• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW CONSTRUCTEUR
Paris, le 19 juillet 2023

Jean-Michel Paquient (SIMA) : nous manquons cruellement de Super Meteor 650

Jean-Michel Paquient (SIMA) : nous manquons cruellement de Super Meteor 650

Royal Enfiel, Mash, Hyosung et Moto Morini ont immatriculé respectivement 2329, 664, 308 et 250 motocycles en France au premier semestre 2023 (-5%, +8%, -34% et +123%). Le directeur général de l’importateur SIMA, Jean-Michel Paquient, dresse le bilan, se projette dans le second semestre, évoque la hausse des prix et le contrôle technique...

Imprimer

Moto-Net.Com : Le marché français du motocycle continue de croître en 2023. Est-ce parce que de plus en plus de gens croient aux atouts du deux-roues motorisé ?
Jean-Michel Paquient, directeur général de la SIMA :
Si effectivement les chiffres du marché sont positifs, il faut malgré tout garder la tête froide. En effet, il est positif, mais par rapport à une année de baisse 2022. Je rappelle que nous approchons les chiffres 2021 qui ont été les plus hauts jamais atteints en France. De plus, 4 des 8 premières marques du marché livrent correctement des machines cette année, alors qu'elles livraient mal l'an dernier. Certaines proposent de grosses nouveautés que le marché attendait, et sont donc en progression logique entre +28 et +38%, ce qui booste artificiellement tout le marché. Pour conclure, la moto thermique va bien en France, et la valse des nouveautés attire de nouveaux clients, c'est une très bonne chose pour tout le monde.

MNC : Quel est votre bilan sur ces six premiers mois ? Comment s'annonce votre second semestre ?
J-M. P. :
Concernant Royal Enfield, nous manquons cruellement de la nouvelle Super Meteor 650. Nous avions fait des prévisions déjà hautes et optimistes dans une conjoncture économico-sociale difficile, mais il s'est avéré que nous étions bien en dessous de la demande de ce modèle ! Le temps de réorganiser les lignes de production en Inde et les adapter à la demande mondiale qui éclate pour cette machine et les mois ont passé vite avec beaucoup de manque.

Au sujet de Mash, nous avons réajusté les prix marché, nous lançons un maxiscoot 125 et 300 prometteur, nous revenons sur des progressions intéressantes (+15%) après des années Covid difficiles en approvisionnements et en livraisons.

Même constat au sujet de Hyosung, avec les derniers mois à +15% après s'être replacés en tarifs.

Moto Morini quant à elle poursuit sa progression. Le réseau est en place avec 70 revendeurs métropolitains et quelques points importants en outre-mer.

MNC : Comment s'annonce votre second semestre ?
J-M. P. :
Chez Royal Enfield, la Super Meteor est un modèle assez unique et sans concurrence qui, je pense, attirera de nombreux clients. L'usine est en passe de rattraper le retard pris lors du second semestre.

Chez Mash, le stock est bon, nous sommes la seule marque positive dans le Top 5 en ventes de scooters 50 cc, nous sommes très optimistes pour le second semestre.

Chez Hyosung, quelques belles nouveautés vont arriver à l'automne....

Enfn chez Moto Morini Nous visons les 80/90 revendeurs fin d'année pour préparer une expansion importante de la gamme à partir de 2024. De belles nouveautés seront présentées à Milan !

MNC : La hausse des prix des motos, mais surtout celles de l'alimentaire et de l'énergie, ont-elles une répercussion sur vos ventes ? Ou sur le type de ventes (bas/haut de gamme, cylindrée, standard/accessoirisé, achat/LOA, etc.) ?
J-M. P. :
Nous ne sommes que peu concernés par cette question car nous avons baissé la majorité de nos prix en 2023. Nous avons en revanche mis en place des offres de LOA agressives sur Mash, Moto Morini Et Royal Enfield, offrant la possibilité aux clients de rouler en Mash Six Hundred pour moins de 3 euros par jour et sans apport..

MNC : Quel(s) effet(s) a le feuilleton du contrôle technique moto sur votre activité ?
J-M. P. :
Pour l'instant aucune incidence. Les discussions ne sont pas terminées. Je pense que cela pourra avoir un effet négatif sur le marché de l'occasion. Pouvons-nous entrevoir un rebond positif sur la vente de machines neuves, il est encore trop tôt pour le dire....

.

.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 3 commentaires
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...