• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - ZARCO S'EXPLIQUE
Paris, le 5 novembre 2018

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : "Troisième est un bon résultat"

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

Bon week-end pour Johann Zarco qui renoue avec le podium en terminant troisième du GP de Malaise MotoGP 2018, premier pilote Yamaha et désormais en tête des pilotes privés au classement général. Débriefing.

Imprimer

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (2ème en qualifs puis 1er sur la grille et 3ème en course) : "Je suis assez content, c’était une course fantastique mais aussi difficile que d'habitude en Malaisie. A la fin j'étais fatigué, mais l'énergie revient déjà. Je pense que la clé de ce podium a été le début de la course. Je pensais dépasser Valentino Rossi, mais il était rapide et c'était bien d'être derrière lui".

"J'aurais pu partir mais j'ai commis une petite erreur lorsque Marc Marquez m'a doublé. J'ai essayé de rester derrière Marc, j'avais un petit écart mais je pouvais garder un bon rythme, puis Valentino est tombé alors j'étais deuxième. Je pensais pouvoir gérer, mais à quatre tours de la fin Alex Rins était plus rapide que moi. Même si je contrôlais bien la course, quand j'ai essayé d'attaquer un peu plus dans les derniers tours je n’avais que trois dixièmes, ce qui n'était pas assez rapide pour garder l'écart. Il m'a doublé dans le dernier tour. J’ai essayé de revenir, mais je n’avais plus aucune adhérence à l’arrière. Quoi qu'il en soit, la troisième place est un bon résultat".

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

L'analyse MNCDeuxième en Argentine, deuxième en Espagne et troisième en Malaisie, Johann Zarco signe son troisième podium de la saison 2018 (comme l'an dernier, mais il reste encore une épreuve !) et termine de nouveau premier pilote Yamaha devant Maverick Viñales 4ème, Hafizh Syahrin 10ème et Valentino Rossi malheureux 18ème.

Désormais 6ème au championnat avec 149 points (à égalité de points avec Alex Rins, auteur d'une seuperbe remontée au classement grâce à sa deuxième place hier), le français profite de l'absence de Cal Crutchlow pour prendre les commandes du classement des pilotes privés, avec un point d'avance sur le britannique et cinq points sur Danilo Petrucci à une course de la fin...

"Une journée incroyable"

De quoi réjouir Hervé Poncharal, qui a vécu une journée tout simplement "incroyable" à Sepang avec Johann Zarco troisième et le débutant Hafizh Syahrin dixième de sa course nationale. "En ce qui concerne Monster Yamaha Tech3, je suis très fier", poursuit le team manager. "Pour Johann, après avoir obtenu cette belle pole position hier soir, il a pris un bon départ et a foncé, suivant Valentino Rossi pendant plusieurs tours. Puis Marc Marquez est entré dans ce groupe et ce trio a presque mené les deux tiers de la course. Johann a ensuite perdu un peu, mais il a toujours été en lice pour ce podium si attendu où nous n'étions pas monté depuis Jerez.

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

"À ce moment-là, nous pensions que le podium était acquis et que la deuxième position était assez facile, puis nous avons vu Rins venir de nulle part en faisant des temps incroyables", poursuit le patron français. "Félicitations à lui, il nous a dépassé mais nous sommes quand même très heureux du podium. Nous menons maintenant le championnat des pilotes indépendants, qui est notre objectif principal pour nous à présent, donc Valence sera un défi à relever pour nous".

"L'un des meilleurs départs que je n’ai jamais vus"

"De l'autre côté du garage, j’étais vraiment désolé hier soir après les qualifications pour Hafizh, car je sais à quel point ce Grand Prix de Malaisie était important pour lui", explique Hervé Poncharal. "Je sais les efforts qu’il a déployés pour atteindre le MotoGP et finalement, pour son premier GP à domicile, il a été extrêmement déçu et très triste... J’ai essayé de lui remonter le moral ce matin sur la grille et je ne sais pas s’il existe un lien entre ce que je lui ai dit et ce qu’il a fait, mais son départ était irréel ! Peut-être l'un des meilleurs départs que je n’ai jamais vus, du moins cette saison ! A partir de ce moment-là il se battait contre Miller, Petrucci et même Viñales à un moment donné. Il a terminé la course en 10ème position, ce qui est un rêve pour nous comme pour lui et j'en suis très heureux, car Hafizh est non seulement un équipier incroyable, mais aussi un charmant jeune homme et le meilleur ambassadeur que la Malaisie puisse avoir en MotoGP. Je pouvais sentir à quel point il était déçu de voir tous les gens venus le soutenir qu'il ne pouvait satisfaire. Enfin, et c'est la cerise sur le gâteau, il a contenté ses fans. Nous allons rentrer chez nous après cinq semaines sur la route, mais nous rentrons heureux, avec un esprit positif et prêts pour le challenge qui nous attend à Valence".

