• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG
Paris, le 24 octobre 2011

Grand Prix moto de Malaisie : hommages à Marco Simoncelli...

Grand Prix moto de Malaisie : hommages à Marco Simoncelli...

Hier sur le circuit de Sepang, pendant le Grand Prix de Malaisie 2011, Marco Simoncelli a succombé à ses blessures suite à une très lourde chute. Ses adversaires et ses proches ont rendu un vibrant hommage à l'Italien, mort à seulement 24 ans...

Imprimer

Ciao Super Sic...

Un peu plus d'un an seulement après la tragique disparition de Shoya Tomizawa au Grand Prix Moto 2 de Misano (lire MNC du 6 septembre 2010), le Moto GP est de nouveau endeuillé par la perte de Marco Simoncelli, mortellement blessé hier en course. Super Sic, après avoir perdu l'avant dans le deuxième tour du Grand Prix de Malaisie 2011, a été violemment percuté par la Yamaha d'Edwards et la Ducati de Rossi (lire notre compte rendu de l'accident et les Déclarations officielles de la Direction de course Moto GP)...

Depuis l'avènement des Moto GP 4-temps en 2002, "Sic" est le deuxième pilote à succomber en course après Daijiro Kato, "le petit prince du MotoGP", lors de la première manche de la saison 2003 sur le circuit de Suzuka (lire MNC du 9 avril 2003).

Par une tragique ironie du sort, il se trouve que les deux très jeunes pilotes (24 ans pour Simoncelli, 26 pour Kato) couraient en catégorie reine au sein de la même structure : le team satellite Honda de Fausto Gresini...

Pour le team manager italien et son équipe - qui ne se sont jamais totalement remis du décès de Kato -, l'émotion et la douleur étaient à son comble lorsque le centre médical a officiellement prononcé la mort de Simoncelli à 16h56 heure locale, 10h56 heure de Paris...

Marco Simoncelli

  • Né le 20 janvier 1987 (24 ans)
  • 14 victoires, 31 podiums et 15 pole positions en Grands Prix
  • 2 pole positions et 2 podiums en MotoGP21ème lors de sa première saison complète en 125 cc (2003)
  • Première victoire en Grands Prix en 2004, lors de sa 3ème saison en championnat du monde 125 cc
  • 10ème du championnat du monde 250 cc lors de ses deux premières saisons (2006 et 2007)
  • 1er du championnat du monde 250 cc en 2008
  • 3ème du championnat du monde 250 cc en 2009
  • 8ème du championnat du monde MotoGP en 2010

Bouleversant, le communiqué envoyé par le team Honda-Gresini pour rendre hommage à son pilote vedette ne comptait d'ailleurs qu'une seule phrase, constituée de trois petits mots qui font immédiatement monter les larmes aux yeux : "Ciao Super Sic"...

Né en 1987 à Cattolica (Italie), à un jet de pierre du circuit de Misano et de Tavullia, le village natal de Valentino Rossi, Simoncelli était un authentique surdoué du pilotage moto. Aussi extraverti qu'attachant, il donnait tout sur la piste. Quitte à en faire trop : souvent critiqué pour son pilotage agressif, il était même devenu le Bad boy du Moto GP suite à sa tentative de dépassement "Simoncellesque" sur Dani Pedrosa au Grand Prix de France 2011.

Et pourtant, ce même Pedrosa - à qui cet accrochage au Mans a coûté une clavicule et peut-être même le titre mondial - est apparu comme l'un des pilotes les plus secoués à l'annonce du décès de l'Italien. Visiblement très ému, l'officiel HRC est tombé dans les bras de Paolo Simoncelli, le père du n°58, qui était venu en Malaisie encourager son talentueux fiston...

"Il semblait invincible" (Andrea Dovizioso)

Les coéquipiers de Pedrosa étaient également très secoués hier : le champion du monde Casey Stoner, pourtant pas spécialement démonstratif, a soudain semblé manquer d'air lorsque Carmelo Ezpeleta (le boss de Dorna Sports) est venu dans son box lui annoncer la terrible nouvelle.

