• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW CONSTRUCTEUR
Paris, le 22 juillet 2013

Premier semestre 2013 : le bilan marché de MBK

Premier semestre 2013 : le bilan marché de MBK

MBK vient de boucler le premier semestre 2013 sur un repli de -13% et totalise 933 immatriculations. Le directeur des ventes de la marque française, Clément Villet, livre ses impressions à Moto-Net.Com et ses lecteurs. Bilan.

Imprimer

Moto-Net.Com : A quoi attribuez-vous la baisse du marché du motocycle en France au premier semestre 2013 ?
Clément Villet (Directeur des ventes MBK) :
Le contexte économique et les conditions climatiques des derniers mois sont très probablement les deux principales raisons à l'origine de la baisse du marché. Nous estimons que la météo a pesé pour 30 à 40% de cette baisse. La météo exceptionnellement mauvaise est d'autant plus regrettable que, malgré un mois de juillet qui démarre bien, nous savons d'expérience que le retard accumulé se rattrape difficilement.

Sur les segments qui nous concernent, les modifications de réglementations ont eu un impact. Les chiffres du marché 125 cc depuis la mise en place de la formation 7 heures parlent d'eux-mêmes... Concernant le 50 cc, il est très probable que le passage du BSR au permis AM ait joué un rôle (Marché 50 cc 1er semestre 2013 par rapport à 2012 : -17,8%). Selon nos concessionnaires, la complication des nouvelles procédures relatives à l'obtention du permis AM freinent certains prospects. En grosse cylindrée, nous nous attendions à ce que les professionnels de notre industrie et de la formation parlent davantage du permis automatique. Cette nouvelle catégorie est une opportunité pour les jeunes acteurs du segment maxiscooters que nous sommes !

"Selon nos concessionnaires, la complication des nouvelles procédures relatives à l'obtention du permis AM (50 cc) freinent certains prospects"

MNC : Quel est pour vous le fait marquant de cette première moitié d'année ?
C. V. :
Pour MBK, l'événement majeur a été l'introduction de notre gamme "One". Grâce aux nouveautés Booster One et Ovetto One, nous sommes désormais en mesure de proposer une gamme de scooters 50 cc fabriqués en France accessible à partir de 1399 €. Disponibles depuis le mois d'avril, ces scooters ont reçu un très bon accueil de la part de notre réseau et nous ont d'ores et déjà permis de toucher de nouvelles cibles de clients. Grace à cette nouvelle offre, nous aurons à coeur de faire venir aux deux-roues de nouveaux utilisateurs. Nous visons particulièrement les jeunes et les adultes à la recherche d'un outil de mobilité fiable et économique, aux fonctionnalités basiques mais de bonne qualité.

MNC : En ce qui concerne votre activité, quel bilan tirez-vous de vos six premiers mois 2013 ?
C. V. :
Nous avons globalement rempli notre mission sur les différents segments de marché que nous animons :

  • En 50 cc, l'arrivée de notre gamme One a permis de maintenir notre part de marché. Celle-ci a même progressé lorsque l'on extrait les volumes très conséquents de scooters livrés à la Poste. Nous sommes heureux d'avoir contribué à faire en sorte que les résultats cumulés des marques MBK et Yamaha au premier semestre 2013 permettent au groupe d'être pour le moment en tête des ventes de 50 cc en France !
  • En 125, les conditions mises en place sur la gamme Skycruiser et les promotions proposées sur des millésimes précédents nous ont permis de reculer significativement moins que le marché et de voir ainsi notre part de marché progresser. Nous remercions notre réseau qui, dès le début de l'année, a compris l'importance de se mobiliser pour progresser en 125 alors que nos performances sur ce segment avaient tendance à stagner depuis quelques années.
  • Notre présence sur le segment des maxiscooters est encore trop timide depuis l'introduction du Skycruiser 250 en 2012. Nous attendons avec impatience l'introduction de l'Evolis 400 ABS qui va nous permettre de progresser significativement.

"Notre présence sur le segment des maxiscooters est encore trop timide depuis l'introduction du Skycruiser 250 en 2012. Nous attendons avec impatience l'introduction de l'Evolis 400 ABS"

MNC : D'une manière générale, comment se présente le second semestre ?
C. V. :
Malgré le contexte, nous attaquons ce second semestre avec impatience et optimisme. Nous sommes impatients, parce que le Flipper va venir renforcer notre gamme 125 et que nous sommes convaincus que ce scooter au look sympa et au prix très accessible (1999 €) devrait nous permettre de soutenir la progression de notre part de marché 125 cc. Nous sommes également optimiste, parce que notre gamme "One" arrive à point nommé, tout comme notre nouvelle gamme de vélos à assistance électrique. La mobilité à deux-roues motorisé ne cesse d'évoluer et MBK a plus que jamais la volonté d'être présent sur tous les segments du marché de la mobilité de proximité.

MNC : Quels sont vos outils pour affronter cette période difficile ?
C. V. :
Même si les temps sont durs, nous nous efforçons de suivre la direction que nous nous sommes fixée sans tomber dans l'affolement que pourraient susciter de telles baisses de marché. Le marché est incontestablement en pleine mutation et, même si les besoins et les usages de nos clients changent, nous devons impérativement nous préparer et contribuer au redémarrage du marché. Les moyens actuellement mis par notre groupe dans le développement des nouveautés à venir sont un signal fort et rassurant !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Premier semestre 2024 excellent pour les gros cubes, lent pour les 125

Le marché français du motocycle est stable, avec 110 257 immatriculations enregistrées au premier semestre 2024 (-0,8%)... Certes, mais sur la même période les 125 cc ont baissé de -7,5 % tandis que les grosses cylindrées résistent à +1,8 %. Bilan !
Et si Marc Marquez ne gagnait plus en MotoGP ?

Deux ans et huit mois séparent Marc Marquez de sa dernière victoire en MotoGP, décrochée sur Honda lors du Grand Prix de San Marin 2021. Désormais sur Ducati, l'octuple champion du monde est de retour sur le podium… mais pas encore sur la plus haute marche, même sur son circuit du Sachsenring !
Allemagne 2 commentaires
Remontée de files à moto : l'expérience sans fin

Huit ans (!) déjà que l'État botte en touche sur la remontée de files à moto et scooter au lieu de légaliser cette pratique indispensable à la fluidification du trafic. Huit ans (!!) que la Circulation interfiles (CIF) fait l'objet d'une expérimentation grandeur nature dans plusieurs départements... de nouveau reconduite jusqu'au 15 septembre 2024 !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
  • En savoir plus...