"Il fallait que je serre mon père dans mes bras"

En larmes sur la grille de départ, Hafizh Syahrin termine finalement son GP national dixième comme au Japon, mais son meilleur résultat depuis son arrivée en MotoGP cette année reste sa neuvième place en Argentine. Parti de la dernière ligne sur la grille, le malaisien n'en revient toujours pas...

GP de Malaisie - Syahrin (10ème) : Mon objectif était de figurer dans le top 10

"C'est tout simplement incroyable !", lâche Syahrin : "tout d’abord, je tiens à beaucoup remercier mon équipe car elle croit toujours en moi et me donne une grande motivation. Hier c'était un désastre pour nous, mais nous nous sommes bien rattrapés".

"Sur la grille de départ, quand j'ai vu mon père, j'ai été submergé par l'émotion et il fallait que je le serre dans mes bras", poursuit-il. "Je tiens à remercier tous ceux qui sont venus ici. Mon objectif était de figurer dans le top 10 de mon GP à domicile, mais pour être franc je ne pensais pas que c’était possible. Finalement nous l'avons fait et c'est incroyable. Je veux remercier tout le monde. J'aime ma famille et mes fans, je suis tellement heureux !"

Les faits marquants du GP de Malaisie MotoGP 2018

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.
Essai Katana 2019 : nouvelle coupe pour le maxiroadster Suzuki

Suzuki tente en 2019 un audacieux pari sur le segment des roadsters en lançant une nouvelle Katana. Une moto basée sur la mésestimée GSX-S1000, à l'appellation culte mais au look contesté. Moto-Net.Com a pu l'essayer au Japon et à deux mois de sa sortie en France. Banzai !
Roadster 4 commentaires
Essai Moto Guzzi V85 TT : la dolce vita du trail !

Le changement dans la continuité. Reprenant sans le citer le célèbre adage, Moto Guzzi réinvestit le créneau du trail classique et polyvalent avec cette V85 TT. Contrainte de réactualiser ses motos sans renier son passé, la firme italienne propose une moto de caractère, modernisée et abordable. Succès annoncé ? Essai MNC.
Trail 22 commentaires
Essai S1000RR 2019 : la Superbike de BMW sur un air de Daft Punk

Stronger, Lighter, Faster. C'est ainsi que BMW Motorrad définit sa S1000RR 2019 : la troisième génération de la Superbike allemande est plus puissante (207 ch), plus légère (197 kg)... et plus rapide ? Cela reste malheureusement à prouver, car la pluie s'est invitée au lancement presse à Estoril (Portugal).
Sportive 20 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo du Can-Am Ryker

En complément de notre essai complet du nouveau Can-Am Ryker, voici la vidéo de notre roulage sur les routes du Portugal.
Le service course Ducati se dit serein à la veille du jugement sur sa victoire contestée au Qatar

Luigi Dall’Igna, directeur général du service course Ducati, se dit convaincu que la cour d'appel de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) va rejeter la procédure d'appel lancée par Aprilia, Honda, KTM et Suzuki à propos du déflecteur installé devant la roue arrière des Desmosedici MotoGP au Qatar... Explications.
MotoGP 2019 3 commentaires
Marché moto février 2019 : deuxième mois très florissant

La météo exceptionnellement belle de février 2019 a permis au marché français du motocycle d'enregistrer de nombreuses immatriculations : 3400 chez les 125 et 8597 chez les gros cubes. Soit une hausse globale de +23,4% par rapport à un deuxième mois 2018 très froid mais pas grippé... Bilan complet pour les abonnés MNC Premium.
Février 1 commentaire
Interview MNC : Johann Zarco maintient son objectif de Top 10 en MotoGP

15ème de sa première course MotoGP sur la KTM officielle au Qatar, le pilote français Johann Zarco maintient son objectif de Top 10 au championnat et se confie au Journal moto du Net avant le GP d'Argentine. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 13 commentaires
Interview MNC : Fabio Quartararo veut rester plus calme au départ !

Brillamment qualifié 5ème de sa toute première course MotoGP au Qatar, le pilote français Fabio Quartararo promet de rester plus calme au départ ! Avant le GP d'Argentine, il se confie pendant 8 minutes au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Essai vidéo de la Moto Guzzi V85 TT

En complément de notre essai complet de la nouvelle Moto Guzzi V85 TT, voici la vidéo de notre roulage sur les routes de Sardaigne.
Trail 4 commentaires
Essai vidéo de la Suzuki Katana 2019

En complément de notre essai complet de la Katana 2019, voici la vidéo de présentation que nous avons tournée pendant notre roulage chez elle, au Japon.

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...