• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG
Paris, le 14 octobre 2004

Le Grand Prix de Malaisie tour par tour

Le Grand Prix de Malaisie tour par tour

Après le règlement de comptes médiatico-psychologique entre Gibernau et Rossi, épaulé par Biaggi, suite à la réclamation portée par Honda au Qatar, on attendait une explication sur le terrain en MotoGP...

Imprimer

Après les règlements de comptes médiatico-psychologiques entre Gibernau et Rossi, épaulé par Biaggi, suite à la réclamation portée par Honda au Qatar, on attend une explication sur le terrain avec un Rossi remonté comme une pendule et un Gibernau qui proteste de son innocence.

Souhaitons qu’au moins, sur la piste, le sport l’emporte sur les réclamations qui ne servent pas la cause de la sportivité !

En 125 comme en 250, les leaders ont la possibilité d’être titrés dès cette course. Dovizioso part avec 61 points d’avance sur Barbera, 69 sur Lorenzo et 72 sur Locatelli : il suffit qu’il conserve une avance de plus de 50 points pour s’assurer le titre. Concernant Pedrosa, il a 43 points d’avance sur Porto et 67 sur Randy De Puniet : il lui faut donc gagner avec plus de 7 points d’avance sur Porto, seul mathématiquement encore en lice pour le titre...

125

C’est le patron de la catégorie, Andrea Dovizioso, qui prend la pole position après avoir dominé les deux séances d’essais qualificatifs. Il relègue Barbera à 9/10èmes, Stoner à une seconde et Simoncelli à 1.1 s ! Au 2ème rang, Lorenzo, Kallio, Locatelli et Nieto, qui n’a pas amélioré le samedi son chrono de vendredi. Giansanti, Lai, Talmacsi et Perugini forment la 3ème ligne avec des écarts entre 1.8 s et 2 s sur la pole. Mike Di Meglio, 24ème à 3.7 s, part avec une cheville qui le fait encore beaucoup souffrir et espère simplement pouvoir terminer la course en prenant un bon départ. La jeune Marketa Janakova est qualifiée en 34ème position avec beaucoup de courage, un genou bien abîmé la faisant souffrir elle aussi, juste devant Max Sabbatani 35ème et dernier qualifié, de retour en 125 après ses infructueuses tentatives en 250.

Au warm up, les deux pilotes KTM, Stoner et Kallio dans l’ordre, montrent les meilleures dispositions en configuration course. Ils sont suivis de Giansanti, Dovizioso, Simon, Barbera, Locatelli, Lorenzo, Nieto et Bautista. Mike Di Meglio est 27ème temps du warm up.

Départ

Pablo Nieto, dont les mécaniciens étaient très affairés sur la grille, partira de la voie des stands. Très bon départ de Barbera qui fait le hole shot devant Lai, Dovizioso, Kallio, Lorenzo, Stoner, Corsi et Talmacsi. Dovizioso passe 2ème devant Lai dès le deuxième freinage. Kallio, Lorenzo et Stoner passent à leur tour Lai. Corsi fait une grosse chute sans dommages physiques dès ce premier tour. Barbera part très fort et creuse tout de suite un écart, tentant de distancer tous ses adversaires. Dans la ligne droite précédant la dernière épingle, Dovizioso a presque comblé son retard sur l’espagnol. Derrière eux, Lorenzo qui a pris la tête du groupe de chasse se voit déboîter au freinage par Stoner et Kallio. Talmacsi, Lai, Simoncelli, et Giansanti forment un deuxième groupe. Locatelli, Perugini et Jenkner mènent le gros du peloton. Au freinage du premier droite, Stoner élargit et laisse passer Kallio et Lorenzo.Dans le gauche suivant, Barbera remet les gaz trop tôt, perd l’arrière, part en high side et chute lourdement, s’écroulant de dépit près de sa machine en voyant qu’elle ne lui permettra pas de repartir en course : c’est sa dernière chance de titre qui s’envole...

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Dovizioso est donc en tête avec Stoner revenu sur ses talons. Au 2ème passage, Stoner qui avait tenté sans succès d’attaquer au freinage est collé dans la roue de l’italien, meilleur tour en course à la clé. A une cinquantaine de mètres, c’est Lorenzo qui mène la chasse devant Lai, Giansanti et Talmacsi. A quelques longueurs de plus, Locatelli, bien revenu dans ce tour, emmène la chasse avec Jenkner. En bout de ligne droite, Stoner passe en tête au freinage ! Locatelli sur sa lancée distance Jenkner et Simon et revient sur les quatre hommes qui le précèdent. Vesa Kallio chute et abandonne.

