• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE MOTOGP 2022 SUR UN PLATEAU
Paris, le 8 septembre 2021

Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations. 

Imprimer

Comme chaque année en MotoGP, le marché des transferts s'est rapidement enflammé avant de s'étaler au compte-gouttes jusqu'à cet été pour les principales attributions (tableau récapitulatif ci-dessous). En ce vendredi 22 octobre, tous les guidons sont en théorie pourvus suite à la signature du pilote Moto3 Darryn Binder sur la deuxième Yamaha satellite aux côtés de Dovizioso.

Si l'attribution de cette M1 s'est fait attendre, l'identité des pilotes du nouveau team de Valentino Rossi s'est aussi faite désirer : le n°46 a attendu le GP de Misano mi-septembre pour confirmer que Marco Bezzecchi ferait équipe avec Luca Marini sur "ses" Ducati du VR46 Team ! Bezzecchi - à ce jour 3ème au provisoire Moto2 - est un jeune espoir italien issu de la VR46 Académy, deux critères essentiels aux yeux du patron et futur papa Valentino Rossi. 

Le "Docteur" de 42 ans aura par ailleurs les coudées franches pour coacher son demi-frère et Bezzacchi puisque son immense carrière s'arrête fin 2021, après neuf titres et 115 victoires à ce jour toutes catégories confondues. Une page - jaune, forcément ! - se tourne dans le monde des Grands Prix...

Les détails des contrats mettent également du temps à être rendus public, et pour cause : la compagnie pétrolière nationale d'Arabie saoudite Saudi Aramco - sponsor-titre de cette nouvelle écurie - tarderait à transférer les millions de pétro-dollars promis par la société saoudienne Tanal Entertainment Sport (on parle de 18 millions par an !), avec laquelle Rossi et sa VR46 sont en contact...

Contraint de réfuter les rumeurs et de rassurer les troupes, le prince Abdulaziz bin Abdullah Al Saud a ré-affirmé cet été l'engagement du Royaume et s'est justifié sur les décalages de communication : "Il y a un accord signé avec Valentino Rossi et VR46, mais qui a été annoncé trop tôt : ces projets devaient d’abord être annoncés dans notre pays, puis à l’international".

Petronas coupe les vannes au Sepang Racing Team...

L'aspect financier est aussi au coeur des négociations de la deuxième équipe qui a mis du temps à recruter ses pilotes : Yamaha Sepang Racing Team (SRT) perd effectivement le puissant soutien du pétrolier malais Petronas - son principal sponsor - qui cesse son implication en Grands Prix fin 2021. La structure malaise est par conséquent renommée "RNF MotoGP Racing".

Coup dur pour la jeune écurie dirigée par Razlan Razali, qui avait percé en MotoGP grâce au "Fabiolous" Quartararo avant de terminer deuxième du championnat l'an dernier avec le talentueux Franco Morbidelli ! Conséquence de cette "fermeture de vannes" : le Sepang Racing Team RNF MotoGP Racing officiera dorénavant uniquement en MotoGP, au détriment de ses teams Moto3 et Moto2 qui disparaissent...

Et que deviennent les deux YZR-M1 satellite aujourd'hui confiées à Rossi et à Morbidelli... puis successivement à Garrett Gerloff, Cal Crutchlow et Jake Dixon ci-dessus, qui se sont tour à tour succédés pour assurer l'intérim du pilote italo-brésilien pendant sa longue convalescence causée par son opération au genou ?!

Surprise : la première revient à... Andrea Dovizioso, qui sort de sa courte retraite consécutive à son éviction de chez Ducati pour retrouver la M1 autrefois pilotée chez Tech3 ! Ce scénario inattendu - voire inespéré pour "Dovi" - fait suite au "feuilleton de l'été" : la rupture anticipée du contrat de Maverick Viñales, qui rebondit chez Aprilia dès cette fin de saison !

Dovizioso, cinquième et dernier coéquipier 2021 de Rossi  !

Yamaha, pris de court par cet invraisemblable et peu glorieux dénouement, a accéléré la promotion de Morbidelli dans son team officiel mené par Fabio Quartararo, tandis qu'Andrea Dovizioso termine la campagne auprès de Valentino Rossi avant d'attaquer la suivante avec une M1 2022. Cette nouvelle organisation décidée "sur le feu" s'est mise en place à compter du GP de San Marin.

Le boss Razlan Razali doit pour sa part manger son chapeau, lui qui s'est toujours prononcé en faveur des jeunes pilotes au point d'exprimer de franches réserves lorsque Yamaha lui avait imposé Valentino Rossi... L'histoire se répète avec Dovizioso (35 ans), mais Razali - privé de Petronas - n'est guère en position de faire la fine bouche.

