• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
80 KM/H, LE RETOUR
Paris, le 24 juin 2019

Les 80 km/h de retour devant le Conseil d'Etat

Les 80 km/h de retour devant le Conseil d'Etat

Le Conseil d'Etat examinera de nouveau, ce vendredi 28 juin 2019, plusieurs requêtes visant les 80 km/h : élus, associations et même un simple particulier demandent l'annulation du décret ou son aménagement, comme le rétablissement d'un différentiel de 10 km/h avec les camions. Explications.

Imprimer

L'instance suprême du droit administratif français, qui n'avait pas reconnu le caractère d'urgence des demandes d'annulation des 80 km/h l'été dernier, se prononcera vendredi sur le fond de cette mesure qui mobilise contre elle de très nombreux motards, une poignée d'automobilistes et quelques élus de la République depuis plus d'un an...

Les juges devront statuer sur pas moins de six requêtes émanant d'associations et d'élus ou même de Paul de Métairy, le courageux retraité que le Journal moto du Net avait rencontré l'an dernier.

"J'espère que la canicule sera passée", nous confie le sympathique retraité des Gorges de l'Ardèche qui affirme avoir été prévenu seulement samedi,  ce qui lui a coûté des billets de train au prix fort...

Requête de Paul de Métairy

M. de Métairy demande plusieurs choses au Conseil d'Etat : d'une part et à titre principal, l'annulation pure et simple du décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules.

D'autre part et à titre subsidiaire, il demande d'imposer le rétablissement du différentiel de 10 km/h entre voitures et poids lourds, d'indemniser les automobilistes pour le surcroît de consommation en imposant une réduction de 30 % des taxes sur les produits pétroliers et,  en cas d'accroissement du nombre d'accidents et/ou de la pollution atmosphérique, de déclarer pénalement responsables les signataires dudit décret.

Requête de Pierre Morel à l'Huissier et autres

Le député de Lozère et un cinquantaine de ses collègues de l'Assemblée nationale s'adressent au Conseil d'Etat d'une part pour lui demander d'obliger l'Etat à produire divers documents : le relevé de décision du Comité interministériel de sécurité routière du 9 janvier 2018, les avis du groupe interministériel permanent de la sécurité routière en date des 22 janvier et 9 février 2018, l'avis du Conseil national d'évaluation des normes du 8 mars 2018 et l'avis de la section des travaux publics du Conseil d'Etat. 

Les députés demandent aussi l'annulation du décret n° 2018-487du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules.

Requête d'Alain Fouché et  Yves Bouloux

Les deux sénateurs (LR) de la Vienne demandent au Conseil d'Etat d'annuler le décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules.

Requête de l'Automobile club des avocats (ACDA)

L'ACDA demande au Conseil d'Etat d'ordonner, avant dire droit, la production de l'avis de la section des travaux publics du Conseil d'Etat portant sur le décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules, et d'autre part d'annuler ledit décret.

Requête de la Ligue de défense des conducteurs (LDC)

La LDC demande au Conseil d'Etat d'une part d'annuler le décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules et d'autre part de "mettre à la charge de l'Etat la somme de 5000 euros", en application des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative (qui permet de couvrir certains frais de justice).

Requête de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Enfin, les représentants de la région Auvergne-Rhône-Alpes demandent au Conseil d'Etat d'annuler le décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules et de mettre à la charge de l'Etat la somme de 4 000 euros en application des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.

A suivre naturellement sur MNC : restez connectés !

Ce qu'il faut savoir sur les 80 km/h

Les élus contre les 80 km/h

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.
Veste moto RST Axiom Plus avec airbag électronique 

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) enrichit sa collection d'équipements moto avec la veste textile Axiom Plus, qui intègre l'airbag autonome de son partenaire français In&Motion. Présentation.
La Dagger, nouvelle déclinaison du roadster Lawrence de Brough Superior

La marque de motos de luxe (et de Toulouse !) Brough Superior propose un nouveau roadster pour 2023. Enfin, une nouvelle version de de son modèle Lawrence lancé en 2020. Dénommée Dagger, elle reçoit notamment l’homologation Euro5 et des jantes de 17 pouces. Présentation.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...