Au 3ème tour, Stoner maintient son avantage sur Dovizioso tandis que Lorenzo, Lai, Talmacsi et Giansanti sont rejoints par Locatelli, puis Jenkner et Simon, Bautista un peu plus loin. Lai passe 3ème en bout de ligne droite devant Lorenzo. Di Meglio passe en 17ème position, Manna, coéquipier de Talmacsi, rentre aux stands sur la 2ème Malaguti. Perugini et Nieto chutent et abandonnent. Au 4ème passage, Stoner et Dovizioso ont encore augmenté leur avance sur Lai, Lorenzo, Giansanti, Talmacsi, Simon et Jenkner les ayant rejoints, Locatelli ayant décroché à la 10ème place. Simoncelli chute et abandonne à son tour. Giansanti passe successivement Lorenzo puis Lai. Di Meglio passe 16ème.

Au 5ème tour, Stoner a 0.5 s d’avance sur Dovizioso, 6.4 s sur Lai, Giansanti, Lorenzo, Talmacsi, Simon, Jenkner et Locatelli. Lai repasse 3ème devant Giansanti au freinage. Giansanti chute et abandonne. Au 6ème tour, Dovizioso est revenu sur les talons de Stoner. Lai est à 7.5 s, 7/10èmes devant Lorenzo. Simoncelli, Talmacsi, Pasini et Locatelli ont doublé Jenkner. Di Meglio passe 15ème. Locatelli remonte à la 7ème place, Simon est 5ème juste derrière Lorenzo. A l’entrée de la ligne droite, Locatelli passe 5ème devant Simon, puis 4ème au freinage en bout de ligne droite. Rapidement, Locatelli distance Lorenzo et part à la poursuite de Lai. Lorenzo est contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques, suivie par Marketa Janakova qui chute, abandonne après s’être abîmé un doigt et s’effondre en larmes. Au 8ème tour, Stoner et Dovizioso collés l’un à l’autre ont presque 8 s d’avance sur Locatelli survolté qui est revenu sur Lai puis l’a passé à l’aspiration, puis Bautista revenu comme un diable, Simon, Pasini, Talmacsi et Jenkner, Borsoi à une cinquantaine de mètres derrière ce groupe.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo O. BERGAMASCHI

Au 9ème tour, Stoner et Dovizioso enfoncent encore le clou, 9 s devant Locatelli rejoint par un Bautista survolté qui améliore ses chronos devant Lai, Simon, Pasini et Talmacsi. Sabbatani abandonne. Bautista passe 3ème devant Locatelli au dernier freinage. Au 10ème passage, Stoner et Dovizioso ont presque 10 s d’avance sur Bautista et Locatelli, 11 s sur Lai et Simon, 13 s sur Talmacsi et Pasini, 14.5 s sur Jenkner et Borsoi, le suisse Luthi est 11ème à 19 s, Pellino et Ballerini à 27 s, Gadea, Giuseppetti à 31 s. Di Meglio est repassé 17ème devant Rodriguez et la 2ème Derbi, qui abandonne à la fin de ce tour. Dovizioso, derrière Stoner, donne une grande impression de facilité. A chaque ligne droite, il s’écarte de l’aspiration afin de mieux refroidir son moteur : il doit probablement en avoir sous la poignée. Derrière eux, Bautista prend quelques longueurs d’avance sur Locatelli. Au 11ème tour, les positions sont toujours réparties en plusieurs duos, Bautista ayant repris 8/10èmes aux leaders qui tournent en 2’16, à 4 s du temps de la pole. Seul Locatelli qui fait l’effort pour revenir sur Bautista tourne en 2’15. 13ème passage : Dovizioso semble aussi facile que Stoner semble à l’attaque, se décalant pour sans doute essayer des trajectoires différentes et trouver où il peut prendre le meilleur sur Stoner.

