• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ASSEN
Paris, le 27 juin 2005

Le Grand Prix des Pays-Bas tour par tour

Le Grand Prix des Pays-Bas tour par tour

Les essais se déroulent sur le sec jeudi et vendredi mais la pluie apparaît au warm up. Changement de réglages, car la température plus basse impose de nouveaux paramètres moteur, châssis et pneus. Les outsiders vont-ils en profiter ? Tour par tour.

Imprimer

Assen est un circuit qui connaît souvent des courses sous la pluie et ce week-end n’a pas dérogé à la règle : après des séances sur le sec, la pluie fait son apparition le matin lors du warm-up. Alors qu’on relève 50°C au sol lors des essais, la température tombe à 22° pour le départ des 250 ! La pluie a aussi lavé la piste et changé les conditions d’adhérence, entraînant une modification des réglages au dernier moment. D’autant que la piste a séché au cours du warm up MotoGP, annulant tous les efforts déployés pour régler les machines en conditions mouillées !

En 125, presque tout peut arriver à Assen. Beaucoup de pilotes peuvent encore se battre pour le titre, et aucun n’a gagné deux GP de suite cette saison !

En 250, on attend bien entendu Dani Pedrosa, qui a confirmé son retour au tout premier plan. Mais il faudra compter aussi avec les outsiders de luxe montés de la 125, Stoner, Dovizioso et Lorenzo. Sans oublier les Aprilia Aspar avec un Porto en mal de podiums et un De Puniet bien frustré de ne pas se battre en tête à tous les coups !

En MotoGP, si Sa Sainteté Rossi semble de plus en plus intouchable cette saison, il lui faudra peut-être composer avec un Marco Melandri qui a gagné son 1er Grand Prix à Assen à l’âge de 15 ans, le plus jeune vainqueur de GP de l’histoire. Max Biaggi a pour sa part gagné 2 fois en 250 et 1 fois en MotoGP. Rossi, lui en est à 46 victoires en catégorie reine, 13 en 500 et 33 en MotoGP. 46, c’est un bien joli chiffre pour Sa Sainteté, mais gageons qu’il ne soit pas tout à fait assez superstitieux pour tenter d’aller chercher la 47ème !

Catégorie 125

C’est à nouveau Mika Kallio qui se montre le plus rapide aux essais qualificatifs, juste devant son coéquipier Talmacsi, Pasini qui avait pris le meilleur de 3 millièmes lors de la 1ère séance, et le presque inévitable Simoncelli en 1ère ligne. Au 2ème rang on trouve Luthi, Gadea, Poggiali et la bonne surprise, le français Alexis Masbou, qui ne cesse de progresser pour sa 7ème course au niveau mondial ! Faubel, Simon, Koyama et Pesek forment le 3ème rang. Mike Di Meglio est 13ème sur la grille devant Bautista, Hernandez et Olive.

Mike Di Meglio, qui a chuté lors de la 2ème séance d’essais, a été emmené à l’hôpital où on a décelé une fracture d’une vertèbre, en réalité la conséquence d’une ancienne blessure. Mais le français se dit en forme pour la course, même s’il est à 5 places de son jeune compatriote Masbou sur la ligne.

Au warm up, sous la pluie, c’est encore Kallio qui se montre le plus à son aise, une seconde pleine plus rapide que Bautista. Suivent Hernandez, Talmacsi, Pesek à plus de 2 s, Simon, Pasini, Olive, Lai et Ranseder. Alexis Masbou réalise le 18ème temps à 6 s de Kallio. Di Meglio est 29ème à 9 secondes. Heureusement pour nos deux pilotes français, la piste sèche avant le départ de la course des 250, premières à s’élancer à Assen. Les 125 ne partent qu’après les MotoGP pour conclure le week-end.

Départ. Hole shot de Mika Kallio devant Talmacsi, Poggiali, Simon, Luthi, Masbou, Bautista, Gadea, Simoncelli et Pasini. Talmacsi passe en tête dès le 2ème virage et Luthi passe 4ème devant Simon. Luthi passe ensuite Poggiali pour la 3ème place. Simoncelli et Pasini passent Gadea. Bautista passe 5ème devant Poggiali et Masbou. Mike Di Meglio est 17ème. Karel Abraham chute dès le 1er tour. Simoncelli passe Pasini.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 1er passage sur la ligne, avec le jeu de l’aspiration, Kallio, Simon, Luthi, Talmacsi et Bautista se présentent quasiment ensemble au freinage en bout de ligne droite. C’est Bautista qui sort leader devant les trois KTM de Talmacsi, Kallio et Simon suivis de Luthi, Poggiali, Masbou, Simoncelli, Pasini et Faubel. Ce groupe de furieux a légèrement distancé les poursuivants emmenés par Espargaro devant Gadea, Koyama, Olive et Di Meglio. Luthi passe 4ème devant Simon. Masbou et Simoncelli passent Poggiali. Kuzuhara rentre au stand. Alexis Masbou auteur d’un excellent début de course dans le paquet de tête passe 5ème devant Simon. Luthi passe 3ème devant Kallio. Talmacsi prend la tête avec un bel intérieur sur Bautista.

Au milieu du peloton, Espargaro chute et glisse au milieu de la piste, en plein sur la trajectoire des furieux qui arrivent derrière lui ! Pour l’éviter, Mike Di Meglio s’écarte et percute Sandi, qui vole au-dessus de sa moto en perdition mais se relèvera sans mal ! Espargaro, debout au milieu de la piste, exécute un spectaculaire et dangereux numéro de tauromachie pour éviter de se faire percuter par les pilotes qui arrivent groupés dans cet enchaînement... Olé !

