• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND - DOVIZIOSO S'EXPLIQUE
Paris, le 29 octobre 2018

GP d'Australie - Dovizioso (3ème) : Phillip Island, "un test fondamental"

GP d'Australie - Dovizioso (3ème) : Phillip Island, "un test fondamental"

Andrea Dovizioso signe son meilleur résultat sur Ducati à Phillip Island avec la troisième place du GP d'Australie 2018. Le pilote italien, un temps leader de la course, n'en espérait pas tant sur ce circuit habituellement peu favorable aux Desmosedici.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati (9ème en qualifs et 3ème en course) :  "Je suis vraiment satisfait de la façon dont la course s'est déroulée. Car avoir une bonne vitesse est une chose, monter sur le podium est une autre. Je suis content de m'être immédiatement replacé en bonne position, car tout peut arriver en partant de la troisième ligne à Phillip Island".

"Au lieu de cela, avec un peu de chance, j’ai tout de suite réussi à gagner quelques positions : au bout de quelques tours, j’étais même premier ! Je ne m'y attendais vraiment pas. J'ai ensuite fait en sorte de gérer les pneus pour terminer la course, car nous étions tous un peu en difficulté sur ce point".

"Je suis très heureux du travail que nous avons accompli ici : Phillip Island était un test fondamental pour mesurer notre niveau de compétitivité. Nous avons désormais la certitude d'avoir fait un bon pas en avant par rapport à l’année dernière".

L'analyse Moto-Net.Com : Treizième l'an dernier à Phillip Island, Andrea Dovizioso nourrissait quelques craintes avant le GP d'Australie : l'italien n'y a jamais particulièrement brillé, hormis une victoire en... 2004 en 125cc ! Depuis son arrivée en catégorie reine, "Dovi" n'y est monté qu'une seule fois sur le podium : en 2011, avec la Honda officielle du HRC (3ème).

Le n°4 égale donc - sept ans après - sa meilleure performance MotoGP avec la Ducati, elle aussi traditionnellement mal à l'aise aux antipodes. A l'exception notable de l'époque où Casey Stoner officiait chez les Rouges de Bologne et s'imposait avec autorité sur sa course nationale !

Cette troisième place renforce le constat de progression de la Desmosedici, désormais compétitive sur tous les circuits. Y compris un tracé fluide comme Phillip Island, qui met en exergue la dernière lacune de la moto italienne : sa vitesse en milieu de courbe - légèrement - inférieure : "c'est un domaine dans lequel nous devons encore progresser", estime Dovizioso.

Le pilote italien - qui reprend un peu d'air sur Rossi au championnat  (+ 15 pts) - ne doit cependant pas perdre de vue que tout est une affaire de compromis en compétition moto : la Desmosedici n'est peut-être pas encore assez véloce à la corde (encore qu'aux mains de Lorenzo...), mais son moteur de feu met tout le monde à l'amende tandis que sa stabilité au freinage fait autorité !

Bautista aux avant-postes sur la moto de Lorenzo 

Par ailleurs, la superbe quatrième place d'Alvaro Bautista sur la moto de Jorge Lorenzo confirme à quel point la GP18 officielle est performante. Car certes, le n°19 a un bon coup de guidon et venait de signer une belle 5ème place sur sa "vieille" Ducati-Aspar en Thaïlande...

Mais Bautista (actuellement 11ème au provisoire) devait trouver ses marques sur la moto - et dans le team - d'usine, ce qui n'a rien d'évident : l'espagnol est ainsi parti trois fois au tapis pendant les essais en cherchant les limites. Sa course rondement menée prouve qu'Alvaro avait finalement trouvé le bon mode d'emploi !

Au regard de la menace qu'il a longtemps fait peser sur "Dovi", le remplaçant de Lorenzo aurait peut-être même pu terminer le podium : Bautista était très entreprenant jusque dans les deniers tours, avant de perdre le fil après avoir commis quelques petites erreurs.

"Je n'avais pas d'objectif particulier, seulement de prendre du plaisir sur la Desmosedi 2018 : je suis donc très heureux", se réjouit Bautista. "Une nouvelle fois merci à Ducati pour la confiance qu’ils m’ont témoigné", commente le n°19, qui quitte le MotoGP pour rejoindre le World Superbike sur la Panigale V4 l'an prochain

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 10 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 17 mai : GP de France
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...