• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 26 juillet 2013

Nouveautés moto : l'Aprilia Tuono V4R se bonifie en 2014

Nouveautés moto : l'Aprilia Tuono V4R se bonifie en 2014

Aprilia apporte plusieurs modifications à son roadster extrême Tuono V4R pour le rendre encore plus performant et (un peu) plus confortable. La balle de Noale adopte notamment une motorisation plus puissante, une électronique révisée et un réservoir plus gros.

Imprimer

Aprilia apporte plusieurs modifications à son roadster extrême Tuono V4R pour le rendre encore plus performant et (un peu) plus confortable. La balle de Noale adopte notamment une motorisation plus puissante, une électronique révisée et un réservoir plus gros.

Plus de chevaux et plus de confort

Esthétiquement, la Tuono V4R 2014 ne se différencie pas du millésime précédent (lire notamment notre Duel Tuono V4R APRC contre la Speed Triple R). Dommage, serait-on tenté d'écrire, tant l'accord entre les formes torturées de sa partie avant et sa délicate coque arrière manque - à notre goût - de cohérence.

Techniquement aussi, cette RSV4 "déshabillée" conserve quasiment à l'identique tous ses attributs : inséré au chausse-pied dans un superbe châssis périmétrique en aluminium, son 4-cylindres en V à 65° de 999,6 cc est naturellement conservé. Et c'est tant mieux, tant ce V4 se pose comme une véritable usine à sensations : relativement souple et coupleux, il prend ses tours sans temps mort avec une sonorité caverneuse unique !

Pour 2014, il adopte toutefois quelques aménagements (réductions des frictions, amélioration du refroidissement, nouveau dessin de l'échappement, injection reparamétrée) qui lui permettent de faire passer sa puissance de 167,3 ch à 170 ch. La valeur maximale de couple reste de son côté fixée à 111,5 Nm.

Côté partie cycle, les changements touchent principalement le train avant, sur lequel viennent se greffer une nouvelle fourche Sachs de 43 mm entièrement réglable et des étriers de freins radiaux Brembo M432 monoblocs. A l'arrière, le mono-amortisseur Sachs est identique au précédent et peut lui aussi se régler en précharge, détente et compression. Les ingénieurs de Noale assurent avoir peaufiné le tarage général des suspensions afin qu'elles se montrent "plus confortables sur route".

A la pointe du progrès

La batterie d'aides électroniques embarquée, fournie de série sur la Tuono V4R, reçoit quant à elle plusieurs modifications visant à améliorer son fonctionnement : l'accélérateur sans câble ride-by-wire a notamment été retouché pour plus d'agrément et l'anti-wheeling - réglable sur trois positions- a été recalibré pour une action moins intrusive.

Les trois cartographies moteur (piste, sport et route) ont elles aussi subi des modifications afin de s'accorder à la légère augmentation de la puissance du V4.

Pour mémoire, l'Aprilia Performance Ride Control (APRC) installé de série sur la Tuono V4R contient aussi un shifter, une assistance au départ et un excellent contrôle de traction paramétrable sur huit niveaux. Relié à une foultitude de capteurs - dont deux gyroscopes -, il s'agit d'un des rares systèmes pouvant être réglé en roulant, via une pression sur le commodo gauche.

Enfin, à l'instar du modèle précédent, la Tuono V4R 2014 adopte un ABS réglable et déconnectable de série. Nommé "9MP", ce dispositif possède trois niveaux d'intensité (circuit, route et pluie), tandis que son action varie en fonction de la cartographie moteur enclenchée. Cette deuxième génération d'ABS sportif développée par Bosch possède aussi une fonction de couplage permettant d'éviter les décollements de la roue arrière lors de forts freinages.

Au chapitre des améliorations pratiques, la selle de la moto serait plus rembourrée et la contenance du réservoir passe de 17 litres à 18,5 litres : deux bonnes nouvelles par rapport à l'inconfort et à l'autonomie restreinte due à la gloutonnerie (plus de 7,5l/100 km mesurés par MNC en conduite sportive) du modèle précédent !

Annoncée à 185 kg à sec (sans batterie ni fluides), l'Aprilia Tuono V4R 2014 se décline en noir ou en blanc et reçoit de série le pack d'aides électroniques APRC et l'ABS. Elle est d'ores et déjà disponible en concessions au tarif de 13 999 euros.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 3 commentaires
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...