• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PAROLE DE PRO
Paris, le 24 janvier 2023

Umberto Uccelli (Zero Motorcycles) : Le vrai succès de 2022 est la DSR/X

Umberto Uccelli (Zero Motorcycles) : Le vrai succès de 2022 est la DSR/X

Zero Motorcycles a immatriculé 373 motos (+26,4%) en France en 2022. Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le vice-président Europe dresse le bilan : Covid long, occasions en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique... Interview MNC d’Umberto Uccelli.

Imprimer

Moto-Net.com : Le marché français du motocycle est en baisse... comparé à une année 2021 déconfinée. Le bilan 2022 est donc positif ?
Umberto Uccelli (Vice-président Europe de Zero Motorcycles) :
Le bilan est positif car nous maintenons notre progression sur un marché qui lui, a tendance à stagner voire régresser. La France est le plus marché le plus important pour nous à l’échelle européenne, cette performance a été accomplie grâce à notre fort réseau de concessionnaires dédiés à travers le pays.

MNC : Les multiples effets de la pandémie de Covid-19 restent sensibles. Lequel est le plus handicapant pour votre marque ?
U. U. :
Mise à part le l’aspect tragique évident de la pandémie de Covid-19, cela à en fait eu un effet positif sur l’industrie du deux-roues en général (vélos, scooters, motos neuves et occasions, électriques ou thermiques). En effet, la population en confinement ne pouvant pas utiliser les transports en commun et privilégier le transport individuel s’est mise à considérer l’achat d’une moto pour les trajets quotidien. L’année 2021 en a vu les effets, en particulier sur le segment de l’électrique.

Forte demande pour les modèles S et DS 11KW (125cc) en France

MNC : À quel point les concessionnaires sont-ils bridés ? Leurs clients sont-ils compréhensifs ?
U. U. :
Nous avons été touchés par les ruptures de stock en matières premières mais la marque s’en est bien sortie en comparaison d’autres acteurs de l’industrie. Comme évoqué précédemment, Zero Motorcycles a augmenté ses volumes en France de +21% par rapport à 2021 (+26,4 % selon MNC). Notre clientèle est au fait de la situation globale, les retards dans les livraisons n’étaient donc pas vraiment une surprise pour eux.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien marché... pardon, roulé commercialement chez vous en 2022 ?
U. U. :
En Europe il y a toujours une forte demande pour les modèles S et DS 11KW (125cc). Ceci est en particulier vrai pour les pays où il est possible de rouler avec ces motos avec un permis B comme la France. Dans les zones urbaines comme Paris ou Lyon, ces modèles sont très populaires. Mais de façon plus significative, le vrai succès de 2022 est la DSR/X que nous avons lancé en septembre. Le succès critique lors des tests ainsi que les essais clients ont montrés les capacités tout terrains du premier vrai trail routier 100% électrique. Nous produisons actuellement le plus possible de ce modèle afin de répondre à la demande.

MNC : Lesquels ont été le plus impacté par les ruptures de stock ?
U. U. :
Comme mentionné précédemment, la DSR/X a été en forte demande dès son arrivée chez nos concessionnaires, malgré le fait d’avoir produit des centaines d’unités pour le lancement, nous sommes toujours en train de répondre à la demande initiale. La demande globale à surpassé nos attentes ce qui le meilleur compliment que cette moto pouvait recevoir. Malheureusement nous faisons toujours face à la raréfaction des matières première. Même si la production continue sur l’ensemble de la gamme, cela pèse sur les ventes quand certaines pièces ont des retards de livraison. La bonne nouvelle cependant c’est que nos concessionnaires commencent à vendre leurs moto de démo et reçoivent les modèles 2023 ce qui fait qu’il y a toujours une moto de disponible pour ceux qui ne peuvent pas attendre.

