• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 29 octobre 2018

GP d'Australie - Rossi (6ème) : "Mon pneu glissait déjà un peu dès le tour de formation"

GP d'Australie - Rossi (6ème) : "Mon pneu glissait déjà un peu dès le tour de formation"

Valentino Rossi a souffert pendant le Grand Prix d'Australie 2018 : l'italien, précocement victime de patinage sur sa Yamaha, finit à la sixième place à cinq secondes du vainqueur, son coéquipier Maverick Viñales...

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (7ème en qualifs et 6ème en course) :  "Malheureusement, dès le tour de formation, mon pneu arrière glissait déjà un peu à l'accélération et ça m'a inquiété sur la grille. J'avais perdu du grip par rapport à hier et ce matin, de manière assez étrange. C'est dommage, car nous voulions faire nettement mieux".

"J'ai essayé de rouler en douceur et de gérer les pneus, mais malheureusement après 15 tours, j'avais trop de problèmes à la sortie des virages à gauche. Nous devons comprendre pourquoi, puis essayer d'améliorer. Mais que Maverick remporte une course est une bonne nouvelle pour Yamaha et une grande motivation".

L'analyse Moto-Net.Com : A l'inverse de son voisin de box Maverick Viñales, Valentino Rossi n'est pas parvenu à exploiter les spécificités du circuit de Phillip Island pour renouer avec les avant-postes. La faute selon l'italien à un manque de traction perceptible dès les premiers tours du Grand Prix d'Australie.

Les problèmes du n°46 se sont en réalité manifestés dès le coup d'envoi du rendez-vous australien : dixième en FP1 et en FP2, le "Docteur" était à la peine quand Viñales posait déjà les fondations d'une possible victoire. La deuxième journée avait beaucoup mieux débuté (5ème en FP3 puis 3ème en FP4), avant de se terminer par une lointaine 7ème place en qualifications, à 1,071 sec de la pole de Marquez !

Rappelons toutefois que les qualifs du GP d'Australie 2018 ont été sensiblement perturbées par quelques gouttes de pluie. Dans ces conditions d'adhérence aveugle, l'audace voire l'imprudence étaient nécessaires pour briller : Marquez, Viñales et Zarco n'en ont pas manqué pour se placer en première ligne !

"J'ai mis le paquet sur la table", commentait samedi soir - avec poésie ! - Jack Miller, après avoir lui aussi tutoyer les limites en qualifications. " On entre dans les virages avec des slicks sans savoir si c'est sec ou humide : il faut avoir des c...", estimait quant à lui Valentino Rossi, dans un bel élan d'analogie autour de l'anatomie masculine !

En course, le nonuple champion du monde a fait preuve de son habituelle pugnacité pour rapidement s'extraire de la troisième ligne et atteindre aux avant-postes. Au point d'occuper un moment la deuxième place, faisant naître chez Yamaha des espoirs de doublé victorieux à Phillip Island !

Objectifs revus à la baisse au championnat

L'euphorie fût cependant de courte durée, car la cadence du n°46 n'était pas suffisante : Rossi rendait entre deux et trois dixièmes à Viñales, chronométré en 1'29.632 dans son meilleur tour contre 1'29.879 pour l'italien. Cet écart important, justifié par un problème d'adhérence selon le n°46, n'a fait que s'accroître tandis que son pneu arrière agonisait.

Valentino Rossi, successivement doublé par Iannone, Dovizioso et Bautista, s'est ensuite fait doubler dans le dernier tour par Alex Rins, excellent "finisher" à la cinquième position. Le "Doctor" voit son écart sur Dovizioso passer de 9 à 15 pts, et avec lui ses espoirs de terminer deuxième au championnat...

"Désormais, la lutte va davantage concerner le maitien à la troisième place qu'à l'acquisition de la deuxième", souffle l'italien, qui pour une fois accusait ses presque 40 ans à l'arrivée de la course. La déception de terminer loin du podium quand son coéquipier monte sur la première marche, en prime sous les yeux de son acien chef-mécano Jeremy Burgess venu en spectateur ?

Cet épisode australien devrait cependant être vite digéré par Valentino Rossi : rappelons qu'en quinze couses disputées cette année, le doyen du MotoGP a terminé à onze reprises devant son jeune coéquipier de 23 ans ! De quoi considérer le coup d'éclat de Viñales en Australie sous une autre perspective...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 10 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 17 mai : GP de France
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...