Pendant ce temps, en tête, Luthi est passé 2ème et Masbou 4ème avant le passage sur la ligne, meilleur tour en course en prime ! En bout de ligne droite, Luthi prend la tête à Bautista et Masbou passe 3ème devant Talmacsi ! Le hongrois réagit et repasse Alexis au virage suivant. Un groupe de huit pilotes s’est détaché formé par Luthi, Bautista, Talmacsi, Masbou, Kallio, Simon, Simoncelli et Pasini. Faubel n’est pas très loin de ce groupe. Quelques longueurs plus loin, Poggiali est maintenant sous la menace de Koyama. Talmacsi et Masbou passent Bautista. A l’entrée de la chicane, Masbou fait le freinage à Talmacsi et entame la 3ème ligne droite à la 2ème place du Grand Prix, en réalisant à nouveau le meilleur tour en course ! Kallio passe 3ème devant Talmacsi et Simoncelli double Simon. Pirro rentre à son tour au stand. Hector Faubel a rejoint le groupe de tête formé de Luthi, Masbou, Kallio, Talmacsi, Simoncelli, Bautista, Simon et Pasini. A l’aspiration, Simoncelli passe 3ème devant Talmacsi qui double Masbou. Mais Masbou ne s’en laisse pas compter et repasse 4ème. Bautista passe 5ème devant Talmacsi.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème tour, Luthi mène devant Simoncelli passé 2ème à la sortie de la chicane, Kallio, Masbou, Bautista, Talmacsi, Pasini, Simon et Faubel. En bout de ligne droite, Simoncelli fait le meilleur freinage et se porte en tête devant Luthi et Kallio. Derrière eux, la lutte entre Masbou et Talmacsi profite à Bautista 4ème devant Talmacsi et Masbou qui précède Pasini. Juste derrière eux, Faubel passe Simon et revient très fort sur le groupe de tête. Plus loin, Koyama a doublé Poggiali pour la 10ème position. Kallio passe 2ème devant Luthi.

Au 5ème passage, Simoncelli mène devant Kallio, Luthi, Bautista, Talmacsi, Masbou, Pasini et Faubel auteur du meilleur tour en course. Simon est distancé. Talmacsi et Masbou passent Bautista mais l’espagnol repasse le français. Faubel, dans l’élan de sa remontée, fait l’extérieur à Pasini et passe 7ème. Mais il élargit dans le long droite et laisse repasser Pasini. Mike Di Meglio, après sa mésaventure, remonte et passe 22ème.

Au 6ème tour, Bautista profite de l’aspiration pour passer 5ème devant Masbou. Simoncelli se retourne et laisse passer Kallio et Luthi. Puis Talmacsi lui aussi passe l’italien qui se retrouve 4ème en deux virages ! Pasini passe Masbou puis Bautista. Au 7ème passage, Kallio mène devant Talmacsi, Luthi, Simoncelli, Bautista, Pasini, Masbou et Faubel.

Les cinq premiers creusent un léger écart sur Pasini et Faubel passé 7ème devant Masbou. Mais une grosse bagarre en tête profite aux trois hommes qui refont rapidement le contact. Bautista passe 4ème devant Simoncelli. De Rosa abandonne. Pasini attaque et passe Simoncelli, puis Bautista qui réplique au freinage de la chicane. Masbou repasse 7ème devant Faubel. Au 8ème tour, Luthi profite à plein de l’aspiration et vire en tête en bout de ligne droite devant Talmacsi, Kallio, Bautista, Pasini, Simoncelli, Masbou et Faubel. Luthi augmente le rythme et n’est d’abord suivi que par Talmacsi, Kallio à quelques longueurs. Mais Kallio refait le retard et passe même 2ème devant Talmacsi sur son élan.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

A l'entrée de la chicane, Masbou fait un freinage d’outre-tombe qui le propulse devant Pasini et Faubel ! En bout de 9ème ligne droite, Luthi mène toujours devant Kallio, Talmacsi, Simoncelli, Bautista, Pasini repassé devant Masbou et Faubel. Faubel attaque et passe Masbou dans un gauche, mais Masbou le repasse dans le droite qui suit. Dans le long droite, Kallio se glisse sous la roue de Luthi. Di Meglio passe 20ème. Masbou repasse Pasini au freinage. Simoncelli passe 3ème devant Talmacsi, qui doit s(‘écarter et voit Bautista en profiter. Faubel force le passage sur Masbou et reprend la 7ème place. Devant, Simoncelli se porte à la hauteur de Kallio à l’extérieur, Talmacsi fait de même sur Bautista. A l’entrée de la chicane, Simoncelli est en tête devant Kallio, Talmacsi, Luthi, Bautista, Pasini, Faubel et Masbou.

Au bout de la 10ème ligne droite, Simoncelli vire devant Kallio, Talmacsi, Luthi, Bautista, Masbou qui a passé Faubel et Pasini au freinage ! Faubel repasse, mais Masbou insiste et reprend la 6ème position ! Luthi passe 3ème devant Talmacsi, qui lui reprend la 3ème place deux virages plus loin... Faubel repasse 6ème devant Masbou. Talmacsi passe 2ème devant Kallio dans l’enchaînement le plus rapide.

Au 11ème tour, Simoncelli conserve l’avantage sur Talmacsi, Kallio, Luthi, Bautista, Faubel et Pasini qui a profité de l’aspiration pour repasser Masbou. Bautista passe 4ème devant Luthi, sort très large dans la terre au-delà du vibreur mais ne lâche rien et conserve son avantage. Simoncelli, Kallio et Talmacsi en profitent pour prendre quelques longueurs d’avance sur Bautista, Luthi et Faubel, Pasini et Masbou un peu plus loin.

Au 12ème passage, Simoncelli mène devant Talmacsi, Kallio, Luthi, Bautista et Faubel. Pasini et Masbou sont à 1.5 s, Gadea et Poggiali à 5.5 s. Pasini semble alors bouchonner Masbou qui ne parvient pas à passer l’italien :! Luthi reprend la 4ème place à Bautista qui a légèrement décroché, aussitôt imité par Faubel. Kallio repasse Talmacsi dans l’enchaînement rapide où le hongrois l’avait doublé auparavant.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème tour, Simoncelli mène devant Talmacsi repassé à la faveur de l’aspiration devant Kallio, Luthi, Faubel et Bautista. Pasini et Masbou sont décrochés. Di Meglio est remonté 14ème devant Lai. Luthi passe 3ème devant Kallio par un superbe intérieur. Dans l’enchaînement rapide, Kallio se porte à la hauteur de Luthi qui résiste et reste à l’intérieur du finlandais dans le gauche. Kallio est alors obligé de s’écarter, puis perd l’arrière en remettant de l’angle pour revenir sur la trajectoire : chute spectaculaire mais sans grave conséquence autre que le championnat pour le finlandais qui se relève aussitôt en boitant légèrement, mais surtout particulièrement furieux de sa mésaventure !

