• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2009 - SEPANG
Paris, le 26 octobre 2009

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

A trente ans, Rossi affole tous les records et scelle sa mainmise sur la catégorie reine en coiffant sa neuvième couronne à Sepang ! Mélangeant la grosse attaque à la prudence, le n°46 s'est déjoué de conditions de piste délicates pour assurer son sacre.

Imprimer

Le patron de la catégorie reine

Pour être tout à fait franc, le cas "Valentino Rossi" a tout du casse-tête journalistique. Car avec 103 victoires, 163 podiums et 58 pole positions - toutes catégories confondues - le champion italien règne en monarque absolu sur le petit monde du sport moto et ne laisse que des miettes à ses rivaux depuis ses débuts en 125 en 1996.

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

Dès lors, s'il est communément acquis d'aborder l'exceptionnel palmarès et le statut d'icône du champion avec respect, toute la difficulté réside à doser subtilement l'impartial professionnalisme inhérent à notre fonction au légitime enthousiasme provoqué par les performances et l'énorme capital sympathie du bonhomme !

Car que nos lecteurs ne s'y trompent pas : à Moto-Net.Com œuvre une équipe de passionnés qui s'enflamme, vibre et débat au gré des péripéties de la planète moto !

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

Dans ces conditions, traiter le phénomène Rossi demande du doigté et du recul : séducteur, provocateur, voire manipulateur, l'homme est à la fois ange et démon et séduit par son talent et son charisme magnétique... ou rebute par son omniprésence et son image de gendre idéal.

Heureusement, magie des sports mécaniques, Valentino Rossi rallie tous les suffrages sur la piste : certes, son jeune et encombrant coéquipier Jorge Lorenzo lui aura tenu la dragée haute toute la saison et mérite à ce titre tous les honneurs que lui octroient son incroyable vélocité et surtout son inaltérable pugnacité.

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

Certes, Casey Stoner apparaît comme l'homme fort de cette fin de saison et provoque l'admiration de tous en marquant 70 points en trois courses (sur 75 disponibles) et en remportant de manière magistrale un GP de Sepang bouleversé par la pluie. Certes, Dani Pedrosa constitue lui-aussi une menace sérieuse et complète ce trio de jeunes "loups" qui n'en peuvent plus d'attendre de dévorer le chef de meute…

Mais l'expérimenté italien a de la ressource et à ceux qui prétendent qu'il n'est plus en mesure de contenir la jeune garde, que sa motivation s'essouffle et qu'il n'est plus le plus rapide en piste, Rossi rétorque avec la manière à Sepang : auteur d'une pole position record (lire nos comptes-rendus MotoGP de Sepang du 24 octobre 2009), le n°46 apparaît comme intouchable sur le sec et ne vacillera pas lorsque la pluie viendra détremper la piste malaise à une demie heure du départ.

GP de Malaisie : l'insubmersible Rossi s'octroie son neuvième titre !

Troisième derrière Stoner et Pedrosa à l'issue d'une course intelligente, Valentino Rossi a cependant mis un point d'honneur à terminer devant Jorge Lorenzo sur une piste glissante à souhait. Le prodige de Tavullia renforce ainsi d'un neuvième titre mondial (1997 en 125, 1999 en 250, 2001 en 500, 2002, 2003, 2004, 2005, 2008 et 2009 en MotoGP) son statut de légende du sport moto et la franche poignée de mains que lui adresseront ses adversaires à l'issue de la course traduira à elle-seule le sentiment général : plus que jamais, le patron de la catégorie reine, c'est encore et toujours Valentino Rossi !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bravo Valentino, merci à lui de nous prouver qu'il est une légende et de nous permettre d'en jouir car nous en sommes des spectateurs contemporains. Merci aussi à Stoner, Lorenzo et Pedrosa d'avoir animé la saison 2009. Ces 4 là auront prouvé leur domination tout au long de la saison. Quelle régularité, 41 podiums à eux 4 sur 64 possibles à ce jour soit 64%; 12 sur 16 pour "Valentin" soit 75%. 11 sur 16 pour "Georges" soit 69%; 10 sur 16 pour "Daniel" soit 62,5%; 8 sur 16 pour Casey soit 50% ( que l'on peut ramener à 8 sur 13 disputés soit 61,5%). Tous ces calculs pour démontrer que ceux là ont été au dessus du lot et de fort belle manière. Dans un autre registre, qu'est il donc arrivé à Colin Edwards ? Sa 13ème place ne reflète pas sa saison. 4 points le sépare d'Andréa Dovizioso, et le dernier GP ne vaudra que pour ce duel à mon avis. Qui sera le 5ème homme? Voila ce qu'auront laissés les 4 terribles précités. Terrible constat. Bye
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Chapeau l'artiste, j'ai bien cru que la saison allait plusieurs fois tournée au vinaigre, notament avec un Lorenzo indécrottable... La trêve mystique de Stoner était de bon augure aussi ! 2010 s'annonce archi-relevé, en plus de l'arrivée de Spies. Les titres sont tombés ce week end, 2009 sera encore sous les couleurs du 46... L'expérience à parlé ! Pour en revenir au GP, quel domage que la course n'ai pas eu lieu sur le sec, Rossi avec 1/2 seconde d'avance en pole, ça aurait envoyé à la régulière et on aurait eu de la baston avec le 99. RDV en Espagne pour de la castagne sans aucune pression !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !