• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 27 juin 2015

GP des Pays-Bas MotoGP : Rossi ''Assen'' une leçon à Marquez !

GP des Pays-Bas MotoGP : Rossi ''Assen'' une leçon à Marquez !

A Assen, pour la première fois depuis le GP de San Marin 2009 , Valentino Rossi s'impose en MotoGP en partant de la pole position. Et le Docteur n'a pas ménagé ses efforts pour remporter le GP des Pays-Bas, jusqu'au final musclé avec Marc Marquez !

Imprimer

A Assen, pour la première fois depuis le GP de San Marin 2009, Valentino Rossi s'impose en MotoGP en partant de la pole position. Et le Docteur n'a pas ménagé ses efforts pour remporter le GP des Pays-Bas, jusqu'au final musclé avec Marc Marquez !

Départ : Valentino Rossi transforme sa première pole depuis le GP de Valence 2014 (!) en holeshot et vire en tête dans la première courbe à droite. L'italien devance la Suzuki d'Aleix Espargaro, qui doit rapidement céder la place à Marc Marquez. Pol Espargaro et Jorge Lorenzo - très bien parti de sa 8ème place - doublent à leur tour la GSX-RR du n°41, puis c'est au tour de Iannone de la dépasser.

Le point pneumatique à Assen

A l'avant, Rossi, Lorenzo, Pedrosa et la plupart des autres pilotes optent pour le pneu soft et pour la solution médium à l'arrière. Seul Marquez s'aligne avec un pneu plus dur à l'avant, le médium, sans doute plus résistant aux contraintes exercées par son pilotage agressif.

Jack Miller et Hector Barbera s'accrochent et partent au tapis. Hayden est aussi impliqué dans l'accrochage mais évite la chute. C'est l'abandon pour Miller qui ne se blesse pas, tandis que Barbera repart sur une civière en se tenant le genou. Vraisemblablement refroidi par sa grosse chute de ce matin, Dani Pedrosa tourne sur un faux rythme dans le Top 10.

En tête, Rossi imprime un rythme effréné et parvient de cette manière à tenir à - courte - distance Marc Marquez, dont l'écart sur la Yamaha évolue entre 1 et 2 deuxièmes après sept tours de course. Lorenzo est troisième, mais à presque 2 secondes de son coéquipier. Andrea Iannone, troisième, accuse quant à lui déjà 6 secondes (!) sur Rossi. Il y a le duo de tête et les autres !

Les deux frères Espargaro - Aleix et Pol - se suivent dans cet ordre devant Crutchlow et Dovizioso. Stefan Bradl chute dans le virage n°13, au profit de son coéquipier Loris Baz qui récupère la 15ème place. Mike di Meglio est pour sa part au 19ème rang.

En embuscade derrière le Docteur depuis le départ, Marc Marquez rattrape au freinage ce qu'il perd à l'accélération dans les portions rapides. Les deux hommes ont complètement oublié le reste du plateau : Lorenzo, vainqueur des quatre dernières courses, accuse 6,3 sec de retard sur Rossi à neuf tours de l'arrivée.

Le majorquin n'est clairement pas dans le coup pour la gagne et réalise une course en solitaire, avec environ 6 secondes d'avance sur la Ducati d'Andrea Iannone. Crutchlow et Dovizioso - en sévère baston - ont perdu le contact avec la Ducati n°29. Eugne Laverty chute et doit abandonner.

Sans surprise, Marc Marquez passe à l'action à sept tours de l'arrivée : l'espagnol a patiemment attendu son heure, mais il est clair qu'il possède un avantage en entrée de courbes et qu'il entend bien en profiter ! Le n°46 lui en donne l'occasion en ralentissant la cadence : la RCV officielle plonge illico devant la Yamaha d'usine au freinage de la ligne droite des stands.

Immédiatement, Marquez accélère le tempo pour tenter de se défaire de son prestigieux aîné. Sans succès : Rossi avait vraisemblablement de la réserve et suit facilement son tout autant admirable cadet ! Le double champion en titre accélère, mais le nonuple champion du monde reste au contact sans donner réellement l'impression de forcer.

Plus vite, plus fort (plus malin ?), Valentino Rossi sort avec brio d'une chicane et plonge sous les carénages de la RCV de Marquez ! Celui-ci résiste par l'intérieur mais cède en constatant que son effort est vain : le public est en liesse, Rossi est devant !

Arrivée : A ce moment, Rossi abat ses cartes et le piège tendu à Marquez se referme : le Docteur réalise son meilleur tour en course dans l'avant-dernier tour en 1'33.673 ! Marquez le combattant résiste et augmente à son tour son rythme : le n°93 reste collé au dosseret de selle de la Yamaha et tente une ultime attaque par l'intérieur à l'entrée de la dernière chicane...