En tête, Talmacsi montre sa roue à plusieurs reprises à Simoncelli, mais sans succès. Luthi passe 2ème au prix d’un superbe freinage sur Talmacsi. Faubel passe 4ème devant Bautista et se présente à l’intérieur de Talmacsi qui retarde son freinage et conserve sa 3ème place. Luthi attaque et passe Simoncelli. Faubel en profite pour revenir à nouveau à la hauteur de Talmacsi. Simoncelli résiste au suisse et reprend l’intérieur dans le double gauche. Talmacsi lui aussi a résisté à Faubel maintenant attaqué par Bautista qui passe au freinage de la chicane ! Pasini et Masbou sont revenus au contact des leaders à deux tours de l’arrivée ! En bout de ligne droite, Simoncelli conserve l’avantage sur Luthi. Bautista passe 3ème devant Talmacsi, Faubel, Pasini et Masbou. Luthi se porte à la hauteur de Simoncelli sans succès, puis dans le virage suivant, Talmacsi passe Bautista qui venait de tenter également sans succès une attaque sur Luthi. Bautista, qui essaye de tous côtés, passe finalement Talmacsi dans l’enchaînement rapide. Bautista bute sur Luthi et perd la trajectoire idéale au profit de Talmacsi qui reprend la 3ème position !

Avant l’entrée du double gauche, Bautista vient se frotter à Talmacsi mais perd la bagarre, qui profite à Talmacsi passé 2ème devant Luthi ! A l’entrée de la chicane, Pasini passe 5ème devant Faubel. Mike Di Meglio est passé 13ème. Schouten abandonne. A l’entame du dernier tour, les pilotes tentent de profiter à plein de l’aspiration. Simoncelli, Luthi et Bautista se présentent de front au freinage et c’est encore Simoncelli qui sort en tête, pendant que Luthi tente de résister à Bautista mais doit céder en étant moins bien placé à l’extérieur. Au freinage du long droite, Talmacsi s’infiltre à l’intérieur de Bautista, Luthi à l’extérieur : trois pilotes de front ! Talmacsi mieux placé sort 2ème devant Bautista et Luthi, mal placé, doit céder la 4ème place à Pasini qui tente un intérieur sur Bautista. Mais sa moto décroche, il perd la trajectoire idéale et la 4ème place au profit de Luthi. Simoncelli, sous la pression de Talmacsi, retarde ses freinages, manque de chuter dans la chicane à mi-circuit et se récupère au prix d’un angle incroyable ponctué d’étincelles ! Il a cependant perdu lui aussi la trajectoire idéale et Talmacsi en profite pour s’infiltrer à l’intérieur du long droite, Luthi fait de même sur Bautista pour la 3ème position.

Pasini attaque et passe Faubel pour la 5ème place. Luthi, dans le fougue de sa remontée, tape la roue de Simoncelli qui perd le contrôle et chute. Luthi est obligé de partir dans les graviers pour éviter l’italien ! Il reprend la piste loin derrière les leaders, après avoir dû laisser passer Simon, Koyama, Poggiali et Gadea ! Simoncelli parviendra lui aussi à reprendre la piste, mais sa moto très abîmée et la perte de temps lui interdisent de marquer le moindre point... Talmacsi qui n’en demandait pas tant profite de l’aubaine pour s’échapper seul devant, Faubel lui aussi opportuniste est passé 2ème devant Pasini, Bautista et Masbou !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Les positions restent inchangées jusqu’à la ligne malgré les tentatives de Bautista et Masbou : Talmacsi emporte sa 2ème victoire devant Faubel et Pasini, seul autre pilote à avoir deux victoires à son actif cette saison. Bautista échoue au pied du podium devant un Masbou 5ème qui fait sa plus belle place. Simon est 6ème, Koyama 7ème, Poggiali 8ème, Gadea 9ème, Luthi 10ème, Nieto 11ème, Ranseder 12ème, Olive 13ème, Di Meglio 14ème et Pesek 15ème.

Course prometteuse d’Alexis Masbou, qui avec son chrono du 3ème tour n’a été battu que par Bautista et Faubel au 5ème , et surtout a roulé en se battant tout au long de l’épreuve avec les meilleurs, malgré un léger déficit de moteur par rapport aux machines de pointe !

Au championnat, Talmacsi fait la grosse opération et profite à plein des chutes de Kallio et Simoncelli : le hongrois rejoint Pasini en tête avec pile 100 points. Les deux hommes, avec tous deux à leur actif deux victoires et une 3ème place, ne sont départagés que par deux 4èmes places pour l’italien contre une pour le hongrois ! Luthi, qui a sauvé les 6 points de la 10ème place après son erreur, pour laquelle il a présenté des excuses à Simoncelli à peine rentré aux stands, est 3ème avec 89 Kallio 4ème (82) et Simoncelli 5ème (72). Lai, seulement 18ème à Assen, reste avec ses 63 points et passe 6ème juste devant Poggiali (59), Simon (55), Koyama (52) et Faubel (50). Di Meglio, 15ème avec 25 points, pourrait bien se voir doubler par son jeune compatriote, juste derrière avec 20 points ! Côté marques, Aprilia mène avec 151 points devant KTM 143 et Honda 121.

