• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MBK
Paris, le 23 janvier 2017

Interview Mickaël Walls (MBK) : l'Ocito 125 représente une belle surprise

Interview Mickaël Walls (MBK) : l'Ocito 125 représente une belle surprise

Avec 2940 immatriculations, MBK affiche une hausse de +15% sur le marché moto français. Mickaël Walls, directeur des ventes de la marque française en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Mickaël Walls (directeur des ventes MBK) :
L'entrée en vigueur de la norme Euro 4 coïncide avec l'introduction de nombreuses nouveautés (Tryptik 125 ABS, Flipper 125, Evolis 300 ABS) qui vont sans nul doute nous aider à soutenir nos ventes sur les segments scooters 125 et maxiscooters.

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
M. W. :
Difficile à dire concernant l'impact sur les produits MBK, mais il est vrai que nous avons réalisé une belle année 2016 sur le segment des maxiscooters MTT1 avec de bons niveaux de ventes en Evolis 250 et 400.

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
M. W. :
Nous continuons, notamment à travers notre chambre syndicale, à pousser l'image des deux-roues motorisés et le développement de son usage dans les grandes métropoles. Malgré les contraintes règlementaires et le peu de soutien politique, force est de constater que le marché du scooter 125 est stable au cumul depuis début 2016, donc basé sur des fondamentaux solides et sur une clientèle qui a bien compris tous les avantages de la mobilité à deux-roues à moteur.

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
M. W. :
Tous les acteurs du marché sont contraints par le même environnement économique. Il convient donc, tous ensemble, de trouver les meilleurs supports et vecteurs de promotion pour notre activité. Le report du salon ne doit pas rimer avec annulation, mais avec une évolution du format plus en phase avec notre réalité économique et les attentes de nos clients... à suivre !

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
M. W. :
Une relative stabilité, signe que les fondamentaux sont solides, surtout quand on intègre à cette vision le dynamisme du marché de l'occasion. A nous professionnels de réveiller l'enthousiasme des clients pour continuer à développer le marché.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque en 125 et en gros cubes ?
M. W. :
Nous avons progressé significativement sur le segment "scooter 125", notamment grâce au succès rencontré par notre Ocito 125, les bonnes ventes de l'Evolis et notre politique tarifaire volontariste autour de Tryptik qui s'installe solidement sur le marché. Nos résultats en maxiscooters sont en phase avec nos attentes, que ce soit autour de l'Evolis 250 que du 400.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
M. W. :
L'Ocito 125 représente une belle surprise (quoique assez prévisible au regard de son excellent rapport prix/prestations) et nos progrès en maxiscooters sont encourageants surtout avant l'introduction du nouvel Evolis 300.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
M. W. :
Le segment des scooters 50 représente pour nous une réelle source de préoccupation au regard du marché atone rencontré cette année.

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
M. W. :
Nous réalisons une année relativement conforme à nos prévisions, notamment sur les segments 125 et maxiscooters.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
M. W. :
La météo clémente de cet automne nous a permis de réaliser de bons scores sur le dernier trimestre. A contrario, la météo désastreuse du printemps n'a pas aidé à tirer les ventes comme escompté sur cette période.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
M. W. :
Même si nous ne sommes pas directement touchés avec la marque MBK, la libéralisation des 100 ch représente un signe intéressant d'harmonisation européenne et met enfin un terme à une mesure discriminante.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
M. W. :
Réussir l'introduction de nos nouveautés dans un marché que nous espérons dynamique.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
M. W. :
La gestion de la transition Euro 3 / Euro 4 fin 2017 concernant le segment 50 cc représentera pour nous un point de vigilance important.

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
M. W. :
Une météo plus clémente, des politiques enfin ouverts à l'alternative deux-roues motorisés en ville et un marché dynamique !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.
  • En savoir plus...