• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2012
Paris, le 17 janvier 2013

Reinhold Zens (KTM) : la 690 Duke a dépassé nos attentes

Reinhold Zens (KTM) : la 690 Duke a dépassé nos attentes

Avec 6647 immatriculations en 2012, KTM affiche une hausse de +8,6% sur le marché moto français. Reinhold Zens, président de KTM France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2012 de la marque autrichienne et nous dévoile ses objectifs pour 2013. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2012 ?
Reinhold Zens, président de KTM France :
Si on se compare à l'Allemagne, 2012 était plutôt une mauvaise année. A l'inverse, si on regarde ce qui se passe en Italie ou en Espagne, on relativise. Je pense qu'avec un marché global en régression de 9% dans une année agitée, la France s'en sort plutôt bien. Ce qui me fait plus douté, c'est l'évolution encore plus négative des trois ou quatre derniers mois.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
R. Z. :
Nous sommes la marque avec la plus grande croissance dans le Top 10, avec nos collègues allemands. C'est extrêmement satisfaisant ! Faire +9 % dans un marché qui fait -9 %, c'est vraiment extraordinaire ! Surtout après une croissance de +45 % en 2011 ! De plus, notre deuxième marque du groupe, Husaberg, a augmenté ses immatriculations de 80% en 2012 ce qui est prodigieux pour nous.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : vos modèles tout-terrain naturellement, mais aussi vos 125 et 690 Duke, 990 SMT et Freeride 350 ?
R. Z. :
Nous sommes plus que contents. En ce qui concerne la 125 Duke, nous avons augmenté nos immatriculations de 10,5% : l'intérêt pour ce produit est donc à long terme. La 690 Duke a dépassé nos attentes, c'est un modèle qui attire tous les types de motards ou de motardes, et qui continue à bien se vendre même en hiver ! La Freeride enrichit la gamme TT de KTM et nous a aidés à augmenter notre part de marché dans ce segment. La SM T reste un de nos modèles phares avec 400 immatriculations en France.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
R. Z. :
Pas un seul modèle ne m'a réellement déçu.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
R. Z. :
Nous sommes aujourd'hui capables de présenter un business model motivant à nos distributeurs, et en même temps, nous arrivons à gagner assez d'argent pour financer nos nouveautés même s'il faut bien choisir nos priorités. L'économie ne permet pas d'erreur dans ce domaine.

MNC : Comment analysez-vous le marché de l'occasion ? Quelle importance a-t-il aujourd'hui au sein de votre réseau ?
R. Z. :
Dans le TT, beaucoup de distributeurs ont un excellent choix de motos d'occasion. En ce qui concerne les routières KTM, il n'y a pas assez de moto d'occasion encore, et dès qu'une KTM d'occasion rentre chez un distributeur, elle repart très vite !

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2012 (690 et 200 Duke, Freeride 350 et Freeride E notamment) ont-elles réussi leur première année ?
R. Z. :
Oui, tout à fait.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2012 ?
R. Z. :
La découverte des nouveautés phares dans la gamme KTM : la nouvelle 1190 Adventure, la nouvelle 390 Duke et le proto de la 1290 Super Duke !

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
R. Z. :
Les trois semaines de -20° en début d'année. C'était pendant notre convention avec nos distributeurs. On leur a fait essayer la nouvelle 690 Duke. Le réseau KTM est vraiment "Ready to Race" puisqu'ils ont tous essayé la moto, même dans ces conditions climatiques !

MNC : Quel a été selon vous l'évènement marquant de l'année 2012 dans le monde du deux-roues ?
R. Z. :
Ryan Dungey qui gagne avec la 450 SX-F aux US.

MNC : Comment vos nouveautés 2013 (1190 Adventure, 390 Duke, 690 Duke R, ABS sur les 125 et 200 Duke... et la 1290 Super Duke R !) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
R. Z. :
L'accueil a été très enthousiaste, d'une part grâce à la qualité des nouveautés et d'autre part grâce à leur nombre important. Nous sommes vraiment contents de pouvoir donner une telle richesse à nos clients et nos distributeurs, avec un degré d'innovation qui va nettement au-delà de la concurrence !

MNC : Quels sont vos objectifs 2013 ?
R. Z. :
Nous avons, en 2013, des nouveautés pour poursuivre notre croissance, voir pour carrément booster nos ventes. Néanmoins, et compte-tenu de l'insécurité énorme qui existe sur le marché français surtout sur le plan économique et politique, notre objectif de base est de maintenir notre volume de 2012 et, du coup, de gagner des parts de marché dans un marché en baisse. Cependant, notre esprit Ready to Race exige qu'on veuille gagner la course, et être la marque avec la croissance la plus élevé sur le marché en 2013 !

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2013 ?
R. Z. :
Pour KTM, l'évènement le plus important est l'arrivée chez les distributeurs de la 1190 Adventure. Cette moto est une véritable révolution pour KTM notamment au niveau technologique. Nous aurons également nos rendez-vous annuels : la convention des distributeurs KTM aura lieu dans moins d'un mois à l'étranger. Les Orange Days, début avril, marqueront le lancement de la saison route. Les enduristes se retrouveront pour la 6ème édition du KTM Mania en juin et tous les passionnés de moto seront à Paris pour le salon de la Moto en fin d'année. On attend également beaucoup de la deuxième saison de Ryan sur KTM.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2012 ?
R. Z. :
Nous sommes vraiment contents, nous étions plus que Ready to Race cette année...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...