• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MERCATO MOTOGP 2022
Paris, le 10 août 2021

KTM vire ses pilotes MotoGP Tech3 en plein Grand Prix !

KTM vire ses pilotes MotoGP Tech3 en plein Grand Prix

Si la fin de la collaboration entre KTM et ses pilotes Danilo Petrucci et Iker Lecuona ne faisait guère de doute, la façon dont la marque Orange officialise leur éviction en pleine séance d'essais du GP de Styrie manque pour le moins d'élégance... Explications.

Imprimer

Début juin, KTM annonçait sa décision de faire grimper le talentueux Remy Gardner du Moto2 à son équipe satellite MotoGP Tech3, au détriment par ricochet d'un des pilotes de la formation "austro-varoise" : Danilo Petrucci et Iker Lecuona, tous deux en manque aigu de résultats.

La marque Orange bouge deux mois plus tard une nouvelle pièce sur son échiquier avec l'embauche dans la même structure de Raul Fernandez, actuel second en Moto2 derrière ce même Remy Gardner (6 victoires à eux deux en 10 courses !). Autrement dit : ni Petrucci (30 ans) ni Lecuona (21 ans) ne sont reconduits en 2022 par leur employeur, qui a fait connaître sa décision de manière pour le moins cavalière...

KTM a en effet envoyé un communiqué de presse pour annoncer l'arrivée de Raul Fernandez chez Tech3 samedi après-midi... durant la séance d'essais libres 4 du Grand Prix de Styrie ! Les infortunés Danilo Petrucci et Iker Lecuona - pas informés de ce projet à ce moment précis - ont par conséquent appris leur licenciement devant toutes les caméras, en plein roulage...

Certes, cette issue était assez prévisible au regard de leurs difficultés avec la RC16 Tech3 : le transfuge Ducati ne pointe qu'à la 18ème place au provisoire, trois positions devant son jeune coéquipier espagnol. L'absence de performances et de véritable progression étaient par ailleurs admises par "Petrux" comme par Lecuona, qui ne sont pas surpris de leur remplacement.

Petrucci et Lecuona déçus mais pas surpris

"Je n'ai absolument pas été surpris par la nouvelle", confirme Petrucci, qui n'aura fait qu'un passage éclair chez KTM : le sympathique italien est viré après seulement dix courses ! "Je m'attendais à savoir quelque chose la semaine prochaine", décrit pour sa part Lecuona. "Mais si je suis honnête, je connais cette décision depuis longtemps".

Pour autant, ni l'un ni l'autre ne s'attendaient à apprendre leur rupture de contrat par la voie d'un communiqué : les constructeurs signifient traditionnellement leur fin de contrat à leur pilote avant d'annoncer l'identité de leurs remplaçants. Ce timing discutable renforce la réputation peu humaine du management KTM, déjà critiquée lors de la séparation avec Johann Zarco...

"Je pense que ce n'est pas la situation idéale", admet le patron de Tech3 Hervé Poncharal, auprès du site officiel du MotoGP. Interrogé pendant les FP4 aussitôt après l'annonce de l'embauche de Fernandez, le dirigeant français s'est montré mal à l'aise avec cette façon de faire de son employeur et n'a pas hésité à le faire savoir. 

"Je suis désolé d'avoir à le faire cette façon, à ce moment du week-end : il faut se rappeler que Danilo et Iker vont disputer les qualifications et c'est sûr qu'il y a de meilleurs moments pour le faire", exprime-t-il, avant de déplorer le choix de ce "moment étrange pour faire une annonce si importante et positive". 

"Ils pouvaient très bien le faire avant"

"Ils pouvaient très bien le faire jeudi dernier ou celui d'avant ou celui encore avant", se désole Danilo Petrucci, qui envisage plusieurs reconversions : en World Superbike, en motocross  - sa seconde passion - ou en rallye-raid pour concrétiser son rêve de boucler le Dakar à moto. Pour Iker Lecuona, ci-dessous devant Fabio Quartararo, c'est un retour en Moto2 qui paraît le plus probable.

Cet épisode un rien étonnant témoigne d'une certaine précipitation chez KTM, qui semble avoir réagi à chaud. La marque Orange l'avoue sans peine : la contractualisation de Raul Fernandez était prévue depuis plusieurs semaines, mais sa signature a finalement été avancée pour couper court aux nombreuses avances faites au talentueux pilote espagnol.

Yamaha, notamment, lui faisait ouvertement les yeux doux pour intégrer son team satellite SRT-Petronas où deux guidons sont potentiellement à pourvoir : celui de Valentino Rossi qui part en retraite, mais aussi celui de Franco Morbidelli qui semble le mieux placé pour récupérer la M1 officielle laissée vacante par Maverick Viñales !

"On sort d'une longue pause estivale, quelques équipes n'ont pas de pilotes et même si certaines décisions et certaines signatures ont déjà été faites, les gens poussaient, poussaient, poussaient", confirme Hervé Poncharal, alors que son employeur KTM s'était même tourné vers le promoteur Dorna pour dénoncer les approches de ses rivaux envers des pilotes sous contrat.

Pour débaucher Fernandez, Yamaha aurait effectivement dû s'acquitter d'une pénalité fixée par KTM en cas de rupture de contrat anticipée. La marque autrichienne avait pris cette précaution suite à l'embauche de Jorge Martin par Ducati, alors même que "Martinator" était sur le papier destiné à poursuivre la "filière KTM" jusqu'au MotoGP.

La marque autrichienne, inquiète de constater que ce blocage financier ne décourageait pas les avances, a donc décidé d'anticiper la signature de Raul Fernandez. Pas question de prendre le risque de laisser filer un nouveau talent ! Choix logique, mais qui n'exemptait pas KTM de faire preuve de davantage de correction envers ses actuels représentants...

Classement provisoire MotoGP

  1.  Fabio QUARTARARO Yamaha 172
  2. Johann ZARCO Ducati 132
  3. Joan MIR Suzuki 121
  4. Francesco BAGNAIA Ducati 114
  5. Jack MILLER Ducati 100
  6. Maverick VIÑALES Yamaha 95
  7. Miguel OLIVEIRA KTM 85
  8. Brad BINDER KTM 73
  9. Aleix ESPARGARO Aprilia 61
  10. Marc MARQUEZ Honda 58
  11. Takaaki NAKAGAMI Honda 52
  12. Jorge MARTIN Ducati 48
  13. Alex RINS Suzuki 42
  14. Pol ESPARGARO Honda 41
  15. Franco MORBIDELLI Yamaha 40
  16. Alex MARQUEZ Honda 34
  17. Enea BASTIANINI Ducati 31
  18. Danilo PETRUCCI KTM 26
  19. Valentino ROSSI Yamaha 20
  20. Luca MARINI Ducati 16
  21. Iker LECUONA KTM 14
  22. Stefan BRADL Honda 11
  23. Dani PEDROSA KTM 6
  24. Lorenzo SAVADORI Aprilia 4
  25. Michele PIRRO Ducati 3
  26. Tito RABAT Ducati 1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...