Au 14ème tour, les leaders n‘ont plus que 8 s d’avance sur Bautista, 1.2 s devant Locatelli qui ne parvient pas à rejoindre son rival pour le podium. Mike Di Meglio semble énormément souffrir et tourne en 2.21 ! Aux essais, il n’était pas parvenu à boucler plus de six tours sans avoir mal... En tête, Stoner semble avoir à nouveau accéléré et a pris quelques longueurs d’avance sur Dovizioso, tout comme les quatre premiers qui tournent désormais en 2’15 à quatre tours de l’arrivée ! Pellino perd l’arrière, part en high side lui aussi, chute et abandonne sans dommages physiques. Dovizioso revient au contact de Stoner au 15ème passage. Au tour suivant, à deux tours de l’arrivée, Stoner et Dovizioso accélèrent encore. Bautista maintient Locatelli à bonne distance. Di Meglio parvient à conserver sa 17ème place et on a presque l’impression de le voir grimacer de douleur sous son casque. En tête, Stoner prend toute la large piste de Sepang pour conserver l’avantage, sortant sur les vibreurs à chaque sortie de courbe. Mais à l’entame du dernier tour, Dovizioso est toujours collé à sa roue ! Dovizioso tente de retarder ses freinages, se porte à la hauteur de Stoner mais le jeune australien résiste toujours ! Dans la ligne droite qui précède l’épingle qui commande l’arrivée, Dovizioso ne peut rien faire. Il tente de prendre l’avantage à l’aspiration, mais Stoner très bien sorti de l’épingle parvient à conserver l’avantage pour moins de 3 centièmes !

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo O. BERGAMASCHI

Première victoire de KTM, que Casey Stoner ne manquera pas de dédier au regretté Richard Sainct, récemment décédé en Egypte. Cette deuxième place, bien que ne satisfaisant pas tout à fait Dovizioso qui a tout tenté pour gagner, lui permet de devenir champion du monde 125 ! Derrière, Bautista complète le podium 5 s devant Locatelli qui a décroché dans les derniers tours, assurant sa position. Lai est 5ème, Simon 6ème, Pasini 7ème, Talmacsi 8ème, Borsoi 9ème, Jenkner 10ème, Luthi 11ème, Gadea 12ème, Giuseppetti 13ème, Ballerini 14ème et Kuzuhara 15ème. Mike Di Meglio, lui, a bel et bien conservé courageusement sa 17ème place, confirmant les progrès de son mental en cette fin de saison, lui qui par le passé avait abandonné de dépit : un bon point pour le jeune français, chapeau à lui et à la jeune Marketa Janakova qui ont tous deux fait preuve d’un grand courage pour courir avec leurs blessures respectives. A noter que seuls 20 pilotes terminent la course classés, pour 35 partants !

Au championnat, les principaux adversaires de Dovizioso étant hors course, il est sacré champion du monde dès maintenant avec 248 points. Locatelli est repassé 2ème avec169 devant Barbera 167 et Lorenzo 159. Stoner est repassé 5ème avec 129 points devant Nieto 124, Bautista 106 et Jenkner 105.

Côté marques, Aprilia mène avec 291 points mais Honda grignote et revient à 256 tandis que KTM 188 est 3ème devant Derbi, dont les deux machines n’ont rien marqué.

250

Porto, décidément très en verve en cette deuxième moitié de saison, prend la pole 7/10èmes devant Pedrosa, 1.35 s devant Randy De Puniet et 1.4 devant De Angelis. Au 2ème rang, Elias, Aoyama, Nieto et West sont en embuscade, mais avec des chronos supérieurs d’1.5 à 2 s à celui de l’argentin ! Battaini, Rolfo qui prendra son 100ème départ en Grand Prix, Debon et Marchand forment le 3ème rang, Hugo étant, lui, à 3 s du chrono de Porto. Nigon est 14ème, Guintoli 23ème et Leblanc, remplaçant de Vincent, 25ème. On notera le retour de Marcellino Lucchi, 47 ans, qui remplace au pied levé Poggiali !

Au warm up, en conditions course donc, c’est Pedrosa qui prend le meilleur sur Porto, Elias, De Angelis, Aoyama, De Puniet aux prises avec ses réglages qui manquent de grip à l’arrière du fait d’un moteur délicat, Nieto, Rolfo, Battaini, West, Debon et Nigon. Marchand fait le 14ème temps du matin, Guintoli le 18ème, Lucchi le 21ème et Leblanc le 23ème. L’équipe technique de Pedrosa a travaillé très tard la veille au soir pour lui préparer une bonne machine pour la course.

Départ

Très bon départ de Pedrosa qui vire en tête devant Elias, Porto, De Angelis, West, Rolfo, Debon Nieto et Randy De Puniet mal parti, qui s’est fait enfermer au premier virage. Marchand est 12ème, comme sur la grille. Pedrosa imprime immédiatement un rythme élevé à la course et prend quelques mètres d’avance sur Elias, Porto et De Angelis. Derrière eux, Rolfo est déjà à plusieurs longueurs et les positions sont très étirées dès la moitié du premier tour ! Nigon perd l’arrière à l’accélération, décroche, chute et sa moto sert de tremplin bien involontaire à Guintoli ! Les deux français sont indemnes. Au premier passage, Pedrosa, Elias, Porto et De Angelis ont une centaine de mètres d’avance sur Debon, Nieto, Aoyama, Battaini, Marchand, Davies et De Puniet qui s’est un peu raté. Lucchi est 13ème, Leblanc 21ème. West et Rolfo eux aussi s’accrochent et chutent, West se fracturant le poignet. Du coup, un gros écart se fait entre les quatre leaders et leurs poursuivants. En tête, Pedrosa distance Elias, Porto et De Angelis, faisant le meilleur tour en course au 2ème passage et battant déjà le record du circuit d’Elias ! Le leader a déjà plus d’une seconde d’avance ! Aoyama et De Puniet sont revenus 5ème et 6ème dans la roue de Debon.

Au 3ème passage, l’avance de Pedrosa, auteur d’un nouveau meilleur tour, passe à 2 s sur Elias, Porto et De Angelis. Aoyama et De Puniet sont passés devant Debon et l’ont lâché. Marchand est 9ème, Leblanc 22ème. Au 4ème tour, Pedrosa porte son avance à plus de 3 s sur Elias, Porto et De Angelis, et 12 s sur Aoyama et De Puniet ! Nieto est passé 7ème devant Debon, Marchand passé par Battaini et Davies est 11ème à 18 s. Porto passe 2ème devant Elias au profit d’une trajectoire plus serrée dans le double droite qui précède l’avant-dernière ligne droite, et tente d’accélérer pour revenir sur Pedrosa et lâcher Elias et De Angelis.

