• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW
Paris, le 19 janvier 2016

Mickaël Walls (MBK) : la baisse du scooter 50 cc est préoccupante

Mickaël Walls (MBK) : la baisse du scooter 50 cc est préoccupante

Avec 2557 immatriculations, MBK affiche une baisse de -3,9% sur le marché moto français. Mickaël Walls, directeur des ventes MBK, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2015 de la marque française et nous dévoile ses objectifs pour 2016. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Considérez-vous que l'annonce de la fin de la loi des 100 chevaux a eu un effet néfaste sur le marché en général ?
Mickaël Walls, directeur des Ventes MBK :
Le réseau MBK n'est pas directement concerné par cette annonce. Il est néanmoins probable que les modalités annoncées aient généré de l'attentisme auprès des clients concernés...

MNC : Va-t-elle au contraire doper l'activité en 2016 ?
M. W. :
Le réseau MBK n'est pas directement concerné par cet effet possible sur notre activité centrée sur la mobilité urbaine.

MNC : La tenue du Salon de Paris fin 2015 peut-elle aussi stimuler le marché en début d'année ?
M. W. :
La tenue d'un salon tel que celui de Paris Porte de Versailles a toujours un effet positif quant à la notoriété et à l'exposition médiatique de nos produits et de nos métiers. C'est toujours un plus pour soutenir l'activité et apporter du rêve à nos clients dans le contexte économique et géopolitique actuel...

MNC : Comment interprétez-vous le succès actuel des motos "néo-rétros" ?
M. W. :
On peut avancer différentes hypothèses ou explications à ce phénomène : l'augmentation de l'âge moyen des motards parfois nostalgiques des années 70 et 80, le phénomène de mode alimenté par la tendance "hipster", l'envie de rouler différent, de façon apaisée tout en préservant le plaisir simple de la moto... Ce sont autant de facteurs qui contribuent au développement de ce segment.

MNC : Quel est votre avis sur l'interdiction des motos d'avant 2000 dans Paris à partir de cet été ?
M. W. :
La problématique environnementale est réelle. Néanmoins il me semble que d'autres actions prioritaires aux effets plus tangibles devraient être menées avant de sanctionner les utilisateurs de deux-roues motorisés qui participent au désengorgement des chaussées et à la fluidité du trafic...

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2015 ?
M. W. :
Contrairement à d'autres marchés européens affichant des croissances à deux chiffres, le marché français des 2RM de "+ de 50 cc" est relativement stable à moyen terme. En revanche, la baisse répétée et continue du marché du scooter 50 cc, qui représente l'actuel "core business" de MBK, est davantage préoccupante.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque en 125 et en gros cubes ?
M. W. :
Sur le segment du scooter 125, nous saluons l'introduction réussie de l'Ocito 125 au courant de l'été 2015. Il a déjà trouvé sa place dans la gamme renforcée par ailleurs depuis l'introduction de Tryptik ABS au printemps dernier. Grâce à ces nouveaux modèles, nous maintenons notre cinquième place sur ce segment fortement challengé avec une part de marché au cumul à 6,6%. Notons enfin que sur le segment des scooters MTT1 en fort repli cette année (-17%), nous réalisons 4,4% de PDM et restons mobilisés avec notre réseau pour assoir notre position sur ce segment créateur de valeur.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
M. W. :
Nos modèles 50 cc "naked" milieu et haut de gamme ont séduit un large public (Stunt Naked, Booster 13 pouces, Nitro Naked). L'Ocito 125, produit abouti et bien né, connait un succès appréciable au sein du réseau et colle parfaitement à l'image de mobilité urbaine de la marque MBK.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
M. W. :
Nous devons poursuivre nos efforts pour développer nos ventes sur le segment des scooters MTT1 de "+ de 125 cc" en développant davantage les offres périphériques (financement, accessoires) pour ainsi coller aux attentes de nos clients.

MNC : Vos nouveautés 2015 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
M. W. :
L'Ocito 125 introduit cet été rencontre un accueil très prometteur que nous espérons bien confirmer en 2016. Nous continuons également notre rôle d'animateur et de développeur du marché avec Tryptik et Tryptik ABS, seul scooter 125 cc à trois roues sur le marché.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2015 ? Et la moins bonne ?
M. W. :
Les conditions météo clémentes toujours propices au développement des ventes ont bien soutenu l'activité, notamment durant le premier semestre. Néanmoins, le contexte géopolitique global n'encourage pas la confiance des consommateurs et pèse donc sur le dynamisme économique de la France et, plus modestement, sur notre marché.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2015 dans le monde du deux-roues ?
M. W. :
La tenue du salon est toujours un temps fort sur notre marché nous permettant un contact plus direct avec le marché et les médias.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2016 ?
M. W. :
Poursuivre notre développement sur les segments des scooters 125 cc en capitalisant sur notre large gamme apte à satisfaire tous les besoins, et consolider notre légitimité et notre image en scooter MTT1.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2016 ?
M. W. :
Continuer à développer les services (financement avec Cetelem, assurance avec AMV, location longue durée avec ALD...) en adéquation avec nos gammes de produits.

MNC : Pour conclure, qu'a commandé MBK au Père Noël cette année ?
M. W. :
Nous souhaitons continuer à développer avec succès nos ventes en scooters 125 cc et en catégorie MTT1.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.
  • En savoir plus...