• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - DOVIZIOSO S'EXPLIQUE
Paris, le 29 octobre 2018

GP d'Australie - Dovizioso (3ème) : Phillip Island, "un test fondamental"

GP d'Australie - Dovizioso (3ème) : Phillip Island, "un test fondamental"

Andrea Dovizioso signe son meilleur résultat sur Ducati à Phillip Island avec la troisième place du GP d'Australie 2018. Le pilote italien, un temps leader de la course, n'en espérait pas tant sur ce circuit habituellement peu favorable aux Desmosedici.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati (9ème en qualifs et 3ème en course) :  "Je suis vraiment satisfait de la façon dont la course s'est déroulée. Car avoir une bonne vitesse est une chose, monter sur le podium est une autre. Je suis content de m'être immédiatement replacé en bonne position, car tout peut arriver en partant de la troisième ligne à Phillip Island".

"Au lieu de cela, avec un peu de chance, j’ai tout de suite réussi à gagner quelques positions : au bout de quelques tours, j’étais même premier ! Je ne m'y attendais vraiment pas. J'ai ensuite fait en sorte de gérer les pneus pour terminer la course, car nous étions tous un peu en difficulté sur ce point".

"Je suis très heureux du travail que nous avons accompli ici : Phillip Island était un test fondamental pour mesurer notre niveau de compétitivité. Nous avons désormais la certitude d'avoir fait un bon pas en avant par rapport à l’année dernière".

L'analyse Moto-Net.Com : Treizième l'an dernier à Phillip Island, Andrea Dovizioso nourrissait quelques craintes avant le GP d'Australie : l'italien n'y a jamais particulièrement brillé, hormis une victoire en... 2004 en 125cc ! Depuis son arrivée en catégorie reine, "Dovi" n'y est monté qu'une seule fois sur le podium : en 2011, avec la Honda officielle du HRC (3ème).

Le n°4 égale donc - sept ans après - sa meilleure performance MotoGP avec la Ducati, elle aussi traditionnellement mal à l'aise aux antipodes. A l'exception notable de l'époque où Casey Stoner officiait chez les Rouges de Bologne et s'imposait avec autorité sur sa course nationale !

Cette troisième place renforce le constat de progression de la Desmosedici, désormais compétitive sur tous les circuits. Y compris un tracé fluide comme Phillip Island, qui met en exergue la dernière lacune de la moto italienne : sa vitesse en milieu de courbe - légèrement - inférieure : "c'est un domaine dans lequel nous devons encore progresser", estime Dovizioso.

Le pilote italien - qui reprend un peu d'air sur Rossi au championnat  (+ 15 pts) - ne doit cependant pas perdre de vue que tout est une affaire de compromis en compétition moto : la Desmosedici n'est peut-être pas encore assez véloce à la corde (encore qu'aux mains de Lorenzo...), mais son moteur de feu met tout le monde à l'amende tandis que sa stabilité au freinage fait autorité !

Bautista aux avant-postes sur la moto de Lorenzo 

Par ailleurs, la superbe quatrième place d'Alvaro Bautista sur la moto de Jorge Lorenzo confirme à quel point la GP18 officielle est performante. Car certes, le n°19 a un bon coup de guidon et venait de signer une belle 5ème place sur sa "vieille" Ducati-Aspar en Thaïlande...

Mais Bautista (actuellement 11ème au provisoire) devait trouver ses marques sur la moto - et dans le team - d'usine, ce qui n'a rien d'évident : l'espagnol est ainsi parti trois fois au tapis pendant les essais en cherchant les limites. Sa course rondement menée prouve qu'Alvaro avait finalement trouvé le bon mode d'emploi !

Au regard de la menace qu'il a longtemps fait peser sur "Dovi", le remplaçant de Lorenzo aurait peut-être même pu terminer le podium : Bautista était très entreprenant jusque dans les deniers tours, avant de perdre le fil après avoir commis quelques petites erreurs.

"Je n'avais pas d'objectif particulier, seulement de prendre du plaisir sur la Desmosedi 2018 : je suis donc très heureux", se réjouit Bautista. "Une nouvelle fois merci à Ducati pour la confiance qu’ils m’ont témoigné", commente le n°19, qui quitte le MotoGP pour rejoindre le World Superbike sur la Panigale V4 l'an prochain

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...