Mais la place manque et Marquez ne parvient pas à bien tenir la corde ! Sa Honda glisse vers la Yamaha de Rossi qui résiste comme un enragé par l'extérieur : l'accrochage entre ces deux pilotes qui ne veulent rien céder est inévitable ! Rossi est poussé vers l'extérieur et doit même couper par le dégagement pour éviter la chute. L'italien, admirable, ne rend pas les gaz dans les graviers et file le premier vers la ligne d'arrivée en jetant un coup d'oeil à son rival derrière ! 

Marquez, de son côté, a fait jouer tous ses talents d'équilibriste pour contrôler sa RCV après la violente percussion avec la Yamaha. Le prodige espagnol termine deuxième, souriant, et les deux rivaux se serrent la main en rigolant dans le parc fermé. Le regard de Marquez traduit néanmoins sa déception : "j'aurais vraiment voulu gagner, c'était serré mais j'ai fait un super dernier tour", confie-t-il en évitant soigneusement d'émettre un avis tranché sur le contact avec Rossi...

Même réaction pondérée de la part du vainqueur, conscient pour sa part que l'essentiel n'est pas là : l'important est d'avoir résisté à Marquez et de l'avoir battu en refusant de plier l'échine. Troisième à 14,576 secondes (!) de son coéquipier, Jorge Lorenzo est naturellement bien moins souriant mais se réjouit cependant de ce podium qui lui permet de conforter sa deuxième place au championnat. 

Grâce à cette victoire, sa troisième de la saison et la 111ème de sa carrière (!), Valentino Rossi fait passer son avance sur Lorenzo au provisoire de 1 à 10 points. Marquez remonte à la quatrième place entre Iannone et Dovizioso, mais son retard sur le leader s'élève encore à 74 points. Quinzième en course, Loris Baz est 16ème au championnat, tandis que Di Meglio (18ème à Assen) est 24ème au provisoire.

Résultats du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas 2015

  1. Valentino ROSSI Yamaha 40'54.037
  2. Marc MARQUEZ Honda +1.242
  3. Jorge LORENZO Yamaha +14.576
  4. Andrea IANNONE Ducati +19.109
  5. Pol ESPARGARO Yamaha +24.268
  6. Cal CRUTCHLOW Honda +24.373
  7. Bradley SMITH Yamaha +24.442
  8. Dani PEDROSA Honda +24.656
  9. Aleix ESPARGARO Suzuki +26.725
  10. Maverick VIÑALES Suzuki +27.238
  11. Danilo PETRUCCI Ducati +29.038
  12. Andrea DOVIZIOSO Ducati +29.418
  13. Scott REDDING Honda +46.663
  14. Yonny HERNANDEZ Ducati +49.305
  15. Loris BAZ Yamaha Forward +52.396
  16. Nicky HAYDEN Honda +56.005
  17. Alvaro BAUTISTA Aprilia +59.857
  18. Mike DI MEGLIO Ducati +1'14.513
  19. Marco MELANDRI Aprilia 1 Tour

Non classés 

  • Alex DE ANGELIS ART 3 Tours
  • Eugene LAVERTY Honda 11 Tours
  • Stefan BRADL Yamaha Forward 21 Tours
  • Hector BARBERA Ducati 0 Tour
  • Jack MILLER Honda 0 Tour
  • Conditions de piste : Dry | Air : 20ºC | Humidité : 66% |Sol : 30ºC

Classement provisoire du championnat MotoGP 2015

  1. Valentino ROSSI Yamaha ITA 163
  2. Jorge LORENZO Yamaha SPA 153
  3. Andrea IANNONE Ducati ITA 107
  4. Marc MARQUEZ Honda SPA 89
  5. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 87
  6. Bradley SMITH Yamaha GBR 77
  7. Cal CRUTCHLOW Honda GBR 57
  8. Pol ESPARGARO Yamaha SPA 56
  9. Maverick VIÑALES Suzuki SPA 52
  10. Dani PEDROSA Honda SPA 47
  11. Danilo PETRUCCI Ducati ITA 44
  12. Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 38
  13. Scott REDDING Honda GBR 30
  14. Yonny HERNANDEZ Ducati COL 28
  15. Hector BARBERA Ducati SPA 16
  16. Loris BAZ Yamaha Forward FRA 14
  17. Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 11
  18. Jack MILLER Honda AUS 11
  19. Stefan BRADL Yamaha Forward GER 9
  20. Michele PIRRO Ducati ITA 8
  21. Nicky HAYDEN Honda USA 8
  22. Eugene LAVERTY Honda IRL 7
  23. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 5
  24. Mike DI MEGLIO Ducati FRA 2
  25. Alex DE ANGELIS ART RSM 1

    .

