• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - ZARCO S'EXPLIQUE
Paris, le 29 octobre 2018

GP d'Australie - Zarco (abandon) : "J'ai fait une erreur"

GP d'Australie - Zarco (abandon) : "J'ai fait une erreur"

Johann Zarco termine le Grand Prix d'Australie 2018 au tapis après avoir percuté l'arrière de la moto de Marc Marquez à plus de 280 km/h au freinage du premier virage... Le pilote Yamaha Tech3, miraculeusement indemne, reconnaît sa faute et s'excuse auprès du champion du monde. Débriefing.

Imprimer

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (3ème en qualifs et abandon sur chute) :  "Il faisait un peu froid aujourd'hui, mais le soleil nous a permis de passer une bonne journée. Partir de la troisième position donnait un bon avantage. J'ai pris un bon départ, mais dans le deuxième virage, j'ai perdu quelques positions". 

"Je me sentais cependant assez à l'aise et j'ai attaqué car je ne voulais pas laisser cette opportunité s'échapper. Je suis heureux du feeling que j'avais, je me sentais en confiance. Ensuite, j’étais dans l'aspiration de Jack Miller et de Marc Marquez. Nous allions très vite. Au freinage du virage 1, il n’y avait pas beaucoup d’espace à gauche, Marc a très légèrement resserré, j’ai touché sa roue arrière et je me suis immédiatement envolé".

"C'était un gros crash, mais je suis OK. C’est le plus important, car cette chute était réellement très rapide. C'est dommage car marquer des points aurait été important pour le championnat des pilotes indépendants. Ce crash était énorme et je suis désolé que Marc n'ait pas pu finir la course. Merci à mon équipe, car la moto était compétitive aujourd'hui ! J'ai fait une erreur et je dois me rattraper lors des deux prochains rounds (les GP de Malaisie dimanche prochain, puis de Valence mi-novembre, NDLR)"

L'analyse Moto-Net.Com : Quatre pilotes se sont élancés en pneus tendres à l'avant et à l'arrière au GP d'Australie 2018 : Scott Redding, Pol Espargaro, Mike Jones (remplaçant de Tito Rabat) et Johann Zarco, seul pilote de la première ligne à avoir opté pour cette combinaison audacieuse au regard des vitesses de passage élevées à Phillip Island. 

Le n°5, de nouveau en confiance sur sa M1 après ses 5ème et 6ème places en Thaïlande et au Japon, envisageait de réaliser un gros coup grâce à cette monte pneumatique que son pilotage fluide lui permet d'exploiter. A la clé, la possibilité aussi de reprendre tout ou partie des 15 points qui le séparent de Cal Crutchlow, premier pilote indépendant du classement mais forfait en Australie suite à une chute...

Son plan s'est cependant retrouvé confronté à quelques petits accrocs, à commencer par une perte de temps et de positions dans les premières courbes. Déterminé à ne rien lâcher, Johann est rapidement revenu dans le groupe de tête en prenant beaucoup de risques. Trop, puisqu'il est venu emplafonner Marc Marquez à l'entame du 6ème tour !

Le choc, aussi bref qu'impressionnant, a littéralement catapulté le français dans les airs tout en endommageant la selle de la Honda du champion du monde, lui aussi contraint à l'abandon. Plus de peur que de mal, heureusement, pour les deux hommes qui se sont immédiatement expliqués dans les stands.

"Au début, j'étais énervé puis j'ai vu les images dans mon box : c'est un fait de course", juge Marquez, qui explique être placé dans l'aspiration de Jack Miller tandis que Johann Zarco était blotti dans la sienne. Ce phénomène de "double aspiration" serait à l'origine de l'erreur d'appréciation du pilote tricolore, qui assume parfaitement  sa faute.

"Entre compétiteurs, on se comprend", décrit Johann Zarco après sa conversation avec Marquez. Le tricolore doit sans doute soupirer de soulagement devant la bienveillante compréhension du nouveau quintuple champion du monde MotoGP : pas sûr qu'un Lorenzo, au hasard, aurait réagi de la même façon ! 

Toujours est-il que MNC, qui a testé la GSX-R1000R à Phillip Island en 2017, frissonne encore suite à cette collision spectaculaire : le premier virage, appelé Doohan Corner, est un droit hyper rapide où les MotoGP prennent les freins à plus de 330 km/h pour plonger à environ 190 km/h. Comme le souligne Marquez, Zarco et lui sont chanceux de s'en tirer sans bobo...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo de la nouvelle Triumph Speed Twin 2019

En complément de notre essai complet de la Triumph Speed Twin 2019, la vidéo tournée en direct de notre roulage à Majorque (Espagne).
Roadster 1 commentaire
La nouvelle Ducati Desmosedici GP19 change de look pour un meilleur aérodynamisme

Le team officiel Ducati MotoGP vient de présenter la nouvelle Desmocedici GP19 d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, qui conserve ses caractéristiques techniques mais entend conserver son avance sur le plan aérodynamisme. Photos et fiche technique.
Pilotes et équipes 1 commentaire
Marché moto 2018 : Bilan annuel complet (1/12)

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2018 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classement des constructeurs, nombre d'immatriculations, 125, grosses cylindrées et gros scooters à 3 roues. Sommaire.
Lorenzo va rater les essais MotoGP de Sepang

C'était prévisible, c'est malheureusement confirmé : souffrant d'une fracture au poignet gauche, le nouveau pilote officiel Honda va devoir rater les prochains essais MotoGP... Un coup dur pour Jorge Lorenzo comme pour le HRC.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Prépa moto : la Ducati 803 du préparateur anglais deBolex

Le préparateur britannique deBolex Engineering a transformé une Ducati Scrambler 800 en délicieuse moto de course "à l'ancienne" pour satisfaire un client fortuné. Foi de MNC, le résultat vaut le coup d'oeil ! Présentation.
"Les MotoGP sont plus efficaces quand on les pilote en douceur", explique Joan Mir

Le jeune pilote espagnol Joan Mir, qui découvre le fonctionnement d'une MotoGP, assure que sa décision de passer en catégorie reine du championnat du monde 2019 après seulement un an de Moto2 était la bonne. Explications.
Lightning lance en mars 2019 une moto électrique très prometteuse

Lightning Motorcycles veut poser de nouveaux jalons dans la production de motos électriques avec son nouveau modèle Strike, qui promet des performances élevées à un prix raisonnable. De quoi donner un coup de jus aux LiveWire et autres Zero Motorcycles ? Présentation.
R&D 2 commentaires
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...