• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMA
Paris, le 10 avril 2003

Kato poursuit son combat contre la mort

Kato poursuit son combat contre la mort

Quatre jours après son terrible accident à Suzuka, Daijiro Kato est toujours dans un profond coma. Par respect pour lui, son coéquipier Sete Gibernau espère qu'il n'aura pas à utiliser sa moto lors de la manche sud-africaine, le 27 avril...

Imprimer

Toujours dans un coma profond à l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Yokkaichi, où il est placé sous assistance respiratoire depuis son terrible accident à Suzuka, dimanche, lors de la première manche du MotoGP 2003, le pilote japonais Daijiro Kato reste dans un état très préoccupant malgré de faibles signes d'amélioration. "Sa pression sanguine est montée à 150 et son pouls à 100. S'il se maintient à ce niveau, le sang pourra recommencer à circuler dans les parties endommagée de son cerveau", a expliqué son père, Takahashi Kato, au Tokyo Chunichi Sports.

Une amélioration confirmée par Claudio Costa, responsable de la Clinica Mobile sur les compétitions moto internationales. Après avoir émis un pronostic vital très réservé quelques heures après l'accident, le Dr Costa estime aujourd'hui que "Kato a survécu aux moments les plus critiques dans ce type de blessures, même si cela ne signifie pas qu'il va s'en tirer. Dimanche, son coeur s'était arrêté de battre, aujourd'hui, son amélioration surprend les médecins..."

Victime d'une sévère hémorragie cérébrale, d'une dislocation des première et deuxième cervicales et d'une fracture de la troisième ayant atteint la moelle épinière, le pilote japonais risque de rester paralysé s'il parvient à rester en vie.

"Je ne veux pas de la moto de Kato"

Toujours dans un profond coma malgré une légère amélioration, Daijiro Kato se bat toujours contre la mort"C'est un moment très difficile pour toute l'équipe", confie son coéquipier au sein de Honda Telfónica Movistar, l'espagnol Sete Gibernau : "je connaissais très bien Dai-chan et je suis sûr que s'il pouvait parler, il nous dirait d'aller à Welkom et de faire de notre mieux. Le meilleur moyen de le soutenir maintenant est de continuer à aller de l'avant, de ne pas abandonner et de rester soudés". Gibernau, arrivé 4ème à Suzuka, ne souhaite pas pour autant prendre le guidon de la V5 de Kato lors de la deuxième manche, le 27 avril en Afrique du Sud : "par respect pour lui, je ne demanderai pas sa moto. Je n'en veux pas et j'espère que Honda ne me le proposera pas", a-t-il expliqué au quotidien espagnol AS. Les RC211V de Kato, Rossi, Hayden et Ukawa, qui bénéficient des derniers développements Honda, sont supposées être plus performantes que celles de Biaggi, Tamada et Sete.

Très touché par l'accident de son coéquipier, Gibernau est décidé à faire le nécessaire pour que plus aucun week-end ne se termine comme celui de Suzuka. "J'en ai parlé à la Dorna (organisateur), à l'IRTA (association des équipes), à Valentino (Rossi) et à Loris (Capirossi). Je ne sais pas encore quelle est la meilleure solution, mais je réfléchis et nous en discuterons en Afrique du Sud pour voir ce qu'il est possible de faire"... La sécurité du circuit de Suzuka avait été immédiatement mise en cause après l'accident, en raison notamment d'un muret très proche de la zone de freinage avant la chicane, où Kato a chuté sans raison connue. Mais pour le directeur de la course, Paul Butler, "cet accident aurait pu se produire sur n'importe quel circuit dans le monde".

"Les pilotes doivent s'unir"

L'espagnol Carlos Checa appelle les pilotes à une plus grande unité pour faire valoir leurs droitsEgalement choqué par ce drame, Carlos Checa (Fortuna Yamaha) en appelle à une plus grande unité entre les pilotes. "Aujourd'hui, tout le monde dit que les pilotes doivent s'unir pour défendre leurs droits mais la triste vérité, c'est que nous ne sommes pas unis, nous ne l'avons jamais été et nous n'en prenons conscience qu'après un drame", déplore l'espagnol. "J'espère que nous allons réaliser qu'il est nécessaire de travailler ensemble, même si on reste adversaires sur la piste".

En attendant, souhaitons que Kato parvienne à "gagner la course la plus importante de sa vie", selon l'expression de son team manager, l'italien Fausto Gresini, resté au Japon auprès du pilote et de sa famille...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Le petit test MNC : essai vidéo moto et scooter en 4 minutes !

Du nouveau sur Moto-Net.Com : le petit test, nouvelle forme d'essai vidéo qui va à l'essentiel en quatre minutes. Ce format court - adapté aux réseaux - exploite une approche brute pour une immersion immédiate, en complément bien sûr de notre test complet à lire et/ou à visionner sur MNC ! Découverte avec le Yamaha X-Max 300 Tech Max.
Essai vidéo Yamaha X-Max 300 Tech Max 2023

Le Tmax est trop volumineux et/ou trop cher ? Optez pour le nouveau Yamaha X-Max 300 2023 ! Look retravaillé, instrumentation connectée, ergonomie et freinage peaufinés : ce scooter sport-GT - accessible avec permis moto (A2) - fait valoir de solides arguments, à condition d'y mettre le prix ! Particulièrement dans sa déclinaison haut de gamme Tech Max testée par Moto-Net.Com... Essai.
Essai vidéo Yamaha Niken GT 2023 : une moto à 3-roues, pour quoi faire ?

Trois-roues, trois cylindres et presque trois quintaux : le Yamaha Niken GT se plie en trois avec son architecture atypique ! Mais dans quels buts ? Quels sont les avantages et défauts de cette drôle de moto à 3-roues ? Réponse dans notre essai vidéo MNC qui évalue également ses améliorations 2023 sur le plan mécanique et des capacités routières. 
Essai Tracer 9 GT+ 2023 : Yamaha marche au radar

Yamaha lance une version plus cossue et sophistiquée de sa populaire moto sport-GT : la Tracer 9 GT+. Son petit plus ? Un régulateur de vitesse dit adaptatif, capable d’accélérer et ralentir à la place du motard pour maintenir une distance de sécurité. Essai sur 280 km de routes tortueuses en Sardaigne.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Place à la nouvelle BMW R 1300 GS 2024 !

La référence des maxi-trails fait peau neuve ! Plus puissante, plus perfectionnée mais également plus légère et mieux équipée de série : la nouvelle BMW R1300GS coche toutes les cases pour poursuivre son insolente domination chez les motos baroudeuses. Présentation.
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2023 à Motegi

Une petite semaine après le premier Grand Prix moto d’Inde de l’histoire, se présente déjà le traditionnel GP du Japon ! Une course majeure pour les deux constructeurs nippons Honda et Yamaha, ainsi que pour les trois pilotes Ducati en tête du championnat : Bagnaia, Martin et Bezzecchi !
Fiche technique moto BMW R 1300 GS 2024

Caractéristiques moteur, partie cycle et dimensions de la moto trail R1300 GS 2024, ainsi que ses coloris, prix et disponibilités en concessions BMW. Fiche technique MNC.
Multistrada V4 S Grand Tour, le voyage Ducati en All Inclusive

Régulateur de vitesse adaptatif, détecteur d’angles morts, capteur de pression des pneus, feux additionnels, valises, poignées et selles chauffantes, réservoir sans clé, béquille centrale, boucliers thermiques supplémentaires, smartphone ventilé... La Multistrada V4 S Grand Tour, c’est tout cela ! Dispo dès fin octobre à 27 790 euros.
Le permis A directement à 24 ans, le permis A1 toujours dès 16 ans ?

L’actuelle directive encadrant le permis de conduire est en révision... La commission européenne veut conserver l’accès direct au permis A "Full" pour les candidats de 24 ans révolus, mais certains s’y opposent et considèrent aussi que les 125 cc ne devraient pas être laissés entre les gants de jeunes gens de 16 ans. Explications.
Quelles sont les meilleures motos trail 2023 à moins de 12 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve avec un budget entre 7600 et 12 000 euros ? Plusieurs trails se présentent sur votre chemin : sélection MNC avec leurs caractéristiques, leur compatibilité permis A2, nos essais et nos avis. Suivez le guide du Journal Moto du Net !
Guides pratiques 1 commentaire
Quelles sont les meilleures motos trail 2023 à moins de 7500 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve, suffisamment performante pour partir à l'aventure, pour un budget compris entre 5500 et 7500 euros ? Plusieurs trails - mono et bicylindre - répondent présents : sélection MNC avec leurs caractéristiques, leur compatibilité permis A2 et nos avis. Suivez le guide du Journal Moto du Net !
Guides pratiques 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...