    .

    Commentaires

    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    simple fait de course sans plus, en ce qui concerne Lorenzo , comme c'est un circuit qu'il n'aime pas ( tout comme Doohan en avait horreur), une 3° place alors qu'il était loin sur la grille , lui convient tout a fait , car quand on entend les coms d'eurosport ou les ecrits par ci par la , ça y est le championnat est plié , faut pas exagérer quand même 10 points de retard ilpeut les ratraper facilement , Quant au style chaque pilote gagne selon ses talents et ses aptitudes , et a la fin de la saison , peut importe la manière , le champion , c'est celui qui a le plus de point .Et pour en revenir au style , Lorenzo n'est surement pas le plus spectaculaire certe, mais tout comme Phil Read, Ago ou Biaggi , il a le style le plus pur et donc le plus beau du continental circus , maintenant , sur certains circuits , c'est un atout , sur d'autres un inconvénient .
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Moi, je suis un peu circonspect sur le premier dépassement de Marquez à 7 tours de la fin. J'ai carrément l'impression que Rossi lui a volontairement ouvert la porte pour le laisser passer, en restant fidèle à sa stratégie vieille d'au moins 18 ans en GP. Étonnant de le voir forcer et descendre les temps pendant 2 tours quand il n'en restait plus que 10, pour voir s'il arrivait décrocher Marquez, puis voyant qu'il n'y arrivait pas, ses temps au tour sont remontés de 8 dixièmes à 1 seconde pendant 2 tours jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 7 tours. Et là comme par hasard, le panneau affiché à Rossi, n'était plus l'écart avec Marquez ou Lorenzo, mais BRK, ce qui ressemble furieusement à "Break". Comme par hasard, 2 virages plus loin, il fait une demi goutte d'eau en restant un peu plus longtemps sur les freins, alors qu'il n'était pas du tout en catastrophe. La suite, on la connait, il retrouve toute vitalité dès qu'on l'a doublé, suit Marquez comme à la parade, en recommençant à descendre les temps en même temps que le leader, puis le passe à 2 ou 3 tours de l'arrivée, avant de hausser à nouveau le rythme pour mettre son adversaire sous pression et lui rendre difficile toute possibilité de dépassement. Biaggi, Gibernau, Lorenzo, Hayden et d'autres en ont déjà fait l'expérience... De quoi faire tourner dingue, un adversaire qui se voit déjà sur la plus haute marche du podium. Ça fait 18 ans qu'il fait ça, étonnant que Marquez ne s'en soit pas rappelé, lui qui était son plus grand fan.
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Ben j'ai vu la course en direct, j'ai revu au moins 10 fois le duel dans le dernier virage; Marquez à une opportunité de passer, il la prends, Rossi ne veut pas s'écarter et reste sur sa trajectoire, bien évidemment, ça se touche, mais je vois pas d'blém.... Les 2 pilotes sont coutumiers du fait, Rossi dans son jeune temps et maintenant, Marquez pilote également ainsi; 2 gars qui font pareil ne peuvent réciproquement rien se reprocher. Aujourd'hui Rossi passe, demain c'est Marquez, la course quoi...
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Je ne retiens que la Superbe victoire de Rossi ! Marquez à prouvé qu'il était revenu et qu'il faudra maintenant compter avec lui même si je trouve sa tentative limite. Lorenzo lui à fait sa course et faut dire qu' il a un très mauvais souvenir sur le circuit d'Assen.Je trouve qu'il l'a bien joué et que sa troisième place est suffisante , il a bien limité la casse sachant qu' il sera bien plus dur à battre lors des prochaines courses à moins que Rossi ne continu à nous surprendre lui aussi.

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
    Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
    La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
    Il y a 10 ans : Ducati choisit la catégorie Open

Souvenez-vous, il y a 10 ans jour pour jour, MNC publiait : "C'est désormais officiel : Ducati renonce à la catégorie Factory du championnat du monde Moto GP 2014 pour s'engager en Open, une "sous-catégorie" dont le règlement offre davantage de souplesse". Or en 2024, les Desmosedici sont devenues les armes fatales du plateau... Même Marc Marquez a craqué pour un vieux modèle !
    Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
    Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !
    Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

    ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

    Calendrier MotoGP 2023

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

    GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

    Pré-saison 2023

      Calendrier MotoGP 2023

    Courses 2023

    GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
    GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 14 mai : GP de France
    GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
    GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
    GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
    GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
    GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
    GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
    GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
    GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
    GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
    GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
    GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


    SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...