• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 16 janvier 2015

Vol de moto : le bike-jacking resterait marginal en France

Vol de moto : le bike-jacking resterait marginal en France

Selon le groupe Traqueur, spécialiste des dispositifs de traçabilité après vol via géolocalisation , les méthodes utilisées par les voleurs de motos et de scooters  reposeraient en grande majorité (" 87% ") sur l'enlèvement du deux-roues, notamment à l'aide d'une fourgonnette.

Imprimer

Selon le groupe Traqueur, spécialiste des dispositifs de traçabilité après vol via géolocalisation, les méthodes utilisées par les voleurs de motos et de scooters reposeraient en grande majorité ("87%") sur l'enlèvement du deux-roues, notamment à l'aide d'une fourgonnette.

3% de vols "à l'arraché"

Les vols de type bike-jacking, durant lesquels le propriétaire d'un deux-roues est "éjecté" sous la menace de son guidon, souvent à une intersection, ne représenteraient que "3%" des cas recensés par Traqueur, dont le Traqueur Rider équiperait "13 000 motos et scooters en France".

Vol de moto : le bike-jacking reste marginal en FranceCes vols "à l'arraché" resteraient donc "marginaux" assure Traqueur, "en dépit de leur retentissement qui les fait paraître plus nombreux qu’ils ne sont".

Selon les statistiques de Traqueur, "7%" sont en revanche de type "home-jacking", c'est-à-dire commis après avoir dérobé les clés du véhicule dans l'habitation de son propriétaire, avec ou sans violence.

D'après Traqueur, "28%" des motos et scooters retrouvés grâce à ses systèmes le sont dans des lieux couverts, "des ateliers, des caves ou des réduits transformés en ateliers ou en lieux de recel temporaires". 

"Dans un cas sur dix, le repérage conduit au démantèlement de filière avec des saisies incidentes et des situations de flagrance", affirme Traqueur qui assure équiper au total quelque "250 000 véhicules" (autos, motos, bateaux ou encore véhicules de loisirs). 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Yamaha n°1 en pole des 24H Motos 2024, la Honda n°55 en tête des STK

Auteur d'un nouveau record du tour sur le circuit Bugatti, Nicolo Canepa hisse avec Karel Hanika la R1 du YART en tête de la grille de départ des 24 Heures Motos 2024 ! Les champions devancent le SERT et la Honda officielle. Une autre Fireblade, la 55 de National Motos, devance la BMW Tecmas et la Honda RAC41 en catégorie Superstock. Chronos !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Dunlop veut briller ce week-end aux 24 Heures Motos 2024 !

Le championnat du monde d'Endurance 2024 débute ce week-end avec les 24 Heures Motos au Mans. Fournisseur unique du plateau Superstock, le manufacturier britannique Dunlop - et son usine française ! - vise aussi la victoire en catégorie reine EWC avec deux machines de pointe : la BMW n°37 et la Yamaha n°99.
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 8 commentaires
  • En savoir plus...