• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FRONDE MUNICIPALE
Paris, le 13 septembre 2018

Contre les voitures-radar privées, le maire de Naujac tient tête au préfet

Contre les voitures-radar privées, le maire de Naujac tient tête au préfet

Jean-Bernard Dufourd, qui a initié le mouvement municipal contre les voitures-radar privées à Naujac-sur-Mer (33), répond au préfet de la Gironde qui lui demande de suspendre son arrêté.

Imprimer

Premier maire à prendre un arrêté contre les voitures-radar privées dans sa commune de Naujac-sur-Mer (33) puis imité par plusieurs autres municipalités, Jean-Bernard Dufourd fait toujours face au préfet de Nouvelle-Aquitaine qui lui a demandé cet été de retirer son arrêté... Sauf que l'édile du Médoc, peu enclin à se faire chambrer, lui a adressé une réponse de son cru que nous dégustons ci-dessous !

"Je ne lâcherai rien !"

"Je marche debout, j'entends aller loin sur mon chemin et je ne lâcherai rien !", prévient Jean-Bernard Dufourd : "j'ai été contacté officieusement puis officiellement, très très tardivement, par un courrier préfectoral d'une demande de retrait, mais ma réponse a été beaucoup plus rapide !"

Commune de Naujac-sur-Mer

Le 13/07/2018

M. le Préfet de la Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde

Objet : Réponse au recours gracieux visant au retrait de l'arrêté N° A/2018/39 instaurant l'interdiction de circulation sur l'ensemble du réseau routier de la commune de Naujac-sur-Mer à tous véhicules munis de systèmes de caméras embarquées en fonctionnement

Monsieur le Préfet,

Par lettre en date du 9 mai 2018, vous m'avez adressé un recours gracieux visant au retrait de l'arrêté n° A/2018/39 instaurant l'interdiction de circulation sur l'ensemble du réseau routier de la commune de Naujac-sur-Mer à tous véhicules munis de systèmes de caméras embarquées en fonctionnement.

Vous considérez tout d'abord que l'arrêté ne comporte la référence d'aucun article autorisant à le prendre. Vous en déduisez le défaut de base légale de l'arrêté, et donc, son illégalité.

Cependant, bien qu'il y ait pu avoir des omissions dans les visas, cela est sans influence sur la légalité de l'arrêté. En effet, selon une jurisprudence constante du Conseil d'Etat une omission ou une erreur dans les visas d'un acte administratif ne sont pas de nature à en affecter sa légalité (CE 5 avril 2002 N°221890). L'omission de visas n'est donc pas de nature à entraîner l'illégalité de l'arrêté.

Vous déduisez de l'omission des visas l'existence d'un défaut de base légale. Or, il n'existe aucun lien entre ces deux éléments. Votre argument est donc inopérant. La légalité de l'arrêté n'est pas affectée.

Selon vous, l'arrêté serait également illégal car ce type d'interdiction ne relèverait pas des compétences dévolues aux maires par les articles L.2213-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales au titre de la police de la circulation et du stationnement.

Or, en vertu des articles L.2212-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales, le maire détient les pouvoirs de police municipale sur le territoire de sa commune. Il lui revient donc d'assurer le bon ordre, la sureté, la sécurité et la salubrité publique dans sa commune. Dans ce cadre, le maire exerce la police de la circulation sur les routes nationales, les routes départementales et les voies de communication à l'intérieur des agglomérations.

Il en résulte que le maire détient la compétence pour prendre toute mesure de police permettant d'assurer la sécurité routière. Il lui est possible de prendre un arrêté interdisant la circulation à certains véhicules présentant un danger pour la sécurité routière. L'arrêté litigieux relève donc bien des compétences dévolues au maire.

De plus, cette interdiction constitue une mesure nécessaire, adaptée et proportionnée au danger existant.

Enfin, vous considérez que l'arrêté est illégal car l'analyse sur la dangerosité du dispositif serait erronée dès lors que le conducteur de ce type de véhicule ne subit aucune distraction en le conduisant en raison de l'autonomie totale du radar embarqué.

Cependant, la simple présence d'un écran entrant dans le champ de vision du conducteur est une source de distractions. En effet, les véhicules équipés de caméras embarquées en fonctionnement disposent d'un écran au niveau du conducteur. Les informations s'affichant sur cet écran amènent inévitablement le conducteur à détourner son regard de la route, ce qui engendre une perte d'attention.

Or, comme le rappelait le Secrétaire d'État aux Transports dans une réponse publiée le 03/06/2010 au JO du Sénat, "une seconde de distraction peut avoir des conséquences dramatiques

Beaucoup d'accidents corporels ont pour origine un défaut d'attention du conducteur". La présence de caméras embarquées provoque une perte d'attention, elle représente donc nécessairement un danger pour le conducteur ainsi que pour tout autre usager de la route.

Contrairement à ce que vous affirmez, l'autonomie du radar n'exclut pas la dangerosité du dispositif. En effet, la seule présence d'un écran est une source de distraction, et ce, indifféremment de l'autonomie du dispositif. L'autonomie du radar ne permet donc en aucun cas de déduire à l'absence de dangerosité du dispositif. Le danger résulte de la présence de l'écran et de la distraction visuelle en résultant et non pas de l'autonomie ou non du radar.

Il apparait incontestable que le conducteur d'un véhicule munis d'un système de caméras embarquées en fonctionnement subit une distraction et une perte d'attention, source de danger. De ce fait, votre argument est infondé.

Par conséquent, l'arrêté litigieux est légal en tout point. Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, je ne peux répondre favorablement à votre demande de retrait de l'arrêté N°A/2018/39.

Jean-Bernard DUFOURD
Maire de Naujac-Sur-Mer

"Bravo monsieur le maire, de même pour Le Caule-Sainte-Beuve où mon mon arrêté court toujours", a déclaré Chantal Benoît, la maire de ce village de Seine-Maritime : "ne lâchons rien et restons debout pour défendre nos habitants !"

Les maires contre les voitures-radar privées

Les élus contre les 80 km/h

Tout ce qu'il faut savoir sur les 80 km/h

 

Commentaires

Bestof: 
1
Un bien bel exposé avec des arguments qui se tiennent et une logique incontournable, (si ce n'est entre autres, pour leur sécurité pourquoi les gendarmes étaient deux par véhicule ?). Bravo M. Jean-Bernard DUFOURD, bon courage face au Préfet qui rappelons le est le représentant de l'état...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Comparatif Superbike 2018 : Aprilia RSV4 RF Vs BMW S1000RR Vs Ducati Panigale V4 S

Un an après avoir comparé les quatre Superbike japonaises, Moto-Net.Com oppose trois - super - productions européennes : les récentes Aprilia RSV4 RF et BMW S1000RR (full options) se mesurent à la toute nouvelle Ducati Panigale V4 S... En route, vers le circuit !
Tous les Comparatifs 12 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP d'Aragon - Lorenzo (abandon) : "Je suis très en colère après ce qu'il s'est passé"

Jorge Lorenzo, parti à la faute dans le premier virage du Grand Prix d'Aragon 2018, accuse de nouveau Marc Marquez d'être responsable de sa deuxième chute consécutive. Le pilote Ducati estime avoir été victime d'une attaque trop virile de son futur coéquipier chez Honda... Débriefing.
Analyses 36 commentaires
GP d'Aragon - Marquez (1er) : "J'avais le sentiment de pouvoir prendre un risque"

Marc Marquez a opté pour une stratégie offensive au GP d'Aragon 2018, profitant de son habituelle aisance sur le tracé espagnol pour prendre des risques qui se sont avérés payants. Son avance au championnat grimpe à presque trois victoires sur Andrea Dovizioso, qui n'a pourtant pas ménagé sa peine face au pilote Honda. Débriefing.
Analyses 11 commentaires
GP d'Aragon - Dovizioso (2ème) : "Marc était plus rapide dans les derniers tours"

Andrea Dovizioso n'a pas à rougir de sa deuxième place au GP d'Aragon 2018, tant il s'est âprement démené face à Marc Marquez. Le pilote Ducati "DesmoDovi" conforte sa deuxième place au classement provisoire MotoGP, mais sans parvenir à contenir son écart sur le tenant du titre... Débriefing.
Analyses 5 commentaires
Jérémy Guarnoni et Louis Bulle champions de France Superbike et Supersport 2018

A l'issue de la dernière manche du FSBK 2018 ce week-end à Albi, Jérémy Guarnoni (Kawasaki) coiffe le titre de champion de France Superbike 2018 tandis que Louis Bulle (Yamaha) s'empare de son premier titre de champion de France Supersport.
[Vidéo] Sofuoglu et sa Ninja H2R remportent une course moto... auto et avion !

Le tout jeune retraité Kenan Sofuoglu a renfilé son cuir pour disputer une course "extra-ordinaire" : au guidon de sa Kawasaki Ninja H2R, le quintuple champion du monde Supersport a défié - et battu ! - quatre voitures et deux avions lors du festival Teknofest à Istanbul (Turquie)... Moteurs, action !
WSBK 2018 1 commentaire
En Finlande, le gouvernement conseille de rouler à moto pour réduire la pollution

"Pour polluer moins, roulez à moto !" Tel est le message délivré par la ministre des transports, Anne Berner, qui travaille avec les associations de motards pour intégrer les deux-roues motorisés dans une politique de déplacement durable et lutter contre le réchauffement climatique. Certes, c'est en Finlande...
Environnement 21 commentaires
La FFMC souhaite rencontrer le nouveau ministre de l'écologie François de Rugy

La Fédération française des motards en colère (FFMC) a écrit au nouveau ministre de l'écologie, François de Rugy, pour lui proposer une rencontre "au plus tôt". Objectif : présenter au successeur de Nicolas Hulot des "initiatives, idées et expériences en faveur des solutions de déplacement, dont la moto fait partie".
Lobbying 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.