Le dirigeant malais se console avec l'embauche de son protégé Darryn Binder, qu'il fait directement monter en MotoGP depuis le Moto3 sans passer par le Moto2 : sacré challenge pour le frère cadet de l'officiel KTM Brad Binder, qui ne compte à ce jour qu'une seule victoire en Grands Prix depuis son arrivée en 2015...

Chez KTM, justement, le team officiel reconduit Binder et Oliveira alors que Tech3 fait peau neuve avec deux recrues prometteuses : Remy Gardner et Raul Fernandez, qui se disputent le titre Moto2. 

Pas de changement pour les pilotes tricolores

Du côté de Fabio Quartararo et de Johann Zarco, la prochaine saison sera réalisée dans les mêmes structures puisque le contrat des deux français court jusqu'à fin 2022. Une bonne chose, assurément : Fabio se révèle dans son rôle de leader Yamaha - et du championnat ! -, alors que Johann a la confiance de l'équipe Ducati-Pramac.

Ducati, justement, reconduit de son côté Jack Miller et Francesco Bagnaia pour porter ses couleurs officielles, malgré une saison en deçà des attentes. La marque italienne espère profiter de sa sur-représentation en 2022 pour franchir la marche qui la sépare du titre : pas moins de huit Desmosedici seront alignées l'an prochain (un quart du plateau !) suite au nouveau partenariat avec Gresini.

La structure indépendante de feu Fausto Gresini - désormais gérée par sa femme et ses fils - passe en effet d'Aprilia à Ducati suite au souhait de la marque de Noale de désormais s'engager en tant qu'équipe d'usine. Ce team Ducati-Gresini fera courir Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio.

2022, l'année charnière pour Honda et ses pilotes ?

Au fond du trou en 2021, le HRC n'aspire qu'à rebondir après sa pire saison depuis 1982 : son pilote phare Marc Marquez - toujours limité par son bras - est "condamné" à refaire décoller le blason ailé. L'enjeu est sportif, mais aussi économique dans la mesure où l'inédit contrat de quatre ans (!) du n°93 s'élèverait à 50 millions d'euros... soit 12,5 millions par an.

Son coéquipier Pol Espargaro subira également une pression accrûe pour obtenir des résultats dignes de son rang et de son salaire de pilote officiel : son tardif coup d'éclat en Grande-Bretagne - pole position puis 5ème - ne suffira pas à lui seul à convaincre Honda de prolonger son contrat en 2023.

Les pilotes satellites de Honda ne seront pas plus épargnés : Alex Marquez et Takaaki Nakagami devront mieux faire l'an prochain chez LCR, car Honda s'en donne les moyens. La RCV ne cesse d'évoluer selon leurs doléances - au risque de s'y perdre -, alors que le "taulier" Marc Marquez est déjà à pied d'oeuvre pour la rendre plus exploitable...

Chez Suzuki enfin, les GSX-RR ne changent pas de mains car le contrat de Joan Mir et d'Alex Rins est valable jusqu'à fin 2022. Le petit doigt de MNC lui suggère néanmoins que Rins est sur une selle éjectable au regard ses trop nombreuses chutes, suivies d'une fâcheuse immobilisation à cause d'un texto envoyé en vélo !

A suivre sur MNC dans notre Dossier spécial MotoGP : restez connectés !

Grille provisoire MotoGP 2022 (téléchargez au format PDF)

 Teams Pilotes Durée du contrat

 

Aprilia Factroy

 

Aleix Espargaro 

Maverick Viñales

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati Factory

Jack Miller

Francesco Bagnaia

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati Pramac

Johann Zarco

Jorge Martin

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati VR46 

Luca Marini

Marco Bezzecchi

Deux saisons (2023)

Deux saisons (2023)

Ducati Gresini 

Enea Bastianini

Fabio Di Giannantonio

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Honda Repsol 

Marc Marquez

Pol Espargaro

Trois saisons (2024)

Une saison (2022)

Honda LCR

Alex Marquez

                      Takaaki Nakagami                      

Une saison (2022)

Une saison + option ? 

KTM Factory

Brad Binder

Miguel Oliveira 

Trois saisons (2024)

Une saison (2022) 

KTM Tech3 

Remy Gardner

Raul Fernandez

Une saison (2022)

  Une saison (2022) 

Suzuki Factory

Joan Mir 

Alex Rins

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Yamaha Factory

Fabio Quartararo

Franco Morbidelli

Une saison (2022)

Deux saisons (2023)

Yamaha RNF

Andrea Dovizioso

Darryn Binder 

Une saison (2022)

Une saison + option pour 2023

Total grille 2022  24 pilotes  

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...