• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
STATIONNEMENT
Paris, le 9 juin 2006

Le grand n'importe quoi parisien

Le grand n'importe quoi parisien

Une razzia sur les motos et les scooters a eu lieu hier matin sur le trottoir de l'avenue Hoche, large de plusieurs mètres. A l'approche des beaux jours, le grand n'importe quoi parisien se poursuit avec une vigueur insoupçonnée...

Imprimer

Harcelés par la Mairie et la Préfecture de Police, les usagers de deux-roues motorisés - pourtant de de plus en plus nombreux (lire Moto-Net du 9 juin 2006) - font actuellement à Paris les frais d'une répression du stationnement non gênant particulièrement abusive.

Hier matin par exemple, les motards et scooteristes stationnés sur le large, très large, très très large trottoir de l'avenue Hoche, dans le 8ème, ont vu fondre sur leur monture une poignée d'agents chargés de leur coller chacun 35 euros pour "stationnement sur le trottoir", avec en prime une "demande d'enlèvement" pour faire bonne mesure.

Stationnement des deux-roues : le grand n'importe quoi parisien

Comble de l'ironie, cette opération a eu lieu devant le siège de la Prévention routière ! "Le parking moto un peu plus bas est saturé en permanence", explique un habitué du quartier (comme dans toute la capitale, NDLR), "donc il est d'usage que les deux-roues motorisés stationnent le long des garde-fous qui délimitent la sortie du parking souterrain car à cet endroit, le trottoir est suffisamment large pour laisser le passage aux piétons, y compris aux personnes à mobilité réduite".

Stationnement des deux-roues : le grand n'importe quoi parisien

Mais la notion de bon sens ne semble pas mieux répandue à la Mairie de Paris qu'à la Préfecture de Police. Et tandis que la première mène une politique de communication tous azimuts à destination des journalistes pour montrer combien elle est active, performante et irréprochable - alors qu'il s'agit en réalité d'un verbiage parfaitement stérile -, la seconde ignore systématiquement les demandes d'explications officielles et se mure dans un inquiétant silence proche de l'autisme...

"On a reçu des instructions", explique tout de même à Moto-Net l'un des agents verbalisateurs qui, tout en reconnaissant à demi-mot l'absurdité de la situation, doit "rendre compte de cette opération de verbalisation avant midi"... Il est donc préférable que son carnet à souches soit bien entamé lors de son retour à la base...

Stationnement des deux-roues : le grand n'importe quoi parisien

"Je stationne ma moto à cet endroit tous les jours depuis trois ans et je n'ai jamais été verbalisé !", observe une victime de cette opération coup de poing : "jusqu'ici, les verbalisations concernaient les engins stationnés sur le trottoir d'en face, à proximité directe de plusieurs ambassades, ainsi que ceux stationnés le long des façades car ils gênent les piétons non-voyants (qui prennent les immeubles comme repères dans leurs déplacements)".

Alors que le même genre de scènes se répète quotidiennement à Paris dans l'indifférence générale, hormis les mobilisations ponctuelles de la FFMC (lire Moto-Net du 24 mars 2006), il serait intéressant d'entendre les constructeurs prendre publiquement position sur le sujet... Car lorsqu'il sera devenu impossible de stationner même en ne causant aucune gêne, qui achètera encore une moto ou un scooter pour se déplacer en ville ?

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
c'est tout simplement scandaleux!! ou se garer? parking 2 roues saturés par les velos et totalement innapropriés aux motos:je depasse de toute la roue avant a la condition bien sur d'avoir dejà pu m'y glisser...trottoirs,les pv pleuvent, ceci malgré le bon sens de 90% des motos,scoots...pourquoi ne pas organiser une journée monstre de protestation ou tous les usagers 2 roues motorisés prendraient d'assault toutes les places disponibles de stationnement et ce, dans tout les arrondissements de la capitale,afin de montrer l'impasse dans laquelle nous nous trouvons et le raz le bol d'etre les boucs emissaires de cette politique injuste et repressive de "maquereautage"mise en place par les pouvoirs publics.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
> cordonny : le bulletin de vote je veux bien.... sauf que, tout comme une immense majorité de 2 roues qui circulent à paris tous les jours, je ne vote pas à Paris... 1/ n'oublions pas que ce ne sont que les parisiens intra muros qui élisent le maire de Paris, pas l'immense majorité des autres. 2/ je ne sais pas si les "parisiens intramuros" sont si gênés que ça par la politique de réaménagement de la capitale : finalement ça leur fait des beaux quartiers piétonniers et ça empêche les banlieusards de les envahir avec leurs voitures qui puent...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Tous à vos bulletins de vote en 2008 pour arrêter le fou dogmatique qui est à la mairie et qui empoisonne la vie des parisiens avec ses solutions à court terme pour régler les problèmes de circulation.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Salut à tous, Attention à tous, en ce moment dans le 9è les PV tombent plus que la pluie (3 fois 35€ en 2 semaines et pourtant pas du tout mal garé !!!). Aujourd'hui pour protester à ma façon j'ai pris une place de parking voiture, j'ai pas pris de PV mais 2 belles engueulades de 2 automobilistes pas content du tout !!!!
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je pense que c'est une erreur de croire qu'un bulletin de vote changera quelque chose au problème. S'exprimer ou sanctionner un politique une fois toutes les saint glin glin pousse les élus à la démagogie et à faire des promesses qu'ils tenteront d'oublier le plus vite possible une fois élu. La solution est plus sûrement dans le lobbying (à la mode Bruxelloise) c'est à dire des associations riches et puissantes capables de mobiliser des énergies et de faire valoir leurs droits. Cela pourrait être par exemple la FFMC à condition que les motards puissent quitter leur individualisme et se fédérer réellement. Concrètement cela veut dire mettre la main au portefeuille en cotisant à une assoce qui se bouge et se bouger avec elle en participant aux réunions et aux manifs. C'est plus facile à dire qu'à faire, surtout sur le long terme, mais c'est à cette condition que le plaisir à moto survivra encore quelques temps à Panam et ailleurs !

Pages

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Premier semestre 2024 excellent pour les gros cubes, lent pour les 125

Le marché français du motocycle est stable, avec 110 257 immatriculations enregistrées au premier semestre 2024 (-0,8%)... Certes, mais sur la même période les 125 cc ont baissé de -7,5 % tandis que les grosses cylindrées résistent à +1,8 %. Bilan !
Et si Marc Marquez ne gagnait plus en MotoGP ?

Deux ans et huit mois séparent Marc Marquez de sa dernière victoire en MotoGP, décrochée sur Honda lors du Grand Prix de San Marin 2021. Désormais sur Ducati, l'octuple champion du monde est de retour sur le podium… mais pas encore sur la plus haute marche, même sur son circuit du Sachsenring !
Allemagne 2 commentaires
Remontée de files à moto : l'expérience sans fin

Huit ans (!) déjà que l'État botte en touche sur la remontée de files à moto et scooter au lieu de légaliser cette pratique indispensable à la fluidification du trafic. Huit ans (!!) que la Circulation interfiles (CIF) fait l'objet d'une expérimentation grandeur nature dans plusieurs départements... de nouveau reconduite jusqu'au 15 septembre 2024 !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
  • En savoir plus...