• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Circuit de Valence (Espagne), le 17 septembre 2015

Essais BMW : la S1000RR 2015 dans tous ses états !

Essais BMW : la S1000RR 2015 dans tous ses états !

Retiré du World Superbike depuis deux ans, le département course de BMW soutient de nombreux teams à travers le monde. MNC a eu la chance de tester six S1000RR engagées en WSBK, BSB, IDM, TT, EWC et Afrique du Sud (!) sur le circuit de Valence (Espagne).

Imprimer

S1000RR British Superbike Championship (BSB)

À peine rentré aux stands avec la n°21, Moto-Net.Com se dirige vers la troisième machine, et pas des moindres : la n°46 (si, si !) inscrite en British Superbike, le championnat national de Superbike le plus prestigieux peut-être, le plus exigeant sans aucun doute.

"Oui c'est bien cela, la S1000RR du BSB n'a pas de Traction Control", nous confirmait la veille la responsable communication de BMW Motorrad Motorsport... "Elle n'a pas d'anti-wheeling ou de Launch Control non plus, tout est dans la main droite ". Et dans le slip aussi...

Avant de chevaucher la bécane de Valentino Rossi Tommy Bridewell, MNC jette un coup d'oeil au pneu arrière. Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à craindre le highside : l'usure du Pirelli SC1 de l'anglaise est bien moindre que sur l'allemande.

Contre toute attente, les premiers tours de roue sont plus agréables au guidon de l'intimidante n°46 qu'à celui de la n°21. Principale raison : un peu plus basse et bien moins longue, la selle cale mieux le pilote... vers l'avant, pour limiter les roues arrière !

Hyper précautionneux en sortie de virages - surtout fermés -, Moto-Net.Com ne tape pas trop dans le moteur lors de sa première boucle. Aussi, ce sont l'attaque et la puissance des - encore plus - gros étriers Brembo qui surprennent le plus. On adopte involontairement le freinage à un seul doigt !

À la fin du premier tour, MNC se décide à mettre plus de gaz. En insistant plus longtemps sur le troisième rapport, on peut déjà sentir la roue avant s'élever à quelques centimètres du sol ! En sortie d'épingle en seconde, la BMW se cabre plus haut encore, mais tout en douceur.

D'assez angoissante, l'expérience vire subitement à très amusante ! Estimé à 220 ch à 14 300 tr/min, le pic de puissance de la S1000RR du team TAS Tyco n'intervient pas de manière explosive. On peut donc s'initier aux levers de roue avant, les poses étant gérées par la solide et endurante (!) fourche K-Tech KTR-3 DDS (amortisseur K-Tech DDS Pro RCU).

Enfin, mention spéciale à la superbe dalle pourvue par MoTec - fournisseur unique d'ECU en British Superbike - qui remplace le tableau de bord BMW. Le strict nécessaire s'affiche en très grand sous le nez du pilote. Simple et efficace, à l'image des Superbike de BSB !

Fiche constructeur

  • Puissance : 220 ch à 14 300 tr/min
  • Poids à vide : 169 kg
  • Réservoir essence : 23,9 l
  • Suspensions : K-Tech KTR3 et DDS Pro RCU
  • Freins : Brembo monobloc
  • Jantes : OZ Racing
  • Pneus : Pirelli Diablo Superbike Slick

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !