• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - COURSE
Paris, le 28 octobre 2018

Compte rendu et résultats du GP d'Australie 2018 (Viñales vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP d'Australie 2018 (Viñales vainqueur)

Maverick Viñales met fin à sa longue période de 28 courses sans victoire avec un splendide succès au Grand Prix d'Australie 2018, marqué par la spectaculaire percussion de Zarco sur Marquez. L'officiel Yamaha, toujours à l'aise à Phillip Island, s'impose devant la Suzuki de Iannone et les Ducati de Dovizioso et Bautista. Compte rendu et résultats.

Imprimer

La délivrance ! Maverick Viñales, pas spécialement expansif, est littéralement extatique à l'arrivée du GP d'Australie 2018 : grand sourire aux lèvres, les yeux encore humides de l'émotion, "Mack" savoure ce retour sur la plus haute marche du podium après lequel il courait depuis le GP de France 2017 ! Soit la bagatelle de 28 courses sans victoire...

Ce retour au premier plan - signé à la force du poignet - balaie ces longs moments de doutes, cette souffrance perceptible course après course : rappelons que le jeune espagnol avait l'objectif d'accéder au titre mondial quand Yamaha l'a embauché pour succéder à Lorenzo. Avant de déchanter suite à l'apparition d'insolubles problèmes de grip sur la M1...

Pour autant, ce premier succès d'une M1 depuis la victoire de Rossi aux Pays-Bas l'an dernier - soit 25 courses et 490 jours sans victoire pour Yamaha ! - est-il réellement annonciateur de jours meilleurs ? Pas sûr, en raison de la nature particulière du tracé de Phillip Island et de l'habituelle rapidité de Viñales en Australie...

Surtout, comme en Thaïlande, les pneus utilisés ce week-end sont renforcés pour faire face à l'usure importante causée par les vitesses élevées. Et la course australienne présente également la particularité de se disputer sous de faibles températures (13°C dans l'air), aux bénéfices de la durée de vie des pneus.

Autant de paramètres favorables pour les pilotes Yamaha, qui rencontrent des difficultés pour ménager leur capital pneumatique sur la longueur quand les températures et les contraintes sont élevées. Cependant, si la balance penchait en faveur des M1, encore fallait-il avoir la vitesse nécessaire pour en profiter.

Maverick Viñales, rapide dès les premiers essais, a su saisir cette opportunité avec un panache retrouvé : l'espagnol s'est montré déterminé pour s'emparer des commandes, puis pour creuser un écart important - jusqu'à 4 sec d'avance - malgré les importants mouvements de sa moto à la réaccélération. Le n°25 avait un mental de gagnant, et ça paie !

Le contact spectaculaire entre Zarco et Marquez 

Le coéquipier du "Docteur" a dépossédé Dovizioso de la tête de la course au dixième tour, juste après que Johann Zarco soit venu percuter Marc Marquez au freinage du premier virage. La moto du pilote français, lancée à plus de 320 km/h dans la ligne droite des stands, est carrément venue monter sur le pneu arrière de la Honda qui la précédait ! 

Cette percussion impressionnante trouve son origine dans une erreur d'appréciation du n°5, qui talonnait de très près le n°93 pour profiter de son aspiration avant de plonger dans le Doohan Corner : Johann Zarco a semble-t-il été surpris par le freinage de Marquez et n'a rien pu faire pour l'éviter. 

Le contact, aussi bref que violent car survenu à plus de 280 km/h, a propulsé Johann au tapis, heureusement sans blessure. Marquez, surpris par le choc, s'est quant à lui aperçu que sa RC213V ne répondait plus correctement : fin de partie pour le n°93, qui peut se féliciter d'avoir pris des risques la course précédente pour remporter le titre au Japon !

"Ce n'est pas de la faute à Zarco : c'est un fait de course", juge sans animosité Marc Marquez, après être rentré aux stands et désigné à ses techniciens l'arrière de sa Honda (suspension ou roue brisée ?). Le champion en titre n'en tient pas rigueur au pilote Tech3, mais estime cependant que Zarco et lui ont eu "beaucoup de chance" tant la vitesse était élevée au moment de l'impact !