Au 5ème passage, Pedrosa a 4.8 s d’avance sur Porto, 5.2 s sur Elias, 5.5 s sur De Angelis, 14.4 s sur Aoyama et De Puniet, 17.8 s sur Debon qui vient de repasser Nieto, 21.5 s sur Battaini, Davies et Marchand, 27 s sur Matsudo, Faubel, Lucchi et Stigefelt. Sekiguchi rentre aux stands et abandonne. Au 6ème tour, Pedrosa mène toujours loin devant Porto qui distance petit à petit Elias et De Angelis. Aoyama voit à presque chaque virage la roue de Randy De Puniet qui ne parvient cependant pas à passer. Au 7ème tour, Pedrosa a 6.7 s d’avance sur Porto, sur qui Elias est revenu, repassant même deuxième en bout de ligne droite au profit d’un freinage retardé qui a obligé Porto à élargir ! Au 8ème passage, De Angelis peine à suivre le rythme d’Elias et Porto tandis que Pedrosa qui tourne comme un métronome augmente son avance tour après tour. Debon s’arrête, moteur calé, puis parvient à repartir.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Le 9ème passage confirme que De Angelis est lâché petit à petit. Aoyama améliore ses chronos et tente de lâcher Randy De Puniet. Porto reprend la 2ème place dans le même double droite que lors de son précédant dépassement. Pedrosa a 9.4 s d’avance sur Elias et Porto, et Aoyama et De Puniet un peu plus loin sont à 11 s supplémentaires. Debon rentre aux stands et abandonne. Au 10ème passage, l’avance de Pedrosa passe à 10.8 s sur Porto et Elias, 11.8 s sur De Angelis, 23.2 s sur Aoyama, 26 s sur De Puniet. Au 11ème tour, Pedrosa passe en tête sous les encouragements de son team manager Alberto Puig, qui lui fait signe de mettre du gros gaz : le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas un comportement d’épicier ! En bout de ligne droite, Elias repasse 2ème devant Porto au prix d’un freinage en glisse du plus bel effet. Hugo Marchand est 10ème. Au 12ème passage, Pedrosa a presque toute la ligne droite d’avance ! Et que dire de De Angelis, qui ne verrait même pas Aoyama s’il se retournait en virant au bout de celle-ci ! Dans l’avant-dernière ligne droite du 13ème tour, Elias fait signe à Porto de repasser 2ème avant l’épingle qui commande l’arrivée. Leblanc passe 19ème devant Olive, à 1’18 s de Pedrosa ! Dans les tours suivants, Pedrosa hors de portée, Porto et Elias qui semble se contenter de suivre ont distancé De Angelis.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 15ème passage, Pedrosa a 14 s d’avance sur Porto et Elias, 15.8 s sur De Angelis, 30 s sur Aoyama, 36 s sur De Puniet, 50 s sur Battaini et Nieto, 53 s sur Marchand, 1’04 s sur Matsudo, 1’07 s sur Baldolini, 1’13 s sur Stigefelt et Faubel. Aoyama perd l’avant, chute et abandonne ! Randy est donc 5ème et Marchand 8ème. En bout de ligne droite du 16ème tour, Elias se décale pour calculer la possibilité de passer Porto à 14.4 s derrière Pedrosa, mais sans attaquer pour autant. A trois tours de l’arrivée, Puig fait toujours signe à Pedrosa d’attaquer, comme s’il fallait dégoûter ses adversaires ! Elias tente d’attaquer Porto qui résiste, De Puniet est toujours 5ème et Marchand qui s’est fait passer en bout de ligne droite par Davies est 9ème. A l’entame de l’avant-dernier tour, Elias est toujours collé à la roue de Porto mais ne parvient pas à porter une attaque. S’il passait l’argentin, il offrirait sur un plateau le titre à Pedrosa ! Marchand est repassé 8ème devant Davies. Olive repasse Leblanc. Au dernier passage sur la ligne, Pedrosa continue de mettre du gros gaz sous les encouragements de Puig ! Quel panache, alors qu’il pourrait simplement assurer la victoire ! Elias tente tout ce qu’il peut, mais Porto résiste encore et toujours ! Pedrosa franchit la ligne d’arrivée en triomphateur, mais doit attendre le passage d’Elias et Porto pour savoir s’il sera titré : Porto devant, c’est partie remise, Elias devant, c’est fait ! Elias sort de la dernière épingle dans la roue de Porto, tente de prendre l’aspiration mais échoue derrière un Porto très bien sorti de la courbe. De Angelis est seul 4ème, De Puniet seul 5ème, Battaini a conservé la 6ème place devant Nieto 7ème, marchand fait le meilleur résultat de sa carrière en terminant 8ème devant Davies 9ème, Matsudo 10ème, Baldolini 11ème, Heidolf 12ème, Faubel 13ème, Smrz 14ème et Stigefelt 15ème emporte le dernier point. Lucchi termine 16ème, Leblanc 19ème.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au championnat, Pedrosa enfonce bien entendu le clou, leader avec 279 points soit 48 d’avance sur Porto (231). De Puniet a 198 points, Elias 168, De Angelis 127, Aoyama 119, Nieto 114, Rolfo 101 et West 88, toujours premier privé malgré son résultat blanc. Guintoli est 13ème avec 34 points, deux points devant Marchand qui a parié qu’il terminerait devant le drômois ! Il suffira donc à Pedrosa de marquer deux points pour devenir le plus jeune champion du monde 250 de l’histoire. Il ferait ainsi mieux que Capirossi, actuellement détenteur de ce record, et mieux que Rossi en devenant champion du monde 250 dès sa première année dans la catégorie ! Côté constructeurs, Honda mène avec 316 points devant Aprilia 303.

MotoGP

Rossi, remonté comme une pendule après sa mésaventure du Qatar (lire Moto-Net du 14 octobre 2004), fait la pole, sa première depuis Donington en juillet (lire Moto-Net du 2 août 2004), devant Barros et Nakano qui place une Kawasaki en première ligne pour la première fois depuis Ballington en 1981 ! Une bonne façon pour le sympathique japonais de fêter ses 27 ans !

Au 2ème rang se trouvent Gibernau, Tamada et Hayden, puis Biaggi, Hopkins et Checa au 3ème. Melandri, Capirossi et Edwards forment le 4ème.

Au warm up, Rossi confirme sa détermination en prenant le meilleur temps, 0.5 s devant Max Biaggi qui veut lui aussi effacer la réclamation du Qatar qui l’a probablement empêché de figurer sur le podium, vu sa belle remontée. Derrière les deux italiens, Hayden, Gibernau, Barros, Bayliss, Tamada, Capirossi, Checa, Edwards, Melandri tenteront de limiter les dégâts, tant les chronos du Dottore montrent une domination permanente ce week-end...

Départ

Marco Melandri, victime d’un problème technique, doit prendre sa moto de réserve. Il ne pourra pas partir pour le tour de formation et devra attendre sur la voie des stands au lieu de prendre sa place sur la grille, au grand mécontentement de Guy Coulon ! Heureusement, il retrouvera sa 10ème place sur la grille après le tour de chauffe. Le feu rouge s’éteint enfin et c’est Barros qui prend le meilleur départ devant Rossi, Hayden, Checa, Biaggi, Capirossi, Gibernau, Bayliss, Hopkins, Nakano mal parti, Tamada, Abe, Hodgson, Xaus, Hofmann, Edwards lui aussi mal parti, Mac Coy dont c’est le retour au guidon de l’Aprilia, Mac Williams, Haydon, Aoki et Kagayama. Barros et Rossi prennent rapidement quelques mètres d’avance sur Hayden et Checa, Biaggi à quelques longueurs supplémentaires ayant passé Gibernau. Encore un peu plus loin, Capirossi mène Hopkins et le gros des troupes. Puis Hopkins passe 7ème devant Capirossi, Abe passe 11ème devant Tamada et Edwards passe 15ème devant Hofmann.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 1er passage, Barros et Rossi roue dans roue mènent devant Checa et Biaggi qui ont passé Hayden suivi par Gibernau. A une cinquantaine de mètres, Hopkins mène le peloton devant Capirossi, Bayliss, Nakano et Tamada qui a repassé Abe. Gibernau passe Hayden qui repasse aussitôt. Au freinage de l’épingle qui commande la ligne droite, Rossi fait le freinage à Barros mais s’écarte, laisse repasser le brésilien et parvient à grand-peine à contenir Checa et Biaggi. Au 2ème passage, Biaggi auteur du meilleur tour passe 3ème devant Checa. Hayden et Gibernau semblant peiner à suivre le rythme des leaders. Derrière eux, Hopkins et Capirossi ont pris quelques mètres d’avance sur Bayliss et le peloton. Biaggi s’écarte légèrement au freinage, Checa en profitant aussitôt pour repasser 3ème. Melandri est remonté à la 14ème place. Hopkins, dégoûté, est contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques. Au freinage de l’épingle, Biaggi repasse 3ème devant Checa.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 3ème passage, Barros, Rossi, Biaggi, Checa, Hayden et Gibernau se sont regroupés. Capirossi, Tamada, Bayliss et Nakano suivent quelques longueurs devant Edwards, Abe et Melandri. Rossi fait un freinage ultra retardé et passe Barros mais s’écarte à nouveau à la sortie, laissant le brésilien reprendre la tête. Dans le gauche de la chicane, Rossi passe à nouveau Barros au freinage, prenant cette fois bien garde à conserver le brésilien à son côté pour l’empêcher de prendre la meilleure trajectoire à la sortie. C’est gagnant, et Rossi sort de la chicane en tête ! Derrière eux, Biaggi suit mais Checa peine quelque peu devant Hayden et Gibernau. Au 4ème tour, Rossi auteur du meilleur chrono mène devant Barros et Biaggi. Hayden a passé Checa à l’aspiration et Gibernau passe son compatriote au freinage en bout de ligne droite. Haydon, pénalisé pour départ volé, s’arrête pour un "ride through", un passage aux stands à vitesse réduite mais sans marquer l’arrêt, selon le nouveau règlement. Au 5ème passage, Rossi auteur d’un nouveau meilleur tour en course a 0.4 s d’avance sur Barros, 0.6 s sur Biaggi, 2 s sur Hayden, 2.5 s sur Gibernau, 3.3 s sur Checa, 7.5 s sur Capirossi, Tamada, Nakano passé 9ème devant Bayliss, 9.1 s sur Edwards, 140.5 s sur Melandri et Abe, 14.3 s sur Xaus et 15 s sur Mac Williams.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 6ème tour, Il Dottore mène toujours devant Biaggi qui passe Barros à l’aspiration, s’écarte, mais Barros qui était repassé s’écarte à son tour et les deux hommes restent côte à côte dans la chicane... puis Biaggi à l’intérieur conserve l’avantage à la sortie. Hayden distancé roule seul 4ème, Gibernau encore plus loin seul 5ème devant Checa seul 6ème. Hodgson abandonne, à son tour victime de problèmes mécaniques. Au 7ème passage, Biaggi distance à son tour Barros et semble le seul à pouvoir tourner aussi vite que le Dottore, mais une seconde derrière. Hofmann revient lui aussi aux stands avec sa Kawasaki. Au 8ème tour, Rossi fait le record en piste, 1.2 s devant Biaggi, Barros, Hayden, Gibernau et Checa isolés. Derrière eux, Capirossi, Tamada et Nakano sont à la lutte pour la 7ème place. Marco Melandri, qui termine mal ce week-end, chute et abandonne. Au 9ème tour, Biaggi a tourné 1/10ème plus vite que Rossi grâce à son meilleur tour personnel, Barros lui aussi auteur de son meilleur chrono étant à 1.2 s de Biaggi, lui-même à 1.1 s de Rossi. Le 10ème passage voit Biaggi revenir à 1 s de Rossi. Barros est à 2.3 s du leader, Hayden à 5.4 s, Gibernau à 8.3 s, Checa à 9.8 s, Capirossi, Tamada et Nakano à 12 s, Bayliss, Edwards à 17 s, Abe à 18.7 s, Xaus à 27.4 s, Mac Williams et Mac Coy à 33 s. Dans ce tour, Rossi remet du charbon et porte son avance au 11ème tour à 1.5 s sur Biaggi. Plus loin, Checa revient petit à petit sur Gibernau visiblement en difficulté, Capirossi, Tamada et Nakano revenant eux aussi sur le catalan.

Au 12ème passage, Checa est revenu dans la roue de Gibernau qui a roulé 1.5 s moins vite que Rossi ! Capirossi, lui, revient très fort, auteur de son meilleur tour personnel. A mi-circuit, Capirossi est revenu sur les talons de Checa qui ne parvient pas à attaquer Gibernau. 13ème tour : Rossi a perdu 6/10èmes sur Biaggi revenu à moins d’une seconde ! Capirossi tente sans succès d’attaquer Checa dès le bout de la ligne droite. Mac Coy, lui, passe 14ème devant Mac Williams, le pilote attitré de l’Aprilia ! Gibernau se rate dans le double droite qui précède l’avant-dernière ligne droite, mais Checa ne peut pas encore en profiter ! Du coup, dans la 14ème ligne droite, c’est Capirossi qui passe Checa à l’aspiration, tentant aussitôt de passer Gibernau au freinage mais sans succès. Tamada est à son tour revenu au contact de Checa ! Dans le gauche de la chicane, Tamada fait le freinage à Checa et passe ! Au 15ème tour, Rossi a repris 1.2 s d’avance sur Biaggi. Barros est à 4.2 s, Hayden à 12 s, Gibernau et Capirossi à 15.6 s, Tamada et Checa à 16.4 s, Nakano qui revient mètre après mètre à 17.4 s. Bayliss est à 23 s, Edwards à 24 s et Abe à 29 s. Capirossi parvient enfin, au prix d’un freinage retardé du plus bel effet, à prendre l’avantage sur Gibernau, qui ne tarde pas à voir la menace Tamada se profiler, ne pouvant pas suivre le rythme de la Ducati n°65 qui s’échappe irrémédiablement.

Au 17ème tour, Rossi a encore pris 2/10èmes à Biaggi, Barros toujours seul 3ème, Hayden voit revenir Capirossi qui a mis 1.5 s à Gibernau dans ce tour ! Mais Tamada et Checa ne parviennent toujours pas à doubler l’espagnol qui tient bien ses freinages et sa trajectoire. Au 18ème passage, Rossi a 2.3 s d’avance sur Biaggi, tournant une seconde plus vite que Barros ! Nakano passe 8ème devant Checa. Dans l’épingle qui commande la 19ème ligne droite, Tamada fait le freinage à Gibernau et passe ! Au 20ème et dernier passage avant l’arrivée, Rossi a 3 s d’avance sur Biaggi !

