• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2012
Paris, le 17 janvier 2013

Michel Schietequatte (MV Agusta) : nous avons eu du mal à satisfaire les demandes

Michel Schietequatte (MV Agusta) : nous avons eu du mal à satisfaire les demandes

Avec 623 immatriculations, MV Agusta affiche une hausse de +52,3% sur le marché français du motocycle. Michel Schietequatte, directeur commercial MV Agusta, établit pour MNC le bilan 2012 de la marque italienne et dévoile ses objectifs 2013. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2012 ?
Michel Schietequatte, directeur commercial MV Agusta Europe Nord Ouest :
L'évolution générale du marché français est positive pour nous puisqu'on peut voir que le marché se dirige sur les motos d'origine européenne et de forte cylindrées. C'est-à-dire sur notre segment de marché.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
M. S. :
Nous dressons de l'année 2012 un bilan très positif puisque cette année encore nous progressons de plus de 50%. Nous progressons de manière constante sur les trois dernières années et je pense que nombreux sont ceux qui rêvent d'une telle croissance.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes ?
M. S. :
Nous ne sommes jamais satisfait de nos volumes de vente. Nous voudrions vendre plus. Nous avons investi énormément pour sortir des nouveaux modèles et ainsi permettre à un plus grand nombre de motards de transformer leur rêve en réalité, à savoir : piloter une MV. Nous voudrions donc avoir réalisé plus de ventes encore et de ce fait avoir rendu encore plus de client heureux d'atteindre leur rêve. Mais notre croissance est très forte et nous sommes sur la bonne voie.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
M. S. :
Nous n'avons pas connu de déception en terme de volumes de vente. Notre seul regret serait de ne pas avoir pu fournir toute la demande sur nos nouvelles Brutale 675 et Brutale 800.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
M. S. :
Notre bilan comptable se porte bien. Nous améliorons nos résultats mais nous restons vigilants car nous devons gérer notre croissance de manière raisonnée tout en continuant à investir dans des nouveaux produits.

MNC : Comment analysez-vous le marché de l'occasion ? Quelle importance a-t-il aujourd'hui au sein de votre réseau ?
M. S. :
Le marché de l'occasion est encore plus difficile à analyser que le marché du neuf. L'avantage d'être sur une marque comme MV est que une MV,même d'occasion, reste une MV, un objet de désir, et peut vous apporter beaucoup de plaisir dans le pilotage. Une œuvre d'art ne vieillit pas !

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2012 (F3 et Brutale 675 notamment) ont-elles réussi leur première année ?
M. S. :
Nos nouveautés 2012 ont très bien réussi leurs débuts sur le marché français. A tel point que nous avons eu du mal à satisfaire toutes les demandes et que malheureusement certains clients doivent attendre pour pouvoir piloter leur MV.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2012 ?
M. S. :
La bonne surprise de 2012 a été l'élection de la Rivale 800 en tant que plus belle moto du salon EICMA de Milan. Le salon de Milan reste la référence mondiale dans le domaine de la moto et savoir que les visiteurs, c'est-à-dire les motards eux-mêmes, les passionnés ont choisi notre moto, est la plus belle des récompenses pour MV Agusta. Nos ingénieurs, nos stylistes, l'ensemble des équipes travaillent sur un projet et donnent toute leur énergie en espérant que leur bébé sera accepté et reconnu par les clients. Quelle plus belle récompense que d'être reconnu par le public de la sorte ? En plus cela conforte notre stratégie d'extension de gamme et nous donne des signaux positifs pour l'ensemble de la famille trois cylindres qui fait déjà des scores importants en termes de ventes.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
M. S. :
La contrepartie du succès de nos ventes a été le manque de disponibilité et des délais importants. Ces problèmes sont heureusement résorbés. Aujourd'hui, nous sommes en mesure de livrer toutes nos motos dans des délais raisonnables.

MNC : Quel a été selon vous l'évènement marquant de l'année 2012 dans le monde du deux-roues ?
M. S. :
En France, un évènement important est la fin de la limitation de la puissance. Même si elle n'est pas encore effective, elle est entérinée et cela met fin à une aberration.

MNC : Comment vos nouveautés 2013 (Rivale, Brutale 800 et gamme F4 notamment) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
M. S. :
Ces nouveautés ont été accueillies avec chaleur et engouement par notre réseau et l'ensemble des motards. Tout d'abord la croissance de nos ventes le prouve. Ensuite l'élection de la Rivale en tant que plus belle moto de l'EICMA renforce encore ce sentiment que nous sommes dans le vrai. La passion MV Agusta est bien vivante et d'ailleurs, en 2012, notre réseau de concessionnaires s'est enrichi de nouvelles entreprises qui représentent la marque sur le territoire français. L'ensemble du monde motard, nos concessionnaires et les réseaux concurrents croient en la marque MV Agusta, en son avenir avec une gamme de motos exceptionnelles pour un plus grand nombre.

MNC : Quels sont vos objectifs 2013 ?
M. S. :
En 2013, nous avons bien sûr l'objectif de grandir autant au niveau mondial qu'au niveau français. En termes de volumes, nous souhaitons augmenter de plus de 40% grâce à la pleine disponibilité de nos nouveaux produits, mais aussi en étendant notre réseau commercial. Nous ne sommes pas aujourd'hui représentés partout sur le territoire français. Nous avons à ce jour 26 concessionnaires actifs, nous souhaitons augmenter ce nombre pour offrir à tous les motards français un service de proximité et la possibilité de réaliser son rêve : piloter une MV ! En termes d'actions marketing, nous revenons cette année en course avec la F3. Cela constitue un certain retour aux sources puisque la course fait partie de l'histoire de la marque MV Agusta.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2013 ?
M. S. :
Le retour en compétition mondiale avec l'équipe ParkinGo, le salon de Milan où nous présenterons encore des nouveautés et bien sûr pour nos amis Français le salon de Paris.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2012 ?
M. S. :
Les premiers fruits du travail de toute la famille MV Agusta.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les meilleurs moments du GP de Catalogne MotoGP 2024 en vidéo

Le Grand Prix de Catalogne 2024 s'est disputé ce week-end sur le circuit de Montmelo à Barcelone ! Pour fêter son futur départ à la retraite, A.Espargaro s'est imposé samedi en qualifs puis au Sprint. Mais le pilote Aprilia n°41, vainqueur du même GP l'an passé, s'est incliné ce dimanche face au champion Bagnaia, au leader Martin et à l'ancien patron M.Marquez...
Catalogne 2 commentaires
La France organise le Supermoto Des Nations 2024 au circuit Carole

Le championnat du monde par équipe de Supermotard est de retour en France, sur le circuit Carole ! Disputée chaque année dans un pays différent, cette compétition oppose les plus grandes nations de la discipline… et à la fin, c'est la France qui gagne : les Bleus courront pour une treizième étoile, la dixième d'affilée ! Bande-annonce et billetterie.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Catalogne 8 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
  • En savoir plus...