• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CONSTRUCTEUR ZÉLÉ
Paris, le 26 janvier 2024

Kawasaki lâche les petits prix de ses Eliminator, Ninja et Z500

Kawasaki lâche les petits prix de ses Eliminator, Ninja et Z500

Excellente nouvelle chez Kawasaki : ses moyennes cylindrées qui gagnent 52 cc pour 2024 voient leur facture dégonfler pour mieux concurrencer leurs rivales (Honda principalement) ! La Ninja et la Z500 attendues pour mars seront devancées en février par l’inédite Eliminator bientôt à l’essai sur MNC... et à quel prix en concession ? Réponse.

Imprimer

Tout augmente ma brav’ dame... Ah non, pas forcément ! Chez Kawasaki pour 2024, si les Ninja et Z "mid-size" gonflent effectivement leurs muscles en passant de 400 à 500 (leur petit Twin cube très exactement 451 cc contre 399 auparavant), elles bénéficient de tarifs inférieurs. Nettement inférieurs.

"Après la présentation de ces trois nouveautés majeures l'année dernière, à savoir les Z500, Ninja 500 et Eliminator 500 et leurs déclinaisons SE, Kawasaki lève enfin le prix de ces machines !", répondent les responsables français de la marque nippone à leurs impatients fans, amis et followers (voir le post en bas d’article).

Première à arriver dans les concessions Kawasaki en France, l’Eliminator 500 s’affichera dans les jours à venir au prix de 6499 euros... soit 600 euros de moins que sa cible et meilleure vente du segment des petits customs en France : la Rebel 500 (revoir les points clés de ces deux concurrentes dans notre présentation, lien ci-dessus).

Kawasaki lâche les petits prix de ses Eliminator, Ninja et Z500

Une Eliminator 500 SE débarquera simultanément sur nos routes : via une rallonge de 400 euros, les "bikers" s’offriront un "coloris exclusif associé à un tête de fourche spécifique, des soufflets de fourche, un port USB-C fixé sur le guidon et une selle spéciale dotée de surpiqûres". Oui parfaitement, à la manière d’une Special Edition chez Honda !

Côté roadster, la Z500 se montre aussi agressive avec un tarif placé juste en-dessous de la barre des 6000 euros, alors que sa devancière Z400 exigeait un chèque de 6449 euros. Dans le viseur de la "Kawette" se trouve la nouvelle CB500 Hornet, mieux équipée (fourche inversée et étriers radiaux notamment) mais 1000 euros plus chère aussi.

Kawasaki lâche les petits prix de ses Eliminator, Ninja et Z500

Une version SE est également prévue "avec deux coloris exclusifs (Rouge "Candy Persimmon" ou bien Vert "Candy Lime", NDLR), l'ajout d'un sabot moteur, d'un tableau de bord TFT couleurs permettant d'accéder aux informations via la dernière version de l'application Kawasaki Rideology pour smartphone et d'une prise USB-C", dévoilaient les japonais en novembre dernier. La Z500 SE coûtera 6349 euros.

Enfin, la Ninja 500 aux airs de ZX-10R proposera ses se(r)vices contre un chèque de 6499 euros. Pour mémoire, la Ninja 400 avait effectué un retour remarqué et presque gagnant dans la catégorie des Supersport 300/500 l’an passé avec 409 immatriculations contre 435 pour la CBR500R... et un tarif de 6749 euros contre 7499 pour la mini Fireblade.

Kawasaki lâche les petits prix de ses Eliminator, Ninja et Z500

"En plus de ses coloris exclusifs, la Ninja SE comprend le démarrage sans clé Kipass, un tableau de bord TFT couleur et une prise USB-C", chiffrés à 500 euros le tout. "N'hésitez pas à contacter votre concessionnaire pour précommander dès maintenant la machine de vos rêves", invite Kawasaki France.

Nous vous conseillons de ne pas perdre contact avec Moto-Net.Com car le Journal moto du Net va tester en fin de semaine prochaine la petite Eliminator : bonne affaire à suivre ? Restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Yamaha n°1 en pole des 24H Motos 2024, la Honda n°55 en tête des STK

Auteur d'un nouveau record du tour sur le circuit Bugatti, Nicolo Canepa hisse avec Karel Hanika la R1 du YART en tête de la grille de départ des 24 Heures Motos 2024 ! Les champions devancent le SERT et la Honda officielle. Une autre Fireblade, la 55 de National Motos, devance la BMW Tecmas et la Honda RAC41 en catégorie Superstock. Chronos !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Dunlop veut briller ce week-end aux 24 Heures Motos 2024 !

Le championnat du monde d'Endurance 2024 débute ce week-end avec les 24 Heures Motos au Mans. Fournisseur unique du plateau Superstock, le manufacturier britannique Dunlop - et son usine française ! - vise aussi la victoire en catégorie reine EWC avec deux machines de pointe : la BMW n°37 et la Yamaha n°99.
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 8 commentaires
  • En savoir plus...