• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BLOCAGES DU 24 NOVEMBRE
Paris, le 23 novembre 2018

De nombreux motards restent mobilisés avec les Gilets jaunes le 24 novembre

De nombreux motards restent mobilisés avec les Gilets jaunes le 24 novembre

Y aura-t-il des motards à Paris le 24 novembre dans le cadre de l'Acte 2 des Gilets jaunes invitant "Toute la France à Paris" ? C'est certain ! Combien ? Impossible à dire. Etat des lieux.

Imprimer

Les lecteurs de MNC - qui, comme chacun sait, sont un peu mieux informés que les autres - savent que pour respecter la volonté des Gilets jaunes de ne pas être associés à un quelconque mouvement, association ou parti, le Bureau national de la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'organise pas de manifestation ni n'appelle officiellement à participer aux blocages décidés en leur nom propre par de nombreux groupes de citoyens.

Certaines antennes départementales de la FFMC se sont toutefois montrées très actives dans le mouvement du week-end dernier. En prévision de ce nouveau week-end de blocages, certaines poursuivent leur implication tout en respectant le choix des Gilets jaunes.

"Le mouvement des Gilets jaunes ne demande aucune récupération ni politique ni syndicale ni associative, nous respectons !", résume notamment la FFMC 45 interrogée par Moto-Net.Com.

"Soyons solidaires"

Afin de "soutenir les Gilets jaunes", la FFMC 76 (Seine-Maritime) invite les motards disponibles à "faire le tour des points de blocage tous les jours et tous les soirs afin de recenser les besoins en ravitaillement, boissons chaudes et non alcoolisés, relais, etc.".

"Soyons solidaires !", demande l'association qui propose deux rassemblements : ce soir à 17:00 au rond point des Vaches à Saint-Etienne-du-Rouvray et demain à 10:00 au rond point de la Motte à Rouen.

Gilets jaunes... et bonnets rouges

"Nous avons, modestement, montré une nouvelle fois notre savoir-faire en matière de préparation, d'organisation, de médiatisation, de gestion d'une manifestation", se réjouit de son côté la FFMC 67, très active le week-end dernier au sein d'un mouvement dans Strasbourg ayant rassemblé plusieurs milliers de personnes. 

Manifestatio des Gilets jaunes à Strasbourg le 17 novembre 2018

L'antenne du Bas-Rhin, qui remercie "chaleureusement" les manifestants pour leurs "innombrables marques d’encouragement qui nous ont fait chaud au cylindre", organise par ailleurs comme chaque année une Balade des Pères Noël le 2 décembre avec "entre 200 et 400 motos" selon la météo : "198 motos l'an dernier par des températures de 4°C et une alerte orange à la neige", nous précise François-Xavier de la FFMC du Bas-Rhin.

"Pas de garanties suffisantes"

Dans la Somme, après un barbecue géant samedi dernier à Amiens, la FFMC 80 "n'organisera pas de départ pour la manif du 24 à Paris" mais adresse a ses adhérents "un message de solidarité pour les Gilets jaunes" en les invitant "à se rendre à Paris le 24 pour grossir les rangs et faire montre de détermination !"

"Nous concentrons nos forces sur le département et préparons la suite !", explique la FFMC 80 interrogée par MNC tandis que son site officiel précise que "les manifs parisiennes du 24 novembre ne donnent pas de garanties suffisantes pour pouvoir y insérer un cortège moto", mais appelle "toutes les bonnes âmes à faire le déplacement à titre individuel le 24".

Petit tour des départements

Dans l'Aube, la FFMC 10 partage sur Facebook l'invitation du groupe "Colère 10" (son "partenaire sur de précédentes mobilisations") pour un "rassemblement motards citoyens ce samedi 24 novembre à 14h au Géant Casino Barberey-Saint-Sulpice en soutien aux Gilets jaunes".

Dans l'Aveyron, la FFMC 12 a décidé de "maintenir sa participation" et propose aux motards de "se rendre sur les différents points de blocage pour aider les Gilets jaunes (filtrer, apporter de la sécurité par notre expérience des manifestations et notre présence, escorter les services de secours, transporter des personnes, ravitailler les manifestants, etc".

En Dordogne, la FFMC 24 rappelle que "les Gilets jaunes ont besoin d'un coup de main des motards pour assurer la fluidité du cortège qui partira de Trélissac pour une virée autour de l'agglo. Nous attendons les motards au parking près de la station de lavage de Leclerc à 13h30 pour organiser le convoi. On ne lâche rien !"

A Montpellier, le coordinateur de la FFMC de l'Hérault explique sur sa page Facebook qu'il n'y aura "pas de rassemblement de motards organisé par la FFMC 34 samedi 24 novembre" car ce n'est "pas facile d'organiser une mobilisation de motards d'une semaine sur l'autre". L'antenne locale appelle touetfois "tous les motards de l'Hérault à se joindre au mouvement des Gilets jaunes dans le respect de tout et de tous", et réfléchit à "d'autres moyens d'actions en vue d'une prochaine mobilisation".

Dans le Loiret, la FFMC 45 nous fait savoir qu'elle "n'organise rien par rapport aux Gilets jaunes, chacun étant invité à participer en son nom dans son engagement citoyen".

Dans le Var, la FFMC 83 organise un départ groupé pour rejoindre les Gilets jaunes au péage de Bandol samedi 24 novembre avec un rendez-vous au "Palais des Sports de Toulon à 11h30".

"Usagers usagés"

Enfin, la FFMC nationale rappelle sur son "blog presque officiel" que "ce qui s'est passé le 17 novembre ne vient pas de la planète Mars : c'est le résultat d'une politique qui consiste à prendre dans la poche des citoyens de quoi faire des cadeaux à quelques autres, ceux parmi les plus contributeurs des désastres sociaux et environnementaux"...

"C'est aussi la suite de la hausse des péages d'autoroutes alors que le réseau routier secondaire est à l'abandon, ça s'ajoute au 80 km/h qui a été imposé malgré le refus des usagers de la route qui ont bien compris que ça allait surtout alimenter les caisses de l'État", poursuit l'association de défense des motards : "à force de presser des "usagers" au point d'en faire des "usagés", ça finit par craquer et quand tout le jus a été tiré, il ne reste plus que les pépins, avec leur amertume... comme ces gilets jaunes couleur peau de citron".

A suivre sur MNC : restez connectés !

Vidéos du mouvement des Gilets jaunes

 

Les revendications des Gilets jaunes

Dans un communiqué publié cet après-midi sur Facebook, l'un des principaux artisans du mouvement des Gilets jaunes précise certaines revendications à la veille du blocage du 24 novembre pour "redonner de la dignité aux citoyens".

Eric Drouet s'inspire notamment de l'appel de Coluche lors de la présidentielle de 1981, lorsque l'humoriste déclarait faire appel "aux fainéants, aux crasseux, aux drogués, aux alcooliques, aux pédés, aux femmes, aux parasites, aux jeunes, aux vieux, aux artistes, aux taulards, aux gouines, aux apprentis, aux Noirs, aux piétons, aux Arabes, aux Français, aux chevelus, aux fous, aux travestis, aux anciens communistes, aux abstentionnistes convaincus, à tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques"...

Les revendications des Gilets jaunes à la veille du 24 novembre

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC commercialise le casque de Quartararo au GP de France 2024 

Ce n'est pas une grande surprise : les hordes de supporters de Fabio Quartararo ont adoré le casque que leur idole portait pour ''son'' Grand Prix de France 2024. Comme en 2023 donc, HJC tire une série limité du Rpha 1 Quartararo Le Mans Special peint en bleu et rose, avec diablotin qui tire la langue...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.
  • En savoir plus...