• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SACHSENRING - MARQUEZ S'EXPLIQUE
Paris, le 16 juillet 2018

GP d'Allemagne - Marquez (1er) : "Ich liebe dich Sachsenring !"

GP d'Allemagne - Marquez (1er) : Ich liebe dich Sachsenring

Marc Marquez aborde la trêve estivale MotoGP l'esprit tranquille, fort de ses 46 points d'avance au championnat sur Valentino Rossi après sa neuvième victoire consécutive sur le circuit du Sachsenring lors du GP d'Allemagne 2018 ! Débriefing.

Imprimer

Marc Marquez - Honda-Repsol (1er en qualifs et 1er en course) : "Ce fut une course difficile, surtout au début. Mon départ était loin d'être parfait et j'ai perdu deux positions. Reprendre l'avantage sur les Ducati n'était pas évident ! J'ai ensuite commencé à attaquer. J'essayais de gérer mes pneus quand j'ai vu Valentino se rapprocher".

"Quand l'écart est tombé à 0.6 sec, je me suis dit que c'était le moment d'attaquer à nouveau : c'est comme ça que j'ai fait mon meilleur temps sur la fin et que j'ai pu garder un bon rythme. Neuf victoires d'affilée sur ce circuit, c'est quelque chose d'incroyable. Je ne peux dire qu'une chose : Ich liebe dich Sachsenring !"

L'analyse MNC : Plus que ce nouveau succès au Sachsenring, c'est la méthode employée par Marquez ce week-end qui impressionne. Le pilote Honda s'est attaché à préparer la course dès les premiers essais libres, en réalisant de longs runs sans se préoccuper du chrono.

Sûr de lui, le "King du Ring" a laissé ses rivaux prendre la main et montrer leur jeu pendant les essais : Iannone en FP1 et en FP3, Lorenzo en FP2, Dovizioso en FP4… Le n°93 est lui resté en retrait, alors que tout le monde l'attendait aux avant-postes au regard de ses huit pole positions et autant de victoires signées outre-Rhin, toutes catégories confondues.

C'est à partir des qualifications que le tenant du titre a commencer à abattre ses cartes : Marquez s'est livré à un dernier tour d'anthologie pour décrocher la pole avec seulement 25 millièmes d'avance sur Danilo Petrucci, battant au passage son propre record absolu du circuit (1'20.270 contre 1'20.336 en 2015) !

En course, le futur coéquipier de Lorenzo a fait preuve du même sens de la stratégie et de la retenue. Parti avec un pneu arrière tendre quand ses rivaux étaient en médium, Marc Marquez a pris la roue de Lorenzo et de Petrucci sans chercher la bagarre pour préserver son pneu soft. Puis il s'est hissé aux commandes avant de creuser un avantage que personne n'a été en mesure de combler, y compris Rossi qui lui a pourtant opposé une belle résistance.

Ce choix pneumatique audacieux a de quoi étonner dans la mesure où la Honda est réputée "gourmande" en gomme, surtout sur un circuit court et abrasif comme le Sachsenring. Après course, Marc Marquez explique que ce choix assez rare le concernant s'est décidé au warm-up grâce aux simulations de course qu'il avait réalisé au préalable.

L'homme aux neuf victoires au Sachsenring s'est ainsi rendu que le composé soft avait la résistance nécessaire pour tenir les 30 tours de course, tout en lui offrant un petit plus en termes de rapidité au chrono. "Cela peut paraître bizarre, mais j'ai trouvé que le pneu médium était plus tendre que le soft", confesse même Marquez !

Et les chronos réalisés par l'officiel Honda confirment la pertinence de son choix : Marquez a claqué son meilleur chrono en 1'21.643 dans dans son 22ème tour. Et  le catalan n'est pas le premier à faire ce constat de l'étonnante résistance du composé tendre : les pilotes Ducati - entre autres - l'ont aussi constaté sur d'autres circuits.

Toujours est-il que Marc Marquez part en vacances avec le sentiment du devoir accompli : cette deuxième victoire de suite après les Pays-Bas porte son avance sur Valentino Rossi à 46 points (ça ne s'invente pas). Le Docteur est deuxième du classement provisoire devant Viñales et Dovizioso. Marquez peut effectivement clamer haut et fort dans la langue de Goethe "J'aime le Sachsenring" !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 3 commentaires
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...