• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESPACE PARTICIPATIF
Paris, le 6 mars 2018

Contre la baisse de la vitesse à 80 km/h, le Sénat compte sur vos contributions !

Contre la baisse de la vitesse à 80 km/h, le Sénat compte sur vos contributions !

La baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes prévue par le premier ministre à partir du 1er juillet 2018 a finalement eu un avantage : mettre en évidence le rôle des parlementaires au Sénat et à l'Assemblée nationale ! Dans le cadre du groupe de travail sur la sécurité routière, les sénateurs ont notamment ouvert un espace participatif pour recueillir les contributions des Français. Explications.

Imprimer

L'objectif de l'espace participatif ouvert sur le site du Sénat est de permettre aux élus "d'évaluer, sans a priori, l'utilité et l'efficacité pour la lutte contre l’insécurité routière de certaines mesures annoncées par le gouvernement, parmi lesquelles la réduction à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur certaines routes, et de formuler toute proposition pour renforcer l’efficacité de la lutte contre l’insécurité routière".

"Avant de rendre leurs conclusions fin avril 2018, et soucieux d’associer à leur réflexion l’ensemble de la société civile, les sénateurs membres du groupe de travail vous proposent de leur adresser votre contribution grâce à cet espace participatif", expliquent Michel Raison (Les Républicains, Haute-Saône), Jean-Luc Fichet (PS, Finistère) et Michèle Vullien (Union centriste, Rhône).

Deux questions

  1. Que pensez-vous de la mesure, annoncée par le gouvernement le 9 janvier 2018, consistant à réduire de 90 km/h à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens sans séparateur central, en dehors des routes à deux fois deux voies et des routes à trois voies ?
  2. Parmi les autres mesures annoncées par le gouvernement le 9 janvier 2018, lesquelles vous semblent les plus utiles pour lutter efficacement contre l’insécurité routière ? Quelles mesures, autres que celles annoncées par le gouvernement le 9 janvier 2018, jugez-vous utiles pour lutter efficacement contre l’insécurité routière ?

Mépris et manque de courtoise républicaine

Les sénateurs dénoncent également une campagne publicitaire du gouvernement sur la limitation de la vitesse à 80 km/h dans "plus de 300 supports de la presse quotidienne nationale, régionale, hebdomadaire et télévisuelle", qui illustre selon eux le "mépris du gouvernement" à l'égard du Parlement.

Les membres du groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière s’étonnent en effet du "lancement d’une coûteuse campagne de presse officielle prétendant montrer aux Français "pourquoi il est nécessaire de baisser la vitesse maximale autorisée" sur certaines routes".

Michel Raison, Jean-Luc Fichet et Michèle Vullien déclarent "regretter vivement ce manque de courtoisie républicaine qui fait fi des travaux actuellement en cours au Parlement pour analyser le bien-fondé de cette décision" tandis que le président de la commission des lois Philippe Bas (Les Républicains, Manche) et le président de la commission de l’aménagement du territoire Hervé Maurey (Union centriste, Eure) estiment que "ce mépris affiché pour la fonction de contrôle du Parlement illustre une nouvelle fois la méthode précipitée du gouvernement, alors que la sécurité routière mérite des décisions réfléchies et concertées".

Auditions des associations

Le groupe de travail poursuit par ailleurs ses auditions afin d'y voir plus clair sur les tenants et les aboutissants de cette mesure phare du CISR du 9 janvier : après avoir entendu le délégué interministériel à la sécurité routière, ils recevront cet après-midi des représentants de la Fédération française des motards en colère (FFMC), de 40 millions d'automobilistes, de l'automobile club des avocats (ACDA) et de la Ligue des conducteurs (LDC).

Pour la FFMC, le chargé de mission sécurité routière Marc Bertrand expliquera "qu'une autre sécurité routière est possible, fondée sur la prévention, l’éducation et le partage de la route, pas sur la surveillance, les menaces et l’arbitraire".

Pour 40 millions d'automobilistes, le président Daniel Quéro s'attachera à "démontrer qu'une limitation de vitesse abaissée n'a pas d'intérêt en termes de réduction de l'accidentalité routière, d'abord parce qu'une telle mesure n'agit pas sur les principales causes de mortalité sur la route - qui sont l'alcoolémie et les stupéfiants au volant - et parce qu'il existe de nombreux exemples, en France comme à l'étranger, qui contredisent le modèle mathématique qui voudrait que "1% de réduction de la vitesse moyenne permette une réduction de 4% de la mortalité routière", seul et unique argument avancé par le gouvernement pour justifier cette décision d'abaissement de la vitesse".

"Nous ne manquerons pas également de souligner le fait que cette baisse de la vitesse maximale autorisée provoquera sans aucun doute une forte augmentation du nombre d'amendes-radars et représente donc un surplus de recettes pour l'État estimé à près de 340 millions d'euros !", poursuit le délégué général de l'association,  Pierre Chasseray : "cela nourrit évidemment le sentiment de ras-le-bol généralisé dirigé contre la politique ultra-répressive mise en oeuvre par le gouvernement depuis des années, alors même que toute politique de sécurité routière devrait emporter l'adhésion de l'ensemble des usagers de la route".

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
plus sérieusement, il faut y aller les gars, il y a seulement 2 questions à répondre. Préalablement il faut tout de même aller sur le site du ministère pour s'imprégner des 18 mesures et répondre de manière pertinente. En tout cela prend 10mn, à vous.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 2 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...