• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 2 août 2012

Essai KTM 690 Duke 2012 : le road movie façon mono

Essai KTM 690 Duke 2012 : le road movie façon mono

Cette 4ème saison du feuilleton autrichien KTM Duke est sans doute la plus passionnante... et la plus surprenante : alors qu'on s'attendait à un huis clos, c'est une grande épopée qui est au programme... Essai de la 690 Duke 2012 entre mer et montagne.

Imprimer

Les joies du mono

Après avoir rejoint Nice et passé une bonne nuit, Moto-Net.Com décide de tester la nouvelle 690 Duke en ville. La température frôle les 30°C à l'ombre et les touristes ont envahi la cité azuréenne.

Force est de constater que la Duke 2012 n'est pas la partenaire idéale pour ce genre d'exercice... Malgré la légèreté et la grande facilité de sa partie cycle, la KTM est assez exigeante à cause de son moteur rugueux.

Aussi excitante soit-elle, la devise "Ready to Race" chère à la marque orange ne s'accommode pas forcément de toutes les utilisations. Le monocylindre LC4 de 690 cc proteste donc farouchement lorsqu'on essaie de rouler paisiblement en ville.

Il cogne abondamment sous les 3 000 tr/mn, réclamant d'être accompagné un peu à l'embrayage. Il ne faudra pas hésiter à jouer de la boîte de vitesses - heureusement douce et précise - pour toujours rester sur les bonnes plages de régime.

Plutôt pour gorets que pour fillettes...

Mais gare aux 70 chevaux qui sont bien présents et vous propulsent en deux coups de pistons dans le pare-choc de la voiture de devant ! De la même manière, s'insérer entre deux files de voitures sur un filet de gaz est assez délicat.

Un peu fatigante dans le cadre d'une utilisation "normale", la Duke IV ravira en revanche les bad boys et autres stunters : ils se régaleront avec cet engin terriblement efficace et joueur en milieu urbain, qui concilie le naturel d'un roadster et la vivacité d'un supermot'.

La KTM ne demande qu'à se lever sur sa roue arrière au feu vert et à se dresser sur sa roue avant aux feu rouge (en déconnectant l'ABS de série). On lui reprochera juste un rayon de braquage assez moyen, qu'elle compense partiellement par une grande légèreté.

Afin de gagner en souplesse sous les 3 000 tr/mn - quitte à perdre quelques km/h en vitesse de pointe et consommer un peu plus -, on serait presque tenté de faire tirer la Duke un petit peu plus court... Voire beaucoup plus court en faisant carrément sauter une dent au pignon de sortie de boîte, comme ça se pratique sur certaines motos italiennes !

Chaud devant !

Un autre point agaçant apparaît par de fortes chaleurs : la Duke chauffe beaucoup dans les embouteillages. Le ventilateur du radiateur entre donc très rapidement en action et calcine consciencieusement l'intérieur de la cuisse gauche... C'est suffisamment pénible pour donner envie de s'évader très vite du centre-ville !

Justement, c'est avant tout sur les petites routes que se savoure une KTM... et c'est le programme de notre troisième jour d'essai : ramener la Duke chez elle, à Lyon, en évitant soigneusement les autoroutes. Pour ce faire, nous choisissons la fameuse Route Napoléon !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine équipé de sacoches cavalières et arrière, 2430 km au compteur
  • Parcours : 1100 km
  • Routes : routes, autoroute et ville
  • Pneus : Continental ContiAttack SM
  • Problèmes rencontrés : La boîte de vitesses a généré quelques faux points morts (4ème/5ème et 5ème/6ème). Le tableau de bord souffrait d'un sérieux problème : le rupteur une fois atteint (ça arrive...), le compteur s’éteint purement et simplement et relance sa séquence d’initialisation. Le staff de KTM a connaissance de ces deux problèmes et s’emploie à les résoudre dans les meilleurs délais.

POINTS FORTS KTM 690 DUKE 2012

  • Alchimie moteur/châssis jouissive
  • Confort de selle au top
  • Autonomie satisfaisante

POINTS FAIBLES KTM 690 DUKE 2012

  • Mono brutal en ville
  • Petits soucis de jeunesse (cf "problèmes rencontrés")
  • Rétrovision (histoire de dire...)

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !