• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
HORAIRES - SEPANG
Paris, le 31 octobre 2018

Horaires et enjeux du Grand Prix de Malaisie MotoGP 2018 (MAJ)

Horaires et enjeux du Grand Prix de Malaisie MotoGP 2018

Tout ce qu'il faut savoir sur le Grand Prix de Malaisie, 18ème et avant-dernière course de la saison MotoGP 2018 ce week-end sur le circuit Sepang. Présentation, horaires, objectifs et rétrospectives : réglez bien vos réveils !

Imprimer

Contrairement à l'an dernier, le GP de Malaisie à suivre ce week-end sur MNC n'opposera plus Marc Marquez et Andrea Dovizioso pour le titre de champion du monde, déjà acquis par le pilote Honda au Japon il y a 15 jours.

Mais depuis les rebondissements du GP d'Australie le week-end dernier, les enjeux restent importants... Yamaha, qui a enfin renoué avec la victoire avec la première place de Maverick Viñales à Phillip Island, pourra-t-il transformer l'essai sur le circuit de Sepang ?

Et si les ingénieurs d'Iwata avaient enfin réussi à régler la moto, le constructeur pourrait-il également compter sur Valentino Rossi, toujours en difficultés sur sa M1 ? Et sur Johann Zarco, victime d'une énorme chute en Australie ? Ou même sur Hafizh Syahrin, qui jouera à domicile pour la première fois en MotoGP ?

Andrea Dovizioso, qui avait imposé sa Ducati l'an dernier, pourra-t-il revenir à la lutte aux avant-postes après sa chute au Japon et sa troisième place à Phillip Island ? Jorge Lorenzo, qui passera un bilan médical jeudi sur le circuit, sera-t-il suffisamment remis de son opération pour pouvoir rouler ?

Dans la bataille pour le titre de premier pilote indépendant, l'absence de Cal Crutchlow (remplacé par Stefan Bradl) devrait permettre à Johann Zarco de reprendre l'avantage (148 points pour le britannique et 133 pour le français), mais il faudra désormais compter avec Danilo Petrucci revenu dans la course avec 137 points !

Devant, la bagarre pour la deuxième place entre Andrea Dovizioso (210 points) et Valentino Rossi (195) se fera sous la haute surveillance de Maverick Viñales, toujours quatrième mais avec désormais un total de 180 points...

Enfin, rappelons que si le titre pilote est bel et bien acquis pour Marc Marquez, les trophées constructeurs et par équipes restent à attribuer (voir les classements ci-dessous). Au classement des teams, Honda Repsol a vu fondre son avance après son double résultat blanc en Australie (abandon de Marquez et chute de Pedrosa) tandis que Yamaha Movistar gagnait 35 points grâce à la victoire de Viñales et à la 6ème place de Rossi... De son côté, Ducati se rapproche à 39 points du leader suite aux performances de Dovizioso (3ème) et de Bautista (remplaçant de Lorenzo, 4ème)...

Déclarations et objectifs des pilotes au GP de Malaisie 2018

Marc Marquez, Honda Repsol (1er et champion du monde 2018 avec 296 points) : "Le GP d'Australie a été mouvementé, c'est dommage qu'on n'ait pas pu se battre jusqu'à la fin (abandon après un accrochage avec Zarco, NDLR), mais c'est derrière nous maintenant et on aborde la Malaisie comme d'habitude, dans un état d'esprit positif. Il nous reste encore le titre constructeur et le titre par équipes à atteindre et je veux aussi remporter une nouvelle victoire si j'en ai l'occasion. La Malaisie est une épreuve exigeante sur la plan physique mais on s'y est préparé, donc on va rester bien concentré et essayer de bien démarrer vendredi matin".

Andrea Dovizioso, Ducati (2ème avec 210 points) : "Notre principal objectif est de gagner en Malaisie. Il est clair qu'on peut être compétitif à Sepang, même si la situation n'est pas la même que l'an dernier pour plusieurs raisons. La bataille pour la deuxième place au championnat devient désormais intéressante car Rossi n'est toujours pas loin derrière moi, même si en Australie je lui ai repris quelques points. Il faut donc rester concentré, car c'est un circuit sur lequel il a toujours bien roulé".

Valentino Rossi, Yamaha Movistar (3ème avec 195 points) : "J'ai malheureusement perdu de gros points en Australie et je suis très déçu, mais je suis content pour Maverick et pour Yamaha. Maintenant il faut se concentrer sur la troisième et dernière course outre-mer à Sepang, où il est important de faire un bon week-end. On doit continuer à travailler dur car il faut qu'on soit compétitif sur chaque course. Sepang ne fait pas partie de mes circuits préférés, mais comme toujours on fera de notre mieux pour viser le meilleur résultat possible".

Rossi à Sepang : il faut qu'on soit compétitif sur chaque course

Maverick Viñales, Yamaha Movistar (4ème avec 180 points) : "Je suis vraiment très heureux d'avoir gagné en Australie. L'équipe a énormément travaillé pour surmonter la crise que l'on traversait. Je me sens à l'aise et j'ai retrouvé ma confiance. On est très motivé pour la course à Sepang. C'est un circuit où les conditions climatiques sont différentes de celles de Phillip Island et du Japon, il fait toujours très chaud et c'est une course très éprouvante physiquement. Je pensais qu'on avait fait d'importants progrès à Phillip Island et je me sentais vraiment très bien sur ma M1. On est sur le bon chemin et si on continue comme ça, j'espère qu'on pourra finir la saison avec d'autres victoires".

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (7ème avec 133 points) : "J'apprécie le circuit international de Sepang et je peux y être rapide. J'espère que ma Yamaha me redonnera de bonnes sensations. Ce sera comme en Thaïlande avec des températures très élevées et des conditions difficiles en course, mais je me sens en forme pour cette épreuve, même après ma chute en Australie. J'espère donc faire une bonne course et prendre le plus de points possible pour être le premier pilote indépendant".

Zarco à Sepang : prendre le plus de points possible pour être le premier pilote indépendant

Andrea Iannone, Suzuki Ecstar (8ème avec 133 points) : "L'an dernier c'était un GP de Malaisie étrange, car la course s'était déroulée sur le mouillé, mais on avait été performant sur le sec. Cette année on arrive après un week-end positif (2ème en Australie, NDLR) et j'espère qu'on pourra continuer à être compétitif. Globalement, Sepang n'est pas un circuit facile à cause de la chaleur, donc il faut se battre à la fois sur le plan physique et sur le choix et la gestion des pneus. J'ai confiance dans le travail réalisé par l'usine au Japon. Maintenant, on est bien conscient d'être très proche des meilleurs concurrents".

Jorge Lorenzo, Ducati (9ème avec 130 points) : "Il n'y a que huit jours que je me suis fait opérer du ligament au poignet gauche, mais je me sens un peu mieux. L'opération est très récente donc je dois attendre de monter sur la moto pour voir comment réagit mon poignet et si j'ai toujours très mal quand je pilote. Jeudi j'irai passer un bilan au centre médical du circuit et j'espère pouvoir rouler, même si je ne serai pas à 100%. Je n'ai pas pu m'entraîner ces derniers jours et Sepang est un circuit très exigeant, donc ce n'est pas vraiment le scénario idéal pour reprendre la piste".

Alex Rins, Suzuki Ecstar (10ème avec 129 points) : "En Malaisie on fera de notre mieux, comme d'habitude. On donnera le maximum en espérant continuer sur la bonne tendance des dernières courses où on a toujours fini dans le top 5. C'est vrai qu'après le podium au Japon j'espérais un peu mieux en Australie, mais il faut voir les aspects positifs. Sepang est un bon circuit pour nous, qu'on connaît très bien grâce aux essais de pré-saison, donc on va essayer de rester aux avant-postes. Suzuki travaille très bien, il faut qu'on progresse encore un peu mais on est très optimiste pour les prochaines courses".

Syahrin à Sepang : j'ai hâte de disputer mon GP national

Hafizh Syahrin, Yamaha Tech3 (18ème avec 34 points) : "J'ai hâte d'arriver à Sepang après les bonnes sensations de Phillip Island. Même si le résultat final n'a pas été génial (chute, NDLR), les deux premiers tiers de la course ont été fantastiques et j'ai beaucoup appris en observant les top pilotes devant moi. En outre, j'arrivais à rester près d'eux. Malheureusement j'ai perdu l'avant dans le virage n°4 et il me manquait de la puissance moteur dans la ligne droite. J'ai trop hâte de disputer mon GP national, qui me motive encore davantage. Je continue à travailler et à croire en moi-même. C'est clair qu'on donnera le maximum ici".

A suivre sur MNC : restez connectés !

Horaires du Grand Prix de Malaisie MotoGP 2018

Vendredi 2 novembre 2018

  • Essais libres 1 Moto3 : de 02h00 à 02h40
  • Essais libres 1 Moto2 : de 02h55 à 03h40
  • Essais libres 1 MotoGP : de 03h55 à 04h40
  • Essais libres 2 Moto3  : de 06h10 à 06h50
  • Essais libres 2 Moto2  : de 07h05 à 07h50
  • Essais libres 2 MotoGP  : de 08h05 à 08h50

Samedi 3 novembre 2018

  • Essais libres 3 Moto3 : de 02h00 à 02h40
  • Essais libres 3 Moto2 : de 02h55 à 03h40
  • Essais libres 3 MotoGP : de 03h55 à 04h40
  • Qualifications Moto3 : de 05h35 à 06h15
  • Qualifications Moto2 : de 06h30 à 07h15
  • Essais libres 4 MotoGP : de 07h30 à 08h00
  • Qualifications MotoGP Q1 : de 08h10 à 08h25
  • Qualifications MotoGP Q2 : de 08h35 à 08h50

Dimanche 4 novembre 2018 (mis à jour le 3 novembre suite à l'arrivée de la pluie)

  • Warm-up Moto3 : de 00h40 à 01h00
  • Warm-up Moto2 : de 01h10 à 01h30
  • Warm-up MotoGP : de 01h40 à 02h00
  • Départ course Moto3 : 03h00
  • Départ Course Moto2 : 04h20
  • Départ course MotoGP : 06h00

Rétrospective des Grands Prix de Malaisie MotoGP

Le circuit de Sepang

Horaires et enjeux du Grand Prix de Malaisie MotoGP 2018

Classement des constructeurs avant le GP de Malaisie 2018

  1. Honda : 339 points
  2. Ducati : 300 points
  3. Yamaha : 256 points
  4. Suzuki : 193 points
  5. KTM : 55 points
  6. Aprilia : 49 points

Classement des équipes avant le GP de Malaisie 2018

  1. Repsol Honda Team : 391 points
  2. Movistar Yamaha MotoGP 375 : 16 points
  3. Ducati Team : 353 points
  4. Team Suzuki Ecstar : 262 points
  5. Alma Pramac Racing : 220 points
  6. LCR Honda : 169 points
  7. Monster Yamaha Tech 3 : 167 points
  8. Angel Nieto Team : 93 points
  9. Red Bull KTM Factory : 64 points
  10. Aprilia Racing Team Gresini : 54 points
  11. EG 0,0 Marc VDS : 46 points
  12. Reale Avintia Racing : 36 points

Classement provisoire MotoGP 2018 avant le GP de Malaisie

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (296 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (210 points)
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA (195 points)
  4. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (180 points)
  5. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (148 points)
  6. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (137 points)
  7. Johann ZARCO Yamaha FRA (133 points)
  8. Andrea IANNONE Suzuki ITA (133 points)
  9. Jorge LORENZO Ducati SPA (130 points)
  10. Alex RINS Suzuki SPA (129 points)
  11. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (96 points)
  12. Dani PEDROSA Honda SPA (95 points)
  13. Jack MILLER Ducati AUS (83 points)
  14. Franco MORBIDELLI Honda ITA (46 points)
  15. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (39 points)
  16. Tito RABAT Ducati SPA (35 points)
  17. Pol ESPARGARO KTM SPA (35 points)
  18. Hafizh SYAHRIN Yamaha MAL (34 points)
  19. Bradley SMITH KTM GBR (29 points)
  20. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (21 points)
  21. Scott REDDING Aprilia GBR (15 points)
  22. Karel ABRAHAM Ducati CZE (10 points)
  23. Mika KALLIO KTM FIN (6 points)
  24. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha JPN (2 points)
  25. Xavier SIMEON Ducati BEL (1 point)
  26. Michele PIRRO Ducati ITA (1 point)
  27. Thomas LUTHI Honda SWI
  28. Stefan BRADL Honda GER
  29. Jordi TORRES Ducati SPA
  30. Mike JONES Ducati AUS
  31. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA
  32. Christophe PONSSON Ducati FRA

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...