La proportion de LOA/LDD dans la moto reste faible

MNC : Le marché de l'occasion est-il toujours en ébullition ?
U. U. :
Le marché de l’occasion se porte bien en effet. Il est également affecté par le contexte de production compliqué mais comme les nouveaux modèles se vendent rapidement, une large proportion de la population est à la recherche d’une offre plus abordable et se tournent vers le marché de l’occasion.

MNC : Pour la première fois en France, les particuliers ont davantage loué qu'acheté leur nouvelle voiture (51 % LOA/LDD en 2022, Vs 10 % en 2012). Quelle est cette proportion dans la moto ? Quelle incidence a cette évolution sur votre activité ?
U. U. :
La proportion pour le marché de la moto reste faible. La plupart des consommateurs souhaite être propriétaire de leur moto. Nous offrons tout de même des solutions adaptées et nous sommes convaincus que de plus en plus de gens se tourneront vers ce type de solution.

MNC : En conséquence et d'après AAAdata, le prix moyen d'une voiture neuve est passé de 19800 euros en 2010 à plus de 32000 cette année. La valeur des motos montent aussi en flèche, non ? Les motards montent en gamme, en cylindrée ?
U. U. :
Depuis le Covid, les Français ont envie de se faire plaisir et recherche la liberté ! La moto est l’objet parfait pour cela et le consommateur a ainsi un panier moyen plus élevé. La vente de motos d'entrée de gamme reste néanmoins dynamique en particulier pour les primo-accédants.

Les Français ont envie de se faire plaisir et recherche la liberté

MNC : À quel point le stationnement payant dans Paris a dopé vos concessionnaires franciliens ?
U. U. :
Il y a eu un vrai effet dopant à chaque annonce de la mairie de Paris. Mais c´est lors de la date d’application du stationnement payant a la rentrée de septembre que nous avons vu le plus de demande.

MNC : D’autres grandes villes accélèrent votre activité en France ?
U. U. :
Toutes les grandes agglomération Française sont sensible à l’électrique, mais des villes comme Lyon ou Lille se distingue ainsi que la côte d’Azur qui a toujours été une région très dynamique pour notre marque. D´autres villes où nous avons récemment ouvert des concessionnaires comme Tours ou Rennes sont aussi prometteuses.

MNC : Chez les 125cc, certains équivalents électriques pointent dans les meilleures ventes. Mais ce sont des marques chinoises qui s'illustrent. Comment l'expliquez-vous ?
U. U. :
La réponse la plus évidente est la différence de prix avec ces modèles, qui les rendent plus abordables au grand public.

Nous encourageons le public à garder un esprit ouvert

MNC : Le contrôle technique peut-il servir notre cause ? En coinçant les rares motos et scooters trop bruyants, par exemple.
U. U. :
Nous faisons confiance aux autorités pour prendre les bonnes décisions. La tendance générale se porte de plus en plus sur les véhicules électriques, or cela ne s’arrête pas seulement à l’absence de nuisance sonore ou de pollution : c’est aussi une autre façon de faire de la moto, une conduite complètement différente. Nous encourageons le public à garder un esprit ouvert et à venir se faire leur propre idée lors d’un essai gratuit en concession.

MNC : Le contrôle technique permettra aussi de mieux connaître le parc roulant français. Ces statistiques globales doivent intéresser les constructeurs, non ?
U. U. :
Les informations et les chiffres sont toujours des données précieuses, celles-ci ne dérogent pas à la règle en effet.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour 2023 ?
U. U. :
Notre priorité reste de pouvoir fournir assez de motos à nos concessionnaires afin de donner à chaque prospect l’opportunité d’essayer nos motos et de satisfaire la demande des particuliers.

MNC : Vous croisera-t-on au Salon de Lyon, qui lance traditionnellement la saison ?
U. U. :
Le Salon de Lyon est désormais une tradition annuelle pour notre marque. Nous y serons bien présents et heureux de pouvoir vous accueillir sur notre stand.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holdago sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
Permis moto 1 commentaire
Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...