Catégorie 250

Randy De Puniet, qui paradoxalement adore Assen, n’y a jamais réussi : sa meilleure place dans la Cathédrale est 4ème. Il est à nouveau tombé, sans parvenir à se l’expliquer, lors des essais. Eric Mahé, son ex-mentor, fait état d’un réel problème de tenue de l’Aprilia n°9 qui le fait "rouler comme sur du savon. Souhaitons que le team Aspar trouve la solution à ce problème, à moins que le souci vienne de Randy lui-même ? Lui seul connaît la réponse…

Son coéquipier Sebastian Porto, lui, ne se pose pas de questions : il prend la pole provisoire en 1ère séance le jeudi et confirme sa bonne forme, laissant cependant Jorge Lorenzo, encore handicapé par ses fractures de clavicule et main de Catalogne, lui chiper la pole le vendredi. Dani Pedrosa est 3ème, Casey Stoner 4ème à plus de 6/10èmes du meilleur temps.

Au 2ème rang, Alex De Angelis établit son 5ème chrono qualificatif à presque 9/10èmes de la pole devant Aoyama à 1.1 s et Barbera à 1.7 s ! Randy De Puniet est 9ème en 3ème ligne, à 1.7 s de la pole, devant Corsi à 2.2 s, Smrz à 2.3 s et Davies à 2.7 s. Sylvain Guintoli est 17ème temps à 2.7 s, Grégory Leblanc 22ème à 4.4 s et Arnaud Vincent 24ème à 5 s, malgré un déficit de vitesse de pointe de 20 km/h ! Hugo Marchand n’a pas pu prolonger sa saison faute de budget, lui qui n’avait terminé qu’une course sur sept en raison de trois chutes et trois casses mécaniques. Quant à Erwan Nigon, absent en Hollande, il bénéficiera d'une wild card sur trois courses au moins.

Au warm up, disputé sur le mouillé après que la pluie a fait son apparition le matin, c’est Hiroshi Aoyama qui signe le meilleur chrono devant Stoner, Ballerini, Porto, De Angelis, Danese, Corsi, Pedrosa, Guintoli, De Puniet, Baldolini, Dovizioso, Lorenzo, Barbera et West. Leblanc fait le 24ème temps juste devant Vincent 25ème.

Départ. Sous un ciel chargé de nuages mais sans pluie, Porto et Lorenzo prennent un excellent départ. Lorenzo profite pleinement de sa pole et vire en tête devant Porto, Stoner, Pedrosa, Dovizioso, De Angelis, Corsi, Aoyama, Barbera et Randy de Puniet qui passe Barbera. Randy Gevers, pilote local invité, ne peut profiter de sa wild card, sa machine ne voulant pas partir...

Lorenzo imprime tout de suite un rythme effréné et prend dès la moitié du circuit quelques longueurs d’avance sur Porto devant Stoner, Pedrosa, Dovizioso et De Angelis. Encore plus loin, Aoyama et De Puniet ont passé Corsi. Dans la dernière partie du circuit, Lorenzo est rejoint par Porto et Stoner qui bouclent le premier tour ensemble. A quelques longueurs, De Angelis a doublé Pedrosa et Dovizioso. Un peu plus loin, Aoyama, De Puniet, Barbera et Corsi, puis Takahashi, Davies, Debon, Ballerini, Locatelli, Jenkner et Guintoli 17ème. Leblanc est 26ème devant Arnaud Vincent 27ème.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

A la faveur de l’aspiration, Pedrosa et Dovizioso repassent De Angelis. Aoyama fait le forcing et revient sur le second trio. Dans le 2ème tour, il ramène Barbera avec lui mais Randy de Puniet et Corsi ne semblent pas pouvoir suivre le rythme. Devant, Pedrosa fait lui aussi le forcing et revient sur les trois leaders.

Au 2ème passage, Lorenzo mène toujours devant Porto, Stoner, Pedrosa revenu grâce à un meilleur tour en course, Dovizioso et De Angelis à 3 ou 4 longueurs, Aoyama encore plus loin, puis Barbera qui a passé De Puniet désormais à 2.6 s du leader. Guintoli passe 16ème devant Jenkner. En tête, Lorenzo, Porto, Stoner, Pedrosa, Dovizioso et De Angelis forment une jolie file indienne. Aoyama et Barbera reviennent mètre après mètre et De Puniet toujours 9ème ne semble pas en mesure de suivre, pas plus que Corsi derrière lui. Porto tente d’attaquer Lorenzo à l’entrée de la terrible chicane finale d’Assen, sans succès.

Au 3ème passage, les positions restent inchangées. Randy tourne en 2’07’’1 et c’est Barbera qui tourne le plus vite en 2’06’’7. Debon est passé 11ème devant Takahashi et Davies. Barbera passe 7ème devant Aoyama. Steve Jenkner tire tout droit dans les graviers à haute vitesse, peine à garder sa machine en ligne puis finalement chute et abandonne. Au 4ème tour, Lorenzo et Porto mènent devant Stoner, Pedrosa, Dovizioso, De Angelis. Barbera et Aoyama reviennent, suivis à quelques longueurs d’un Randy De Puniet qui ne lâche pas et a distancé Corsi. Leblanc est 24ème devant Smith. Barbera et Aoyama font la jonction avec les leaders dans ce tour. Le groupe de tête est maintenant composé de huit pilotes !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Sur son élan au 5ème passage, Barbera auteur du meilleur tour en course passe 6ème devant Dovizioso. Randy De Puniet est à 1.7 s d’Aoyama, 8ème du groupe de tête. De Angelis passe 4ème devant Pedrosa. Barbera passe Pedrosa, qui réplique dans le virage suivant. Mais Barbera très à l’aise insiste et repasse son compatriote ! Guintoli passe 14ème devant Ballerini. Leblanc est passé 23ème devant West, visiblement en proie à des soucis techniques. Dans la première partie du circuit, Lorenzo et Porto prennent quelques longueurs d’avance mais ils sont pour l’instant systématiquement rejoints dans la seconde partie.

Au 6ème passage, Lorenzo, Porto, Stoner, De Angelis, Barbera, Pedrosa, Dovizioso et Aoyama se suivent à nouveau. Randy 9ème a repris une demi seconde à Aoyama : le français revient ! En tête, Barbera à l’attaque se rate, élargit et doit laisser passer Pedrosa, Dovizioso et Aoyama. Devant eux, Pedrosa passe 4ème devant De Angelis, voyant Lorenzo et Porto prendre un peu trop d’avance à son goût. Aoyama repasse devant Barbera.

Au 7ème tour, Lorenzo mène devant Porto. A quelques longueurs suivent Stoner et Pedrosa auteur du meilleur chrono, légèrement devant De Angelis, Dovizioso, Barbera et Aoyama. Randy De Puniet est revenu à 6/10èmes du japonais, à 2.8 s de Lorenzo ! Sylvain Guintoli est 13ème devant Debon et Ballerini. Pedrosa passe 3ème devant Stoner et lui colle tout de suite quelques longueurs en revenant sur Lorenzo et Porto qui ont pris une avance significative !

Au 8ème passage, Lorenzo et Porto auteur du meilleur tour en course sont partis. Pedrosa mène la chasse devant Stoner, De Angelis, Dovizioso, Barbera et Aoyama. Randy De Puniet est encore à quelques longueurs. De Angelis passe 4ème devant Stoner, apparemment pas en mesure de suivre Pedrosa. Guintoli est 12ème devant Davies, Leblanc est passé 22ème devant Danese, Vincent est 26ème. Pedrosa attaque et roule maintenant seul 3ème à la poursuite de Lorenzo et Porto.

Au 9ème tour, Lorenzo et Porto auteur d’un nouveau meilleur tour en course accélèrent encore. Pedrosa est à 1.2 s. Suivent De Angelis, Dovizioso qui passe Stoner à l’aspiration, Aoyama, Barbera qui peine à suivre et De Puniet à quelques longueurs. Guintoli est 11ème. Dovizioso passe 4ème et mène la chasse devant De Angelis, à 2.6 s de Lorenzo. Aoyama et Barbera passent Stoner. Dovizioso lâche le groupe de quatre ainsi formé, que ne parvient toujours pas à rejoindre Randy De Puniet. Aoyama passe 5ème devant De Angelis au freinage de la chicane finale.

Au 10ème tour, Lorenzo et Porto roue dans roue mènent toujours mais c’est Pedrosa qui réalise le meilleur tour en course : le leader du championnat revient ! Derrière, Dovizioso semble distancé, puis encore plus loin Aoyama, De Angelis, Barbera et Stoner, puis enfin De Puniet. Porto tente encore d’attaquer Lorenzo en bout de ligne droite, mais l’espagnol toujours aussi fort au freinage préserve sa place. Ce qui semble profiter à Pedrosa qui revient très fort et fait la jonction dans la 11ème ligne droite, avec un nouveau meilleur tour en course à la clé !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème tour, Lorenzo, Porto et Pedrosa sont groupés en tête. Dovizioso roule seul 4ème, quelques longueurs devant Barbera, Aoyama, De Angelis et Stoner. Randy De Puniet est encore un peu plus loin. Stoner repasse devant Aoyama et De Angelis et tente de revenir sur Dovizioso. Au 13ème tour, Lorenzo et Porto sont sous la surveillance de Pedrosa qui semble contrôler en restant au contact sans chercher à passer, puis Dovizioso est rejoint par Stoner. Plus loin, Barbera, De Angelis et Aoyama sont enfin rejoints par Randy De Puniet ! Aoyama passe Barbera qui est sorti un peu large. Le trio de tête a 6.5 s d’avance sur Dovizioso et Stoner !

Randy De Puniet profite lui aussi de la mauvaise sortie de virage de Barbera et passe 8ème. Au 14ème passage, les positions restent inchangées malgré les attaques de Porto sur Lorenzo, qui résiste impeccablement au freinage. Guintoli est toujours 11ème, Leblanc est passé 20ème devant Cardenas. De Angelis lui aussi sort un peu large et doit laisser passer Aoyama qui le lâche aussitôt. Au 15ème tour, Lorenzo, Porto et Pedrosa mènent, Stoner et Dovizioso sont rejoints par Aoyama, puis De Puniet passé 7ème devant De Angelis et Barbera. Corsi est seul 10ème à 10 s, puis Guintoli, Takahashi, Davies et Debon en bagarre.

En tête au 16ème tour, Porto collé à la roue de Lorenzo se place régulièrement à l’intérieur et semble à l’aise, tout comme Pedrosa qui semble observer les deux hommes. Stoner est repassé 4ème devant Dovizioso et Aoyama. De Angelis et De Puniet ont pris quelques longueurs sur Barbera. Pedrosa passe à l’attaque sur Porto et passe 2ème au prix d’un intérieur viril qui gêne l’argentin. L’espagnol s’en excuse immédiatement d’un petit signe : réglo ! Porto tente de reprendre son bien, mais Pedrosa résiste.

Les trois leaders sont roue dans roue dans l'avant-dernier tour. Pedrosa tente une attaque sur Lorenzo qui résiste, et Porto qui était collé à la roue de Pedrosa avant son attaque sort un invraisemblable freinage à l’entrée de la chicane et passe en tête ! Dans la manoeuvre, Lorenzo surpris, après avoir résisté à Pedrosa, sort un peu trop large de la chicane qui commande la ligne droite et Pedrosa en profite pour passer 2ème ! A la faveur de la bagarre, Porto prend quelques longueurs d’avance dans la ligne droite pour empêcher Pedrosa et Lorenzo de profiter à plein de l’aspiration.

Derrière, Stoner, Aoyama, De Angelis, Dovizioso et De Puniet entament le dernier tour dans cet ordre. Porto en tête produit son effort, Lorenzo trop pressé tente d’attaquer Pedrosa de trop loin et perd le contact ! Pedrosa refait son retard sur Porto mais Lorenzo est battu, lui qui avait mené toute la course... Porto parvient à maintenir son avance et gagne devant Pedrosa et Lorenzo ! Aoyama complète la bonne affaire de Pedrosa au championnat en passant 4ème dans le dernier tour devant De Angelis 5ème et Stoner 6ème au coude à coude jusqu’à la ligne d’arrivée, puis Dovizioso 7ème, De Puniet 8ème, Barbera 9ème, Corsi 10ème, Locatelli 11ème qui a fini très fort en passant le groupe de privés dans les derniers tours, Guintoli 12ème et premier privé en ayant franchi la ligne d’arrivée dans le même millième que Debon 13ème, départagés par la vidéo finish, Davies 14ème et Takahashi 15ème. Grégory Leblanc termine 20ème et Arnaud Vincent franchit enfin la ligne d’arrivée avec la Fantic en 24ème position.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, excellente affaire pour Pedrosa : avec 143 points, il a acquis une confortable avance sur Stoner 106 et Dovizioso 102. Porto, le vainqueur du jour, n’est pas menaçant mais est passé 4ème avec 74 points devant Aoyama 71, Lorenzo 70, De Angelis 67, De Puniet 54, Barbera 51et Corsi 44. Guintoli est 13ème avec 31 points, à égalité avec Takahashi et à un point de Debon avec qui il lutte pour le "titre" de premier privé ! Seuls Pedrosa et Dovizioso ont marqué des points à chaque course.

