• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 novembre 2011

Voyage en terres nomades (12/13) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12/13) : le désert de Gobi

A Oulan Bator, j'ai commencé par m'occuper de mon visa russe. Ici, contrairement à Astana (lire MNC du 7 octobre 2011 ), pas de problème : je me suis rapproché de l'agence que j'avais contactée auparavant par email. Le délai est incompressible (je recevrai donc mon visa le 10 novembre) mais pas de soucis, j'ai encore tant de choses à voir...

Imprimer

A Oulan Bator, j'ai commencé par m'occuper de mon visa russe. Ici, contrairement à Astana (lire MNC du 7 octobre 2011), pas de problème : je me suis rapproché de l'agence que j'avais contactée auparavant par email. Le délai est incompressible (je recevrai donc mon visa le 10 novembre) mais pas de soucis, j'ai encore tant de choses à voir...

Avant de découvrir le désert de Gobi, voici la vidéo de mon périple entre Olgy et Oulan Bator

C'est parti pour le Gobi ! Et c'est le bonheur, car la piste commence à 20 km d'Oulan Bator ! Le premier jour, je n'ai pris la route qu'en début d'après-midi car j'ai attendu toute la matinée ma nouvelle plaque, toute belle !

Pour la petite histoire, j'ai hérité d'une plaque de camion car mon immatriculation comporte trop de lettres et de chiffres... C'est M. Guéant qui va être content ! Promis, je la change à mon retour sinon ils vont me bannir de la FFMC !

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Je mettrai un jour et demi pour atteindre le Gobi. Le parcours commence par de la steppe toute plate, mais j'aime bien. Il n'y a pas vraiment de piste définie. Je navigue au cap et j'essore bien la poignée pour faire chanter le bicylindre de ma Versys !

Les choses sérieuses commenceront une fois que j'aurai passé Dalandzagad. Bon, même si le nom de cette ville laisse rêveur, je n'y ferai que mon plein car ce qui est intéressant en Mongolie ce sont les grands espaces, les paysages et la liberté. D'ailleurs en parlant de plein, dans le désert de Gobi j'ai pas mal roulé au 80 (faute de 92) sans rencontrer le moindre souci. Donc good news pour les prochains voyages !

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Ce désert est essentiellement constitué d'un mélange de terre, de sable et de cailloux. Et ce qui impressionne, c'est justement la présence de dunes en terre. Du jamais vu, et c'est vraiment marrant en bécane. Puis voilà le fameux désert de Gobi, ce cordon de dune sorti de nulle part et qui se révèle être un terrain de jeux idéal. Vous vous en doutez, je n'ai pas hésité une seule seconde : moto chargée, pneus gonflés à 2 kg, pneu arrière quasi lisse et un certain talent pour le pilotage moto ont abouti à ça...

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Admirez la finesse dans l'ensablage : même plus besoin de béquille ni d'antivol ! Une simple grue et le tour est joué... A croire que Bazarjok a choisi son campement. Il faut dire que la vue est belle. Je passerai toute la matinée suivante à m'amuser dans les dunes après avoir déchargé la moto.

Maintenant, j'ai compris qu'il faut envoyer du gros gaz en première ou en deux, puis s'arrêter en haut des dunes pour pouvoir repartir. En fait les dunes sont comme des vagues. On ne peut donc les franchir que dans un sens. Mais c'est incroyable comme sensation. J'ai vraiment l'impression de surfer en moto. Les descentes restent impressionnantes, mais dans le sable pas moyen de se faire mal !

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Après cette petite matinée bien sympa, je repars en longeant le cordon de dune puis je décide de rallier Bayanlig au cap. En gros je ne prends plus de pistes et je trace la mienne. Mais la chose se complique car les dunes laissent ensuite place à une étendue sablonneuse et pleine de végétation que je préfère éviter. Je continue donc et prends vraiment du plaisir sur les dunes en terre. Ici encore la vue est top.

Finalement je m'engage dans une vaste zone sablonneuse sans trop de végétation. Là il vaut mieux éviter de s'arrêter sous peine de rester bloqué. Au bout d'une demi-heure je sors enfin de là et me dirige droit vers de grosses dunes en terres et gros rochers.

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Ca devient de l'enduro, mais je n'ai pas envie de rebrousser chemin. Je réussis une nouvelle fois, je roule maintenant sur une grande étendue. Mais au loin une barrière naturelle faite de collines trop grosses pour moi se profile... Je continue quand même ma route en espérant tomber sur une piste que je trouverai finalement. Bayanlig n'est plus qu'à 120 km. J'y arriverai à 20h, après avoir roulé 2 heures dans la nuit à un rythme de sénateur. Première fois de nuit, mais inoubliable : l'obscurité vous envahit quand vous êtes la seule source de lumière. Enfin pas moi, la moto !

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Je mettrai ensuite deux jours pour rentrer sur Oulan Bator, d'abord une journée de piste jusqu'à Arvayheer, puis je reprends 350 km de bitume pour rejoindre Oulan Bator. Ma première idée était de prendre une piste que j'avais repérée sur la carte et qui coupait au plus court. Malheureusement, je serai bloqué au bout d'une dizaine de kilomètres par une rivière qui a commencé à geler.

La glace est bien dure (elle ne casse pas sous mon poids, c'est dire s'il fait froid ici), mais la couche ne recouvre pas toute la rivière et je ne pourrai donc pas remonter de l'autre côté. Mais qu'importe ! Sur les 19 000 km déjà parcourus, j'ai fait plus de 7 500 km de piste dont 4 500 en Mongolie.

Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi Voyage en terres nomades (12) : le désert de Gobi

Vidéo de mon séjour dans le désert de Gobi

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Programme des 24H Motos 2024, courses annexes et animations

Le départ de la 47ème édition des 24 Heures Motos sera donné ce samedi 20 avril 2024. Mais le spectacle ne se limite pas à la course d'endurance : 125 et 250 de GP 2-temps, pilotes handicapés (PMR Cup) et Sidecar arpenteront aussi le circuit Bugatti du Mans. Animations et concerts sont aussi au programme !
Horaires et statistiques du World Superbike 2024 à Assen (Pays-Bas)

Le championnat du monde Superbike (WSBK) fait étape dans la "Cathédrale" d'Assen pour le troisième rendez-vous 2024 après les courses d'ouverture en Australie puis en Catalogne. Nicolo Bulega tentera d'y accroître son avance sur son coéquipier Alvaro Bautista, champion en titre Ducati, tandis qu'Alex Lowes et Toprak Razgatlioglu sont à l'affût sur leur Kawasaki et BMW respective.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
  • En savoir plus...