• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK QUALIFS
Paris, le 17 septembre 2016

Superpole Lausitzring : Davies passe la seconde en Allemagne

Disputée sur une piste partiellement humide, la séance de Superpole du WSBK de retour en Allemagne a été particulièrement délicate. Chaz Davies s'en est mieux sorti que ses petits camarades et signe sa deuxième pole 2016. Sylvain Guintoli est neuvième.

Imprimer

De retour après deux mois d'absence, le World Superbike a réservé une séance de Superpole très difficile aux pilotes : parfaites hier, les conditions de piste au Lausitzring se sont nettement compliquées ce samedi en raison de fortes pluies matinales, suivies de rares éclaircies...

Pilote le plus rapide sur pneus durs devant Savadori, Sykes, Guintoli et Rea au début de la SP2 (session finale de Superpole), Chaz Davies a finalement survolé la fin de séance, passant seul sous la barre de 1' 38 (voir tous les chronos en bas d'article). Le Ducati n°7 remporte sa seconde pole après Imola... où il avait enchainé sur deux victoires !

Relativement discret en fin de session qualificative, Tom Sykes a obtenu la deuxième place sur la grille allemande, bouclant les 4265 mètres du Lausitzring suelement un huitième de seconde moins vite (!) que le poleman gallois... et presqu'une seconde plus vite que le troisième homme !

Après un premier tour de repérage effectué derrière son coéquipier Michael van den Mark, Nicky Hayden est resté longuement dans son box. La "Kentucky Legend" n'en est ressorti que dans les dernières minutes pour signer un incroyable chrono, juste en-dessous de 1' 39. Le Honda n°69 pourra-t-il répéter son exploit en course(s) ?

Sykes, Davies, Hayden - Superpole Lausitzring : Davies passe la seconde en Allemagne

Le deuxième rang sera mené cet après-midi et demain par l'impressionnant Lorenzo Savadori, pilote le plus rapide en première journée (hier, vendredi) alors qu'il n'avait jamais posé les roues de sa RSV4 sur le circuit allemand ! Le n°32 se trouvait en tête de la SP2 à six minutes de la fin. Brillera-t-il autant lors des deux courses germniques ?

Dernier pilote à avoir inscrit des points à chaque course cette saison, Jordi Torres se qualifie en cinquième position, à quelques millièmes de secondes du rookie italien. Le "Spanish Elvis" devance surtout le champion du monde 2015 et leader 2016, Jonathan Rea (who else ?).

Le "Number One" de la discipline, qui a pris part aux essais privés au Lausitzring cet été mais sur sa ZX-10R perso, a du passer par la périlleuse Superpole 1, disputée sur une piste un peu plus humide et piégeuse... Finalement sixième de la SP2, Rea va devoir se cracher dans les gants pour remonter sur - battre ? - son meilleur ennemi au championnat et coéquipier, Tom Sykes (46 points d'écart au provisoire).

Dans le Top 5 durant la majeure partie de la SP2, Sylvain Guintoli doit au final se contenter du neuvième chrono. Notre champion 2014, de retour après cinq mois de convalescence, va devoir batailler pour rejoindre les avant-postes en course, également convoités par Leon Camier et Davide Giugliano postés devant lui sur la grille allemande.

Guintoli - Superpole Lausitzring : Davies passe la seconde en Allemagne

L'enfant du pays, Markus Reiterberger, était deuxième devant son public vendredi mais il n'a pas réussi à trouver le bon tempo ce midi. Le champion 2015 de Superbike allemand (IDM) placera sa BMW sur la onzième place de "sa" grille, juste derrière la Honda n°60 de Van den Mark.

Alex Lowes a été l'un des nombreux pilotes à tomber hier et s'est abimé l'épaule droite. Déclaré apte à courir par l'équipe médicale ce matin, le n°22 anglais - remplaçant de son compatriote Bradley Smith en MotoGP ses deux dernières semaines et le week-end prochain encore ! - n'est pas sorti des stands et hérite de la douzième place.

Quelques minutes plus tôt, la SP1 a été le théâtre d'une intense bataille entre trois pilotes de pointe pour décrocher les deux tickets de la SP2 : Jonathan Rea, Davide Giugliano et Xavi Fores se sont relayés en tête de la fiche des temps...

Finalement, Fores a du se contenter du troisième temps de la SP1, synonyme de la 13ème place sur la grille de départ, cet après-midi en première manche et demain en seconde. Le champion IDM 2014 s'élancera devant le suisse Dominic Schmitter et l'espagnol Roman Ramos.

Anthony West, qui roule à nouveau sur la ZX-10R de Sylvain Barrier, mènera le sixième rang devant Josh Brookes et Alex de Angelis victime d'une petite chute de l'avant en SP1. Suivront Scassa, Vizziello, Szkopek, Abraham, Sebestyen et Al Sulaiti. Courses à suivre en quasi-direct sur MNC : restez connectés !

Superpole Lausitzring : Davies passe la seconde en Allemagne

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Yamaha n°1 en pole des 24H Motos 2024, la Honda n°55 en tête des STK

Auteur d'un nouveau record du tour sur le circuit Bugatti, Nicolo Canepa hisse avec Karel Hanika la R1 du YART en tête de la grille de départ des 24 Heures Motos 2024 ! Les champions devancent le SERT et la Honda officielle. Une autre Fireblade, la 55 de National Motos, devance la BMW Tecmas et la Honda RAC41 en catégorie Superstock. Chronos !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Dunlop veut briller ce week-end aux 24 Heures Motos 2024 !

Le championnat du monde d'Endurance 2024 débute ce week-end avec les 24 Heures Motos au Mans. Fournisseur unique du plateau Superstock, le manufacturier britannique Dunlop - et son usine française ! - vise aussi la victoire en catégorie reine EWC avec deux machines de pointe : la BMW n°37 et la Yamaha n°99.
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 8 commentaires
  • En savoir plus...