A l’arrivée, Rossi l’emporte devant Biaggi : les deux hommes contre qui avait été portée la réclamation au Qatar se sont vengés de la plus belle façon : sur la piste ! Barros complète le podium devant Hayden 4ème, Tamada 5ème et Capirossi 6ème. Gibernau sauve sa 7ème place à 3/10èmes devant Nakano 8ème. On notera avec intérêt que quatre Honda prennent des points à Gibernau en s’intercalant entre lui et Rossi... Checa est 9ème, Bayliss 10ème, Edwards 11ème, Abe 12ème, Xaus 13ème, Kagayama 14ème et Mac Williams 15ème. Dans son tour d’honneur, Rossi félicite Biaggi pour sa belle course, mais se contente d’un petit signe de tête à l'adresse de Gibernau, venu à ses côtés le féliciter à son tour... Plus loin, au contraire, le génie italien enfonce le clou médiatique grâce à ses complices qui lui apportent un balai avec lequel il mime le nettoyage de la piste, cause de sa relégation en dernière ligne au Qatar... Au moins, lui gagne sur la piste, en grand champion !

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au championnat, Rossi a 254 points, soit 30 d’avance sur Gibernau (224). Biaggi est 3ème avec 188 points, tandis que Barros est passé 4ème (144 points) devant Edwards (136), Tamada sur ses talons (131). Checa est distancé à la 7ème place avec 109 points et voit poindre la menace Hayden (107). Capirossi est 9ème avec 94 points. Côté constructeurs, Honda mène toujours avec 315 points devant Yamaha 278 et Ducati 137. Kawasaki confirme sa 4ème place avec 82 devant Suzuki 68. Et côté teams, Gauloises Fortuna Yamaha reprend la tête avec 363 points devant Telefonica Movistar Honda 360, Camel Honda 319, Repsol Honda 251 et Yamaha Tech 3 avec 143 voit revenir Ducati Marlboro 142.

Grand Prix moto du Qatar 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Si Gibernau gagnait les deux dernières courses, il faudrait que Rossi prenne 20 points d’ici la fin de saison pour garantir son titre ! Il doit rester bien peu de parieurs prêts à défendre le titre de l’espagnol...

Sepang a donc vu les trois leaders de leurs catégories respectives enfoncer le clou de leur domination : Dovizioso en 125, Pedrosa en 250 et Rossi en MotoGP ont marqué la Malaisie de toute leur classe. De quoi dégoûter leurs adversaires, tellement le titre semble de plus en plus proche pour Pedrosa surtout, mais aussi pour Rossi ! Rendez-vous le week-end prochain pour le Grand Prix d’Australie à Philip Island !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Duel vidéo Honda Africa Twin Vs Suzuki V-Strom 1050

Le Journal moto du Net oppose la Honda Africa Twin 1100 à la Suzuki V-Strom 1050 : duel vidéo !
Horaires et objectifs du GP de Teruel MotoGP 2020

Alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer, le championnat du monde MotoGP 2020 est désormais mené par Joan Mir au détriment de Fabio Quartararo... Horaires, enjeux et programme de la 11ème manche de cette bien étrange mais captivante saison : le Grand Prix moto de Teruel, qui réinvestit le circuit d'Aragon (Espagne).
Champions du monde : Jonathan Rea et Kawasaki passent la six en Superbike

Cette année encore, Jonathan Rea a été le plus fort : le "Number One" du World Superbike a décroché un sixième titre d'affilée lors de la finale à Estoril (Portugal). Avec son coéquipier Alex Lowes et son collègue Xavi Forés, il a également assuré à Kawasaki un sixième titre constructeur.
MV Agusta rejoint BMW chez le loueur de motos Hertz Ride

Hertz ne propose plus uniquement des motos BMW à la location ! Le géant de la location de véhicules américain collabore désormais avec le petit constructeur de motos italien MV Agusta et propose dès aujourd'hui deux modèles dans quatre agences françaises... Explications.
[Vidéo] Ducati présente le nouveau V4 Granturismo de la Multistrada 2021

En 2021, la Multistrada dit "ciao" au bicylindre et "benvenuto" au 4-cylindres ! Après la sportive Panigale et le roadster Streetfighter, le maxitrail Ducati reçoit sa propre version - à ressorts ? - du V4 surnommé Granturismo au lieu de Stradale... Présentation MNC et vidéo - du boss de - Ducati !
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 1 commentaire
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...