• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP COURSE
Paris, le 1er mai 2022

Pecco Bagnaia survole le Grand Prix d'Espagne 2022

Pecco Bagnaia survole le Grand Prix d'Espagne 2022

Francesco "Pecco" Bagnaia s'offre sa première victoire de la saison MotoGP 2022 au Grand Prix d'Espagne à Jerez, où l'officiel Ducati a mené un duel contre Fabio Quartararo du premier au dernier tour. Aleix Espargaro, admirable finisseur, complète le podium sur son Aprilia qui perd ses concessions réglementaires. Compte rendu et classements.

Imprimer

Cette sixième course 2022 débute sous un franc soleil et des températures généreuses (32°C dans l'air), devant un peu plus de 58 000 spectateurs. Tous les pilotes se présentent en pneus dur à l'avant et médium à l'arrière, dans un élan d'unanimité assez rare en MotoGP !

Le poleman Francesco Bagnaia signe un holeshot autoritaire devant son adversaire désigné Fabio Quartararo. Les deux hommes forts de cette manche espagnole se lancent immédiatement dans un duel chronométrique, avec l'officiel Yamaha en position d'observateur…

Jack Miller, Takaaki Nakagami et Marc Marquez complètent le Top 5, alors que Johann Zarco est 9ème. Marc Marquez se fait pressant pour doubler Nakagami, tout en travers au freinage. Au même moment, le drapeau jaune est sorti suite à la nouvelle chute de Jorge Martin sur la deuxième Ducati-Pramac. Difficile début de saison pour "Martinator"...

Le premier des 25 tours est bouclé en trombe par "Pecco" Bagnaia et Fabio Quartararo roue dans roue, avec déjà une demi-seconde d'avance sur Jack Miller et Marc Marquez. L'officiel Honda paraît plutôt à l'aise sur sa RC213V : le n°93 claque le meilleur temps et prend le large sur ses poursuivants, à savoir Aleix Espargaro, Joan Mir et Takaaki Nakagami.

Chute du débutant Darryn Binder à 20 tours de l'arrivée, alors que Alex Rins part jardiner dans le virage 12 sans tomber un peu plus loin. Et pour terminer cette séquence "sorties de piste", signalons hélas la méchante perte de l'avant de Johann Zarco qui ne se blesse pas mais ne peut repartir… 

Week-end à oublier pour Johann, mal à l'aise à Jerez depuis la première séance d'essais libres malgré un prometteur sursaut en qualifications. Le français est rejoint dans les graviers par le pilote d'essai Honda, Stefan Bradl, piégé dans le virage 1…

A 14 tours de l'arrivée, Bagnaia mène toujours la danse avec des chronos hyper constants, qui tiennent à courte distance Fabio Quartararo : le niçois reprend au freinage ce qu'il perd à l'accélération sur la Ducati. Les deux duellistes réalisent par conséquent des temps extrêmement proches, mais l'avantage semble néanmoins du côté du leader.

Bagnaia en contrôle à Jerez

Derrière, Jack Miller mène toujours un trio devant Marc Marquez et Aleix Espargaro. Le pilote Aprilia est collé à la roue de son "copain" du HRC, à qui il a reproché d'avoir pris sa roue pendant les essais. "Est-ce normal qu'un octuple champion du monde attende une Aprilia pour faire un chrono ? Qu'attends la direction de course pour sanctionner ce comportement ?", s'est insurgé Aleix samedi soir.

Marquez et Espargaro ont par ailleurs poursuivi leur mésentente à l'extinction des feux : l'officiel Aprilia est venu au contact du pilote Honda pour le doubler avant le premier virage (vidéo ci-dessus), mais Marquez l'a aussitôt repiqué pour lui rappeler à qui il avait affaire ! Les deux fougueux espagnols ont évité le contact, mais ne partiront pas en vacances ensemble cet été !

Marc Marquez passe à l'offensive à cinq tours de l'arrivée via un superbe intérieur sur Jack Miller. Aleix Espargaro s'en inspire pour attaquer la Ducati… et s'offre finalement un inattendu doublé "Miller-Marquez" car le pilote HRC rattrape in extremis une perte de l'avant dans ce même virage ! Le pilote Aprilia double d'un seul coup la Ducati n°43 et la Honda n°93.

Francesco Bagnaia coupe la ligne d'arrivée après 25 tours en tête, sans jamais avoir été attaqué par Fabio Quartararo. Excès de prudence pour le champion français ? Pas nécessairement : cette première victoire de "Pecco" ne bouleverse pas le championnat, dans la mesure où l'italien n'était que 10ème au provisoire suite à son début de saison laborieux.

Marc Marquez force de son côté pour doubler Miller dans le dernier tour, après avoir perdu un temps précieux dans son sauvetage (mais c'est toujours mieux que de partir au tapis !). Le pilote Honda termine 4ème à 12,676 sec, alors qu'Aleix Espargaro enregistre son deuxième podium consécutif.

Aprilia sans concessions

Cette nouvelle performance du pilote espagnol, comme indiqué précédemment sur MNC, fait perdre à Aprilia ses dernières concessions réglementaires : le constructeur de Noale est désormais à armes égales avec Ducati, Honda, KTM, Suzuki et Yamaha. Terminés les essais privés avec ses pilotes titulaires et le développement moteur illimité…

Concernant les autres constructeurs, Suzuki apparaît à la 6ème place grâce à Joan Mir, mais à tout de même 13,934 sec du vainqueur. KTM est de nouveau loin du compte avec la dixième place de Brad Binder comme meilleur résultat : le constructeur autrichien accuse 20,056 sec de retard sur Bagnaia…

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

Fabio Quartararo a beau assurer "avoir fait le maximum aujourd'hui : je n'ai rien à me reprocher", sa position de leader a sans doute joué un rôle dans le scénario de la course d'aujourd'hui. Le français, propulsé en tête du provisoire dimanche dernier ex-aequo avec A. Rins, avait beaucoup plus à perdre que Bagnaia au championnat !

L'absence de tentative de dépassement sur son rival Ducati tend à suggérer la gestion de son avantage : comment lui reprocher au regard du handicap affiché par sa Yamaha sur ses rivales depuis le début de la saison ? Le champion en titre joue la défense de sa couronne, alors que "Pecco" - blessé à l'épaule - est à ce stade loin de pouvoir y prétendre.

Fabio Quartararo réalise de fait la bonne opération du jour avec une avance accrue de sept unités en tête du championnat : 89 points contre 82 pour Aleix Espargaro, brillant deuxième au provisoire grâce à ses deux deuxièmes places consécutives au Portugal et en Espagne. Une première en MotoGP pour le bouillant pilote espagnol, dont la joie faisait plaisir à voir dans le parc fermé.

Enea Bastianini - auteur de deux succès au Qatar puis en Amériques - récupère la troisième place du classement grâce à la contre-performance d'Alex Rins, qui recule de la première place ex-aequo à la 4ème position à cause de sa 19ème ce dimanche. L'espagnol paie cher son erreur en course, qui aurait cependant tout aussi bien se terminer par une chute.

Francesco Bagnaia bondit pour sa part de la 10ème à la 5ème place au provisoire grâce à sa démonstration en Andalousie, qui pourrait amorcer le retour aux avant-postes de l'officiel Ducati : "je peux enfin piloter la Desmosedici comme l'an dernier", souffle Pecco.

Joan Mir, Johann Zarco, Brad Binder, Marc Marquez et Miguel Oliveira complètent le Top 10 général après six courses MotoGP disputées. A signaler l'inquiétante 20ème place d'Andrea Dovizioso dans ce classement, avec seulement 8 points marqués sur la Yamaha RNF : une position indigne du palmarès de l'ancien - et probable futur - retraité italien… 

Résultats du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2022

Classement provisoire MotoGP 2022

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...