• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CIAO DOVI
Paris, le 13 novembre 2020

Andrea Dovizioso abandonne le MotoGP en 2021

Andrea Dovizioso ne sera pas en MotoGP en 2021

Fin du suspens pour Andrea Dovizioso : le triple "vice-champion du monde" MotoGP en partance de chez Ducati prend une année sabbatique en 2021 avec l'ambition de revenir la saison suivante au sein d'un projet gagnant... Éclaircissements.

Imprimer

La grille MotoGP 2021 comptera un absent de taille : le pilote italien Andrea Dovizioso, actuellement sixième du championnat sur sa Ducati officielle à égalité de points avec Franco Morbidelli. "Dovi" préfère prendre du recul avec la catégorie reine pour mieux rebondir la saison suivante, écartant des alternatives qui ne le séduisaient pas.

"Ces derniers mois, j’ai reçu plusieurs offres pour devenir pilote essayeur et je suis reconnaissant de l’attention de tous ces constructeurs. Ceci étant, j’ai décidé de demeurer libre de tout engagement pour le moment", explique le natif de Forlimpopoli (Italie).

Le champion du monde 125 cc (en 2004) avait notamment été approché par Yamaha pour remplacer Jorge Lorenzo, qui n'a pas convaincu la marque pour le poste de pilote de développement. Cette offre était plutôt attractive dans la mesure où le n°4 connaît la M1 pour l'avoir pilotée une saison en 2012, avec une quatrième place au championnat à la clé !

L'esprit analytique et la méticulosité de Dovizioso intéressait par ailleurs énormément le clan d'Iwata, à commencer par Rossi et Viñales qui auraient bien besoin d'un sérieux coup de main pour remettre la MotoGP japonaise sur de bons rails ! D'autant que Dovizioso aurait amené avec lui ses connaissances de la Honda (2008 à 2011) et de la Ducati (2013 à 2019)...

Aprilia ? Euh, sans façon !

Mais la mission de pilote essayeur ne séduit pas le pilote de 34 ans, qui avait reconnu avec honnêteté "qu'aucun pilote ne rêve de devenir essayeur". Autre marque avec laquelle son agent a pris contact : Aprilia, pour remplacer Andrea Iannone ou pour devenir testeur dans le cas où le n°29 sortirait blanchi de son affaire de dopage.

Cette piste aurait toutefois été rapidement écartée par Dovizioso, et ce malgré le fait qu'une place de titulaire sur la RS-GP est à prendre avec la suspension pour quatre ans d'Andrea Iannone. Pas difficile de comprendre pourquoi : signer chez Aprilia revient à s'abonner aux fonds de grille et aux déceptions liées aux manques de performances et de fiabilité.

Or Dovizioso l'affirme : des chapitres restent à écrire dans sa carrière MotoGP, notamment celui où il coifferait la couronne mondiale. "J’éprouve une immense passion pour la compétition : mon ambition est toujours de courir et de me battre pour la victoire".

Rappelons que l'actuel chef de file Ducati est l'un des rares à avoir mis en défaut Marc Marquez, poussant même l'octuple champion du monde dans ses retranchements dans des derniers tours d'anthologie. Passé proche de la consécration en 2017 avec ses huit podiums dont six victoires, Andrea Dovizioso avait de nouveau terminé "vice-champion" en 2018 et en 2019.

2020 était l'année ou jamais !

Cette année, paradoxalement, "DesmoDovi" s'est montré beaucoup moins compétitif alors que l'absence de Marc Marquez lui ouvrait une voie royale : inconstant et mal à l'aise sur sa GP20, le transalpin a rapidement laissé filer cette grande opportunité malgré sa victoire en Autriche.

Le nouveau pneu arrière Michelin et sa carcasse remaniée serait la cause de tous ses tracas, perturbant l'équilibre de sa Ducati au freinage où il se montre habituellement redoutable. Cette explication plausible est néanmoins sujette à des interrogations dans la mesure où elle ne semble pas autant perturber les autres pilotes de la marque... dont un certain Johann Zarco !

L'ambiance houleuse dans le team pèse certainement sur ses performances et sa motivation en baisse : "Dovi" est en conflit ouvert avec Gigi Dall'Igna, reprochant notamment à l'inventif directeur de Ducati Corse de ne pas suivre ses indications pour faire évoluer la Desmosedici. Du côté Ducati, on remet plutôt en cause les capacités de Dovizioso à franchir la dernière étape pour battre Marquez...

Dans ces conditions, la séparation était inévitable : l'annonce du remplacement de Dovizioso par Jack Miller est ainsi intervenue cet été, créant une vive émotion malgré son aspect prévisible. "Dovi" a beaucoup apporté à la marque italienne, qui prend le risque de confier les rênes de son programme à deux jeunes pilotes comme Miller et Bagnaia...

Un retour au top en 2022, vraiment ?

"Je reviendrai en MotoGP dès que je trouverai un projet qui réponde à cette passion et à cette ambition, avec une organisation qui partage les mêmes objectifs, valeurs et méthodes de travail. J’ai déjà commencé à développer quelques projets avec mes partenaires", prévient Andrea Dovizioso, qui va en attendant se consacrer à sa passion du motocross.

L'italien ambitionne de participer à des courses de MX pour garder la combativité et l'hygiène de vie indispensables aux pilotes de haut niveau, en vue donc d'épouser un nouveau un nouveau projet en 2022 pour viser la couronne. Rappelons que plusieurs contrats expirent en 2022, ce qui libèrera des - bonnes - motos.

Mais Andrea Dovizioso aura alors 36 ans et une année sabbatique dans les bottes : même si c'est tout le mal que MNC lui souhaite, rien n'indique que sa candidature ne séduise une équipe susceptible de jouer la titre - surtout si de jeunes talents viennent à éclore d'ici là. "Dovi" risque de se voir proposer des guidons moyennement compétitifs et/ou des motos en développement...

"Je suis désormais concentré sur ma fin de saison de telle sorte à terminer de la meilleure des manières", précise ce pilote réfléchi, travailleur et respectueux qui manquera énormément au MotoGP l'an prochain. Ciao Dovi !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 5 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...