• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 29 octobre 2018

GP d'Australie - Rossi (6ème) : "Mon pneu glissait déjà un peu dès le tour de formation"

GP d'Australie - Rossi (6ème) : "Mon pneu glissait déjà un peu dès le tour de formation"

Valentino Rossi a souffert pendant le Grand Prix d'Australie 2018 : l'italien, précocement victime de patinage sur sa Yamaha, finit à la sixième place à cinq secondes du vainqueur, son coéquipier Maverick Viñales...

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (7ème en qualifs et 6ème en course) :  "Malheureusement, dès le tour de formation, mon pneu arrière glissait déjà un peu à l'accélération et ça m'a inquiété sur la grille. J'avais perdu du grip par rapport à hier et ce matin, de manière assez étrange. C'est dommage, car nous voulions faire nettement mieux".

"J'ai essayé de rouler en douceur et de gérer les pneus, mais malheureusement après 15 tours, j'avais trop de problèmes à la sortie des virages à gauche. Nous devons comprendre pourquoi, puis essayer d'améliorer. Mais que Maverick remporte une course est une bonne nouvelle pour Yamaha et une grande motivation".

L'analyse Moto-Net.Com : A l'inverse de son voisin de box Maverick Viñales, Valentino Rossi n'est pas parvenu à exploiter les spécificités du circuit de Phillip Island pour renouer avec les avant-postes. La faute selon l'italien à un manque de traction perceptible dès les premiers tours du Grand Prix d'Australie.

Les problèmes du n°46 se sont en réalité manifestés dès le coup d'envoi du rendez-vous australien : dixième en FP1 et en FP2, le "Docteur" était à la peine quand Viñales posait déjà les fondations d'une possible victoire. La deuxième journée avait beaucoup mieux débuté (5ème en FP3 puis 3ème en FP4), avant de se terminer par une lointaine 7ème place en qualifications, à 1,071 sec de la pole de Marquez !

Rappelons toutefois que les qualifs du GP d'Australie 2018 ont été sensiblement perturbées par quelques gouttes de pluie. Dans ces conditions d'adhérence aveugle, l'audace voire l'imprudence étaient nécessaires pour briller : Marquez, Viñales et Zarco n'en ont pas manqué pour se placer en première ligne !

"J'ai mis le paquet sur la table", commentait samedi soir - avec poésie ! - Jack Miller, après avoir lui aussi tutoyer les limites en qualifications. " On entre dans les virages avec des slicks sans savoir si c'est sec ou humide : il faut avoir des c...", estimait quant à lui Valentino Rossi, dans un bel élan d'analogie autour de l'anatomie masculine !

En course, le nonuple champion du monde a fait preuve de son habituelle pugnacité pour rapidement s'extraire de la troisième ligne et atteindre aux avant-postes. Au point d'occuper un moment la deuxième place, faisant naître chez Yamaha des espoirs de doublé victorieux à Phillip Island !

Objectifs revus à la baisse au championnat

L'euphorie fût cependant de courte durée, car la cadence du n°46 n'était pas suffisante : Rossi rendait entre deux et trois dixièmes à Viñales, chronométré en 1'29.632 dans son meilleur tour contre 1'29.879 pour l'italien. Cet écart important, justifié par un problème d'adhérence selon le n°46, n'a fait que s'accroître tandis que son pneu arrière agonisait.

Valentino Rossi, successivement doublé par Iannone, Dovizioso et Bautista, s'est ensuite fait doubler dans le dernier tour par Alex Rins, excellent "finisher" à la cinquième position. Le "Doctor" voit son écart sur Dovizioso passer de 9 à 15 pts, et avec lui ses espoirs de terminer deuxième au championnat...

"Désormais, la lutte va davantage concerner le maitien à la troisième place qu'à l'acquisition de la deuxième", souffle l'italien, qui pour une fois accusait ses presque 40 ans à l'arrivée de la course. La déception de terminer loin du podium quand son coéquipier monte sur la première marche, en prime sous les yeux de son acien chef-mécano Jeremy Burgess venu en spectateur ?

Cet épisode australien devrait cependant être vite digéré par Valentino Rossi : rappelons qu'en quinze couses disputées cette année, le doyen du MotoGP a terminé à onze reprises devant son jeune coéquipier de 23 ans ! De quoi considérer le coup d'éclat de Viñales en Australie sous une autre perspective...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires
Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 4 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les actions locales de la FFMC le 17 novembre avec les Gilets jaunes

Alors que la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appelle pas officiellement à se joindre aux actions des Gilets jaunes le 17 novembre, plusieurs antennes locales organisent ou participent aux blocages contre l'augmentation des carburants. Explications.
Lobbying 6 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Valence MotoGP 2018

Le championnat du monde MotoGP 2018 se termine à Valence ce week-end ! Certes, les noms du champion du monde et de son "vice-champion" MotoGP 2018 sont déjà connus, mais cette quatrième course de l'année en Espagne ne manquera pas d'intérêt avec ses nombreux adieux... Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives du GP de Valence.
19/19 - GP de Valence 11 commentaires
La FFMC ne participera pas officiellement aux blocages du 17 novembre avec les Gilets jaunes

La Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appellera pas officiellement à se joindre aux actions de blocages initiées par le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre contre la hausse du prix de l'essence. Explications.
Lobbying 30 commentaires
Stoner et Ducati, cette fois c'est vraiment fini !

Le feu couvait depuis cet été mais c'est désormais officiel : Casey Stoner ne sera plus pilote essayeur chez Ducati l'année prochaine. Explications.
MotoGP 2019 2 commentaires
BMW, Ducati, Honda ou Yamaha... Qui battra Rea et Kawasaki ?

Depuis quatre ans, Kawasaki et Jonathan Rea règnent sans partage sur le World Superbike. En 2019, leurs concurrents s'organisent - ou se réorganisent ! - pour tenter de renverser la firme d'Akashi et son impitoyable "JR". MNC fait le point sur les teams BMW, Ducati, Honda et Yamaha...
WSBK 2019 3 commentaires
Livre Moto Le temps de la liberté : de la contre-culture à la custom culture

Ce livre sur la moto de Jean-Marc Thévenet, ex-directeur du festival de BD d'Angoulême, passe en revue "tous les codes et l'imaginaire du motard", indique son éditeur, Tana (Edi8). Illustré de très nombreuses photos, il évoque les films, bouquins, musiques et festivals de la contre-culture qui ont marqué "plusieurs générations de motards avides de liberté"... Présentation.
Sete Gibernau de retour en Grands Prix moto 2019 !

Nous sommes bien en 2018, nous ne sommes pas le 1er avril, mais l'un des pilotes inscrits en Grands Prix de motos électriques MotoE 2019 est bien Sete Gibernau, de retour chez Pons ! Explications.
MotoGP 2019 13 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

  • En savoir plus...