Essais des 1000 cc annulés à Sepang

Sans surprise, Honda et Yamaha - qui devaient mener une séance d’essais ce lundi à Sepang - ont décidé d'annuler ces tests destinés au développement des RC213V et YZR M1 de 1000 cc pour 2012. Le HRC devait être représenté par Stoner et Pedrosa, tandis que Yamaha avait prévu de faire appel au rookie Cal Crutchlow du team Yamaha Tech3 pour remplacer au pied levé Jorge Lorenzo et Ben Spies, tous deux blessés. Suite au décès de Simoncelli, qui venait par ailleurs de tester la RC213V, ces essais ont été repoussés après le dernier Grand Prix à Valence.

Rival de très longue date (les deux hommes ont fait leurs classes ensemble en mini-moto et se sont battus en 125cc, en 250 cc puis en MotoGP), Andrea Dovizioso a de son côté toutes les peines du monde à réaliser. "Il semblait invincible ! Ce qui s’est produit paraît impossible !", déplorait hier soir l'officiel HRC, qui s'est arsouillé plus souvent qu'à son tour avec "Super Sic" cette année.

Champion du monde 250 cc en 2008 avec Gilera, Marco Simoncelli comptait 148 Grands Prix à son actif, 14 victoires, 31 podiums et 15 pole positions. Pilote en catégorie reine pour la seconde saison seulement, le pilote italien (1m83) a vécu une première campagne délicate - marquée par de nombreuses chutes - avant d'éclabousser de son talent la scène internationale en 2011.

Auteur d'essais hivernaux très prometteurs, "Sic" a signé deux pole positions (en Catalogne et à Assen) et deux podiums (Brno et Phillip Island) avec sa RC212V officielle cette année.

Conscient que sa fougue lui a sans doute coûté plusieurs podiums et de gros points au championnat, il avait récemment réussi à modérer ses ardeurs pour transformer sa vélocité pure en résultats concrets. En Australie, il termine deuxième derrière l'intouchable Casey Stoner (son meilleur résultat en MotoGP) après s'être intelligemment défait de Dovizioso dans les ultimes instants de la course.

Le sympathique Italien occupait actuellement la sixième place du championnat du monde Moto GP, à égalité de points avec Valentino Rossi qui est hélas impliqué dans l'accident mortel de Simoncelli. Là encore, l'ironie du destin semble bien cruelle, dans la mesure où le Docteur était un ami proche du n°58...

Le jeune Marco Simoncelli et l'expérimenté Valentino Rossi entretenaient une relation amicale extrêmement forte. Ils s'entraînaient régulièrement ensemble en Motocross ou dans la salle de gym du n°46 en dehors des courses. Les deux hommes faisaient parti des rares "vrais amis" du paddock Moto GP et le père de Rossi avait même initié Marco Simoncelli à la conduite "sportive" en automobile...

Refusant de s'exprimer après l'accident, Valentino Rossi a demandé à ce que l'on respecte son chagrin, avant de brièvement exprimer sa douleur cette nuit sur son compte Twitter : "Sic était pour moi comme un petit frère, aussi dur en piste que doux dans la vie. Je n’arrive pas encore à y croire, il me manquera énormément", a écrit Rossi qui devra faire preuve d'une force de caractère considérable pour se relever après pareille épreuve...

Véritable mentor pour Marco Simoncelli, Rossi était profondément admiré par son jeune compatriote qui cultivait volontairement une certaine ressemblance avec le génie des Alpages, avec des choix graphiques similaires sur ses équipements de course.

Les deux hommes avaient en commun une silhouette dégingandée, un sourire communicatif, une intonation de voix légèrement nasillarde et une maîtrise très... particulière de l'anglais. Encore plus démonstratif que son aîné - moins calculateur, pour certains -, Marco Simoncelli dégageait en outre une incroyable énergie, teintée d'une touchante authenticité.

Comme nous, à en juger par vos commentaire dès l'annonce de la nouvelle hier, vous avez été nombreux à être touchés par cette soudaine disparition. Pour adresser votre soutien et votre sympathie aux proches de Marco Simoncelli, son site officiel propose d'envoyer ses messages à l'adresse mail suivante : ciao@58marcosimoncelli.it.

Retrouvez également en page suivante les principaux hommages rendus depuis hier à Marco Simoncelli.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !