• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP D'ESPAGNE
Paris, le 11 mai 2003

Cours magistral de Rossi à Jerez

Cours magistral de Rossi à Jerez

Parti 5ème, le Dottore prend la tête au 3ème tour et s'impose magistralement à Jerez à plus de 6 secondes devant Biaggi, tandis que Bayliss s'offre son premier podium en GP. Le spectacle n'est assuré qu'en 125 et 250... mais quel spectacle !

Imprimer

Le finish offert cet après-midi à Jerez par l'espagnol Toni Elias en 250, devant plus de 120 000 spectateurs en transe, mérite de rester dans les annales du circuit andalou. Alors que Poggiali, de Puniet et Rolfo se livrent à un match de toute beauté dans le trio de tête, le français parvient à prendre les commandes au 15ème tour. Il semble se diriger de main de maître vers la première victoire de sa carrière mais Elias, malgré un mauvais départ, parvient au prix d'une lutte acharnée à remonter un à un ses adversaires. Prenant tous les risques devant son public, l'espagnol, blessé au pouce gauche, profite d'une légère faute du français pour le déborder dans l'avant-dernier tour... Rolfo s'engouffre alors dans la brèche et relègue de Puniet à la 3ème place.

Même coup de théâtre en 125 où Pedrosa mène pendant sept tours avant de se faire passer par Nieto, parti en pole mais qui abandonne au 10ème tour sur un problème mécanique. Moyennement parti, Jenkner réussit à gagner une demi seconde par tour et recolle à de Angelis, Cecchinello et Perugini. Perugini se fait alors légèrement distancer et laisse de Angelis et Jenkner se livrer un duel sans merci avec Cecchinello en embuscade. Et alors que l'allemand semble prendre l'avantage, Cecchinello plante aux deux hommes de tête un intérieur imparable à l'entrée du dernier tour et s'envole vers la première place...

Victime de mauvais réglages pneumatiques, OJ n'a pas pu tirer parti de cette troisième mancheYamaha manque de grip
La catégorie MotoGP, se résumant à un cours magistral de pilotage donné par le Dottore, n'a pas offert le spectacle escompté malgré la double pole de Ducati et la 10ème place d'Olivier Jacque sur la grille de départ, premier représentant de Yamaha. Sérieusement handicapé par de mauvais réglages pneumatiques, le français ne parvient pas à réaliser sa course et termine 9ème : "après quelques tours, le pneu arrière s'est mis à patiner dans tous les sens et je ne pouvais pas attaquer à cause du manque de grip. C'est le même problème que j'ai eu à Welkom et il faudra le régler la semaine prochaine au Mugello". Un souci pneumatique confirmé par son chef mécanicien Guy Coulon - "même en ligne droite, la roue arrière était difficile à contrôler" - et dont Alex Barros a également souffert. "A un moment donné je revenais sur Bayliss mais j'ai commencé à avoir des problèmes de grip, résume le brésilien. Mercredi et jeudi au Mugello on devra travailler sur l'adhérence, la puissance du moteur et la stabilité au freinage. J'espère que nous allons trouver des solutions nous permettant d'être plus compétitifs au Mans"...

Capirossi sur un autre type de monture...Ducati sur le podium
Enfin Ducati, parti en double pole, réalise à nouveau une superbe prestation malgré la chute de Capirossi au 13ème tour, contraignant Bayliss à porter seul les couleurs du cowboy américain jusqu'à la troisième marche du podium. Grosse déception en revanche pour Gibernau, avec un n°74 brodé sur sa combi à la place du coeur, en hommage à Kato. Pourtant très bien parti, le catalan se montrera trop optimiste pour parvenir à suivre Rossi... Le docteur Vale, passé maître en chirurgie esthétique du pilotage, s'offre donc sa 52ème victoire en grand prix, franchissant la ligne en wheeling, debout sur sa moto. Il consolide avec 70 points sa première place au provisoire général devant Biaggi (56 pts), Bayliss (40 pts), Gibernau (38 pts) et Barros (30 pts). Rendez-vous au Mans le 25 mai pour la quatrième manche...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Suzuki du SERT remporte les 24H Motos du Mans 2024

Suzuki accroche un nouveau record sur la classique de l'endurance au Mans avec sa 15ème victoire aux 24H Motos 2024 ! La n°12 du SERT Yoshimura termine avec un tour d'avance sur la BMW officielle et cinq sur la Yamaha du Yart, championne du monde en titre. Résultats.
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...