• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 5 novembre 2018

GP de Malaisie - Rossi (chute) : "Dommage, c'était ma meilleure course de la saison"...

GP de Malaisie - Rossi (chute) : Dommage, c'était ma meilleure course de la saison

Valentino Rossi, légitimement déçu par ce Grand Prix de Malaisie qui semblait enfin à sa portée, tente de positiver après sa chute en tête de la course à quelques tours de l'arrivée... Tombé sous les yeux de Marc Marquez qui le rattrapait, le Docteur tentera de confirmer à Valence les apparents progrès de sa Yamaha. Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha Movistar (3ème en qualifs puis 2ème sur la grille et 18ème en course) : "C'est vraiment dommage, car c'était ma meilleure course de la saison. Je me sentais à l'aise, j'avais un bon rythme, j'attaquais et j'avais une chance de gagner".

"Malheureusement, à quatre ou cinq tours de la fin, je suis tombé. Je ne comprends pas ce qui s'est passé mais j'ai fait une erreur, car j'ai chuté. C'est terrible, mais ça reste un bon week-end parce qu'on a progressé dans la mis eau point de la moto. Je pense qu'il nous reste du travail, mais il semble qu'on arrive maintenant à utiliser mieux la moto que dans les dernières courses. C'est une bonne nouvelle, mais il faudra voir si on est aussi forts à Valence. C'est en général un circuit compliqué pour nous, mais il faudra essayer".

GP de Malaisie - Rossi (chute) : Dommage, c'était ma meilleure course de la saison

L'analyse MNC : Auteur d'un départ canon depuis la deuxième place sur la grille, Valentino Rossi a fait le hole shot et s'est installé en tête du GP de Malaisie hier à Sepang. Enchaînant les chronos rapides comme un métronome (moins d'un dixième d'écart à chaque tour !), le Docteur semblait se diriger tout droit vers sa première victoire de la saison, lui qui ne s'est plus imposé depuis le GP des Pays-Bas 2017...

Hélas, alors qu'il aborde le 17ème tour toujours en tête, Rossi vient d'être panneauté par son équipe : le mors aux dents, n'écoutant que son instinct, Marc Marquez a réduit son écart à 6 dixièmes et ne va certainement pas tarder à tenter une attaque sur son "meilleur ennemi"...

Le Docteur, qui a si souvent été en position de chasseur dans sa carrière, idéalement placé avant de porter une attaque magistrale dans les derniers tours, se retrouve désormais dans le rôle de la proie... Sous pression et certainement anxieux à l'idée de laisser s'échapper cette victoire qui ne se trouve qu'à quelques longueurs, il part à la faute dans le virage n°1 et ne peut que regarder Marquez filer vers un nouveau succès...

GP de Malaisie - Rossi (chute) : Dommage, c'était ma meilleure course de la saison

Reparti en avant-dernière position derrière Xavier Simeon et devant Scott Redding, Rossi n'aura pas le temps de remonter dans les points et franchira la ligne d'arrivée à la 18ème place.

"Hormis la chute, je n'avais jamais vu Rossi aussi constant", estime son autre meilleur ennemi Jorge Lorenzo : "plus de dix tours en un dixième sur le circuit le plus chaud et le plus long, ça m'a impressionné. Dire que certains commençaient à parler de son âge après la dernière course"...

Belle performance certes, mais ce résultat blanc - son deuxième de la saison après le GP d'Argentine - place désormais Rossi sous la menace directe de son coéquipier Maverick Viñales pour la troisième place au classement général : avant le GP de Valence dans 15 jours, l'espagnol pointe à deux petits points de l'italien (193 Vs 195 !) tandis qu'Andrea Dovizioso conforte sa deuxième place avec 220 points.

GP de Malaisie - Rossi (chute) : Dommage, c'était ma meilleure course de la saison

Avant de clore définitivement cette saison 2018 et se tourner vers la prochaine, Rossi aura à coeur de conserver sa troisième place au classement général, surtout face à son propre coéquipier : autant de promesses de spectacle lors de la finale à Valence le 18 novembre !

Les faits marquants du GP de Malaisie MotoGP 2018

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...