Les Suzuki en forme à Phillip Island

Deuxième à 1,5 sec de Viñales, Andrea Iannone n'est pas parvenu à concrétiser ses ambitions de victoire. L'italien, dominateur pendant les essais et au warm-up, possédait pourtant l'un des meilleurs rythme de course, au point d'avoir été désigné comme l'un principaux favoris par Marquez. Sacré compliment pour le futur pilote Aprilia !

Le pilote Suzuki a en réalité perdu un peu temps dans le trafic en début de course, avant de commettre quelques erreurs de trajectoire qui lui ont fait perdre le contact avec le leader. Dommage : revenu à la deuxième place à trois tours de l'arrivée, Iannone a ensuite considérablement réduit l'écart sur Viñales !

Le n°29 devance de quelques dixièmes la Ducati d'Andrea Dovizioso, qui a su tirer parti de son avantage mécanique dans la ligne droite des stands pour se battre jusqu'au bout avec la Suzuki GSX-RR. "Dovi" termine devant son coéquipier du week-end, Alvaro Bautista, qui enregistre une splendide 4ème place sur la GP18 de Lorenzo qu'il remplaçait !

Le pilote espagnol, qui rejoindra le team officiel Ducati en WSBK en 2019, semble avoir trouvé des ailes en troquant son habituelle Ducati privée du team Aspar Nieto contre la Desmosedici d'usine ! Incisif et constant, le sympathique n°19 n'a pas hésité à jouer des coudes avec Dovizioso et laisse derrière lui la Suzuki de Rins et la Yamaha de Rossi.

De quoi, sans doute, faire naître certains regrets pour Bautista… D'autant que le pilote espagnol ne devrait pas reprendre le guidon de la Ducati officielle la semaine prochaine en Malaisie : même si Lorenzo est de nouveau forfait, ce qui paraît très vraisemblable, sa moto sera probablement confiée au pilote d'essais Michele Pirro.

Rossi sixième

Valentino Rossi échoue de son côté à la sixième place du GP d'Australie 2018, à cinq secondes de son vainqueur de coéquipier. Le nonuple champion du monde avait pourtant bien démarré la course et s'était porté dans le sillage de Viñales quand celui-ci est passé aux commandes, mais l'italien n'est pas parvenu à rester sur ce rythme élevé.

Dépassé par Iannone, Dovizioso et Bautista, Rossi s'est ensuite retrouvé aux prises avec  Alex Rins, qui a de nouveau fait parler sa fraîcheur en fin de course pour taxer le n°46 dans le dernier tour. Un véritable tour de force pour le jeune pilote Suzuki, tant le "Docteur" se montre également redoutable à l'approche de l'arrivée !

L'officiel Yamaha termine devant Jack Miller, 7ème, qui espérait terminer plus proche des avant-postes pour son Grand Prix à domicile. Son coéquipier chez Pramac, Danilo Petrucci, a de son côté réalisé une incroyable remontée pour arracher la 12ème position alors qu'il est sorti dans les graviers dans le premier tour après avoir brièvement mené la course !

Satisfaction aussi pour Xavier Simeon, qui inscrit avec la 15ème place son premier point en catégorie reine. De quoi quitter la MotoGP avec un peu moins de regrets pour le pilote belge, cantonné aux dernières places pendant toute sa première année parmi l'élite sur sa Ducati Avintia...

Le point au championnat MotoGP en Australie

Comme expliqué plus haut, l'abandon de Marc Marquez n'a aucune conséquence sur le titre pilote 2018, acquis par l'espagnol avec une victoire autoritaire la semaine dernière au Japon. En revanche, son résultat blanc associé à la chute de Dani Pedrosa en Australie relance le suspens pour le classement par équipe !

Le team officiel Yamaha revient effectivement à 16 points de l'équipe Honda-Repsol au championnat "Team", ce qui signifie que le blason d'Iwata peut encore être sacré si ses bons résultats se poursuivent. A condition, aussi, que l'équipe officielle Honda manque de réussite en Malaisie dimanche prochain et lors de la finale à Valence début novembre !  

Au classement constructeur en revanche, l'affaire s'annonce plus compliquée : Honda domine les débats avec 339 points, soit un avantage de 39 points sur Ducati et 83 pts sur Yamaha. Suzuki, 4ème, est à 146 unités du leader devant KTM et Aprilia. A noter que cette manche australienne est notable dans la mesure où le podium est partagé par trois constructeurs : Yamaha, Ducati et Suzuki.

Au classement pilote, Andrea Dovizioso repousse la menace exercée par Valentino Rossi grâce son podium en Australie et la 6ème place du Docteur : "Dovi" fait remonter son avance à 15 points, juste avant le GP de Malaisie où sa Ducati fonctionne généralement très fort.

Bradl sur la Honda de Crutchlow à Sepang

Maverick Viñales, quatrième, revient à quinze longueurs de son coéquipier grâce à sa victoire australienne, qui pourrait lui donner le "coup de fouet moral" nécessaire pour terminer la saison en trombe. Le pilote espagnol est suivi par Cal Crutchlow, qui conserve la 5ème place au général et la première place des pilotes indépendants malgré son forfait.

Le pilote Honda-LCR, victime d'une fracture de la cheville droite lors d'une chute à haute vitesse pendant les essais libres, a en effet dû renoncer à la course pour subir une intervention chirurgicale. Le n°35 sera remplacé en Malaisie par Stefan Bradl, pilote essayeur Honda.

Crutchlow profite de la chute de Zarco et de la 12ème place de Petrucci pour rester devant au championnat des privés, mais avec un petit avantage de 11 points sur "Petrux" et 15 pts sur le pilote Tech3. Les deux hommes peuvent par conséquent dépasser l'anglais, surtout si ce dernier n'est pas en mesure de reprendre le guidon cette saison comme cela semble se profiler... 

Résultats et classement du GP d'Australie 2018 MotoGP

  1. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha 40'51.081
  2. 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +1.543
  3. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati +1.832
  4. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Ducati Team Ducati +4.072
  5. 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +5.017
  6. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +5.132
  7. 43 Jack MILLER AUS Alma Pramac Racing Ducati +6.756
  8. 21 Franco MORBIDELLI ITA EG 0,0 Marc VDS Honda +21.805
  9. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +22.904
  10. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing KTM +22.940
  11. 17 Karel ABRAHAM CZE Angel Nieto Team Ducati +34.386
  12. 9 Danilo PETRUCCI ITA Alma Pramac Racing Ducati +35.025
  13. 45 Scott REDDING GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +36.348
  14. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU Honda +36.389
  15. 10 Xavier SIMEON BEL Reale Avintia Racing Ducati +44.214
  16. 12 Thomas LUTHI SWI EG 0,0 Marc VDS Honda +48.226
  17. 81 Jordi TORRES SPA Reale Avintia Racing Ducati +1'04.965
  18. 7 Mike JONES AUS Angel Nieto Team Ducati +1'19.817

Non classés

  • 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing KTM 5 tours
  • 55 Hafizh SYAHRIN MAL Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 9 tours
  • 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 16 tours
  • 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda 22 tours
  • 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 22 tours

Classement provisoire MotoGP 2018 après le GP d'Australie

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (296 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (210 points)
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA (195 points)
  4. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (180 points)
  5. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (148 points)
  6. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (137 points)
  7. Johann ZARCO Yamaha FRA (133 points)
  8. Andrea IANNONE Suzuki ITA (133 points)
  9. Jorge LORENZO Ducati SPA (130 points)
  10. Alex RINS Suzuki SPA (129 points)
  11. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (96 points)
  12. Dani PEDROSA Honda SPA (95 points)
  13. Jack MILLER Ducati AUS (83 points)
  14. Franco MORBIDELLI Honda ITA (46 points)
  15. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (39 points)
  16. Tito RABAT Ducati SPA (35 points)
  17. Pol ESPARGARO KTM SPA (35 points)
  18. Hafizh SYAHRIN Yamaha MAL (34 points)
  19. Bradley SMITH KTM GBR (29 points)
  20. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (21 points)
  21. Scott REDDING Aprilia GBR (15 points)
  22. Karel ABRAHAM Ducati CZE (10 points)
  23. Mika KALLIO KTM FIN (6 points)
  24. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha JPN (2 points)
  25. Xavier SIMEON Ducati BEL (1 point)
  26. Michele PIRRO Ducati ITA (1 point)
  27. Thomas LUTHI Honda SWI
  28. Stefan BRADL Honda GER
  29. Jordi TORRES Ducati SPA
  30. Mike JONES Ducati AUS
  31. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA
  32. Christophe PONSSON Ducati FRA

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...