• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - ZARCO S'EXPLIQUE
Paris, le 5 novembre 2018

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : "Troisième est un bon résultat"

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

Bon week-end pour Johann Zarco qui renoue avec le podium en terminant troisième du GP de Malaise MotoGP 2018, premier pilote Yamaha et désormais en tête des pilotes privés au classement général. Débriefing.

Imprimer

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (2ème en qualifs puis 1er sur la grille et 3ème en course) : "Je suis assez content, c’était une course fantastique mais aussi difficile que d'habitude en Malaisie. A la fin j'étais fatigué, mais l'énergie revient déjà. Je pense que la clé de ce podium a été le début de la course. Je pensais dépasser Valentino Rossi, mais il était rapide et c'était bien d'être derrière lui".

"J'aurais pu partir mais j'ai commis une petite erreur lorsque Marc Marquez m'a doublé. J'ai essayé de rester derrière Marc, j'avais un petit écart mais je pouvais garder un bon rythme, puis Valentino est tombé alors j'étais deuxième. Je pensais pouvoir gérer, mais à quatre tours de la fin Alex Rins était plus rapide que moi. Même si je contrôlais bien la course, quand j'ai essayé d'attaquer un peu plus dans les derniers tours je n’avais que trois dixièmes, ce qui n'était pas assez rapide pour garder l'écart. Il m'a doublé dans le dernier tour. J’ai essayé de revenir, mais je n’avais plus aucune adhérence à l’arrière. Quoi qu'il en soit, la troisième place est un bon résultat".

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

L'analyse MNCDeuxième en Argentine, deuxième en Espagne et troisième en Malaisie, Johann Zarco signe son troisième podium de la saison 2018 (comme l'an dernier, mais il reste encore une épreuve !) et termine de nouveau premier pilote Yamaha devant Maverick Viñales 4ème, Hafizh Syahrin 10ème et Valentino Rossi malheureux 18ème.

Désormais 6ème au championnat avec 149 points (à égalité de points avec Alex Rins, auteur d'une seuperbe remontée au classement grâce à sa deuxième place hier), le français profite de l'absence de Cal Crutchlow pour prendre les commandes du classement des pilotes privés, avec un point d'avance sur le britannique et cinq points sur Danilo Petrucci à une course de la fin...

"Une journée incroyable"

De quoi réjouir Hervé Poncharal, qui a vécu une journée tout simplement "incroyable" à Sepang avec Johann Zarco troisième et le débutant Hafizh Syahrin dixième de sa course nationale. "En ce qui concerne Monster Yamaha Tech3, je suis très fier", poursuit le team manager. "Pour Johann, après avoir obtenu cette belle pole position hier soir, il a pris un bon départ et a foncé, suivant Valentino Rossi pendant plusieurs tours. Puis Marc Marquez est entré dans ce groupe et ce trio a presque mené les deux tiers de la course. Johann a ensuite perdu un peu, mais il a toujours été en lice pour ce podium si attendu où nous n'étions pas monté depuis Jerez.

GP de Malaisie - Zarco (3ème) : Troisième est un bon résultat

"À ce moment-là, nous pensions que le podium était acquis et que la deuxième position était assez facile, puis nous avons vu Rins venir de nulle part en faisant des temps incroyables", poursuit le patron français. "Félicitations à lui, il nous a dépassé mais nous sommes quand même très heureux du podium. Nous menons maintenant le championnat des pilotes indépendants, qui est notre objectif principal pour nous à présent, donc Valence sera un défi à relever pour nous".

"L'un des meilleurs départs que je n’ai jamais vus"

"De l'autre côté du garage, j’étais vraiment désolé hier soir après les qualifications pour Hafizh, car je sais à quel point ce Grand Prix de Malaisie était important pour lui", explique Hervé Poncharal. "Je sais les efforts qu’il a déployés pour atteindre le MotoGP et finalement, pour son premier GP à domicile, il a été extrêmement déçu et très triste... J’ai essayé de lui remonter le moral ce matin sur la grille et je ne sais pas s’il existe un lien entre ce que je lui ai dit et ce qu’il a fait, mais son départ était irréel ! Peut-être l'un des meilleurs départs que je n’ai jamais vus, du moins cette saison ! A partir de ce moment-là il se battait contre Miller, Petrucci et même Viñales à un moment donné. Il a terminé la course en 10ème position, ce qui est un rêve pour nous comme pour lui et j'en suis très heureux, car Hafizh est non seulement un équipier incroyable, mais aussi un charmant jeune homme et le meilleur ambassadeur que la Malaisie puisse avoir en MotoGP. Je pouvais sentir à quel point il était déçu de voir tous les gens venus le soutenir qu'il ne pouvait satisfaire. Enfin, et c'est la cerise sur le gâteau, il a contenté ses fans. Nous allons rentrer chez nous après cinq semaines sur la route, mais nous rentrons heureux, avec un esprit positif et prêts pour le challenge qui nous attend à Valence".

"Il fallait que je serre mon père dans mes bras"

En larmes sur la grille de départ, Hafizh Syahrin termine finalement son GP national dixième comme au Japon, mais son meilleur résultat depuis son arrivée en MotoGP cette année reste sa neuvième place en Argentine. Parti de la dernière ligne sur la grille, le malaisien n'en revient toujours pas...

GP de Malaisie - Syahrin (10ème) : Mon objectif était de figurer dans le top 10

"C'est tout simplement incroyable !", lâche Syahrin : "tout d’abord, je tiens à beaucoup remercier mon équipe car elle croit toujours en moi et me donne une grande motivation. Hier c'était un désastre pour nous, mais nous nous sommes bien rattrapés".

"Sur la grille de départ, quand j'ai vu mon père, j'ai été submergé par l'émotion et il fallait que je le serre dans mes bras", poursuit-il. "Je tiens à remercier tous ceux qui sont venus ici. Mon objectif était de figurer dans le top 10 de mon GP à domicile, mais pour être franc je ne pensais pas que c’était possible. Finalement nous l'avons fait et c'est incroyable. Je veux remercier tout le monde. J'aime ma famille et mes fans, je suis tellement heureux !"

Les faits marquants du GP de Malaisie MotoGP 2018

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...