Côté marques, Honda avec 160 points ne mène plus que de 9 points devant Aprilia 151.

Catégorie MotoGP

Séance d'essais qualificatifs particulièrement mouvementée vendredi après-midi (lire Moto-Net du 25 juin 2005) : Biaggi accroche tout d’abord Battaini et provoque sa chute. Plus tard, Max simule des départs alors que la séance n’est pas terminée : Melandri trouve le romain à faible vitesse sur sa trajectoire et ne peut l’éviter. Biaggi manque de chuter, se récupère d’un pied façon crossman et encourt la colère de Melandri qui était dans un très bon tour et pouvait jouer la pole. Le jeune coéquipier de Gibernau ne manque pas de lui signifier son mécontentement par un signe "toc-toc" éloquent. Pour finir, Valerio Biaggi l’oncle de Max, prendra Marco à la gorge dans les stands et se verra interdit des circuits pour toute la fin de saison... Biaggi, lui, écope de 1000 $ d’amende pour son contact avec Battaini et de 5000 $ pour des essais de départ qualifiés de "comportement dangereux" par les instances officielles (lire Moto-Net du 25 juin 2005).

C'est le 248ème Grand Prix pour le brésilien Alex Barros, qui aime ce circuit où il a gagné en 2000 et a fait plusieurs podiums depuis. Toni Elias décide de soigner son scaphoïde et laisse David Checa piloter la M-1 n°94 pour la 3ème fois consécutive.

Valentino Rossi signe la pole au tout dernier moment grâce à une dernière partie de circuit exceptionnelle : il colle 3/10èmes à Gibernau dans le dernier quart de la piste ! Melandri, qui a dominé les essais en pneus course, complète la première ligne mais à presque 7/10èmes du chrono de Sa Sainteté... Nakano signe un 4ème temps qui le place en 2ème ligne devant Hayden et Edwards à une seconde pleine du temps de Rossi. Capirossi, Barros et Biaggi sont au 3ème rang. David Checa se qualifie 17ème, 7/10èmes derrière son coéquipier Xaus qui a aligné 18 chutes depuis le début de la saison. Un triste record pour le team Tech-3...

Au warm up disputé sur piste séchante, c’est Marco Melandri qui se montre le plus à son aise, 6/10èmes plus rapide que Nakano 2ème. Seul Biaggi tourne dans la même seconde, suivi par Barros, Gibernau, Rossi, Hopkins et Hayden. Hofmann est 9ème à 2 s devant Bayliss, Edwards, Carlos Checa, Xaus, Capirossi, Roberts, Tamada, Byrne, David Checa, Battaini, Ellison et Rolfo.

Départ. Gibernau prend le meilleur départ devant Melandri, Hayden, Nakano, Rossi, Capirossi, Biaggi, Edwards et Barros. Hayden tente de passer à l’extérieur mais sans succès. Nakano double Hayden dès le 2ème virage tandis que Melandri s’impose à Gibernau et prend la tête de la course. Hayden tente d’attaquer Nakano à l’intérieur d’un gauche. Mais le japonais résiste et l'américain reste à ses côtés à l’extérieur dans le droite suivant. Au coude à coude, Hayden se trouve mieux placé dans le gauche suivant et repasse 3ème : chaud ! Capirossi passe 5ème devant Rossi grâce à un superbe extérieur dans le même long gauche !

A mi-circuit, Melandri qui a immédiatement imprimé un rythme très rapide a pris quelques longueurs d’avance sur Gibernau, Hayden, Nakano, Capirossi et Edwards qui a doublé son coéquipier Rossi, visiblement peu à son aise dans ce premier tour ! Mais Sa Sainteté réagit et replonge sous la roue avant de son pote et coéquipier. Hayden attaque Gibernau sans succès, mais la bagarre profite à Melandri ! Derrière Barros, Biaggi semble déjà à la peine. Au freinage de la chicane, Hayden attaque et passe Gibernau. Rossi repasse Capirossi.

Au 1er passage sur la ligne, Melandri mène quelques longueurs devant Hayden et Gibernau. Nakano tient sa 4ème place. Capirossi repasse Rossi à l’aspiration sous les yeux d’Edwards, Hofmann et Barros. Hopkins est passé 10ème devant Biaggi. Suivent Bayliss, Roberts, Checa et Rolfo qui a fait un bon départ. Dans le 2ème tour, Hayden revient au contact de Melandri et ramène le groupe de tête, même si la moto de Gibernau, en 3ème position, bouge beaucoup. Derrière Hofmann 9ème, le trou est déjà fait sur Biaggi 10ème...

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au freinage de la chicane qui commande la 2ème ligne droite, Rossi repasse 5ème devant Capirossi mais c’est Hayden 2ème derrière Melandri qui réalise le meilleur tour en course ! En bout de ligne droite, Rossi passe 4ème devant Nakano au freinage, à quelques longueurs de Gibernau qui peine à suivre Melandri et Hayden. Edwards passe 6ème devant Capirossi. Au 3ème passage, Rossi signe le meilleur chrono et revient sur Gibernau toujours à la peine. A quelques longueurs, Edwards passe 5ème devant Nakano. Capirossi, Barros et Hofmann ferment la marche des leaders pendant que Biaggi 10ème est lâché. Dans ce tour, derrière le quatuor de tête, Edwards semble le seul en mesure de suivre le rythme. Biaggi fait l’effort et lâche Tamada revenu 11ème malgré ses blessures devant Bayliss 12ème et Checa 13ème.

Au 4ème tour, Melandri, Hayden, Gibernau qui a réussi à réaccélérer et Rossi mènent devant Edwards seul 5ème puis Nakano, Capirossi, Barros et Hofmann en bagarre et Biaggi seul 10ème. Checa passe 12ème devant Bayliss. Au freinage de la chicane, Gibernau attaque Hayden et Rossi attaque Gibernau sans succès ! Chaud ! Edwards en profite pour revenir un peu plus près des quatre leaders au 5ème passage. Capirossi 6ème a lâché Nakano. Gibernau attaque Hayden qui s’écarte de la trajectoire, ce dont profite aussitôt Rossi. Hayden a perdu le contact et se trouve maintenant sous la menace d’Edwards, le plus rapide en piste !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 6ème tour, Melandri, Gibernau et Rossi mènent ensemble devant Hayden et Edwards. Les deux Yamaha sont les plus rapides en piste, Rossi devant Edwards dans ce tour ! Edwards passe 4ème devant Hayden et prend rapidement le large ! Au 7ème passage, Melandri mène devant Gibernau et Rossi. Edwards est à 1.1 s du leader, Hayden à 1.4 s, Capirossi et Barros à 4.9 s, Nakano à 5.3 s, Hofmann à 6.5 s, Biaggi à 7.7 s, Hopkins à 8.2 s, Carlos Checa et Bayliss à 10.9 s, Roberts, Tamada et David Checa à 17.3 s, devant Ruben Xaus à 18.3 s !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au freinage de la chicane qui commande la 8ème ligne droite, voyant Melandri accélérer, Rossi, qui s’était placé à l’extérieur de Gibernau dans le virage précédent la chicane, passe 2ème à l’intérieur de l’espagnol ! Sa Sainteté a roulé 4/10èmes plus vite que Gibernau dans ce tour... Devant, Melandri et Rossi s’échappent et lâchent Gibernau qui se trouve rapidement sous la menace d’Edwards ! Hayden 5ème n’est plus au contact de la deuxième M-1. Plus loin, Barros passe 6ème devant Capirossi. Biaggi qui revient double Hofmann.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème tour, Melandri conserve la tête devant Rossi de plus en plus incisif. Les deux leaders sont les seuls à rouler sous les 2’02’’. Gibernau est directement sous la menace d’Edwards, puis Hayden qui se maintient 5ème. Rossi attaque et passe Melandri au freinage du long gauche à mi-circuit. Au 10ème passage, Sa Sainteté qui vient de tourner en 2’01’7 a mis 3/10èmes à Melandri. Edwards est toujours collé à la roue de Gibernau, Hayden à quelques longueurs. Loin derrière, David Checa passe Makoto Tamada qui n’est décidément pas à son niveau, probablement en raison de ses récentes blessures. Colin Edwards attaque et passe Gibernau au même freinage du long gauche qui avait permis à Rossi de passer Melandri. Edwards est à 1.3 s de son coéquipier champion du monde !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 11ème tour, Rossi mène devant Melandri qui signe le meilleur tour en course ! Edwards 3ème tente de distancer Gibernau, qui va bientôt se trouver sous la menace d’Hayden de nouveau à l'offensive ! Nakano repasse 6ème devant Capirossi. Au freinage du long gauche qui lui a coûté la tête, Melandri rate son freinage, manque de percuter Rossi et parvient de justesse à éviter la chute. Il relève sa moto, reprend du frein et parvient à revenir sur la trajectoire : ouf !

Au 12ème passage, Rossi et Melandri auteur du meilleur tour en course sont roue dans roue. Edwards, qui lui aussi roule plus vite que Rossi, a lâché Gibernau maintenant directement menacé par Hayden. Barros est passé 6ème devant Nakano et Capirossi. Hayden finit par passer 4ème devant Gibernau ! Rossi accélère et signe le meilleur chrono dans le 13ème tour, reléguant Melandri à 8/10èmes ! Carlos Checa passe devant Hofmann et Hopkins tandis que Xaus passe David Checa. Hofmann abandonne et Biaggi double Barros dans un des enchaînements les plus rapides du circuit, loin devant Nakano et Capirossi.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème tour, Rossi mène avec presque une seconde d’avance sur Melandri pourtant auteur du meilleur tour en course et avec 2 secondes pleines sur Edwards. Hayden est à 4.8 s, Gibernau à 6.9 s, Biaggi et Barros à 15.4 s, Nakano à 18.1 s, Capirossi et Carlos Checa à 20.3 s, Hopkins à 25.8 s, Bayliss à 29.9 s,Xaus à 39.3 s, Tamada et David Checa à 40.5 s, 10 s devant Roberts !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 16ème passage, Melandri a encore repris 1/10ème à Rossi. Edwards qui a pris une seconde pleine dans ce tour semble renoncer à la bagarre et assurer sa 3ème position, qui serait synonyme de 2ème podium pour le texan ! Carlos Checa double son coéquipier Capirossi pour la 9ème place, 3 s derrière Nakano. Au 17ème tour, Melandri qui signe un tour en 2’01’1’’ a encore repris 2/10èmes à Rossi ! Les positions semblent stabilisées derrière les deux leaders avec Edwards qui assure son podium, tandis que Hayden et Gibernau sont trop loin pour envisager une attaque. Hormis la remontée de Melandri, seuls Biaggi et Barros sont encore en bagarre dans les 10 premiers !

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

A l’entame du dernier tour, Rossi, qui vient d’améliorer son chrono personnel sans pour autant battre celui de Marco dans le tour précédent, n’a plus que 0.5 s d’avance sur son compatriote ! Sous la menace, Sa Sainteté accélère à nouveau et sort la grosse attaque : l’extra-terrestre nous offre alors un tour exceptionnel, une démonstration de tous les instants qui a pour conséquence la victoire, comme on aurait pu s’en douter, mais aussi le record de la piste avec le seul chrono sous les 2’02’’, à savoir 2’00'991 ! Sa Sainteté détient donc le record en piste et le meilleur tour absolu d’Assen avec sa pole...

Melandri confirme ses excellentes dispositions avec sa 2ème place, non sans avoir menacé la suprématie du Dottore jusqu’au bout, ce qui n’est pas rien ! Edwards pour sa part fait un excellent 3ème, confirmant à la fois ses propres progrès et ceux de la M-1 officielle. Hayden 4ème est à sa place tandis que Gibernau 5ème n’a encore une fois pas été au niveau de son coéquipier. Biaggi 6ème avec la Honda HRC ne fait que confirmer la nécessité d’un changement dans l’écurie officielle sponsorisée par Repsol, qui a pourtant signé pour deux années supplémentaires... Barros est 7ème, Nakano 8ème et à nouveau premier Bridgestone, Checa 9ème, Capirossi 10ème, Bayliss 11ème, Xaus 12ème, Hopkins 13ème, Tamada courageux 14ème et David Checa prend le point de la 15ème place.

Le Grand Prix des Pays-Bas Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

C’est donc la première fois dans l'histoire de l'humanité qu’un pilote Yamaha gagne cinq GP d’affilée en catégorie reine... Sa Sainteté pourrait prendre le titre trois courses avant la fin de saison ! David Checa, lui, confirme tout le bien qu’on pouvait penser de lui avec sa 15ème place, à "seulement" 54 secondes de Rossi mais surtout à seulement 5 secondes de Ruben Xaus sur l’autre M-1 Tech-3. Rossi ne s’y est d'ailleurs pas trompé en félicitant le plus jeune des Checa lors du tour d’honneur !

Bien entendu, la meilleure affaire au championnat est à mettre à l’actif de Rossi : 170 points sur 175 possibles ! Marco Melandri confirme d’éclatante façon sa 2ème place au championnat, même si avec 107 points il est à 63 points de Sa Sainteté... Non seulement il finit sur les talons du Dottore, mais on sent qu’il continue de progresser. Colin Edwards enfonce le clou Yamaha avec son 2ème podium sur la M-1 après une belle remontée, lui qui était à 1.1 s de Rossi aux essais ! Il est toujours 6ème provisoire au championnat avec 73 points, mais revient à seulement un point de Barros 5ème (74), à 11 points de Gibernau 4ème (84) et à 14 points de Biaggi 3ème (87). Un résultat de bon augure avant la course de Laguna Seca, ou seuls courront les MotoGP. Hayden est 7ème avec 60 points, Capirossi 8ème avec 49, Nakano 9ème avec 48 et Carlos Checa 10ème avec 40.

Côté marques, Yamaha prend le large, leader provisoire avec 170 points devant Honda 141, Kawasaki 68 et Ducati 4ème avec 58. Le classement des teams est plus éloquent encore, avec Gauloises Yamaha brillant leader (243) devant Movistar Honda (191), Honda Repsol (147), Camel Honda (111), Ducati (89) et Kawasaki (82).

Rendez-vous dans deux semaines à Laguna Seca le 10 juillet pour une course "bonus". Le circuit californien a été profondément amélioré (les travaux ne sont pas tout à fait terminés), en particulier à la demande des pilotes qui le jugeaient plus dangereux que les autres. Le célèbre corkscrew (tire-bouchon en anglais), vedette du tracé, est une sorte de chicane commençant par un gauche dans lequel on entre à plat pour sortir en plongeant dans une forte descente qui commande le droite du bas, qui entre en descente mais sort à plat ! Gros spectacle en perspective !

Parmi les favoris, seuls Edwards et Barros connaissent bien ce circuit, surtout l'américain qui y a gagné à plusieurs reprises en Superbike mondial. Un avantage certain pour le texan, dont les progrès vont peut-être bien aider son coéquipier non seulement à emporter le titre pilotes, mais surtout à apporter le titre constructeurs à Yamaha ! Mais il ne faudra pas oublier trop vite Alex Barros, qui reste le seul pilote à avoir gagné devant Rossi cette saison, et qui lui aussi connaît le circuit californien... Pause de presque un mois en revanche pour les 125 et 250, qu’on retrouvera à Donington Park et sa célèbre et vertigineuse descente, le 24 juillet.

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
La belle note d'optimisme en France, c'est de voir encore le résultat du petit Masbou !!! Quel régal, quand en début de GP, il se permet de faire un freinage énorme, et de passer , comme à la parade en seconde position. Pour son septième GP,manque pas de talent le minot !!! Il a quand même taquiné un moment les KTM, Aprilia et Honda d'usine, en pilotage pur, et on se demande ce qu'il aurait fait avec la même moto que Luthi, parceque c'était net, à l'accélération, il avait du mal à ne pas perdre le contact. Une de ses grandes qualités, c'est d'être très vite en action, ce qui semble manquer parfois, à Mike di Meglio. Le rayon de soleil, pour nous Français, viendra peut-être de lui, pour peu qu'il soit bien entouré, et que les décideurs "usine", cessent de tourner le dos à nos pilotes.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Davey Todd gagne la Senior TT 2024 par double KO !

Vainqueur de la première - et seule - course Superstock, Davey Todd avait perturbé les cadors du Tourist Trophy 2024... Il les a même sonné lors de la finale Superbike : Peter Hickman est tombé (pas de bobo) et la Fireblade de Michael Dunlop a craqué ! Compte-rendu de la ''famous'' Senior TT où Jonathan Goestchy termine à une fabuleuse 19ème place.
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
Marc Marquez dans l'équipe officielle Ducati en 2025... et 2026 !

C'est officiel : après avoir rompu son contrat avec les Rouges de Tokyo l'an dernier et une (demi) année de période d'essai concluante chez Gresini, Marc Marquez signe un CDD de deux ans chez les Rouges de Bologne ! L'octuple champion du monde de Grand Prix moto fera équipe avec le triple champion Pecco Bagnaia jusqu'en 2026.
MotoGP 2024 16 commentaires

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...