• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DARYN BINDER CHEZ YAMAHA RNF RACING
Paris, le 22 octobre 2021

Yamaha fait monter Darryn Binder en MotoGP aux côtés de Dovizioso

Yamaha fait monter Darryn Binder en MotoGP aux côtés de Dovizioso

Darryn Binder, actuellement sixième au provisoire Moto3 sur Honda, saute une classe pour intégrer directement la catégorie reine sur la Yamaha satellite de l'équipe RNF MotoGP Racing, anciennement Sepang Racing Team. Le petit frère de Brad Binder dispose d'un contrat d'un an avec une option pour 2023. Explications.

Imprimer

Après Jack Miller en 2015, Darryn Binder devient le deuxième pilote Moto3 à débuter en MotoGP sans passer par la catégorie intermédiaire Moto2 : sacrée promotion pour le pilote sud-africain de 23 ans qui fera ses débuts en classe reine aux côtés d'Andrea Dovizioso, nouveau doyen du plateau depuis la retraite de Rossi.

Cette nomination interpelle - voire surprend - au regard du palmarès encore peu fourni du natif de Potchefstroom, certes rapide et volontaire mais qui n'a pas - à ce stade - démontré un potentiel aussi élevé que son frère aîné. Darryn Binder, formé à la Red Bull Rookies Cup, pointe au 6ème rang au provisoire Moto3 avec 95 points de retard sur le leader Pedrosa Accosta, avec seulement deux podiums à son actif en début de saison.

Son parcours depuis son arrivée en championnat du monde en 2015 est assez chaotique avec quelques coups d'éclats, des blessures et de nombreux changements (Mahindra, KTM puis Honda). Son premier podium intervient au GP du Japon en 2018, saison terminée à la 17ème place. Il monte sur son deuxième podium et goûte sa première victoire l'année suivante - en Catalogne - pour se classer 8ème au général. 

A comparer avec le profil plus "consistant" de Jack Miller, qui jouait le titre face à Alex Marquez avant d'arriver en MotoGP... ce qui n'a pourtant pas empêché le fougueux australien de connaître une adaptation "mouvementée" sur la Honda RCV ! Malgré sa belle victoire en 2016, Miller ne trouvera réellement ses marques qu'à partir de 2019 avec cinq podiums et une 8ème place à la clé sur Ducati.

Aleix Espargaro ne cache pas ses doutes sur Binder : "je ne comprends pas sa nomination, elle me semble étrange. Il n'a pas terminé parmi les trois premiers et débarque en MotoGP. Quelque chose m'échappe", s'interroge le pilote Aprilia... qui n'est pas spécialement bien placé pour juger dans la mesure où il a lui même intégré la catégorie reine en 2009 sans aucune victoire ni podium après ses six saisons en 125 cc et 250 cc !

"Je ne m'attendais absolument pas à passer en MotoGP"

L'intéressé lui-même est le premier surpris de ce passage dans le grand bain, ce qui en dit long sur le caractère pour le moins étonnant de son embauche par Yamaha. Avantage pour Darryn Binder : la M1 se montrera plus accueillante pour son 1,75 m, une taille assez élevée pour un pilote moto. Autre point positif, contractuel cette fois : il roule déjà pour son employeur Razlan Razali avec les mêmes couleurs noires et vertes.

"Je suis extrêmement reconnaissant de l’opportunité qui m’est accordée, car c'est un rêve de toute une vie de courir en MotoGP. Je ne m'attendais absolument pas à passer directement du Moto3 à la catégorie reine, mais je pense que je suis prêt à relever ce défi et à tout mettre en œuvre pour 2022", ambitionne le n°40.

"Au départ, mon objectif sera tout simplement de trouver mes marques et d'apprendre autant que possible pour devenir de plus en plus fort. Je voudrais adresser un très grand merci à Yamaha et à l'équipe RNF MotoGP d’avoir rendu cela possible, ainsi qu'à tous ceux qui ont été impliqués jusqu’à présent. Je suis maintenant impatient de piloter cette M1 en fin d’année".

"Nous savons que c'est un pilote rapide et déterminé, qui a ce qu'il faut pour se battre aux avant-postes. Bien évidemment, son passage en MotoGP nécessitera quelques ajustements, mais nous pensons qu'il est prêt", commente - sans trop s'avancer - le directeur de Yamaha Racing, Lin Jarvis, qui confiera a priori une M1 de génération antérieure à sa nouvelle recrue alors que "Dovi" pilotera un modèle 2022.

Du Petronas Sepang Racing Team à RNF MotoGP Racing

Le contrat de Darryn Binder est d'une durée d'un an avec une option de renouvellement pour la saison suivante (2023). Le pilote sud-africain intègre le dernier échelon de la structure gérée par le manager malais Razlan Razali, qui a comme prévu renommé son équipe suite au départ de son sponsor principal Petronas.

L'équipe satellite Yamaha - jusqu'ici le "Petronas Sepang Racing" Team (SRT) - est rebaptisée en conséquence "RNF MotoGP Racing" et bénéficiera d'un soutien accru de la part de son actuel sponsor "WithU", fournisseur d'énergie italien. A noter que cette réduction de budget contraint Razali à démanteler ses équipes en Moto3 et en Moto2. 

"Nous sortons d'une période mouvementée : ces derniers mois, nous avons consacré d'importants efforts à renommer et relancer une nouvelle équipe en MotoGP", admet Razlan Razali qui ne cache pas son soulagement d'avoir pu sauver son projet MotoGP avec une reconduction jusqu'en 2026 obtenue grâce au soutien de Yamaha et du promoteur Dorna. 

"Je tiens à remercier Carmelo Ezpeleta (patron de Dorna, NDLR) pour la confiance sans faille placée en moi afin d'entamer ce deuxième chapitre avec une nouvelle équipe en MotoGP pour les cinq prochaines années", conclut l'ancien patron de Fabio Quartararo.

Grille provisoire MotoGP 2022 

 Teams Pilotes Durée du contrat

 

Aprilia Factroy

 

Aleix Espargaro 

Maverick Viñales

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati Factory

Jack Miller

Francesco Bagnaia

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati Pramac

Johann Zarco

Jorge Martin

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Ducati VR46 

Luca Marini

Marco Bezzecchi

Deux saisons (2023)

Deux saisons (2023)

Ducati Gresini 

Enea Bastianini

Fabio Di Giannantonio

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Honda Repsol 

Marc Marquez

Pol Espargaro

Trois saisons (2024)

Une saison (2022)

Honda LCR

Alex Marquez

                      Takaaki Nakagami                      

Une saison (2022)

Une saison + option ? 

KTM Factory

Brad Binder

Miguel Oliveira 

Trois saisons (2024)

Une saison (2022) 

KTM Tech3 

Remy Gardner

Raul Fernandez

Une saison (2022)

  Une saison (2022) 

Suzuki Factory

Joan Mir 

Alex Rins

Une saison (2022)

Une saison (2022)

Yamaha Factory

Fabio Quartararo

Franco Morbidelli

Une saison (2022)

Deux saisons (2023)

Yamaha SRT

Andrea Dovizioso

Daryl Binder 

Une saison (2022)

Une saison (2022) + option 2023

Total grille 2022  24 pilotes  

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...